Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355846298
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 140 x 220 mm

Les Illusions

Caroline NICOLAS (Traducteur)
Date de parution : 04/10/2018
Jusqu’où peut-on s’immiscer dans la vie de ses proches ?
Callie a toujours vécu dans l’ombre de sa sœur, Tilda, à qui tout réussit. Celle-ci est actrice et forme un couple heureux avec Felix, un riche banquier, alors que Callie vit seule et végète dans la librairie où elle travaille. Si elle admire toujours autant sa sœur, elle ne peut... Callie a toujours vécu dans l’ombre de sa sœur, Tilda, à qui tout réussit. Celle-ci est actrice et forme un couple heureux avec Felix, un riche banquier, alors que Callie vit seule et végète dans la librairie où elle travaille. Si elle admire toujours autant sa sœur, elle ne peut néanmoins s’empêcher de penser que quelque chose se cache sous ce vernis de perfection. Tilda ne serait-elle pas sous l’emprise de Felix, dont les comportements obsessionnels sont de plus en plus inquiétants ? Ou bien Callie se fait-elle des illusions ? N’est-ce pas plutôt elle qui a un problème avec la réussite de Tilda ? Lorsque Felix décède d’une crise cardiaque, les relations entre les deux sœurs prennent un tour complètement inattendu.
 
La jalousie, la culpabilité, le remords… dans ce roman au suspense hitchcockien, Jane Robins joue sur tous les registres des liens familiaux. D’une étonnante acuité psychologique, elle dessine des personnages à l’humanité poignante, jusque dans leurs failles et leurs excès, pris dans une intrigue où il est impossible jusqu’à la fin de démêler le vrai du faux.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355846298
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 140 x 220 mm
Sonatine

Ils en parlent

"Une histoire machiavélique à la fin surprenante !"
Anne-Charlote Calvez / Librairie Cheminant

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Celine_Vob Posté le 7 Mai 2020
    Belle découverte grâce au challenge partage :). Lecture assez agréable malgré le sujet (violence conjuguale). Je ne m'attendais pas du tout à une histoire comme telle surtout après les révélations de la sœur. Le personnage de Tilda n'est pas très attachant, je l'ai trouvé hautaine, prétentieuse, j'ai mieux accroché avec celui de Callie.
  • natdef Posté le 17 Avril 2020
    Callie vit sa vie par procuration. Sa soeur jumelle Tilda est tout ce qu'elle n'est pas : actrice solaire qui a commencé une brillante carrière, carrière à laquelle elle semble avoir renoncé après sa rencontre et son mariage avec le riche banquier Félix dont Callie a immédiatement senti qu'il était un pervers narcissique. Le roman s'ouvre à la mort de Félix, quelques semaines à peine après le mariage. #JaneRobins nous entraîne dans un thriller hitchcockien où jalousie,culpabilité, et remords s'entremêlent et tire habilement les ficelles. Un bon moment de lecture.
  • pascalinedebrabant Posté le 13 Décembre 2019
    Un thriller 100% psychologique !! Mon péché mignon !! Une fois de plus, je vais essayer de rester la plus vague possible pour en dévoiler le moins possible sur l’intrigue et pourtant que j’aimerais vous décrire dans les moindres détails tout ce que j’ai aimé dans ce livre !!! Mais sincèrement je sais que ça gâcherait votre lecture et ce n’est pas le but. Car oui, j’ai adoré cette lecture, lu en 48h…impossible de me l’enlever des mains du weekend !! Jane Robins est très forte, car oui son livre n’est qu’illusions oui mais lesquelles? Celles de l’effacée Callie qui a grandit dans l’ombre de sa sœur? Celles de Thida la célèbre actrice ? Celles de Félix, le mari qui semble trop parfait. Le lecteur se fait balader tout au long de cette histoire, ses certitudes sont balayées en un chapitre. Pour finir en apothéose, avec une fin digne de ce nom et surtout, et vous savez que j’y tiens, COHÉRENTE avec le reste de l’histoire. Plusieurs thèmes sont abordés dans ce roman : la fratrie, Jane Robins nous offre une dualité entre sœurs tout à fait pathologique et toute en subtilité. la violence faite au femmes, je... Un thriller 100% psychologique !! Mon péché mignon !! Une fois de plus, je vais essayer de rester la plus vague possible pour en dévoiler le moins possible sur l’intrigue et pourtant que j’aimerais vous décrire dans les moindres détails tout ce que j’ai aimé dans ce livre !!! Mais sincèrement je sais que ça gâcherait votre lecture et ce n’est pas le but. Car oui, j’ai adoré cette lecture, lu en 48h…impossible de me l’enlever des mains du weekend !! Jane Robins est très forte, car oui son livre n’est qu’illusions oui mais lesquelles? Celles de l’effacée Callie qui a grandit dans l’ombre de sa sœur? Celles de Thida la célèbre actrice ? Celles de Félix, le mari qui semble trop parfait. Le lecteur se fait balader tout au long de cette histoire, ses certitudes sont balayées en un chapitre. Pour finir en apothéose, avec une fin digne de ce nom et surtout, et vous savez que j’y tiens, COHÉRENTE avec le reste de l’histoire. Plusieurs thèmes sont abordés dans ce roman : la fratrie, Jane Robins nous offre une dualité entre sœurs tout à fait pathologique et toute en subtilité. la violence faite au femmes, je ne pense pas vous spoiler en écrivant cela car le sujet est très abordé dès les premières pages.L’auteur place dans son ouvrage quelques statistiques…qui font froid dans le dos. BREF…vous l’aurez compris un COUP DE CŒUR !!Un thriller psychologique, de la manipulation, des faux semblants, du retournement de situation : tout ce qu’on aime!!!
    Lire la suite
    En lire moins
  • nelson43 Posté le 22 Novembre 2019
    Callie et Tilda sont soeurs jumelles mais tout les sépare : Tilda est actrice , sûre d'elle , belle et a toujours eu ce qu'elle voulait .Callie se trouve laide , n'a pas encore trouvé sa voie et ne vit que dans l'ombre de sa soeur qu'elle adore .Le jour où Tilda rencontre Félix , un riche banquier , Callie ne sait pas si elle doit se réjouir car elle n'arrive pas à le cerner . Au fil des jours , ses soupçons se confirment et elle pense que Tilda est sous son emprise mais qu'elle l'aime et donc qu'elle accepte tout même la violence . Est ce la vérité ou bien Callie se trompe ? Les relations entre les deux soeurs se dégradent jusqu'à la mort subite de Félix . A partir de ce moment , tout basculera . Jane Robins a su entretenir le suspense et la fin sera à la hauteur su thriller
  • Reginalda Posté le 23 Août 2019
    Callie et Tilda sont deux sœurs (jumelles pour le coup) qui forment le traditionnel duo des romans de suspense psychologique : l’une – Tilda – est belle, rayonnante et un peu garce, actrice de profession ; l’autre – Callie – est plus terne, plus effacée, libraire en attendant d’y voir plus clair. C’est évidemment Callie qui prend la narration en charge. Ce qu’elle nous raconte, ce sont les soupçons qu’elle nourrit rapidement à l’encontre de Felix, l’amoureux, puis le mari de sa sœur. Serait-il violent ? Aurait-il piégé Tilda dans une relation perverse dont elle serait incapable de s’extraire ? De soupçons en confirmations, de doutes en démentis, Callie progresse à travers une réalité malsaine qu’elle a du mal à déchiffrer. Et qui intrigue d’autant plus qu’on sait d’entrée de jeu que le fameux Felix est mort. Les romans relevant du suspense psychologique, c’est un peu comme une tablette de chocolat : quand on a commencé, on a du mal à s’arrêter et ensuite, on a le sentiment d’avoir forcé sur le sucre. Avec « Les Illusions », l’effet a été exactement celui-ci pour moi : j’ai dévoré les deux premiers tiers avec avidité, car Jane Robins a su bâtir un... Callie et Tilda sont deux sœurs (jumelles pour le coup) qui forment le traditionnel duo des romans de suspense psychologique : l’une – Tilda – est belle, rayonnante et un peu garce, actrice de profession ; l’autre – Callie – est plus terne, plus effacée, libraire en attendant d’y voir plus clair. C’est évidemment Callie qui prend la narration en charge. Ce qu’elle nous raconte, ce sont les soupçons qu’elle nourrit rapidement à l’encontre de Felix, l’amoureux, puis le mari de sa sœur. Serait-il violent ? Aurait-il piégé Tilda dans une relation perverse dont elle serait incapable de s’extraire ? De soupçons en confirmations, de doutes en démentis, Callie progresse à travers une réalité malsaine qu’elle a du mal à déchiffrer. Et qui intrigue d’autant plus qu’on sait d’entrée de jeu que le fameux Felix est mort. Les romans relevant du suspense psychologique, c’est un peu comme une tablette de chocolat : quand on a commencé, on a du mal à s’arrêter et ensuite, on a le sentiment d’avoir forcé sur le sucre. Avec « Les Illusions », l’effet a été exactement celui-ci pour moi : j’ai dévoré les deux premiers tiers avec avidité, car Jane Robins a su bâtir un univers inquiétant dont on accepte sans mal les différents éléments (un petit bémol toutefois en ce qui concerne les passages consacrés au passé des deux sœurs : là, trop, c’est trop), même lorsque le comportement de Callie semble parfois bien irréfléchi. De ce point de vue, le parallèle avec « Sisters », qui met lui aussi en scène deux sœurs, est parlant : les défaut du roman de Michelle Adams (invraisemblance, énigme dont le lecteur devine d’emblée la résolution…) sont absents des « Illusions ». Malheureusement, c’est soudain l’indigestion, la nausée, quand on s’achemine vers la résolution de l’histoire, tant elle semble peu convaincante, artificielle, presque bâclée. La fin est très souvent le point faible de ce genre de roman et « Les Illusions » ne déroge pas à la règle. La nécessité de déjouer les attentes du lecteur pendant près de 300 pages oblige trop souvent les auteurs à des gymnastiques qui, quand on a l’habitude du genre, finissent par agacer. « Je n’aurais pas dû… », se dit-on un fois de plus. C’est bien dommage.
    Lire la suite
    En lire moins
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !