Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355847653
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 566
Format : 140 x 200 mm

Mon territoire

Héloïse ESQUIE (Traducteur)
Date de parution : 29/08/2019
« Une ballade époustouflante par une voix que vous n’oublierez jamais. » David Joy
 
À 8 ans, Harley McKenna a assisté à la mort violente de sa mère. Au même âge, elle a vu son père, Duke, tuer un homme. Rien de très étonnant de la part de ce baron de la drogue, connu dans tout le nord de la Californie pour sa brutalité,... À 8 ans, Harley McKenna a assisté à la mort violente de sa mère. Au même âge, elle a vu son père, Duke, tuer un homme. Rien de très étonnant de la part de ce baron de la drogue, connu dans tout le nord de la Californie pour sa brutalité, qui élève sa fille pour qu’elle lui succède. Mais le jour où Harley est en passe de reprendre les rênes de l'empire familial, elle décide de faire les choses à sa manière, même si cela signifie quitter le chemin tracé par son père.

Depuis Winter’s Bone, on n’avait pas croisé d’héroïne aussi fascinante, émouvante, inoubliable qu’Harley McKenna. Ce roman magnifique signe la naissance d’une auteure au talent fou.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355847653
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 566
Format : 140 x 200 mm

Ils en parlent

« Incroyable… Parfois, je regarde le ciel réussit quelque chose de rare. »  
Chicago Tribune

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • SylvieBelgrandReims Posté le 9 Juillet 2020
    Méga coup de coeur pour ce thriller puissant et addictif. Harley Mac Kenna est sans doute la meilleure héroïne badass depuis Lisbeth Salander. Elle tue, elle est violente, elle manipule, mais on a envie de la prendre dans nos bras pour tout lui pardonner. Tess Sharpe a un magnifique sens du rythme et déroule une trame admirablement bien construite. Un des tous meilleurs romans à lire cet été. #MonTerritoire #TessSharpe #Sonatine #lectures #livres #chroniques #polar #Thriller Le quatrième de couverture : À 8 ans, Harley McKenna a assisté à la mort violente de sa mère. Au même âge, elle a vu son père, Duke, tuer un homme. Rien de très étonnant de la part de ce baron de la drogue, connu dans tout le nord de la Californie pour sa brutalité, qui élève sa fille pour qu’elle lui succède. Adolescente, Harley s’occupe du Ruby, un foyer pour femmes en détresse installé dans un motel, fondé des années plus tôt par sa mère. Victimes de violence conjugale, d’addictions diverses, filles-mères, toutes s’y sentent en sécurité, protégées par le nom et la réputation des McKenna...
  • IZZYVIVI Posté le 29 Juin 2020
    " Mon territoire " de Tess Sharpe aux éditions Sonatine. Bon,...comment vous dire? Ce n'est pas un policier, un polar comme pourrait laisser supposer sa présence dans la sélection "policier" du #grandprixdeslectriceselle2020. Mais c'est un roman noir, très noir ; mais également rouge, très, très rouge. Noir et rouge d'hémoglobine, de coups, d'hématomes, de nez cassés, de cadavres , le tout avec beaucoup de détails. Écris comme ça, cela peut rebuter et paraître trop violent. C'est vrai que la violence est présente dans chaque page , chaque ligne; et je crois que c'est cette violence permanente, que ce soit envers les femmes ( ici les Rubinettes ) ou plus spécialement entre notre héroïne Harley et tous les mâles de ce roman ( avec en première ligne son propre père ) , qui a fait que ce roman ne sera pas un coup de cœur . Trop de révolvers, trop de coups tordus, trop de cruauté. Dans les notes de l'auteure, Tess Sharpe explique "qu' une grande partie du livre porte sur la survie des victimes de nombreux types de violence. " Viol, meurtres de sang-froid, tortures , bagarres , insultes, drogues, racisme, prostitution,... voici un petit échantillon de ces... " Mon territoire " de Tess Sharpe aux éditions Sonatine. Bon,...comment vous dire? Ce n'est pas un policier, un polar comme pourrait laisser supposer sa présence dans la sélection "policier" du #grandprixdeslectriceselle2020. Mais c'est un roman noir, très noir ; mais également rouge, très, très rouge. Noir et rouge d'hémoglobine, de coups, d'hématomes, de nez cassés, de cadavres , le tout avec beaucoup de détails. Écris comme ça, cela peut rebuter et paraître trop violent. C'est vrai que la violence est présente dans chaque page , chaque ligne; et je crois que c'est cette violence permanente, que ce soit envers les femmes ( ici les Rubinettes ) ou plus spécialement entre notre héroïne Harley et tous les mâles de ce roman ( avec en première ligne son propre père ) , qui a fait que ce roman ne sera pas un coup de cœur . Trop de révolvers, trop de coups tordus, trop de cruauté. Dans les notes de l'auteure, Tess Sharpe explique "qu' une grande partie du livre porte sur la survie des victimes de nombreux types de violence. " Viol, meurtres de sang-froid, tortures , bagarres , insultes, drogues, racisme, prostitution,... voici un petit échantillon de ces violences. Une alternance de chapitres chronologiques et du passé, une écriture fluide, agréable, de belles descriptions ( de paysages et de scènes de torture !) ; c'est un beau roman mais je finis ma lecture par une overdose de " tabassages and co." Histoire construite sur la haine que se portent un baron de la drogue [ Duke MacKenna] et un néonazi [ Carl Springfield ] avec ,au milieu de leur guerre, Harley Jean MacKenna, la fille de Duke. Harley rêve ( gènes maternels obligent) "d'un monde meilleur. " Et les hasards de la vie vont lui en donner l'opportunité plus vite qu'elle ne pensait. Stop...je n'en dis pas plus. Toute cette histoire est bâtie sur la déconstruction de l'empire de son père pour créer un autre empire mais avec ses propres règles. Va t'elle réussir alors qu'elle est sans cesse confrontée à la haine et à la détermination cruelle des hommes qui sont face à elle ?Elle a été à bonne école, dressée à tuer , à faire mal et à endurer les pires souffrances. Plongez au sein de "Mon Territoire ", au sein de ce North County , de ses forêts , de CES 551 pages, vous n'en ressortirez pas indemnes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sylviedoc Posté le 26 Juin 2020
    Ma précédente critique portait sur "Sa majesté des Chats", de Bernard Werber. L'un des principaux personnages, Bastet, est extrêmement sûre d'elle, un peu "puante". Et curieusement, l'héroïne de "Mon territoire", Harley, m'a rappelé Bastet sur bien des points. Toutes deux veulent régner sur leurs sujets et imposer leur façon de faire. Toutes deux ont une très haute opinion d'elles-mêmes. Et toutes deux ne rechignent pas à faire preuve de cruauté quand elles estiment que la situation l'exige. Cependant, il y a quand même une petite différence : Bastet est une chatte parisienne projetée dans un monde post-apocalyptique, et Harley est une jeune femme de 22 ans qui veut reprendre en main les "affaires" de son père, sorte de Parrain du North County, la Californie profonde. Tout au long du livre, de courts chapitres alternent entre l'enfance d'Harley et le dressage qui l'a façonnée, et les trois jours cruciaux où elle va jouer le tout pour le tout afin d'asseoir sa crédibilité en tant que digne héritière. Elle devra pour cela mettre fin à une longue guerre entre les McKenna (la famille de Duke, le père d'Harley) et les Springfield, dont un des membres, Carl, a causé la mort de Jeannie,... Ma précédente critique portait sur "Sa majesté des Chats", de Bernard Werber. L'un des principaux personnages, Bastet, est extrêmement sûre d'elle, un peu "puante". Et curieusement, l'héroïne de "Mon territoire", Harley, m'a rappelé Bastet sur bien des points. Toutes deux veulent régner sur leurs sujets et imposer leur façon de faire. Toutes deux ont une très haute opinion d'elles-mêmes. Et toutes deux ne rechignent pas à faire preuve de cruauté quand elles estiment que la situation l'exige. Cependant, il y a quand même une petite différence : Bastet est une chatte parisienne projetée dans un monde post-apocalyptique, et Harley est une jeune femme de 22 ans qui veut reprendre en main les "affaires" de son père, sorte de Parrain du North County, la Californie profonde. Tout au long du livre, de courts chapitres alternent entre l'enfance d'Harley et le dressage qui l'a façonnée, et les trois jours cruciaux où elle va jouer le tout pour le tout afin d'asseoir sa crédibilité en tant que digne héritière. Elle devra pour cela mettre fin à une longue guerre entre les McKenna (la famille de Duke, le père d'Harley) et les Springfield, dont un des membres, Carl, a causé la mort de Jeannie, la mère de la jeune Harley lorsque celle-ci n'avait que 8 ans. Il lui faudra également tenir tête à certains proches collaborateurs de son père, pas prêts à voir une femme prendre les rênes. Mais aussi tenter de tenir à l'écart Will, son amour de jeunesse qu'elle ne veut pas mêler à des activités dangereuses (le pauv'choupi !). Mais ou est passé Duke, au fait ? Au Mexique paraît-il...ben voyons ! L'écriture de Tess Sharpe est facile, il ne faut pas chercher les qualités littéraires dans ce roman, c'est l'action qui prime, et les personnages. C'est assez addictif, pour ma part j'ai eu du mal à le lâcher de temps en temps. Certes il y a des maladresses, par exemple cette façon de commencer les chapitres relatifs à l'enfance et l'adolescence d'Harley par "j'ai x ans le jour où...j'ai cassé la gueule, blessé ou tué machin", d'autres critiques l'ont d'ailleurs également souligné. Et le rythme est parfois très soutenu, on se demande comment elle arrive à faire tant de choses sur une journée, surtout que c'est pas de la broderie ! Mais finalement on s'attache à elle, et on comprend mieux ses motivations en avançant dans la lecture. Tess Sharpe est une jeune auteure (mais impossible de trouver son âge) qui avait déjà écrit un roman pour ado en 2014 ("Si loin de toi"), et participé à une anthologie de récits féministes. Elle est la fille d'un couple de rockeurs punks, mais là aussi, je n'ai pas trouvé lesquels. "Mon territoire" est son premier roman adulte, et je le trouve très prometteur !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ophelien Posté le 11 Juin 2020
    Bienvenue dans la famille McKenna où la solution à tous vos problèmes est... la violence ! Bon, je me moque un peu là, mais j'ai pas mal apprécié ce roman. On suit l'histoire de Harley, fille d'un homme éminemment craint dans le milieu de la drogue. Pas seulement parce qu'il est grand et costaud mais parce qu'il semble avoir tué un bon nombre de personnes... Harley a perdu sa mère jeune (un meurtre bien sûr), et grandit en étant élevée par son violent de père : Duke. Si celui-ci a les mains constamment tâchées de sang, on voit dans son personnage un amour infini pour sa fille qu'il tente à tout prix de protéger en la rendant sans cœur, un peu comme lui. Rivalités entre clans, coups de poings, meurtres, rebelle attitude. Bref si vous cherchez un roman avec de l'action à chaque chapitre vous serez servi puisque chaque chapitre il se passe quelque chose. C'est rythmé, prenant, Duke et Harley sont forcément des points centraux de l'histoire et des personnages charismatiques. Mais j'ai quelques bémols : la fin. Attendue, trop gentillette vu tout ce qui se passe avant. Et je me suis doutée de ce qui allait arriver. C'est... Bienvenue dans la famille McKenna où la solution à tous vos problèmes est... la violence ! Bon, je me moque un peu là, mais j'ai pas mal apprécié ce roman. On suit l'histoire de Harley, fille d'un homme éminemment craint dans le milieu de la drogue. Pas seulement parce qu'il est grand et costaud mais parce qu'il semble avoir tué un bon nombre de personnes... Harley a perdu sa mère jeune (un meurtre bien sûr), et grandit en étant élevée par son violent de père : Duke. Si celui-ci a les mains constamment tâchées de sang, on voit dans son personnage un amour infini pour sa fille qu'il tente à tout prix de protéger en la rendant sans cœur, un peu comme lui. Rivalités entre clans, coups de poings, meurtres, rebelle attitude. Bref si vous cherchez un roman avec de l'action à chaque chapitre vous serez servi puisque chaque chapitre il se passe quelque chose. C'est rythmé, prenant, Duke et Harley sont forcément des points centraux de l'histoire et des personnages charismatiques. Mais j'ai quelques bémols : la fin. Attendue, trop gentillette vu tout ce qui se passe avant. Et je me suis doutée de ce qui allait arriver. C'est dommage parce que tout le long du livre on nage en plein carnage et ça s'estompe énormément à la fin. Alors oui, je suis d'accord, c'est ce que veux Harley, mais je trouve qu'elle obtient tout ça trop facilement compte tenu qu'elle affronte quand même des barons de la drogue. Mais c'était très divertissant quand même et je l'ai lu très rapidement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lilibookncook Posté le 28 Mai 2020
    Une héroïne badass, un plan millimétré avec pour arme une violence contenue, voici les quelques éléments qui marquent au fer rouge les pages de ce p#*!? de roman ! Ici, pas d'histoire de vengeance. Une naissance. Tess Sharpe, fait de son palpitant et maîtrisé "territoire", un livre au goût de sang et de loyauté. Un roman où une femme utilise la prétendue faiblesse de son sexe comme une force insoupçonnée. INSPIRANT ! A travers cette brève chronique audio, osez pénétrer Mon territoire, osez jouer des coudes et de la gâchette afin de conserver un empire familial douteux. Présentation...  WOW ! Voilà ma réaction à la fermeture de ce roman édité chez Sonatine qui, une fois de plus, a fait fort. Très fort même ! En voilà un roman noir, sombre, d'où suintent les relents des tréfonds poussiéreux américains. Huis clos à ciel ouvert, Tess Sharpe fait de son "territoire" un livre au suspense maîtrisé au même titre que l'incroyable sang-froid d'Harley, son héroïne badass. Ouais, car croyez-moi, il y a bien longtemps que je n'avais croisé la route d'un personnage aussi fascinant. Forte tête au tempérament taiseux, Harley McKenna est une héroïne comme on ne sait plus en faire. Défenseure des femmes victimes de violences, la... Une héroïne badass, un plan millimétré avec pour arme une violence contenue, voici les quelques éléments qui marquent au fer rouge les pages de ce p#*!? de roman ! Ici, pas d'histoire de vengeance. Une naissance. Tess Sharpe, fait de son palpitant et maîtrisé "territoire", un livre au goût de sang et de loyauté. Un roman où une femme utilise la prétendue faiblesse de son sexe comme une force insoupçonnée. INSPIRANT ! A travers cette brève chronique audio, osez pénétrer Mon territoire, osez jouer des coudes et de la gâchette afin de conserver un empire familial douteux. Présentation...  WOW ! Voilà ma réaction à la fermeture de ce roman édité chez Sonatine qui, une fois de plus, a fait fort. Très fort même ! En voilà un roman noir, sombre, d'où suintent les relents des tréfonds poussiéreux américains. Huis clos à ciel ouvert, Tess Sharpe fait de son "territoire" un livre au suspense maîtrisé au même titre que l'incroyable sang-froid d'Harley, son héroïne badass. Ouais, car croyez-moi, il y a bien longtemps que je n'avais croisé la route d'un personnage aussi fascinant. Forte tête au tempérament taiseux, Harley McKenna est une héroïne comme on ne sait plus en faire. Défenseure des femmes victimes de violences, la jeune femme utilise le pouvoir de son nom afin de les relever et leur redonner une dignité. Au détour de sujets bouleversants, l'auteure utilise et détourne avec brio, la prétendue faiblesse féminine afin de battre les certitudes des hommes sur leur propre terrain. IN-GE-NIEUX ! En suivant le plan en action et l'alternance des chapitres sur l'évolution d'Harley ce roman, écrit à la première personne, redouble d'intelligence quant aux messages qu'il veut véhiculer, dont un en particulier : sommes-nous prisonniers d'une éducation ? Captivant et brillant, cet épatant thriller est, je l'espère, le premier roman d'une longue série pour cette très douée et nouvelle auteure qu'est Tess Sharpe. Pour les plus pressés, retrouvez la version audio diffusée sur la radio ZED dès aujourd'hui, mais aussi sur le blog et YouTube ainsi que sur la page Babelio de l'auteure.
    Lire la suite
    En lire moins
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !