Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221112076
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 153 x 240 mm

La Cité perdue de Z

Une expédition légendaire au cœur de l'Amazonie

Marie-Hélène SABARD (Traducteur)
Date de parution : 25/03/2010

Retour sur la légende de Percy Harrison Fawcett,
le dernier explorateur victorien qui inspira le personnage d'Indiana Jones...

De son vivant, Percy Harrison Fawcett avait acquis l'étoffe d'un héros : il était mondialement connu et suivi par une presse avide d'exploits. Sir Conan Doyle avait même créé Lord Roxton à son image dans Le Monde perdu. Considéré comme le dernier des grands explorateurs victoriens, Percy Fawcett était de...

De son vivant, Percy Harrison Fawcett avait acquis l'étoffe d'un héros : il était mondialement connu et suivi par une presse avide d'exploits. Sir Conan Doyle avait même créé Lord Roxton à son image dans Le Monde perdu. Considéré comme le dernier des grands explorateurs victoriens, Percy Fawcett était de ceux qui s'aventuraient dans des contrées du monde inconnues avec pour seul équipement une machette, une boussole et une ferveur quasi mystique. Passionné de découvertes, ce colonel âgé de cinquante-huit ans avait accompli de nombreuses missions à risque lorsqu'il engagea en 1925 une expédition au cœur de l'Amazonie sur les traces d'une cité perdue. Il affirmait lui-même : « Si, avec toute mon expérience, nous ne réussissons pas, il n'y a pas grand espoir que d'autres y parviennent. »

À cette époque, la jungle amazonienne est aussi mystérieuse que la face cachée de la lune. Mais Fawcett a la certitude qu'elle renferme un fabuleux royaume, une civilisation raffinée dotée d'une architecture monumentale, où se seraient réfugiés les derniers Incas ? certitude renforcée par la découverte d'un manuscrit daté de 1757 à la Bibliothèque nationale de Rio de Janeiro. Accompagné de son fils Jack et d'un ami, le colonel s'enfonce dans la forêt. Mais bientôt, l'expédition ne donne plus aucun signe de vie, laissant en suspens le mystère de la cité perdue.

Pendant les soixante-dix années qui ont suivi, des dizaines d'aventuriers sont partis à la recherche de Fawcett et du chemin qu'il avait emprunté. Sans succès. Sa disparition, toujours énigmatique, a alimenté aux États-Unis toute une littérature populaire et d'innombrables films jusqu'à la fin des années 1950. Fasciné par cette histoire, David Grann, journaliste au New Yorker, décide en 2004 de livrer un éclairage critique et définitif : il se lance dans son propre voyage, sa propre quête au fond de la forêt amazonienne, sur les traces de Percy Fawcett. Des préparatifs à l'exploration elle-même, en passant par l'étude de documents inédits, David Grann s'interroge sur la vraie nature de cette quête : s'agit-il de clore le mystère de la disparition de Fawcett ou de confirmer l'existence de Z, la civilisation mythique qui lui a coûté la vie ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221112076
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 153 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • manu33 Posté le 14 Octobre 2021
    Encore un Fabuleux Récit de David Grann ! une Plongée captivante dans les aventures légendaires du Colonel Percy "Indiana" Fawcett et sa recherche obstinée/passionnée de l'Arche Perdue de Z, jusqu'à sa dernière Croisade dans la jungle Amazonienne !! Un Régal !
  • veziris Posté le 11 Juin 2021
    C'est un récit construit comme une série de poupées russes sur la quête de l'Eldorado. Comme à son habitude, l'auteur arrive au cours de son enquête à résoudre une énigme vielle de dizaines d'années. Ça se lit comme un roman mais tout est vrai. Les descriptions des expéditions en Amazonie sont hallucinantes. Je recommande fortement.
  • VKBat Posté le 30 Octobre 2020
    « On voyait encore la lettre Z au centre de la carte. Moins un repère qu'un sarcasme, une preuve supplémentaire de ma folie... » 5/5 Percy Fawcett est un explorateur britannique reconnu de son vivant pour ses nombreuses découvertes... mais c'est sa mystérieuse disparition en pleine jungle amazonienne en 1925 qui va créer sa légende. Depuis, de nombreuses expéditions ont tentés de le retrouver ou de trouver ce qu'il cherchait : la mystérieuse cité de Z. Ce livre retrace l'enquête du journaliste américain David Grann qui va lui aussi se lancer dans cette aventure en 2004 pour résoudre le mystère. Il va nous raconter au travers de son propre périple celui de Fawcett et la vie de cet homme hors du commun, près d'un siècle plus tôt. Un livre documenté, terriblement prenant, qui nous transporte donc dans deux époques, à la suite d'aventuriers prêts à tout risquer pour poursuivre leurs rêves.
  • lolo6666 Posté le 7 Septembre 2020
    Après "La note américaine", qui m'avait passionnée, je n'avais qu'une hâte : me lancer dans "La cité perdue de Z". Et quand je dis "me lancer", j'espérais littéralement embarquer dans un récit abondant, précis, voire exigeant mais surtout captivant. D'autant que la thématique de l'exploration Amazonienne me mettait déjà l'eau à la bouche. Et bien, me concernant, David Grann n'a pas dérogé au souvenir tenace et saisissant qu'il ancra dans ma mémoire à travers l'enquête sur les indiens Osages. Bref, sans m'étendre davantage, ce roman enquête, basé sur une bibliographie impressionnante, reconstituant talentueusement le destin obsessionnel de l'explorateur Percy Harrison Fawcett, est un véritable témoignage sur les ressorts qui animaient certains hommes du début du 20ème siècle à parcourir les territoires inconnus. Vivifiant , révoltant par moments, mais délicieusement chronophage.
  • liberliber Posté le 18 Novembre 2019
    De David Grann, je connais l'excellent « Un crime parfait », le réussi « Caméléon » et « Trial by fire » que j'ai un peu moins apprécié. Délaissant le docu polar sociétal, le journaliste d'investigation, dont la démarche fait penser au Truman Capote de « De sang froid », est parti sur les traces du « dernier des grands explorateurs victoriens ». Percy Harrison Fawcett est au départ un néophyte. Militaire de carrière, il se passionne rapidement, comme tout bon Britannique qui se respecte à cet époque, pour les contrées éloignées. Un lieu mythique et jamais découvert par ses prédécesseurs le fascine : la cité de Z, sorte d'Eldorado qui se situerait en plein cœur de l'Amazonie. Après plusieurs tentatives infructueuses, il entraîne son fils aîné et l'ami de ce dernier pour un ultime voyage dont les trois hommes ne reviendront jamais. Nous sommes alors en 1925. Qu'est ce qui a poussé David Grann à mener l'enquête et, surtout, à refaire le périple de Fawcett, cet homme si obsédé par son objectif qu'il semble parfois frôler la folie ? Le goût du travail bien fait et aussi l'envie de renouer avec l'enfant qu'il fut, « attiré par les récits d'aventures ». Le résultat est captivant et très bien documenté sur la vogue de... De David Grann, je connais l'excellent « Un crime parfait », le réussi « Caméléon » et « Trial by fire » que j'ai un peu moins apprécié. Délaissant le docu polar sociétal, le journaliste d'investigation, dont la démarche fait penser au Truman Capote de « De sang froid », est parti sur les traces du « dernier des grands explorateurs victoriens ». Percy Harrison Fawcett est au départ un néophyte. Militaire de carrière, il se passionne rapidement, comme tout bon Britannique qui se respecte à cet époque, pour les contrées éloignées. Un lieu mythique et jamais découvert par ses prédécesseurs le fascine : la cité de Z, sorte d'Eldorado qui se situerait en plein cœur de l'Amazonie. Après plusieurs tentatives infructueuses, il entraîne son fils aîné et l'ami de ce dernier pour un ultime voyage dont les trois hommes ne reviendront jamais. Nous sommes alors en 1925. Qu'est ce qui a poussé David Grann à mener l'enquête et, surtout, à refaire le périple de Fawcett, cet homme si obsédé par son objectif qu'il semble parfois frôler la folie ? Le goût du travail bien fait et aussi l'envie de renouer avec l'enfant qu'il fut, « attiré par les récits d'aventures ». Le résultat est captivant et très bien documenté sur la vogue de ces équipées qui soulignent l'appétit pour les découvertes mais aussi le poids des préjugés. Fawcett est bien un homme de son temps. Même s'il est respectueux des Indiens, il les considère comme de « joyeux enfants ». L'idée que l'homme blanc est supérieur est bien ancré dans son esprit. En conclusion, on ne s'ennuie pas une seconde en compagnie de ses Indiana Jones.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.