Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258137646
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Modern Lovers

Laura BOURGEOIS (Traducteur)
Date de parution : 01/06/2017
Un été pop à Brooklyn
Dans cette rue-là, certains enfants ont deux mamans, des cheveux violet, le droit de fumer des joints sans se cacher. Dans cette rue-là, des couples de quadra vivent encore des droits d’auteur d’un tube écrit à quatre mains pour une icône rock suicidée qui fut leur camarade et plus si... Dans cette rue-là, certains enfants ont deux mamans, des cheveux violet, le droit de fumer des joints sans se cacher. Dans cette rue-là, des couples de quadra vivent encore des droits d’auteur d’un tube écrit à quatre mains pour une icône rock suicidée qui fut leur camarade et plus si affinités. Dans cette rue-là, des amitiés se bonifient depuis l’université. Car cette rue-là se trouve au coeur du plus trépidant quartier de New York : Brooklyn. Et des trépidations, il y en a, au cours de ce fol été que traversent Elizabeth, Andrew et leur ado prodige, Harry, mais aussi
Jane, sa femme Zoe et leur explosive Ruby, née d’un don de sperme. Au programme : crise de fin d’ado et crise de la quarantaine, crise de couple et crise existentielle, crise de larmes et crise de fous rires !
Après Les Vacanciers, Emma Straub revient avec une nouvelle chronique impertinente. Du couple, des pièges de l’âge, de l’art d’être parent… et de l’éternel retour de flamme.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258137646
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité

Ils en parlent

" Voici un charmant livre de plage, à lire sur le sable blanc, un verre de spritz à porté de main. Douceureux, parfois euphorisant, jamais avare d'un humour plutôt neuf, Modern Lovers, de la jeune New-Yorkaise Emma Straub, est le genre de comédie potache qui s'avale en quelques heures caniculaires."
Le Matin, Dimanche

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ya2meufs_qui_lisentetvoyagent Posté le 20 Juin 2020
    🗽SOLIDES COMME UN ROCK!🎶🗽Elizabeth et Andrew vivent avec leur fils Harry au cœur de Brooklyn, juste à côté de leur amie Zoé qui est mariée à Jane et maman de Ruby. Autrefois, Elizabeth Andrew et Zoé ont fait partie d'un groupe de rock avec Lydia, célèbre chanteuse aujourd'hui décédée, la seule à avoir fait carrière. Lorsqu'on leur demande leur accord pour tourner un biopic sur Lydia, Elizabeth s'interroge sur sa vie. A-t-elle trahi ses rêves en devenant agent immobilier et en abandonnant la musique? De son côté, Andrew s'entiche d'un groupe de yoga végan tandis que Zoé ouvre un restaurant et divorce. Passée la quarantaine, est-il encore possible de tout redéfinir ? C'est la question que pose ce roman au style alerte, moderne et vivant. Un petit régal !
  • UntitledMag Posté le 4 Mars 2020
    Elisabeth, Zoé, Andrew et Jane sont meilleurs amis. Ils vivent une vie paisible, à deux pas les uns des autres, dans un quartier huppé de New-York : Brooklyn. D’un côté, on retrouve Zoé et Jane et leur fille Ruby et de l’autre Elizabeth et Andrew avec leur fils Harry. Tous, sont liés par un passé qui les ramène jusqu’à leurs années de fac durant lesquelles ils se sont rencontrés. Dans cette rue-là, certains enfants ont deux mamans, ont le droit de fumer des joints, les cheveux violets tandis que les parents vivent encore des droits d’auteurs d’un livre écrit à quatre mains pour une icône rock – qui fut leur camarade – qui s’est suicidée. Mais la routine s’est installée dans ce quartier tranquille, où ils vivent depuis des années. Ils ont maintenant une famille à gérer, un boulot qu’ils aiment – plus ou moins – et surtout des adolescents à occuper. Mais cet été-là, cette petite rue ne sera plus si paisible que ça. La quarantaine semble s’installer et ils vont tous devoir faire face aux aléas de la vie. Nouvelle famille ? Amours cachés ? Séparation ? Redécouverte de soi ? Dans ces foyers où tout semblait presque... Elisabeth, Zoé, Andrew et Jane sont meilleurs amis. Ils vivent une vie paisible, à deux pas les uns des autres, dans un quartier huppé de New-York : Brooklyn. D’un côté, on retrouve Zoé et Jane et leur fille Ruby et de l’autre Elizabeth et Andrew avec leur fils Harry. Tous, sont liés par un passé qui les ramène jusqu’à leurs années de fac durant lesquelles ils se sont rencontrés. Dans cette rue-là, certains enfants ont deux mamans, ont le droit de fumer des joints, les cheveux violets tandis que les parents vivent encore des droits d’auteurs d’un livre écrit à quatre mains pour une icône rock – qui fut leur camarade – qui s’est suicidée. Mais la routine s’est installée dans ce quartier tranquille, où ils vivent depuis des années. Ils ont maintenant une famille à gérer, un boulot qu’ils aiment – plus ou moins – et surtout des adolescents à occuper. Mais cet été-là, cette petite rue ne sera plus si paisible que ça. La quarantaine semble s’installer et ils vont tous devoir faire face aux aléas de la vie. Nouvelle famille ? Amours cachés ? Séparation ? Redécouverte de soi ? Dans ces foyers où tout semblait presque parfait, des fissures vont émerger et le passé ressurgir pour mieux les questionner sur la vie qu’ils mènent aujourd’hui. Crise de couple, crise de larmes, fous rire et crise d’adolescence vont ponctuer ce récit drôle et décapant. Après Les vacanciers, Emma Straub livre une nouvelle chronique épatante sur la vie de couple, l’art d’être parent et les pièges de l’âge. Entre répliques cinglantes et prise de tête, on plonge la tête la première dans ce récit mordant d’humour.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sicily Posté le 5 Septembre 2019
    Une très bonne surprise que ce roman. Les personnages sont attachants, humains, profonds. L'écriture est moderne, lumineuse Je l'ai dévoré, l'histoire est prenante, les fins de chapitre bien amenées. On imagine aisément une adaptation en film...
  • iris29 Posté le 8 Janvier 2018
    Un petit air des " Chroniques de San Francisco "( version Brooklyn) en plus fade ... ils étaient quatre étudiants (Andrew, Elizabeth, Zoë et Lydia) à faire partie d'un groupe musical . Seule Lydia en avait fait son métier puis s'est suicidée . Désormais ils habitent à quelques maisons, les uns des autres . Andrew et Elizabeth sont les heureux parents d'un ado sans problèmes . Zoë et sa compagne Jane, ont une fille rebelle , aux cheveux violets , Ruby. Cet été , tout ce petit monde va faire sa crise ou sa "mue" , bousculé par un passé qui revient sous la forme d'un Biopic consacré à leur ex copine. Donnera les droits / donnera pas ? C'est gentiment distrayant tout en hésitant entre plusieurs genres littéraires . Le tout aurait mérité d'être un peu plus relevé, plus épicé : soit par l'écriture avec un peu plus d'humour , ( car il y avait de la matière avec ces trois couples) , soit par plus de profondeur, plus de psychologie . Bien que Modern Lovers se situe de nos jours, j'ai eu l'impression que les personnages vivaient à l'époque des années 70. [ Andrew qui pousse la porte d'une maison... Un petit air des " Chroniques de San Francisco "( version Brooklyn) en plus fade ... ils étaient quatre étudiants (Andrew, Elizabeth, Zoë et Lydia) à faire partie d'un groupe musical . Seule Lydia en avait fait son métier puis s'est suicidée . Désormais ils habitent à quelques maisons, les uns des autres . Andrew et Elizabeth sont les heureux parents d'un ado sans problèmes . Zoë et sa compagne Jane, ont une fille rebelle , aux cheveux violets , Ruby. Cet été , tout ce petit monde va faire sa crise ou sa "mue" , bousculé par un passé qui revient sous la forme d'un Biopic consacré à leur ex copine. Donnera les droits / donnera pas ? C'est gentiment distrayant tout en hésitant entre plusieurs genres littéraires . Le tout aurait mérité d'être un peu plus relevé, plus épicé : soit par l'écriture avec un peu plus d'humour , ( car il y avait de la matière avec ces trois couples) , soit par plus de profondeur, plus de psychologie . Bien que Modern Lovers se situe de nos jours, j'ai eu l'impression que les personnages vivaient à l'époque des années 70. [ Andrew qui pousse la porte d'une maison [ bleue] et se met au yoga ... Il y avait matière à faire quelque chose de plus puissant , de plus croustillant. La vie de quartier est très bien rendue , on est passé à deux doigts des Chroniques de Brooklyn ...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Roudoul Posté le 15 Novembre 2017
    Personnages attachants, ambiance pittoresque mais une écriture un peu simpliste
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.