Lisez! icon: Search engine
Les Somnambules
Paul-Simon Bouffartigue (traduit par)
Date de parution : 04/03/2021
Éditeurs :
Sonatine

Les Somnambules

Paul-Simon Bouffartigue (traduit par)
Date de parution : 04/03/2021
Un nouveau monde, le nôtre ?
Dans un petit village de Pennsylvanie, Shana surprend sa soeur, Nessie, quittant d’un pas résolu leur maison. Lorsqu’elle tente de l’intercepter, la petite fille ne réagit pas à sa présence. Mutique, absente, le... Dans un petit village de Pennsylvanie, Shana surprend sa soeur, Nessie, quittant d’un pas résolu leur maison. Lorsqu’elle tente de l’intercepter, la petite fille ne réagit pas à sa présence. Mutique, absente, le regard vide, elle avance… Croyant à une crise de somnambulisme, Shana commence à la suivre. Rapidement, elles sont rejointes par un deuxième... Dans un petit village de Pennsylvanie, Shana surprend sa soeur, Nessie, quittant d’un pas résolu leur maison. Lorsqu’elle tente de l’intercepter, la petite fille ne réagit pas à sa présence. Mutique, absente, le regard vide, elle avance… Croyant à une crise de somnambulisme, Shana commence à la suivre. Rapidement, elles sont rejointes par un deuxième errant, frappé des mêmes symptômes que Nessie. Puis un autre. Bientôt, ils sont des centaines à converger vers la même destination inconnue, tandis que leurs proches, impuissants, leur emboîtent le pas. Très vite, cette mystérieuse épidémie enflamme le pays.

Chuck Wendig tend à notre monde un miroir dans lequel se reflètent ses hantises les plus contemporaines : l'irruption de l'inconnu, la peur de l’autre, la défiance envers le gouvernement, la force rampante des discours religieux et extrémistes… Rappelant autant Le Fléau que The LeftoversLes Somnambules est un portrait humain mais sans concession d’une société au bord de l’extinction.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355848209
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1174
Format : 140 x 200 mm
EAN : 9782355848209
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1174
Format : 140 x 200 mm

Ils en parlent

« Un récit de survie qui ne prône pas le chacun pour soi, mais le nous tous, unis. »
Kirkus Reviews
« Un roman massif et épique qui emprunte le meilleur aux grands classiques de Stepehn King. »
Barnes & Noble

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • PicassoAragon 09/02/2024
    En Pennesylvanie, Nessie Stewart, jeune fille de 15 ans, quitte la ferme familiale et se met en marche, elle marche comme une somnambule. Impossible de l’arrêter. Sa sœur Shana qui veille sur la maisonnée depuis que la mère est partie décide de la suivre pour veiller sur elle. Le père est trop occupé avec la ferme pour s’en occuper. Mais finalement, il quittera tout pour suivre avec une camionnette ses filles. D’autres personnes se lèvent, quittent leur foyer et rejoignent les marcheurs. Nul ne sait pourquoi, dans quel but. Le docteur benjamin Ray est contacté par Sadie Emeka pour étudier ce phénomène. C’est un programme d’intelligence artificielle, Black Swan, qui l’a désigné pour gérer cette épidémie. Il y a aussi le pasteur Mathiew qui se laisse embrigader par des complotistes et qui les aide à propager leurs théories néfastes. Des problématiques très actuelles sont développées. Il y a des élections prévues. Les 2 candidats qui s’affrontent sont le populiste Ed Creel contre Nora Hunt. La gestion de l’épidémie prend en compte des facteurs politiques, quelles décisions attendent les électeurs ? Peu importe si la gestion scientifique ne coïncide pas. Des exemples ayant réellement existé sont donnés : 200 000 antilopes mortes en 2020 d’une épidémie due au réchauffement climatique. Dans certains pays l’urine de chameau est réputée guérir certaines maladies de la peau, il a donc fallu faire une campagne d’affichage pour ne plus la boire car elle était infectée par une bactérie à une époque. Le facteur culturel influe aussi le traitement des épidémies. Certains personnages souffrent de dépression, c’est l’occasion de dépeindre la maladie. C’est un livre captivant même s’il est très long. Plus de 900 pages.En Pennesylvanie, Nessie Stewart, jeune fille de 15 ans, quitte la ferme familiale et se met en marche, elle marche comme une somnambule. Impossible de l’arrêter. Sa sœur Shana qui veille sur la maisonnée depuis que la mère est partie décide de la suivre pour veiller sur elle. Le père est trop occupé avec la ferme pour s’en occuper. Mais finalement, il quittera tout pour suivre avec une camionnette ses filles. D’autres personnes se lèvent, quittent leur foyer et rejoignent les marcheurs. Nul ne sait pourquoi, dans quel but. Le docteur benjamin Ray est contacté par Sadie Emeka pour étudier ce phénomène. C’est un programme d’intelligence artificielle, Black Swan, qui l’a désigné pour gérer cette épidémie. Il y a aussi le pasteur Mathiew qui se laisse embrigader par des complotistes et qui les aide à propager leurs théories néfastes. Des problématiques très actuelles sont développées. Il y a des élections prévues. Les 2 candidats qui s’affrontent sont le populiste Ed Creel contre Nora Hunt. La gestion de l’épidémie prend en compte des facteurs politiques, quelles décisions attendent les électeurs ? Peu importe si la gestion scientifique ne coïncide pas. Des exemples ayant réellement existé sont donnés : 200 000 antilopes mortes en 2020 d’une épidémie due au...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Elerinna59 03/02/2024
    Avec plus de 1300 p dans sa version poche, les somnambules de Chuck Wendig pourrait en effrayer plus d’un ! Mais si vous aimez les apocalypses et les pandémies dévastatrices ce roman est fait pour vous. Mais qui sont ces fameux somnambules ? On entre dans le vif du sujet dès les premières pages avec la jeune Shanna, 17 ans qui par un beau matin constate la disparition de sa sœur Nessie. Elle la retrouve errant dehors les yeux dans le vague et constate bien vite qu’il est impossible de la réveiller. C’est ainsi qu’elle décide de l’accompagner quelle que soit sa destination. Au fil des pages de nouveaux marcheurs viennent grossir le troupeau des somnambules autour duquel gravite les bergers tels que se nomment désormais leurs protecteurs. De nombreux personnages interviennent au fil de l’histoire. Entre autres on découvrira Benji, l’ancien employé du cdc récupéré pour cette affaire hors du commun, Marcey, l’ex flic dont un tabassage en règle a causé des dommages neurologiques irréversibles, Pete Corley un papi du rock en conflit avec lui-même. Et quand le monde s’effondre il faut bien trouver un coupable et un sauveur, on croisera donc aussi la figure du raciste dans le personnage de Ozark, un suprémaciste blanc et la figure religieuse dans le personnage de Matthew un pasteur particulièrement influençable. J’ai adoré le développement des personnages. Les éléments de leur passé qui nous sont progressivement dévoilés leur construisent une histoire personnelle leur conférant ainsi toute une psychologie et une personnalité étoffée. Le roman pourrait se diviser en deux moitiés : la première étant plutôt « pré-apo », avec l’installation des protagonistes, de leur rôle et de l’intrigue elle-même…intrigue qui subira un retournement dans la 2eme moitié qui modifiera sensiblement la perspective initiale. Dans un rythme haletant, l’auteur instaure un sentiment peur inhérent à la découverte d’une maladie inconnue. L’augmentation des cas, l’incompréhension, le complotisme et l’inertie médicale nous donne les ingrédients idéaux à la recette de l’effondrement d’une société. Un pavé, certes mais jamais d’ennui et des révélations jusqu’aux dernières pages. Avec plus de 1300 p dans sa version poche, les somnambules de Chuck Wendig pourrait en effrayer plus d’un ! Mais si vous aimez les apocalypses et les pandémies dévastatrices ce roman est fait pour vous. Mais qui sont ces fameux somnambules ? On entre dans le vif du sujet dès les premières pages avec la jeune Shanna, 17 ans qui par un beau matin constate la disparition de sa sœur Nessie. Elle la retrouve errant dehors les yeux dans le vague et constate bien vite qu’il est impossible de la réveiller. C’est ainsi qu’elle décide de l’accompagner quelle que soit sa destination. Au fil des pages de nouveaux marcheurs viennent grossir le troupeau des somnambules autour duquel gravite les bergers tels que se nomment désormais leurs protecteurs. De nombreux personnages interviennent au fil de l’histoire. Entre autres on découvrira Benji, l’ancien employé du cdc récupéré pour cette affaire hors du commun, Marcey, l’ex flic dont un tabassage en règle a causé des dommages neurologiques irréversibles, Pete Corley un papi du rock en conflit avec lui-même. Et quand le monde s’effondre il faut bien trouver un coupable et un sauveur, on croisera donc aussi la figure du raciste dans le personnage de Ozark, un suprémaciste...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Khalya 02/02/2024
    Parce qu'il fallait lire un livre présentant un élément métallique sur la couverture, me voilà en train de lire un petit pavé de plus de 1100 pages ( tout ça, c'est la faute à @steffdepikiti qui, à l'origine, m'avait fait ajouter cette brique dans ma PAL...). Le roman se concentre essentiellement sur un étrange phénomène : la marche obstinée d'une partie de la population vers l'ouest. Les marcheurs sont insensibles à tous stimuli (d'où le surnom de somnambules) mais explosent littéralement si on tente de freiner leur avancée. Essentiellement, mais pas que. On s'éloigne régulièrement des marcheurs pour s'intéresser à d'autres personnages, d'autres éléments. Le tout étant plus ou moins organisé, chapeauté, par une IA évolutive qui tente de définir des liens entre les différents éléments isolés. Ces marcheurs, qui ne font de mal à personne, déchaînent vite les passions : qui veut les protéger, qui veut les exterminer... Le tout va vite dégénérer en véritable guerre civile sur fond de pandémie (et malgré le fait que ce roman ait été écrit avant le Covid, beaucoup de choses se sont passées exactement comme ça, sans aller jusqu'à ces extrémités). Il y a tant de choses qui se passent que virgule malgré ses plus de 1100 pages, le roman n'a quasiment aucune longueur. Quant à la fin, dire que je ne m'y attendais pas est un euphémisme. Mais je l'ai beaucoup aimé. Ce roman est vraiment excellent mais ne vous attendez pas à une petite balade tranquille parce que vous n'avez pas fini de vous mettre en colère devant l'attitude de certaines personnes, que ce soit les politiques ou les extrémistes. Mais malgré le fait que j'ai passé les trois quarts du livre à fulminer, j'ai énormément apprécié ma lecture!Parce qu'il fallait lire un livre présentant un élément métallique sur la couverture, me voilà en train de lire un petit pavé de plus de 1100 pages ( tout ça, c'est la faute à @steffdepikiti qui, à l'origine, m'avait fait ajouter cette brique dans ma PAL...). Le roman se concentre essentiellement sur un étrange phénomène : la marche obstinée d'une partie de la population vers l'ouest. Les marcheurs sont insensibles à tous stimuli (d'où le surnom de somnambules) mais explosent littéralement si on tente de freiner leur avancée. Essentiellement, mais pas que. On s'éloigne régulièrement des marcheurs pour s'intéresser à d'autres personnages, d'autres éléments. Le tout étant plus ou moins organisé, chapeauté, par une IA évolutive qui tente de définir des liens entre les différents éléments isolés. Ces marcheurs, qui ne font de mal à personne, déchaînent vite les passions : qui veut les protéger, qui veut les exterminer... Le tout va vite dégénérer en véritable guerre civile sur fond de pandémie (et malgré le fait que ce roman ait été écrit avant le Covid, beaucoup de choses se sont passées exactement comme ça, sans aller jusqu'à ces extrémités). Il y a tant de choses qui se passent que virgule malgré ses plus de 1100 pages,...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mashmallow 30/01/2024
    Joli pavé format pocket de plus de 1300 pages. Tout ce que j aime, l auteur et bien une découverte pour moi car je ne connaissais pas. L histoire intrigante donc j y plonge avec délectation. Un début d histoire captivant, je ne vois pas les pages cumulées, en revanche petit essoufflement au milieu car un peu long, mais une fin vraiment grandiose. Les somnanbules, phénomène inexpliqué dont plusieurs centaines de personnes sont atteintes, pourquoi eux ? Comment ? Dans quel but ? Est ce un complot ? Faut il les protéger ou au contraire les maîtriser ? Toutes ces questions on se les pose tout du long, si vous en avez assez avec la pandémie passez votre chemin, sinon installez vous confortablement et lisez vous ne serez pas déçus.
  • Douceurplume 12/01/2024
    Sonnent les cloches de l'apocalypse, la fin du monde a sonné, entends-tu?. Attends, c'est peut-être des zombies qui viennent tous nous tuer, comme dans the Walking Dead? Ou bien une secte religieuse? Si ça se trouve ce sont aussi des terroristes ? Allez savoir... Ils marchent, mais personne ne sait vers où, vers quoi, leur but. Il s'agit peut-être de ta sœur, ton père ou même ton banquier car, les somnambules peuvent être n'importe qui. Évidemment, personne ne peut les empêcher d'avancer car sinon... Comment dire ? Ils explosent... Alors, nous les suivons. Nous marchons, roulons à un bon rythme car, il se passe toujours quelque chose. Et en tant que bergère je m'en passerais bien! À travers 1100 pages ça bouge, nous rencontrons des gens. Parfois la peur nous tenaille le ventre parce que... Parce que merde rien ne va plus ici! Tellement de thème sont présents, en effet, les somnambules font parler et j'ai trouvé ça très intéressant de voir tous les personnages intégrer l'histoire, du plus détestable au plus adorable. C'est surtout un lot de surprise aussi, car, rien ne se passe comme je l'avais imaginé. J'ai parfois rigolé (vraiment!) Et parfois très émue. Parce que j'ai tenu la main de Shana pendant plusieurs semaines, j'ai aimé cette tête brûlée. J'avoue, ce n'est en général pas le genre d'aventure que j'ai l'habitude de faire, le genre science fiction n'est pas vraiment présent dans ma vie mais alors... Quel kiff ici ! Avec une fin inattendu comme je les aime. Mais il n'y a pas que les somnambules, absolument pas, à toi de venir découvrir de quoi il en retourne...Sonnent les cloches de l'apocalypse, la fin du monde a sonné, entends-tu?. Attends, c'est peut-être des zombies qui viennent tous nous tuer, comme dans the Walking Dead? Ou bien une secte religieuse? Si ça se trouve ce sont aussi des terroristes ? Allez savoir... Ils marchent, mais personne ne sait vers où, vers quoi, leur but. Il s'agit peut-être de ta sœur, ton père ou même ton banquier car, les somnambules peuvent être n'importe qui. Évidemment, personne ne peut les empêcher d'avancer car sinon... Comment dire ? Ils explosent... Alors, nous les suivons. Nous marchons, roulons à un bon rythme car, il se passe toujours quelque chose. Et en tant que bergère je m'en passerais bien! À travers 1100 pages ça bouge, nous rencontrons des gens. Parfois la peur nous tenaille le ventre parce que... Parce que merde rien ne va plus ici! Tellement de thème sont présents, en effet, les somnambules font parler et j'ai trouvé ça très intéressant de voir tous les personnages intégrer l'histoire, du plus détestable au plus adorable. C'est surtout un lot de surprise aussi, car, rien ne se passe comme je l'avais imaginé. J'ai parfois rigolé (vraiment!) Et parfois très émue. Parce que j'ai...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Sonatine

    Les Somnambules : Chuck Wendig répond à nos questions !

    Pandémie, scissions politiques et sociales, place prépondérante des médias et des nouvelles technologies... Les Somnambules, paru ce jeudi 4 mars, plus qu'un incroyable récit d'anticipation, est bien le grand roman de l'Amérique actuelle. Son auteur, Chuck Wendig, s'est prêté pour nous au jeu de l'interview...

    Lire l'article