Lisez! icon: Search engine
Les Optimistes
Caroline Bouet (traduit par)
Collection : Domaine étranger
Date de parution : 16/01/2020
Éditeurs :
Les Escales

Les Optimistes

Caroline Bouet (traduit par)
Collection : Domaine étranger
Date de parution : 16/01/2020
Du Chicago des années 1980 au Paris d'aujourd'hui, une épopée puissante sur le pouvoir de l'amitié face à la tragédie.
À Chicago, dans les années 1980, au coeur du quartier de Boystown, Yale Tishman et sa bande d’amis – artistes, activistes, journalistes ou professeurs… – vivent la vie libre qu’ils... À Chicago, dans les années 1980, au coeur du quartier de Boystown, Yale Tishman et sa bande d’amis – artistes, activistes, journalistes ou professeurs… – vivent la vie libre qu’ils s’étaient
toujours imaginée. Lorsque l’épidémie du sida frappe leur communauté, les rapports changent, les liens se brouillent et se transforment. Peu...
À Chicago, dans les années 1980, au coeur du quartier de Boystown, Yale Tishman et sa bande d’amis – artistes, activistes, journalistes ou professeurs… – vivent la vie libre qu’ils s’étaient
toujours imaginée. Lorsque l’épidémie du sida frappe leur communauté, les rapports changent, les liens se brouillent et se transforment. Peu à peu, tout s’effondre autour de Yale, et il ne lui reste plus que Fiona, la petite soeur de son meilleur ami Nico.

Révélant un immense talent, Rebecca Makkai brosse le sublime portrait de personnages brisés qui, au milieu du chaos, n’auront pourtant de cesse de trouver la beauté et l’espoir.

Lauréat de la Andrew Carnegie Medal et finaliste du National Book Award et du prix Pulitzer, Les Optimistes a déjà conquis des dizaines de milliers de lecteurs aux États-Unis et ailleurs.

« Rebecca Makkai met en lumière cette tragédie de l’Amérique moderne que beaucoup
cherchent à oublier. Un roman habile, puissant et d’une grande beauté. »
Chicago Review of Books
« Un voyage saisissant… Rebecca Makkai livre une réflexion inoubliable, non sur la mort, mais sur le pouvoir de la vie. » Publishers Weekly
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365694209
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 560
Format : 140 x 225 mm
EAN : 9782365694209
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 560
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Rebecca Makkai déploie, tout au long de cet épais roman, un savoir-faire romanesque impressionnant, qui jamais n'écrase sa puissance émotionnelle, ni la subtilité des sentiments éprouvés par ses personnages. »
RAPHAËLLE LEYRIS / Le Monde des Livres

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ciliaris 09/10/2022
    Pour un lecteur qui a eu 20 ans à l'époque de la propagation du sida aux USA puis en Europe, et je suis de ces lecteurs, ce roman fait écho à une situation vécue en toile de fond et qui a marqué un funeste changement de paradigme. Ce roman, c'est la mort de certains de mes amis proches mise en mots, c'est un changement de rapport au sexe et sociétal mis en mots. le sujet est donc passionnant et l'atmosphère de l'époque très bien rendue. Dommage, vraiment dommage, qu'il m'ait laissé l'impression pénible d'être un objet littéraire industriel, fabriqué dans un matériau solide, bien documenté, bien fini, efficace. Produit à l'Américaine quoi. Lui manque le plus important pour un roman : le grand souffle de la littérature.
  • Amelie5629 21/07/2022
    Poignant ! Ce livre retrace le Chicago des années 80 où le virus du Sida faisait rage. Ne connaissant pas cette période de l'histoire j'y ai beaucoup appris sur cette terrible maladie et ses débuts ainsi que sur les victimes de cette maladie. Quelques longueurs dans le récit mais nous nous attachons aux personnages.
  • Anthan 12/07/2022
    Les Optimistes est un roman qui résonne particulièrement à notre époque: il raconte une épidémie : celle du sida. Un groupe d’amis se voit décimer par cette épidémie, le roman se passant au milieu des années 80. On nous raconte comment chacun réagit et continue malgré tout à vivre face à ce danger . Ce roman est une pépite: - le ton malgré le sujet très lourd, n’est jamais larmoyant. Ce roman est plein de vie et d’espoir. - les personnages qui appartiennent en majorité à la communauté homosexuelle de Chicago sont si justes et si bien caractérisés que l’on s’attache à tous ( même à ceux avec lesquels nous ne sommes pas parfaitement d’accord) -l’ambiance de ce milieu des années 80 est très bien recréée - et surtout, ce roman est rempli d’humanité et témoigne aussi du quotidien de ces hommes qui ont dû lutter contre cette épidémie sans remède et dans la honte. J’ai beaucoup aimé partager le quotidien de ces personnages dont l’amitié survit malgré toutes les épreuves. Ce roman est un hommage à ces premières victimes de ce fléau qu’est le VIH, hommage rendu par l’autrice mais par les personnages eux-mêmes.
  • Steph_K 12/06/2022
    Chicago 1981, Nico est le premier mort du sida de la bande. Ils sont gays, ils aiment la vie, mais découvrent sa brièveté, le traumatisme de la maladie, la douleur de ceux qui restent et la violence de l’ostracisme ambiant. Un roman qui, malgré la dureté de son sujet, est lumineux, empreint d’amour, d’amitié, d’humanisme communautaire et d’espoir en l’avenir. Un hymne également à Chicago et à ses musées d’art.
  • SofiaA81 10/06/2022
    J’ai A DO RE !!! ce livre m’a rassurée sur l’AMITIE. Ce n’est que dans les pires moments que l’on sait vraiment sur qui l’on peut compter. La période du SIDA à ses prémices est la pire de toute. Considérés comme des pestiférés, l’amitié qui lie Yale à Fiona est revigorante. Je ne me rendais pas compte que c’était difficile à ce point (la découverte du virus, le rejet des autres) malgré les films que j’ai pu voir( exemple PHILADELPHIA). Ce livre est un témoignage (bien que fictif) sur la valeur de l’amitié et de la famille. De plus, j’aime beaucoup le fait que cette histoire soit racontée sur deux périodes (1985 et 2015), on voit l’évolution des mentalités. Cependant le fait que cela soit entrecoupé (1 chapitre 85-un autre 2015) est un peu perturbant du fait que l’on est un peu spoiler par ce qui se passe pour les personnages (les chapitres 2015 nous annoncent la mort des personnages que l’on ne voit pas encore en 85) J’ai dû le lire en 2 fois : 1 fois 1985-1986 et toute l’année 2015. Je recommande vivement cet ouvrage.
Inscrivez-vous à la newsletter Les Escales
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Lisez

    Rebecca Makkai : "Les Optimistes parle de la façon dont le monde envahit parfois brutalement nos vies"

    Avec Les Optimistes (Les Escales), Rebecca Makkai raconte avec force et finesse l’histoire du sida aux États-Unis, de son apparition dans les années 80 à nos jours. Un roman richement documenté, fort en émotions, qui montre comment l’espoir est capable de surgir de la pire des tragédies. Rencontre.

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    16 livres qui racontent l'Amérique

    Si on vous dit Amérique, vous pensez grands espaces, road trip, mais aussi peut-être cinéma et New York City. Pays aussi fascinant que déroutant et dont la démesure ne cesse d'étonner, les États-Unis ont produit et produisent encore des écrivains de génie. Focus sur 16 livres - du roman à l'essai - qui chacun à leur manière racontent l'Amérique et ses habitants.

    Lire l'article