Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355843600
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 140 x 200 mm

Orgasme

Clément BAUDE (Traducteur)
Date de parution : 10/03/2016
Quand l’auteur de Fight Club s’attaque au plaisir féminin.
Penny Harrington, aspirante avocate, travaille dans un prestigieux cabinet new-yorkais. C’est là qu’elle rencontre par hasard le magnat des médias, Linus Maxwell, venu régler les détails de son divorce avec la star française Alouette d’Ambrosia. Le soir même, Linus invite Penny à dîner.
Comment s’habiller lorsqu’on sort avec l’homme le plus...
Penny Harrington, aspirante avocate, travaille dans un prestigieux cabinet new-yorkais. C’est là qu’elle rencontre par hasard le magnat des médias, Linus Maxwell, venu régler les détails de son divorce avec la star française Alouette d’Ambrosia. Le soir même, Linus invite Penny à dîner.
Comment s’habiller lorsqu’on sort avec l’homme le plus riche du monde ? Comment se comporter quand son hôte compte parmi ses conquêtes les femmes les plus célèbres de la planète ? Et pourquoi un homme comme lui invite-t-il à dîner une fille aussi désespérément normale ? Malgré toutes ces questions, Penny passe une soirée de rêve, et c’est le début d’un véritable conte de fées.
Notre Cendrillon des temps modernes tombe en effet sous le charme de son chevalier servant. Amoureux platonique, celui-ci l’enchante. Aussi, quand elle croise Alouette à Paris et que celle-ci lui conseille de ne surtout jamais faire l’amour avec Maxwell, Penny ne comprend d’abord pas très bien. Mais, très vite, tout s’éclaire. Maxwell voue en effet une véritable obsession au plaisir féminin, une obsession aux conséquences multiples et très étonnantes.

Partez à la quête du plaisir avec l’enfant terrible des lettres américaines et Cinquante nuances de Grey va immédiatement vous apparaître comme un hors-d’œuvre sans saveur. Avec cette nouvelle satire radicale de notre société, Chuck Palahniuk empoigne une fois de plus le lecteur dès les premières phrases pour le laisser ébloui et sonné à la fin de ce roman, sans aucun doute l’un de ses plus réussis.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355843600
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 140 x 200 mm

Ils en parlent

Une satire sur la société du plaisir avec un sens de l'hyperbole absurde plus proche de Swift que d'E.L. James.
Sean J. Rose / Livres Hebdo
Romancier rose et noir, entre "pantoufle de vair" des contes et médias surexcités auprès de "la Cendrillon du Geek", conteur palpitant, grinçant et cru, Chuck Palahniuk mène son intrigue à la baguette, avec une retorse jouissance.
Thierry Guinhut / Le Matricule des Anges
Tous les romans de Chuck Palahniuk contiennent quelque chose d'explosif. Dans "Orgasme", il appuie là où ça fait du bien.
Héléna Villovitch / Elle

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LeelooRocks Posté le 30 Mai 2020
    Un Palahniuk bien zinzin qui pousse une idée à son extrême.
  • Corybalboa Posté le 15 Janvier 2018
    Une histoire qui commence violement, dont la première scène se passe quasi un an avant toute l'intrigue du livre, ce qui donne au lecteur l'envie de se plonger plus profondément dans l'histoire. Au début de ce livre, j'étais plutôt intriguée, me demandant si l'histoire aller être une espèce de moquerie gentille du féminisme, je me suis aussi demandée si un jour les femmes prendraient le "pouvoir", de par la non nécessité d'avoir un homme dans sa vie grave aux sextoys, ça serait comme ça la société... bref beaucoup de questionnements qui changeaient toutes les 5 pages, on passe de la ville de New York hyper moderne avec un Max dans l'actualité technologique, à une grotte perdue sur l'Everest... une bonne dose d'ironie à mon avis, mais je ne pourrais même pas dire si j'ai aimé ce livre ou pas. Je suis juste très septique...
  • VoxPopuli Posté le 4 Août 2017
  • LettresItBe Posté le 5 Avril 2017
    Orgasme de Chuck Palahniuk On garde l’heureux souvenir de Chuck Palahniuk avec son « Fight Club » majestueusement mis en images par David Fincher en 1999. Les déboires de cet homme aliéné qui ne s’accomplit qu’entouré de meubles suédois pour mieux sombrer dans une schizophrénie bagarreuse en sous-sol. Avec « Orgasme », Palahniuk revient sur les devants de la scène avec un ouvrage indécent comme il en a le secret. Une sombre histoire qui met en branle la tranquillité de nos coïts. Troublant. # La bande-annonce Penny, jeune avocate en devenir, fait la rencontre hasardeuse du PDG le plus puissant de la planète, Linus Maxwell. Ancien compagnon de la présidente des Etats-Unis et d’une légion de célébrités toutes aussi resplendissantes les unes que les autres, Linus Maxwell est le mirage incarné des plus profonds désirs féminins. Très vite, Penny se jette corps et âme dans une relation charnelle que personne au monde n’aurait su refuser. Un rêve qui prend vie pour notre aspirante avocate, jusqu’à déboucher sur la découverte des plus sombres intentions de son Don Juan : développer une gamme de sextoys féminins révolutionnaires. L’homme idéal voudrait-il régner en maître sur tous les Monts de Vénus de... Orgasme de Chuck Palahniuk On garde l’heureux souvenir de Chuck Palahniuk avec son « Fight Club » majestueusement mis en images par David Fincher en 1999. Les déboires de cet homme aliéné qui ne s’accomplit qu’entouré de meubles suédois pour mieux sombrer dans une schizophrénie bagarreuse en sous-sol. Avec « Orgasme », Palahniuk revient sur les devants de la scène avec un ouvrage indécent comme il en a le secret. Une sombre histoire qui met en branle la tranquillité de nos coïts. Troublant. # La bande-annonce Penny, jeune avocate en devenir, fait la rencontre hasardeuse du PDG le plus puissant de la planète, Linus Maxwell. Ancien compagnon de la présidente des Etats-Unis et d’une légion de célébrités toutes aussi resplendissantes les unes que les autres, Linus Maxwell est le mirage incarné des plus profonds désirs féminins. Très vite, Penny se jette corps et âme dans une relation charnelle que personne au monde n’aurait su refuser. Un rêve qui prend vie pour notre aspirante avocate, jusqu’à déboucher sur la découverte des plus sombres intentions de son Don Juan : développer une gamme de sextoys féminins révolutionnaires. L’homme idéal voudrait-il régner en maître sur tous les Monts de Vénus de cette planète ? // "J'ai appris comment satisfaire n'importe quelle femme", reprit-il sur un ton neutre. Il ne frimait pas, en tout cas pas intentionnellement. "Jeune ou vieille. Grosse ou mince. De n'importe quelle origine. De n'importe quelle culture. Avec autant de rapidité que d'efficacité, je peux emmener n'importe quelle femme à des niveaux de jouissance supérieures à tout ce qu'elle a jamais pu imaginer." // # L’avis de Lettres it Be ? Cliquez sur le lien ;)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Peskett Posté le 2 Novembre 2016
    Du grand Chuck ! trash, divertissant, fidèle à lui-même !
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !