Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782258114821
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 225 mm
Ma grand-mère vous passe le bonjour
Laurence Mennerich (traduit par)
Date de parution : 02/04/2015
Éditeurs :
Presses de la cité
En savoir plus

Ma grand-mère vous passe le bonjour

Laurence Mennerich (traduit par)
Date de parution : 02/04/2015
Une histoire simple aux personnages atypiques. Ou peut-être l’inverse.
 
Elsa est une enfant solitaire. Sa seule amie est sa grand-mère, une femme fantasque, prête à tout pour faire rire sa petite-fille, même aux pires bêtises (entrer dans un zoo par... Elsa est une enfant solitaire. Sa seule amie est sa grand-mère, une femme fantasque, prête à tout pour faire rire sa petite-fille, même aux pires bêtises (entrer dans un zoo par effraction ; dire des insanités ; flirter avec des policiers) ! Moquée et persécutée à l’école, Elsa sait qu’elle trouvera toujours du... Elsa est une enfant solitaire. Sa seule amie est sa grand-mère, une femme fantasque, prête à tout pour faire rire sa petite-fille, même aux pires bêtises (entrer dans un zoo par effraction ; dire des insanités ; flirter avec des policiers) ! Moquée et persécutée à l’école, Elsa sait qu’elle trouvera toujours du réconfort auprès de Mamie, qui lui change les idées en lui racontant aussi de merveilleuses histoires. Puis, un jour, les contes s’arrêtent brutalement lorsque la vieille dame meurt. Elsa va alors faire son deuil en allant transmettre des lettres que sa grand-mère avait écrites pour de nombreux destinataires : lettres d’excuse, de regret et d’amour. Petit à petit, elle comprend que les contes de son aïeule s’inspiraient de personnages bien réels…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258114821
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité
En savoir plus

Ils en parlent

"Des personnages hors norme, excessifs, à fleur de peau, et d’une bonté rassurante. Un concentré d’émotion qui nous autorise à rêver dans la bonne humeur."
Métro

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Telmiwai Posté le 13 Mars 2022
    L’intrigue tourne autour d’Elsa, petite fille de sept ans particulièrement intelligente. Elle est très proche de sa grand-mère, personnage excentrique et plein d’imagination. Lorsque la dame confie une mission à sa petite fille : transmettre une lettre, ce n'est que le début d'une chasse au trésor qui apprendra à Elsa ce qu’elle ignorait sur cette grand-mère bien atypique. Ce récit est bourré de qualités ! En tête de liste : les personnages. Nous apprenons à les connaître peu à peu et, si au début chacun semble caricatural et/ou réduit à quelques caractéristiques simples – car vus au travers du regard d’une enfant -, ils gagnent tous en profondeur au fil du temps. Ensuite : l’humour. Je suis complètement fan de certaines tournures de phrases. Si, à deux ou trois reprises, j’ai trouvé que les métaphores et comparaisons étaient un peu trop présentes, la plupart du temps elles sont très drôles et très bien pensées. Enfin : les thèmes abordés. Si certains sont seulement survolés, j’ai le sentiment qu’ils sont tout de même abordés avec justesse. Harcèlement scolaire, divorce, familles recomposées, adultère, et bien sûr deuil, apparaissent dans cette histoire. Et pourtant le récit reste globalement assez léger, et également touchant, attendrissant,... L’intrigue tourne autour d’Elsa, petite fille de sept ans particulièrement intelligente. Elle est très proche de sa grand-mère, personnage excentrique et plein d’imagination. Lorsque la dame confie une mission à sa petite fille : transmettre une lettre, ce n'est que le début d'une chasse au trésor qui apprendra à Elsa ce qu’elle ignorait sur cette grand-mère bien atypique. Ce récit est bourré de qualités ! En tête de liste : les personnages. Nous apprenons à les connaître peu à peu et, si au début chacun semble caricatural et/ou réduit à quelques caractéristiques simples – car vus au travers du regard d’une enfant -, ils gagnent tous en profondeur au fil du temps. Ensuite : l’humour. Je suis complètement fan de certaines tournures de phrases. Si, à deux ou trois reprises, j’ai trouvé que les métaphores et comparaisons étaient un peu trop présentes, la plupart du temps elles sont très drôles et très bien pensées. Enfin : les thèmes abordés. Si certains sont seulement survolés, j’ai le sentiment qu’ils sont tout de même abordés avec justesse. Harcèlement scolaire, divorce, familles recomposées, adultère, et bien sûr deuil, apparaissent dans cette histoire. Et pourtant le récit reste globalement assez léger, et également touchant, attendrissant, drôle, mais en aucun cas déprimant. Ce livre est une sorte de conte. On nous présente dès le début les petites histoires inventées par la grand-mère, histoires bourrées de personnages fantastiques, de mondes fabuleux, de princesses et d’anges de la mer, de dragons et d’ombres effrayantes. Au cours du récit, ces histoires et la réalité vont s’entrecroiser de façon très intelligente, sans jamais quitter le genre réaliste. À partir de là, la comparaison avec le conte revient souvent. Comme dans les contes, celui-ci a une morale, morale empreinte de tolérance et de bienveillance, qui m’a beaucoup plu. Je me suis moi-même remise en question quant à ma manière de me faire une idée sur les personnages (et peut-être même les gens dans la vie !) trop rapidement. Je n’irai pas jusqu’à parler de coup de cœur concernant ce livre, peut-être à cause des quelques petites incohérences et raccourcis un peu faciles (qui au fond collent tout de même avec l’idée du conte). Peut-être parce que beaucoup d’événements sont assez prévisibles. Mais cette histoire reste pour moi un très bon moment de lecture. J’ai même eu un peu de peine à quitter des personnages auxquels on s’attache finalement beaucoup.
    Lire la suite
    En lire moins
  • maramida Posté le 6 Janvier 2022
    Encore un roman de Fredrick Backman que j’ai beaucoup aimé. Pour l’ingéniosité de l’écriture , les personnages pas toujours crédibles mais savoureux car vus par les yeux de l’enfant et la joie qu'il procure. Il y a des rebondissements, des rires et des larmes, de l’émerveillement. Un roman jubilatoire , un conte initiatique et merveilleux ou se côtoient des générations et des types humains . Et ou à chaque page tout n’est pas blanc ou noir et c’est toute la substance de ce livre mais c’est tellement bien dit.
  • Melanie084210 Posté le 24 Décembre 2021
    C'est un bon livre, il se lit bien, bon j'ai clairement plus apprécié le début du livre, la nouveauté, la manière d'écrire que l'histoire en elle même. Mais juste pour cette particularité c'était sympa à lire, écrit sous la vision d'une enfant de presque 8 ans, cela change forcément les histoires, les descriptions et les préférences sont drôles, mais parfois c'est peut être trop. Une enfant de presque 8 ans ne peut pas savoir tout ça, utiliser internet de cette manière, se renseigner de cette manière, ou vivre solitaire de cette façon. Ou du moins je l'espère. Quand on réfléchi trop cela devient tiré par les cheveux, et cette gamine en devient vraiment agaçante.. Le livre reste passable et se lit bien.
  • clolivie Posté le 14 Décembre 2021
    Le début de la lecture a été un peu pénible. Comme dit dans certains commentaires, beaucoup de répétitions, des phrases entières répétées à moins de deux pages d’intervalle qui donne le sentiment que le livre n’a pas été relu et un peu bâclé. Pourtant je me suis accrochée et j’ai continué ma lecture parce que le résumé m’avait vraiment donné envie depuis longtemps de lire ce livre. Et puis petit à petit, la lecture devient plus facile, on commence à comprendre qui sont les gens qui entourent Elsa, tout comme elle et on laisse notre imagination s’envoler pour rentrer à notre tour dans le royaume de Miamas. Je regrette un peu ce début de lecture difficile car au final le livre est très bien construit. J’ai beaucoup aimé découvrir et voir chaque voisin prendre une place à part entière dans l’histoire. Cela nous rappelle que l’on est plus que ce que l’on peut apercevoir au premier coup d’œil. Et je me suis laissée tellement emporter par l’histoire que je n’ai pas pu retenir mes larmes de crocodiles. Le personnage d’Elsa a particulièrement résonné en moi car tout comme elle je suis une amoureuse inconditionnelle des livres, mais surtout j’ai eu des grands-parents... Le début de la lecture a été un peu pénible. Comme dit dans certains commentaires, beaucoup de répétitions, des phrases entières répétées à moins de deux pages d’intervalle qui donne le sentiment que le livre n’a pas été relu et un peu bâclé. Pourtant je me suis accrochée et j’ai continué ma lecture parce que le résumé m’avait vraiment donné envie depuis longtemps de lire ce livre. Et puis petit à petit, la lecture devient plus facile, on commence à comprendre qui sont les gens qui entourent Elsa, tout comme elle et on laisse notre imagination s’envoler pour rentrer à notre tour dans le royaume de Miamas. Je regrette un peu ce début de lecture difficile car au final le livre est très bien construit. J’ai beaucoup aimé découvrir et voir chaque voisin prendre une place à part entière dans l’histoire. Cela nous rappelle que l’on est plus que ce que l’on peut apercevoir au premier coup d’œil. Et je me suis laissée tellement emporter par l’histoire que je n’ai pas pu retenir mes larmes de crocodiles. Le personnage d’Elsa a particulièrement résonné en moi car tout comme elle je suis une amoureuse inconditionnelle des livres, mais surtout j’ai eu des grands-parents absolument extraordinaires qui étaient mes super-héros (et le seront toujours même s’ils ne sont plus à mes côtés). L’amour des grands-parents a quelque chose de spécial et de si fort. Si notre naissance marque un tournant dans leur vie, nous n’aurions jamais pu devenir les personnes que nous sommes aujourd’hui sans eux. Toujours une oreille attentive, toujours fier, toujours à nous rappeler de faire et d’être d’abord ce qui nous rend heureux, toujours de notre côté, toujours présent pour nous redonner le sourire, toujours plein d’amour, toujours trop de choses pour être toutes citées ici. C’est un très bel hommage à tous les super-papis et super-mamie ! Si vous aussi vous en avez (ou en avez eu), alors vous devriez adorer ce livre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mamzellecarnetO Posté le 13 Décembre 2021
    C'est un bouquin rangé dans la catégorie "adultes" et pourtant en commençant je me suis dit : oui, bon, j'aurais bien vu ça en JEUNESSE ! et d'ailleurs après avoir fini je le mettrais bien toujours là dedans, bon pas "gosse" parce que ça serait flippant, mais 10-11 ans. C'est lisible pour un adulte hein ! Au vu des avis et de la couverture je m'attendais à un style "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire", alors que c'est plutôt du Fifi Brindacier. Tiens, c'est marrant d'ailleurs parce que la gamine de l'histoire lit des Astrid Lindberg (l'auteur de Fifi Brindacier)... Qu'ils sont chauvins ces Suédois !
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.