Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221242209
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 1 x 220 mm

Never Mind

Collection : Les Passe-Murailles
Date de parution : 20/08/2020
Rentrée littéraire 2020.
La mèche n’en finissait plus de raccourcir et les badauds d’acclamer Bonaparte. Deux, un… Il aurait fallu prononcer une prière, mais des prières, Joseph n’en connaissait plus, mea culpa, mea maxima culpa, c’est tout ce qu’il lui venait quand il aurait fallu implorer le Ciel, demander un orage, réclamer un miracle…

C’est le soir de Noël, il flotte dans Paris une atmosphère joyeuse. Personne ne se doute que dans la rue Saint-Nicaise, une charrette et un cheval tenu par une petite fille vont exploser, atteignant tous les passants alentour. Sauf Napoléon, le seul visé.
Le futur empereur veut punir ses opposants et...

C’est le soir de Noël, il flotte dans Paris une atmosphère joyeuse. Personne ne se doute que dans la rue Saint-Nicaise, une charrette et un cheval tenu par une petite fille vont exploser, atteignant tous les passants alentour. Sauf Napoléon, le seul visé.
Le futur empereur veut punir ses opposants et Fouché en déporte plus de cent. Mais les véritables coupables demeurent introuvables. Parmi eux, Joseph de Limoëlan subit les pires remords. Fouché n’aura de cesse de le traquer.
Avec un brio remarquable, Gwenaële Robert saisit ce moment exceptionnel où un nouveau régime s’installe alors que le sang de la Révolution n’est pas encore sec. Au coeur de ces remous, elle se plaît à imaginer le quotidien d’anonymes qui ne mesurent pas toujours l’ampleur des événements politiques dont ils risquent d’être victimes.
De la chambre de Joséphine aux fossés de Vincennes, de la Bretagne aux Seychelles, des souterrains de Paris aux rivages de l’Amérique, Never Mind est un roman au souffle puissant qui fouille l’Histoire et le coeur surprenant des hommes.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221242209
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 1 x 220 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BenedicteBiblio Posté le 10 Septembre 2021
    Férue de romans historiques, je ne pouvais qu’être tentée de découvrir la plume de Gwenaële Robert. J’ai jeté mon dévolu sur le petit dernier : Never mind. L’auteure retrace une partie plutôt méconnue du régime napoléonien, à savoir le moment où toute une série d’attentats se dessine contre Napoléon qui n’est alors pas encore empereur. Le sang de la Révolution est encore dans tous les esprits, et nous suivons le quotidien d’anonymes qui (pour certains) n’imaginent pas une seule seconde ce qui risque de leur tomber sur le coin du nez. Cette période historique n’est pas forcément ma préférée, pourtant j’ai été plutôt emballée. J’ai beaucoup aimé le style littéraire de Gwenaële Robert. Les chapitres sont courts. Le rythme est vif. Les mots sont percutants. On ne s’ennuie pas une seule seconde. Never mind apporte du romanesque, tout en mêlant réel et imaginaire. C’est bien écrit, et je trouve étonnant que cette romancière bretonne ne soit pas plus connue. J’ai en tout cas adoré ce mélange entre Histoire et petite histoire. Le personnage principal du roman est Joseph de Limoëlan. Je l’ignorais, mais il a réellement existé. En lien avec ce personnage, Never mind nous plonge en plein Paris, rue Saint-Nicaise, où... Férue de romans historiques, je ne pouvais qu’être tentée de découvrir la plume de Gwenaële Robert. J’ai jeté mon dévolu sur le petit dernier : Never mind. L’auteure retrace une partie plutôt méconnue du régime napoléonien, à savoir le moment où toute une série d’attentats se dessine contre Napoléon qui n’est alors pas encore empereur. Le sang de la Révolution est encore dans tous les esprits, et nous suivons le quotidien d’anonymes qui (pour certains) n’imaginent pas une seule seconde ce qui risque de leur tomber sur le coin du nez. Cette période historique n’est pas forcément ma préférée, pourtant j’ai été plutôt emballée. J’ai beaucoup aimé le style littéraire de Gwenaële Robert. Les chapitres sont courts. Le rythme est vif. Les mots sont percutants. On ne s’ennuie pas une seule seconde. Never mind apporte du romanesque, tout en mêlant réel et imaginaire. C’est bien écrit, et je trouve étonnant que cette romancière bretonne ne soit pas plus connue. J’ai en tout cas adoré ce mélange entre Histoire et petite histoire. Le personnage principal du roman est Joseph de Limoëlan. Je l’ignorais, mais il a réellement existé. En lien avec ce personnage, Never mind nous plonge en plein Paris, rue Saint-Nicaise, où se prépare un attentat. Nous découvrons l’avant, mais aussi l’après : le futur empereur souhaite punir ses opposants jacobins, persuadé que ces derniers sont à l’origine de l’événement. Il en déportera plus de cent, alors que les vrais coupables (les chouans) demeurent introuvables. J’ai parfois eu un peu de mal à accepter le destin de certains de nos personnages, tant la tournure des événements se montre injuste. Les pages ont pourtant tourné à une vitesse folle, tant on a envie de connaître la suite. Je suis contente d’avoir pu découvrir des faits historiques dont j’ignorais totalement l’existence. Puis nous côtoyons Napoléon, Joséphine de Beauharnais, Fouché, ainsi que des anonymes souvent attachants. Malgré une absence de coup de cœur et un nombre important de personnages (il vaut mieux suivre pour ne pas s’emmêler les pinceaux), j’ai passé un bon moment de lecture en compagnie de ce roman. J’espère avoir l’occasion de retrouver l’écriture de Gwenaële Robert, sans doute avec Tu seras ma beauté qui me faisait déjà de l’œil à sa sortie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • kar29 Posté le 16 Août 2021
    Ce formidable roman s’ouvre sur l’attentat raté de la Rue Saint Nicaise («conspiration de la machine infernale ») à Paris, le 3 nivôse de l’An IX (24 décembre 1800). Un attentat raté contre Napoleon Bonaparte, qui précipitera l’avènement du consulat à vie, puis de l’Empire. L’auteure nous plonge avec brio, dans l’histoire mouvementée de cette France fracturée par ses propres changements de régimes (Monarchie, Révolution, Directoire, Consulat), qui annonce les prémices du 1er Empire. L’intrigue est incroyablement bien menée. On est littéralement captivé par l’incroyable destin du personnage principal, Joseph de Limoëllan, co auteur de l’attentat manqué. Les petits et grands personnages de l’Histoire se croisent formidablement bien dans ce roman choral (on y retrouve forcément le redoutable ministre de la Police, Fouché, personnage si complexe). J’ai adoré ce livre, cette histoire parfaitement rythmée, et qui fourmille de nombreuses anecdotes, le tout servi par une très très belle écriture. J’ai hâte de découvrir les deux précédents romans de Gwenaële Robert («Tu seras ma beauté » et «Le dernier bain »).
  • Mangouste86 Posté le 11 Juillet 2021
    Etrange lecture que ce Never Mind. Séduit par la plume de Gwenaële Robert et ses qualités narratives, je confesse m'être fait happé par cette fresque historique où l'on assiste à la naissance d'un Empire. A petites touchent se tisse devant nous l'Histoire. Non pas celle des manuels et des historiographes mais celle des petites gens esclaves de leurs passions et de leurs fidélités. L'auteur a un indéniable talent de conteuse qui nous fait papillonner dans ce Paris qui veut tourner la page de la Révolution. Elle ne juge pas l'Histoire, ne la passe pas au tamis de notre époque si prompte à réécrire ce qui lui déplaît. Non, Gwenaële Robert à cette grâce de rendre l'Histoire vivante, proche, terriblement humaine. Bien sûr, il s'agit d'un roman et la licence du genre autorise bien des voies de traverse. Mais la force de l'auteur est de rendre plausible son conte, c'est de nous faire mettre nos pas dans ceux de ses personnages, c'est de nous faire courir les rues de ce Paris épuisé par la Terreur. Une excellente lecture à glisser dans vos bagages pour les vacances.
  • nicokykkoduq Posté le 27 Juin 2021
    L'attentat de la rue Saint-Nicaise ou la " conspiration de la machine infernale ". Les instigateurs de ce complot manqué contre Napoléon sont les chouans bretons royalistes. Napoléon profitera de cette occasion afin d'assouvir son désir d'épuration des Jacobins, pourtant étrangers à ce complot. Le contexte du règne explosif de Bonaparte est savamment décrit. L'auteur s'attarde sur la destinée de l'un de ces agitateurs : Joseph de Limoëlan, nostalgique de la monarchie déchue. Son échec. Son cas de conscience face aux victimes collatérales de l'attentat. Sa fuite. Sa rédemption. Une lecture haletante et savoureuse d'une petite histoire qui fait la grande Histoire.
  • Felina Posté le 26 Avril 2021
    J'ai découvert la plume de Gwenaële Robert à travers son roman historique "Le dernier bain" qui retraçait l'assassinat de Marat. Cette plongée historique passionnante m'a fait apprécié cette autrice que je suis avec plaisir. "Never mind" est encore une lecture à la hauteur. Napoléon est en pleine ascension. Premier consul, il tente d'endiguer toute rébellion de la part des royalistes, des jacobins ou même des anarchistes. Fouché, ministre de la police est aux aguets. Ses yeux et ses oreilles sont partout dans Paris, où la délation est monnaie courante. Pourtant, le soir de Noël, un attentat a lieu contre le carrosse emportant Napoléon et sa famille à l'opéra. Napoléon, en homme qui sait utilisé les événements à son avantage, rebondit et utilise l'attaque à son avantage. Par contre la police est sur les dents et met tout en oeuvre pour arrêter les révolutionnaires, quitte à accuser des innocents pour cela. Encore une fois, le lecteur est séduit par la plume de Gwenaële Robert. Insicive et assurée, cette dernière entraîne l'intrigue aux quatre coins du monde, dans un roman passionnant. Les personnages vivent avec l'ardeur du désespoir, et lutte malgré le contexte difficile. Car le coeur n'y est plus, les idéaux non... J'ai découvert la plume de Gwenaële Robert à travers son roman historique "Le dernier bain" qui retraçait l'assassinat de Marat. Cette plongée historique passionnante m'a fait apprécié cette autrice que je suis avec plaisir. "Never mind" est encore une lecture à la hauteur. Napoléon est en pleine ascension. Premier consul, il tente d'endiguer toute rébellion de la part des royalistes, des jacobins ou même des anarchistes. Fouché, ministre de la police est aux aguets. Ses yeux et ses oreilles sont partout dans Paris, où la délation est monnaie courante. Pourtant, le soir de Noël, un attentat a lieu contre le carrosse emportant Napoléon et sa famille à l'opéra. Napoléon, en homme qui sait utilisé les événements à son avantage, rebondit et utilise l'attaque à son avantage. Par contre la police est sur les dents et met tout en oeuvre pour arrêter les révolutionnaires, quitte à accuser des innocents pour cela. Encore une fois, le lecteur est séduit par la plume de Gwenaële Robert. Insicive et assurée, cette dernière entraîne l'intrigue aux quatre coins du monde, dans un roman passionnant. Les personnages vivent avec l'ardeur du désespoir, et lutte malgré le contexte difficile. Car le coeur n'y est plus, les idéaux non plus d'ailleurs. Tout part à vaut l'eau. Un petit corse inconnu, premier consul. Et alors ? Qui dit mieux ? Pourtant l'attentat n'est pas le premier, et les victimes sont nombreuses. Mais imperturbable, le petit corse travaille son image, sans penser une seconde à ceux qu'il laisse dans son sillage. Le personnage de Limoëlan est torturé et captivant. Le lecteur le suit, à distance, dans les épreuves qu'il traverse, comme ce pauvre imprimeur arrêté injustement et envoyer au bagne. Ou encore, cette enfant, morte injustement. L'autrice, dans sa reconstitution plutôt fidèle - même si elle se targue de n'écrire rien de plus qu'un roman - est sur tout les fronts : les hauts dignitaires au pouvoir, le pauvre peuple mourant de faim avec des portraits poignants, les artistocrates qui ne savent plus sur quel pied dansé et qui font bonne figure.. Comme la famille Saint-Chef qui tente de garder les apparences, mais dont la demoiselle est très représentative des affres de l'amour et de la violence qu'il peut engendrer. Clin d'oeil à son roman précédent, le lecteur y retrouve David, du moins l'un de ses élèves qui aura une fin tragique.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Le remède à la rentrée : 10 romans historiques qui invitent à l'évasion

    De la cour de Versailles à Providence, l'île des hommes libres, offrez-vous un voyage dans le temps grâce à notre sélection de romans historiques. Chevaliers, pirates, seigneurs et héroïnes rebelles se croisent et s'affrontent pour votre plus grand plaisir de lecteur. 

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Rentrée littéraire 2020 : partez à la découverte de nos romans français

    Plus que jamais, la rentrée littéraire 2020 est l'occasion de célébrer ensemble le plaisir de la lecture. Côté domaine français, nos éditeurs ont retenu 20 romans, autant de pépites qui invitent à l'évasion et au questionnement. Auteurs confirmés et primo romanciers se croisent et se rejoignent pour vous raconter des histoires singulières et inoubliables. Bonne(s) découverte(s) !

    Lire l'article