En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Disparition d'Adèle Bedeau

            Sonatine
            EAN : 9782355846472
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 140 x 220 mm
            La Disparition d'Adèle Bedeau

            Julie SIBONY (Traducteur)
            Date de parution : 30/08/2018
            L’évidence n’est pas toujours la vérité.
            Manfred Baumann est un solitaire. Timide, inadapté, secret, il passe ses soirées à boire seul, en observant Adèle Bedeau, la jolie serveuse du bar de cette petite ville alsacienne très ordinaire.
            Georges Gorski est un policier qui se confond avec la grisaille de la ville. S’il a eu de l’ambition, celle-ci...
            Manfred Baumann est un solitaire. Timide, inadapté, secret, il passe ses soirées à boire seul, en observant Adèle Bedeau, la jolie serveuse du bar de cette petite ville alsacienne très ordinaire.
            Georges Gorski est un policier qui se confond avec la grisaille de la ville. S’il a eu de l’ambition, celle-ci s’est envolée il y a bien longtemps. Peut-être le jour où il a échoué à résoudre une de ses toutes premières enquêtes criminelles, qui depuis ne cesse de l’obséder.
            Lorsque Adèle disparaît, Baumann devient le principal suspect de Gorski. Un étrange jeu se met alors en place entre les deux hommes.
             
