Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
La Cuisinière des Kennedy
Date de parution : 04/04/2024
Éditeurs :
Les Escales
Nouveauté

La Cuisinière des Kennedy

Date de parution : 04/04/2024
Le destin extraordinaire d'une enfant trouvée qui devint, par la force de sa passion, la cuisinière des Kennedy.
1999. Dans un cimetière du Vaucluse, sur la tombe d’une certaine Andrée Imbert, une couronne de fleurs et ces mots : « To Andrée, with love and gratitude. The Kennedy Family. »... 1999. Dans un cimetière du Vaucluse, sur la tombe d’une certaine Andrée Imbert, une couronne de fleurs et ces mots : « To Andrée, with love and gratitude. The Kennedy Family. » Quel est donc le lien entre cette femme et l’illustre famille ?

Rien ne prédestinait la petite Andrée, pupille de la...
1999. Dans un cimetière du Vaucluse, sur la tombe d’une certaine Andrée Imbert, une couronne de fleurs et ces mots : « To Andrée, with love and gratitude. The Kennedy Family. » Quel est donc le lien entre cette femme et l’illustre famille ?

Rien ne prédestinait la petite Andrée, pupille de la nation placée dans l'arrière-pays drômois, à côtoyer les plus grands... Pourtant, sa détermination et son don pour la cuisine guideront ses pas jusqu'aux États-Unis, où elle entre au service des Kennedy.

Au cœur de la maisonnée, Andrée prépare les gâteaux d'anniversaire, imagine le menu des dîners de gala, console les peines des petits et partage les joies de la famille la plus célèbre du XXe siècle.

L’histoire savoureuse d’une femme qui a réellement existé, ponctuée de photographies privées et de recettes extraites de son carnet.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365698603
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 140 x 225 mm
EAN : 9782365698603
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Un fabuleux destin magistralement raconté par valérie Paturaud. » 
Bernard Lehut / RTL

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mamzellepotter 13/04/2024
    Je suis assez friande de l'histoire de la famille Kennedy alors je ne pouvais pas passer à côté de ce roman. J'ai trouvé que l'histoire de fond, celle d'Andrée Imbert était impressionnante et mérite d'être connue du plus grand nombre. C'est toujours un plaisir, je trouve, de découvrir des histoires de l'ombre en quelque sorte. Le parcours de cette femme, pupille de la nation qui va côtoyer l'une des plus grandes familles de ce siècle est incroyable. Je me suis attachée à cette figure qui connaît l'austérité de ce statut, mais aussi l'amour de ses familles dans lesquelles elle a pu grandir et ont pu lui donner ce goût de la cuisine qui la mènera jusqu'aux États-Unis. C'est une sorte de conte moderne, d'une femme qui a compris qu'elle pouvait y arriver, qui a su se montrer passionnée surtout. Néanmoins, si ce récit est intéressant et encore une fois, mérite d'être connu pour cette originalité de parcours, j'ai moins accrochée avec la plume de l'autrice, Valérie Paturaud. J'ai trouvé une certaine lourdeur arrivée au milieu du récit. L'alternance entre la vie des Kennedy et celle d'Andrée est intéressante, et même pertinente pour se rendre compte de ces vies qui vont se mêler, mais j'ai trouvé des longueurs…. Les récits d'Andrée sont intéressants et peut-être que finalement, un récit à la première personne du singulier aurait pu être plus prenant et moins "lourd". Un ouvrage à découvrir pour cette figure française, féminine, qui a eu une trajectoire des plus impressionnante tout en simplicité. Mais attention à la plume qui rend parfois le récit un peu "lourd".Je suis assez friande de l'histoire de la famille Kennedy alors je ne pouvais pas passer à côté de ce roman. J'ai trouvé que l'histoire de fond, celle d'Andrée Imbert était impressionnante et mérite d'être connue du plus grand nombre. C'est toujours un plaisir, je trouve, de découvrir des histoires de l'ombre en quelque sorte. Le parcours de cette femme, pupille de la nation qui va côtoyer l'une des plus grandes familles de ce siècle est incroyable. Je me suis attachée à cette figure qui connaît l'austérité de ce statut, mais aussi l'amour de ses familles dans lesquelles elle a pu grandir et ont pu lui donner ce goût de la cuisine qui la mènera jusqu'aux États-Unis. C'est une sorte de conte moderne, d'une femme qui a compris qu'elle pouvait y arriver, qui a su se montrer passionnée surtout. Néanmoins, si ce récit est intéressant et encore une fois, mérite d'être connu pour cette originalité de parcours, j'ai moins accrochée avec la plume de l'autrice, Valérie Paturaud. J'ai trouvé une certaine lourdeur arrivée au milieu du récit. L'alternance entre la vie des Kennedy et celle d'Andrée est intéressante, et même pertinente pour se rendre compte de ces vies qui vont se mêler, mais...
    Lire la suite
    En lire moins
  • AurCeleste 08/04/2024
    ~ Poursuivre ses rêves est-il toujours synonyme de sacrifices ? ~ L’histoire met en avant Andrée , une femme née orpheline qui a su s’en sortir dans la vie avec détermination et passion. ~ Née au début des années 1900, Andrée a été accueillie dans une famille puis une autre jusqu’à ce qu’elle puisse faire ses propres choix et aller travailler là où elle voulait. ~ Elle s’est fait connaître par ses talents culinaires. Elle n’a cessé de progresser et de montrer autour d’elle la bonne cuisine qu’elle savait faire. Ce qui lui a permis de cuisiner pour de grandes maisons, des personnages connus jusqu’à servir la famille Kennedy un long moment avant de rendre son tablier et de rentrer chez elle en France. ~ Une très belle biographie romancée montrant une femme prête à tout pour vivre son rêve. J’ai trouvé dommage qu’elle laisse sa fille et qu’elle ne la voit pas souvent… heureusement la situation évoluera au fil du temps. ~ Ce livre éveille nos papilles… on en a l’eau à la bouche !! ~ C’est très bien écrit et très intéressant à découvrir, notamment la partie sur la famille Kennedy.
  • Nessa_intuitive 03/04/2024
    {LECTURE 2024-52} La cuisinière des Kennedy de Valérie Paturaud chez Les escales 1999. Dans un petit cimetière du Vaucluse, sur la tombe d’une certaine Andrée Imbert, une couronne de fleurs et un mot : «Avec toute la sympathie de la famille Kennedy.» Quel est donc le lien entre cette femme et l’illustre famille ? Une biographie romancée, passionnante qui nous raconte la vie peu banale de cette femme, Andrée, partie de rien. De sa naissance à ses débuts comme cuisinière. Son apprentissage puis ses débuts à Lyon. Son départ aux États-Unis, signe un tournant dans sa vie. On bascule dans un monde plus guindé, plus mondain. La petite Andrée qui a su se rendre indispensable à la famille d'un illustre président américain dont on découvre la vie. Une femme passionnée et déterminée à laquelle on s'attache. J'ai aimé cette histoire. Parfois quelques longueurs mais un récit riche en émotions et en informations. Découvrir la famille Kennedy sous un autre regard dans le reflet d'une assiette ou d'un plat. Une plume qui se lit avec délice et attention, une très belle découverte pour moi. Bref, un roman historique gourmand qui met en appétit. Une belle lecture via Netgalley et Les Escales.
  • celineavignon 11/03/2024
    1999. Dans un cimetière du Vaucluse, sur la tombe d’une certaine Andrée Imbert, une couronne de fleurs et ces mots : « To Andrée, with love and gratitude. The Kennedy Family. » Quel est donc le lien entre cette femme et l’illustre famille ? Andrée Imbert, ou l’incroyable destin d'une pupille de la nation, abandonnée dès sa naissance. Andrée, la passionnée de cuisine, aussi talentueuse que travailleuse. Andrée, féministe avant l'heure, qui ose être une aussi une femme (et pas seulement une mère), en traversant l'Atlantique pour aller travailler, ce qui rime chez elle à exercer sa passion. Des cuisines de manoirs bourgeois français à celles de la propriété de Hyannis port, fief du clan Kennedy, l'histoire de Andrée se mêle à la grande. Passionnant ! Le récit, chronologique, est ponctué de textes écrits de la main d'Andrée, issus de lettres. L'autrice s'est appuyée sur les souvenirs et récits des petits-enfants d'Andrée. Elle débute à Marseille en 1907. Andrée est « trouvée », puis envoyée dans la Drôme en famille d'accueil. Initiée rapidement à la cuisine, elle se plaît non seulement aux fourneaux, mais également dans la rédaction de carnets qui seront sa bible tout au long de sa vie. Car Andrée, non réfractaire au progrès, évolue, apprend, cherche sans cesse à améliorer son savoir et son talent. Son chemin croise celui de Camus, Gallimard ou des frères Lumière, et, de maison en maison, rencontre celui de Rose Fitzgerald Kennedy. Dès lors, Andrée embarque pour les States et cuisine pour toute la famille Kennedy, de goûters d’anniversaire en élégantes réceptions. Cela nous donne l'occasion de découvrir l'intimité (sans voyeurisme aucun) d'une des familles les plus puissantes du XXème siècle, et les visages réels de ceux qui se cachent derrière une image publique. Ils n'en deviennent que plus humains. Et bouleversants. Mention spéciale pour l'écriture de l'autrice, sans fioritures, mais enthousiaste et captivante. Bilan : Découverte d'un destin extraordinaire à travers un récit riche, documenté dont on tourne les pages avec délectation. En prime, certaines de recettes d'Andrée offerte en postface. Très bonne lecture ! À découvrir sans hésitation ! 1999. Dans un cimetière du Vaucluse, sur la tombe d’une certaine Andrée Imbert, une couronne de fleurs et ces mots : « To Andrée, with love and gratitude. The Kennedy Family. » Quel est donc le lien entre cette femme et l’illustre famille ? Andrée Imbert, ou l’incroyable destin d'une pupille de la nation, abandonnée dès sa naissance. Andrée, la passionnée de cuisine, aussi talentueuse que travailleuse. Andrée, féministe avant l'heure, qui ose être une aussi une femme (et pas seulement une mère), en traversant l'Atlantique pour aller travailler, ce qui rime chez elle à exercer sa passion. Des cuisines de manoirs bourgeois français à celles de la propriété de Hyannis port, fief du clan Kennedy, l'histoire de Andrée se mêle à la grande. Passionnant ! Le récit, chronologique, est ponctué de textes écrits de la main d'Andrée, issus de lettres. L'autrice s'est appuyée sur les souvenirs et récits des petits-enfants d'Andrée. Elle débute à Marseille en 1907. Andrée est « trouvée », puis envoyée dans la Drôme en famille d'accueil. Initiée rapidement à la cuisine, elle se plaît non seulement aux fourneaux, mais également dans la rédaction de carnets qui seront sa bible tout au long de sa vie. Car Andrée, non réfractaire au progrès, évolue,...
    Lire la suite
    En lire moins
  • NellyH32 11/03/2024
    Andrée Leufroy est une enfant trouvée. Un jour de décembre 1907, le bedeau de la paroisse la découvre sur le parvis de l'église de Sainte-Marthe. Baptisé Andrée Leufroy, le nourrisson devient pupille de l'Assistance, matricule 18603. de ses premières années dans une famille nourricière à sa vie de l'autre côté de l'Atlantique, auprès de la famille Kennedy, La cuisinière des Kennedy raconte la vie peu banale de cette femme de tête partie de rien, et qui a su se rendre indispensable à la famille d'un président américain. J'ai aimé tout le début du livre, le récit de l'enfance d'Andrée, ses années d'apprentissage de la cuisine, ses débuts à Lyon dans un restaurant. A partir du moment où Andrée part aux États-Unis, le récit prend un tour plus mondain. J'ai découvert l'histoire de la famille Kennedy, que je ne connaissais pas vraiment. C'est intéressant, et ça se lit bien, malgré quelques longueurs ici ou là. Cependant, même si j'ai apprécié cette lecture, il manque un petit quelque chose pour que ce soit un coup de cœur. Je remercie Netgalley et Les Escales pour le service presse. #LacuisinièredesKennedy #NetGalleyFrance
Inscrivez-vous à la newsletter Les Escales
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !