Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355846922
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 220 mm

L'Empreinte

Héloïse ESQUIÉ (Traducteur)
Date de parution : 10/01/2019
L'Empreinte d'Alex Marzano-Lesnevich a reçu le Grand Prix des Lectrices de Elle 2019 et le Prix du Livre étranger 2019 France Inter / JDD.

 
Etudiante en droit à Harvard, Alexandria Marzano-Lesnevich est une farouche opposante à la peine de mort. Jusqu’au jour où son chemin croise celui d’un tueur emprisonné en Louisiane, Rick Langley, dont la confession l’épouvante et ébranle toutes ses convictions. Pour elle, cela ne fait aucun doute : cet homme doit être... Etudiante en droit à Harvard, Alexandria Marzano-Lesnevich est une farouche opposante à la peine de mort. Jusqu’au jour où son chemin croise celui d’un tueur emprisonné en Louisiane, Rick Langley, dont la confession l’épouvante et ébranle toutes ses convictions. Pour elle, cela ne fait aucun doute : cet homme doit être exécuté. Bouleversée par cette réaction viscérale, Alexandria ne va pas tarder à prendre conscience de son origine en découvrant un lien entre son passé, un secret de famille et cette terrible affaire qui réveille en elle des sentiments enfouis. Elle n’aura alors cesse d’enquêter inlassablement sur les raisons profondes qui ont conduit Langley à commettre ce crime épouvantable. 
 
Dans la lignée de séries documentaires comme Making a Murderer, ce récit au croisement du thriller, de l’autobiographie et du journalisme d’investigation, montre clairement combien la loi est quelque chose d’éminemment subjectif, la vérité étant toujours plus complexe et dérangeante que ce que l’on imagine. Aussi troublant que déchirant.
 
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355846922
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 220 mm
Sonatine

Ils en parlent

« Ce balancement entre autobiographie et journalisme, documentation et imagination, témoignage et intuition, tendresse et horreur est intelligent et élégant. Entre les mains d’un être ou d’un auteur inférieur cet assemblage n’aurait pas tenu, mais Alexandria Marzano-Lesnevich nous offre une œuvre d’art formidable et formidablement difficile qui réclame toute l’intensité de notre attention, de notre conscience et de notre cœur. » Maggie Nelson (Les Argonautes, Une partie rouge)
 
Maggie Nelson (Les Argonautes)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Darjeelingdo Posté le 14 Novembre 2020
    Avis un peu mitigé sur ce livre encensé par la critique et dont j’attendais sans doute trop ... Entremêlant affaire judiciaire et histoire personnelle de l’auteur, il traite de thèmes graves et qui ne peuvent laisser indifférent : la pédophilie, l’inceste, la peine de mort, les traumatismes de l’enfance, les secrets de famille qui empoisonnent et empêchent de se construire, la lâcheté des adultes qui préfèrent ne pas faire de vagues, les déficiences des systèmes judiciaire et médical incapables d’entendre ce jeune homme qui appelle à l’aide.. Un énorme travail d’enquête sur l’affaire judiciaire, un lourd travail d’introspection et de quête de soi , on est bien sûr touché par cette volonté de l’auteur de comprendre et d’exorciser et on comprend sa démarche et l’importance vitale de cette double enquête pour se libérer du poids du passé pour qu’enfin, comme elle le dit elle même : «  mes souvenirs du passé peuvent subsister sans danger auprès de mes espoirs pour l’avenir. » Mais j’ai pour ma part trouvé le récit trop long, trop longue et trop répétitive l’histoire de Ricky et notamment toute la 3 eme partie du livre sur le procès et je n’étais pas mécontente d’arriver au bout . Assez loin du... Avis un peu mitigé sur ce livre encensé par la critique et dont j’attendais sans doute trop ... Entremêlant affaire judiciaire et histoire personnelle de l’auteur, il traite de thèmes graves et qui ne peuvent laisser indifférent : la pédophilie, l’inceste, la peine de mort, les traumatismes de l’enfance, les secrets de famille qui empoisonnent et empêchent de se construire, la lâcheté des adultes qui préfèrent ne pas faire de vagues, les déficiences des systèmes judiciaire et médical incapables d’entendre ce jeune homme qui appelle à l’aide.. Un énorme travail d’enquête sur l’affaire judiciaire, un lourd travail d’introspection et de quête de soi , on est bien sûr touché par cette volonté de l’auteur de comprendre et d’exorciser et on comprend sa démarche et l’importance vitale de cette double enquête pour se libérer du poids du passé pour qu’enfin, comme elle le dit elle même : «  mes souvenirs du passé peuvent subsister sans danger auprès de mes espoirs pour l’avenir. » Mais j’ai pour ma part trouvé le récit trop long, trop longue et trop répétitive l’histoire de Ricky et notamment toute la 3 eme partie du livre sur le procès et je n’étais pas mécontente d’arriver au bout . Assez loin du coup de cœur pour moi.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Kevinaaaa Posté le 14 Novembre 2020
    Inévitablement ce livre là porte bien son nom, pas tant pour l'histoire qui y est narrée mais bien pour celle qu'elle laisse au lecteur une fois qu'il referme le livre. L'auteur est avocate, et veut s'engager pour combattre la peine de mort. Une affaire, qu'elle va découvrir presque par hasard (ou par une sordide causalité) va dévoiler d'autres pans de sa vie. C'est cela aussi qu'elle nous partage au fil des pages, au fil de l'enquête qu'elle mène elle même , sur celui qui deviendra son obsession, sur sa vie à elle aussi. Et c'est cela qui est assez étonnant dans le livre : les deux se mêlent et sans comprendre pourquoi ou comment on suit d'une même traite ces deux univers si distincts. Nous voilà donc plongés au cœur d'une sordide affaire de meurtre d'enfant, où rien n'est simple, où, tout comme la vie, rien n'est ni tout noir ni tout blanc. Mais on doit y faire face. Un sujet difficile, douloureux même quand l'auteur raconte sa propre histoire mais qui l'éclaire d'un point de vue tout à fait novateur et dérangeant. On ne peut pas le condamner fermement et on se demande nous aussi qui doit vivre et... Inévitablement ce livre là porte bien son nom, pas tant pour l'histoire qui y est narrée mais bien pour celle qu'elle laisse au lecteur une fois qu'il referme le livre. L'auteur est avocate, et veut s'engager pour combattre la peine de mort. Une affaire, qu'elle va découvrir presque par hasard (ou par une sordide causalité) va dévoiler d'autres pans de sa vie. C'est cela aussi qu'elle nous partage au fil des pages, au fil de l'enquête qu'elle mène elle même , sur celui qui deviendra son obsession, sur sa vie à elle aussi. Et c'est cela qui est assez étonnant dans le livre : les deux se mêlent et sans comprendre pourquoi ou comment on suit d'une même traite ces deux univers si distincts. Nous voilà donc plongés au cœur d'une sordide affaire de meurtre d'enfant, où rien n'est simple, où, tout comme la vie, rien n'est ni tout noir ni tout blanc. Mais on doit y faire face. Un sujet difficile, douloureux même quand l'auteur raconte sa propre histoire mais qui l'éclaire d'un point de vue tout à fait novateur et dérangeant. On ne peut pas le condamner fermement et on se demande nous aussi qui doit vivre et qui doit mourrir ... Quelle est la part d'ombre de chacun et cette part pourrait elle être éclairée ? Aurait elle pu l'être ? A quel prix. Autant qu'il questionne le système judiciaire voire le système tout court ce livre nous interroge nous. Une avancée dans l'horreur. Le combat d'une vie, de deux même. J'ai beaucoup aimé l'arrière plan réel, j'ai adoré la façon dont cet auteur aborde sa propre psychologie, comment elle nous mène avec elle, près d'elle jusqu'à nous faire ressentir ses questionnements perpétuels et sa propre vision de la vie, des vies. J'ai aimé ce parti pris , ce choix audacieux de montrer que non, rien n'est simple, pas même le jugement d'un tueur d'enfant , pas même le jugement des siens , pas même son jugement propre ... Une lecture très documentée et tellement particulière que je pense qu'elle mérite d'être lue.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sylviegeo Posté le 1 Novembre 2020
    Admirable démarche pour donner un sens ou mieux comprendre les relations humaines, la famille, le pourquoi des secrets, la fatalité. L'autrice, jeune étudiante en droit et contre la peine de mort, a rendez-vous avec un pédophile avoué, meurtrier de surcroit. Rick Langley a étranglé un garçon de 6 ans en Louisianne. À travers les trois procès de Langley, qu'elle revisite, elle se livre en toute franchise, sans tabous ni secrets et en même temps elle nous livre sa famille. En toute intimité, sans pudeur mais avec un courage que je salue, elle partage avec nous cette autobiographie, cette docu-fiction, ce colossal travail journalistique.. Est-ce que le procès de Rick Langley est l'élément déclencheur de cette confession intime ou prend t-elle le procès comme prétexte à ces confessions ? Peu importe. Ce qui importe c'est l'humanité, la franchise qui teintent ses mots et le désir de se sortir de cette empreinte , de ces cicatrices qui la marquent et qui font nécessairement souffrir. Bouleversant, marquant, un récit qui ne laisse indifférent. Oui une lecture qui laisse sa trace.
  • L-Univers-d-Ocseve Posté le 30 Octobre 2020
    J'ai bien aimé ma lecture malgré le fait que le récit est parfois décousu à mon goût on a sens cesse des retours en arrière puis en avant et quand on le lit le soir il est parfois difficile de suivre les évènements. J'aurais peut-être aimé en savoir plus sur le plan psychologique, on nous répète tout le temps qu'il s'agit d'une maladie mentale mais j'aurais aimé de vrais arguments. Certes il s'agit d'un récit réel ce qui le rend d'autant plus poignant. On nous parle du système judiciaire américain sans toutefois rentrer dans les détails et c'est peut-être ce qu'il manque dans tout le livre pour comprendre où l'auteure veut en venir, bien sûr on y voit un effet miroir entre sa vie et celle de Ricky Langley mais au final je ne saurais trop dire si j'ai aimé ou non en fait.
  • CelineCebulski Posté le 9 Octobre 2020
    * "Est-ce que c'est notre passé ou est-ce que ce sont nos convictions qui déterminent ce que nous sommes ?" * "Il y a quelque chose là-dedans que j'ai besoin de mettre en mots." Bouleversant roman d'Alexandria Marzano-Lesnevich entre autobiographie et thriller. Une réflexion sur la peine de mort, les traumatismes sexuels dans l'enfance, le déni familial, le pardon. Un récit dont on ne sort pas émotionnellement indemne. A lire !
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Lisez

    Accro à "Mindhunter" ? Ces livres sont faits pour vous

    Série fascinante et obsédante, Mindhunter plante son décor dans l'Amérique des années 70 sur les traces de deux agents du FBI chargés de dresser les profils-types d'assassins, bientôt appelés tueurs en série. C'est la naissance du profilage. Produite et partiellement réalisée par David Fincher, la création Netflix se joue des codes de la série policière, préférant la tension à l'action, les dialogues qui se prolongent aux attaques sanglantes. En manque de Mindhunter ? Voici quelques livres à dévorer en attendant le retour des agents Ford et Tench.

    Lire l'article
  • News
    Lisez

    Grand Prix des lectrices ELLE : Jesmyn Ward et Alexandria Marzano-Lesnevich récompensées

    Le jury a voté. Le 50e Grand Prix des lectrices ELLE a récompensé quatre auteurs et autrices, dont Le Chant des revenants de Jesmyn Ward et L’Empreinte d’Alexandria Marzano-Lesnevich, publiées respectivement aux éditions Belfond et Sonatine.

    Lire l'article