            Une affaire en apparence banale, des vies, une ville, qui le sont tout autant… Graeme Macrae Burnet nous démontre ici avec une incroyable virtuosité que la banalité n’existe pas : elle est la couverture de l’inattendu. À la façon des grands maîtres du noir, de Simenon à Chabrol, il transfigure avec un incroyable talent l’histoire de ses deux héros, paralysés par un passé mystérieux, dont la délivrance réserve bien des surprises.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782355846472
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 140 x 220 mm
            Sonatine
            21.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • ktycat Posté le 30 Octobre 2018
              Ce livre m'intriguait car je n'ai jamais lu de roman de Graeme Macrae Burnet. J'ai donc pu faire la connaissance de son écriture dans La Disparition d'Adèle Bedeau. J'ai beaucoup aimé l'ambiance sombre qui imprègne ce roman et l'atmosphère en devient véritablement pesante. J'ai beaucoup aimé la fin.
            • Labibliothequedemarjorie Posté le 27 Octobre 2018
              En Alsace, dans les années 1980. Adèle Bedeau, une jeune serveuse, travaille dans un bar-restaurant à Saint-Louis, une petite commune accolée à la Suisse. Un soir, après son service, elle retrouve son petit-ami au pied de son immeuble. Ils partent en scooter rejoindre des amis à une fête. Mais, Adèle ne rentre pas. Personne ne l'a vu. Il n'y a plus aucune trace. Elle est déclarée disparue. Manfred Baumann, un employé de banque de la ville, déjeune tous les jours dans le bar-restaurant et passe y prendre un verre en fin de journée, après son travail. Il habite à quelques mètres du domicile de la serveuse. Très vite, il est soupçonné d'être à l'origine de cette disparition. L'inspecteur Gorski est chargé de l'enquête. Le roman est précédé d'une préface qui donne immédiatement le ton de cette intrigue policière. Il aurait été écrit par un certain Raymond Brunet et mis en scène au cinéma par Claude Chabrol en 1989. L'auteur, mécontent, se serait suicidé. Or, il n'existe aucune trace de Raymond Brunet, ni du film... Il semble bien que cette introduction serve à mettre le lecteur dans l'ambiance dès le départ, et d'une manière bien subtile. Si toute l'histoire repose sur la recherche d'Adèle Bedeau, le récit... En Alsace, dans les années 1980. Adèle Bedeau, une jeune serveuse, travaille dans un bar-restaurant à Saint-Louis, une petite commune accolée à la Suisse. Un soir, après son service, elle retrouve son petit-ami au pied de son immeuble. Ils partent en scooter rejoindre des amis à une fête. Mais, Adèle ne rentre pas. Personne ne l'a vu. Il n'y a plus aucune trace. Elle est déclarée disparue. Manfred Baumann, un employé de banque de la ville, déjeune tous les jours dans le bar-restaurant et passe y prendre un verre en fin de journée, après son travail. Il habite à quelques mètres du domicile de la serveuse. Très vite, il est soupçonné d'être à l'origine de cette disparition. L'inspecteur Gorski est chargé de l'enquête. Le roman est précédé d'une préface qui donne immédiatement le ton de cette intrigue policière. Il aurait été écrit par un certain Raymond Brunet et mis en scène au cinéma par Claude Chabrol en 1989. L'auteur, mécontent, se serait suicidé. Or, il n'existe aucune trace de Raymond Brunet, ni du film... Il semble bien que cette introduction serve à mettre le lecteur dans l'ambiance dès le départ, et d'une manière bien subtile. Si toute l'histoire repose sur la recherche d'Adèle Bedeau, le récit se concentre presque exclusivement sur la personne de Manfred Baumann. [...] Un homme timide, même introverti, solitaire, à l'esprit torturé. Son quotidien est décrit avec précision. Sa personnalité est passée au crible. On a le sentiment d'être dans sa tête. On écoute ses pensées, son ressenti, ses émotions. Georges Gorski est aussi originaire de Saint-Louis. Ses parents y étaient commerçants. Il est entré dans la police, au commissariat de la ville. Aujourd'hui, c'est naturellement lui qui est chargé de retrouver Adèle Bedeau. Or, avec cette disparition, une autre affaire refait surface : celle du meurtre d'une jeune femme vingt ans auparavant qu'il n'a jamais réussi à résoudre. Plus motivé que jamais à découvrir ce qui est arrivée à la jeune serveuse, il ne laissera aucun indice lui échapper. Mais, plus l'enquête avance et plus l'étau se resserre autour de Manfred. Une psychose s'installe, jusqu'à la descente en enfer de cet homme fragile. J'ai beaucoup aimé l'atmosphère pesante qui règne tout au long de la lecture, un peu dans l'esprit des séries policières des années 1980/1990. Un roman sombre et tragique, dont le dénouement final est parfaitement bien amené.
              Lire la suite
              En lire moins
            • MissAlfie Posté le 25 Octobre 2018
              Dès le prologue, voilà un roman et un auteur qui jouent avec le lecteur, qui brouille les pistes comme tout bon roman policier. Dans son premier roman publié au Royaume-Uni, deuxième roman en France, l'Ecossais Graeme Macrae Burnet nous plonge dans le quotidien de Saint Louis, petite ville alsacienne à la frontière de la Suisse, proche de Bâle et de Mulhouse, dont les habitude vont être bouleversée par la disparition d'une serveuse. Pour camper cette vie routinière, l'auteur imagine un homme célibataire, directeur de banque, à la vie extrêmement réglée, de ses repas à ses sorties du week-end. Petit à petit, le lecteur va découvrir que cet homme porte en lui une histoire loin d'être simple et un secret qui contribue à semer le doute et à alimenter le trouble. Face à lui, un flic chargé de l'enquête dans le moule des Maigret et autres inspecteurs à l'indolence et à la pugnacité tranquilles, père d'une adolescente et peu épanoui en ménage. Plutôt bien construit, La disparition d'Adèle Bedeau est avant tout un roman d'ambiance, d'atmosphère, qui joue avec les pistes, les brouille et les mélange. Un roman dans l'esprit de Simenon, de Christie et de tous ces auteurs de romans policiers au... Dès le prologue, voilà un roman et un auteur qui jouent avec le lecteur, qui brouille les pistes comme tout bon roman policier. Dans son premier roman publié au Royaume-Uni, deuxième roman en France, l'Ecossais Graeme Macrae Burnet nous plonge dans le quotidien de Saint Louis, petite ville alsacienne à la frontière de la Suisse, proche de Bâle et de Mulhouse, dont les habitude vont être bouleversée par la disparition d'une serveuse. Pour camper cette vie routinière, l'auteur imagine un homme célibataire, directeur de banque, à la vie extrêmement réglée, de ses repas à ses sorties du week-end. Petit à petit, le lecteur va découvrir que cet homme porte en lui une histoire loin d'être simple et un secret qui contribue à semer le doute et à alimenter le trouble. Face à lui, un flic chargé de l'enquête dans le moule des Maigret et autres inspecteurs à l'indolence et à la pugnacité tranquilles, père d'une adolescente et peu épanoui en ménage. Plutôt bien construit, La disparition d'Adèle Bedeau est avant tout un roman d'ambiance, d'atmosphère, qui joue avec les pistes, les brouille et les mélange. Un roman dans l'esprit de Simenon, de Christie et de tous ces auteurs de romans policiers au charme suranné.
              Lire la suite
              En lire moins
            • isabelleisapure Posté le 12 Octobre 2018
              On entre dans le récit de Graeme Macrae Burnet en franchissant la porte du restaurant de « La Cloche » à Saint Louis, commune proche de Mulhouse. Comme tous les soirs, les habitués refont le monde autour d’un verre, les journaux repliés devant eux. Tout semble figé par le temps. Manfred Baumann banquier de son état tente jour après jour de se fondre dans le décor. Notre homme n’aime ni parler ni se faire remarquer, allant jusqu’à passer commande des mêmes plats du jour, semaine après semaine de peur qu’un changement suscite les questions et l’étonnement du patron. Lorsqu’ Adèle Bedeau s’approche avec son assiette, il n’ose pas la regarder franchement, préférant fantasmer en l’observant dans le miroir au-dessus du bar. La mystérieuse disparition de la jeune serveuse chamboule ce microcosme, chacun y va de son commentaire et de ses suspicions. L’arrivée de l’inspecteur Gorski, aussi terne que le décor, ajoute à la lourdeur du scénario de cet étrange polar. Flic, taiseux, consciencieux, tenace, il va se livrer à un véritable duel avec Manfred Baumann qu’il soupçonne immédiatement. Ce face à face entre ces deux hommes paumés, mal dans leurs peaux va se transformer en véritable corps à corps psychologique. Tout l’intérêt de ce polar réside... On entre dans le récit de Graeme Macrae Burnet en franchissant la porte du restaurant de « La Cloche » à Saint Louis, commune proche de Mulhouse. Comme tous les soirs, les habitués refont le monde autour d’un verre, les journaux repliés devant eux. Tout semble figé par le temps. Manfred Baumann banquier de son état tente jour après jour de se fondre dans le décor. Notre homme n’aime ni parler ni se faire remarquer, allant jusqu’à passer commande des mêmes plats du jour, semaine après semaine de peur qu’un changement suscite les questions et l’étonnement du patron. Lorsqu’ Adèle Bedeau s’approche avec son assiette, il n’ose pas la regarder franchement, préférant fantasmer en l’observant dans le miroir au-dessus du bar. La mystérieuse disparition de la jeune serveuse chamboule ce microcosme, chacun y va de son commentaire et de ses suspicions. L’arrivée de l’inspecteur Gorski, aussi terne que le décor, ajoute à la lourdeur du scénario de cet étrange polar. Flic, taiseux, consciencieux, tenace, il va se livrer à un véritable duel avec Manfred Baumann qu’il soupçonne immédiatement. Ce face à face entre ces deux hommes paumés, mal dans leurs peaux va se transformer en véritable corps à corps psychologique. Tout l’intérêt de ce polar réside dans l’ambiance qui s’en dégage. A défaut de multiples rebondissements, l’auteur s’attarde sur ses personnages, les dissèque avec la minutie d’un médecin légiste. Graeme Macrae Burnet signe un polar passionnant, totalement addictif, sans cadavre, sans violence avec une atmosphère digne de Simenon. J’ai eu du mal à lâcher cette lecture avant la dernière ligne.
              Lire la suite
              En lire moins
            • berbonet Posté le 11 Octobre 2018
              Roman dans la pure tradition Simenon et Chabrol. Tous les ingrédients y sont présents. Récit agréable à lire; l'histoire reste très ordinaire. J' ai toutefois préféré le précédent roman de l'auteur " l'accusé du Ross Shire".

            Ils en parlent

            A propos de L'Accusé du Ross-Shire : "Coup de maître de Graeme Macrae Burnet : en quelques deux cent pages, l'auteur crée l'impossible compassion."
            Le Figaro Littéraire
            Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
            Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com