En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Possession

        Sonatine
        EAN : 9782355846656
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 336
        Format : 140 x 220 mm
        Possession

        Date de parution : 22/03/2018
        Après Rosemary’s Baby et L’Exorciste, le nouveau classique de l’horreur.
        Malgré une mère alcoolique et un père au chômage, la famille Barrett tente de mener une vie ordinaire dans la tranquille banlieue de Beverly, Massachusetts, jusqu’au jour où leur fille de 14 ans, Marjorie, commence à manifester les symptômes d’une étrange schizophrénie. Alors que des événements de plus en plus angoissants... Malgré une mère alcoolique et un père au chômage, la famille Barrett tente de mener une vie ordinaire dans la tranquille banlieue de Beverly, Massachusetts, jusqu’au jour où leur fille de 14 ans, Marjorie, commence à manifester les symptômes d’une étrange schizophrénie. Alors que des événements de plus en plus angoissants se produisent, les Barrett décident de faire appel à un prêtre, qui ne voit qu’une seule solution : l’exorcisme. À court d’argent, la famille accepte l’offre généreuse d’une chaîne de télévision ; en contrepartie, elle suivra la guérison de Marjorie en direct. L’émission connaît un succès sans précédent. Pourtant, elle est interrompue du jour au lendemain sans explications. Que s’est-il passé dans la maison des Barrett ?
         
        Avec ce thriller terrifiant d’une rare intelligence, Paul Tremblay réinvente l’horreur à l’ère des médias, de l’avènement de la télé-réalité et de la culture pop. Possession fait partie de ces quelques livres susceptibles de nous procurer des émotions nouvelles, qui continuent à nous hanter bien après la dernière page.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782355846656
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 336
        Format : 140 x 220 mm
        Sonatine
        21.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • clairesalander Posté le 2 Août 2018
          Encore une petite pépite de chez Sonatine. Dans ce roman, j'ai davantage relevé l'aspect suspense addictif plutôt que l'horreur ; il ne m'a pas fait peur du tout, et pourtant je suis plutôt sensible aux livres et films horrifiques. Une adolescente perd les pédales et se met à agir de façon erratique, flippante voire dangereuse. La narratrice est sa petite soeur, qui l'aime énormément et souffre de sa pathologie. Les parents, fauché, font appel à un curé - malgré la réticence de la mère - et décident de faire une télé réalité pour financer les soins de leur fille et l'exorciser, le père étant persuadé qu'elle est possédée. L'histoire est relatée via le regard de la petite soeur, qui ne comprend pas tout. mais on elle raconte également, dans des chapitres séparées, sa vision présente des choses, ayant la vingtaine. Elle raconte son périple à une journaliste. Où l'on voit une critique de la folie du fanatisme religieux et la dangerosité du voyeurisme de la télé réalité. La fin est glaçante ; à lire absolument !
        • choupi77 Posté le 25 Juillet 2018
          Dans ce livre on suit la famille Barrett composée des deux parents et leurs deux filles Marjorie 14 ans et Merry 8 ans. A la suite du rachat de son entreprise le père se retrouve au chômage. Très rapidement le manque d'argent se fait sentir. Les soudains troubles schizophréniques de Marjorie n'arrangent rien. Plus les phénomènes étranges s'aggravent plus le père sombre dans la religion et se met à croire que sa fille est possédée. Il fait donc appel à un prêtre pour pratiquer un exorcisme et à une émission de télé réalité pour filmer le tout. En refermant ce livre je ne sais pas trop quoi en penser. Je m'attendais à frissonner d'horreur comme le titre pouvait le suggérer mais non pas du tout. Malgré tout, on tourne les pages sans s'en rendre compte piquer par la curiosité. On veut savoir si Marjorie est vraiment possédée et comment va s'en sortir cette famille. Je trouve que ce livre nous fait réfléchir sur l'influence des médias sur la société et sur la perception tronquée que l'on peut avoir. Un livre que l'on ne peut pas qualifié d'horreur certes mais qui se laisse lire malgré tout.
        • SandyLor Posté le 13 Mai 2018
          Alors, pour une fois je vais faire mon retour en 2 temps ! 1er temps : Si on fait abstraction du résumé : J'ai vraiment adoré ce livre. Chaque personnage m'a entièrement convaincu. Chaque chapitre donnait au récit une avancée que je ne pouvais pas lâcher ! Dès que j'avais un moment, je reprenais ce livre pour lire, lire et lire encore. Des rappels d'un film (livre) culte : « l'exorciste », donnait en parallèle un petit goût de froid dans le dos qui m'a bien plu. Il ma fait revenir quelques années en arrière quand je frissonnais pour ce genre d'histoire. Je ne peux pas dire que ce roman devrait être classé dans la section « horreur ». Il ne m'a pas fait frissonné à proprement parlé, il ne m'a pas empêché de dormir … Quoi que … la fin est totalement digne des films d'horreur américains. Une porte s'ouvre sur autre chose et j'adore ça. 2ème temps : En lisant le résumé : On s'attend à un livre d'épouvante, un réel livre qui nous empêchera de fermer l’œil le soir ! Mais alors là, quelle utopie ! Cela est loin de la réalité. Pas une seule seconde on ne craint pour ses rêves. On se demande jusqu'au dernier chapitre à quel moment on va avoir... Alors, pour une fois je vais faire mon retour en 2 temps ! 1er temps : Si on fait abstraction du résumé : J'ai vraiment adoré ce livre. Chaque personnage m'a entièrement convaincu. Chaque chapitre donnait au récit une avancée que je ne pouvais pas lâcher ! Dès que j'avais un moment, je reprenais ce livre pour lire, lire et lire encore. Des rappels d'un film (livre) culte : « l'exorciste », donnait en parallèle un petit goût de froid dans le dos qui m'a bien plu. Il ma fait revenir quelques années en arrière quand je frissonnais pour ce genre d'histoire. Je ne peux pas dire que ce roman devrait être classé dans la section « horreur ». Il ne m'a pas fait frissonné à proprement parlé, il ne m'a pas empêché de dormir … Quoi que … la fin est totalement digne des films d'horreur américains. Une porte s'ouvre sur autre chose et j'adore ça. 2ème temps : En lisant le résumé : On s'attend à un livre d'épouvante, un réel livre qui nous empêchera de fermer l’œil le soir ! Mais alors là, quelle utopie ! Cela est loin de la réalité. Pas une seule seconde on ne craint pour ses rêves. On se demande jusqu'au dernier chapitre à quel moment on va avoir cette frayeur tant attendue : JAMAIS ! Pfffffff C'est vraiment dommage de donner autant d'attente a lecteur pour si peu de résultat. On est forcément déçu ! Alors que ce roman est vraiment bien, un magnifique moment de lecture que je conseille fortement ! Je garderai donc mon 1er temps en mémoire et j'espère que vous ferez la part des choses en le lisant, cela vous permettra de l'apprécier à sa juste valeur ! Merci aux Editions Sonatine et à NetGalley pour ce pur moment de lecture et cette magnifique découverte....
          Lire la suite
          En lire moins
        • syboulette21 Posté le 8 Mai 2018
          Je ne peux pas dire que « Possession » m’a fait peur mais « Possession » m’a tenue en haleine, m’a fait frissonner, m’a fait me ronger les ongles… Paul Tremblay sait créer un suspens à la limite du soutenable!! « Possession » est l’exorciste contemporain car Paul Tremblay fait intervenir la téléréalité dans son récit! L’histoire est racontée par Merry la fille de huit ans de la famille Barrett, ce qui ajoute une tension supplémentaire, la lecteur voit les scènes à travers les yeux d’une petite fille. Cette même petite fille décrit les scènes avec une telle précision que le film se déroule sous nos yeux de lecteur. Ayant vu « L’exorciste » à la télévision, certaines scènes de « Possession » sont les mêmes et sont tout aussi impressionnantes. Mais, ce thriller n’est pas une copie de « L’exorciste ». C’est bien plus: c’est le reflet de la société actuelle avec la téléréalité qui rentre réellement dans les foyers, l’existence des réseaux sociaux. Que penser de ce père de famille qui accepte que sa fille malade soit filmée dans les pires situations? Que penser de ce voyeurisme? Mais la force de ce roman est l’envers du décor! En... Je ne peux pas dire que « Possession » m’a fait peur mais « Possession » m’a tenue en haleine, m’a fait frissonner, m’a fait me ronger les ongles… Paul Tremblay sait créer un suspens à la limite du soutenable!! « Possession » est l’exorciste contemporain car Paul Tremblay fait intervenir la téléréalité dans son récit! L’histoire est racontée par Merry la fille de huit ans de la famille Barrett, ce qui ajoute une tension supplémentaire, la lecteur voit les scènes à travers les yeux d’une petite fille. Cette même petite fille décrit les scènes avec une telle précision que le film se déroule sous nos yeux de lecteur. Ayant vu « L’exorciste » à la télévision, certaines scènes de « Possession » sont les mêmes et sont tout aussi impressionnantes. Mais, ce thriller n’est pas une copie de « L’exorciste ». C’est bien plus: c’est le reflet de la société actuelle avec la téléréalité qui rentre réellement dans les foyers, l’existence des réseaux sociaux. Que penser de ce père de famille qui accepte que sa fille malade soit filmée dans les pires situations? Que penser de ce voyeurisme? Mais la force de ce roman est l’envers du décor! En effet, Paul Tremblay nous emmène dans les coulisses de la téléréalité, dans sa perversion, dans sa comédie, sa mise en scène et cela toujours par le biais de Merry, la sœur qui va tout raconter. « Possession » est un thriller qui fait réfléchir, qui bouscule. Il y parle de l’horreur que peut vivre une famille face à un être diabolique, et de la manipulation de la télévision. « Possession » est un roman angoissant, palpitant où les nerfs sont mis à l’épreuve: un père qui cherche les solutions dans la foi, une mère totalement dépassée par les évènements, une sœur possédée, et une petite fille qui cherche l’amour de tous, et au milieu de tout ça, les regards des autres à travers le petit écran. Paul Tremblay fait monter l’angoisse petit à petit, plonge son lecteur dans un questionnement, et bouleverse les codes jusqu’à la fin de son roman!
          Lire la suite
          En lire moins
        • SerialBookineuse Posté le 29 Avril 2018
          Je remercie les éditions Sonatine pour l’envoi de ce livre. La première chose qui m’a attiré dans ce roman à été la couverture que je trouvais à la fois intrigante et dérangeante. De plus, après avoir lu le résumé, je n’avais qu’une envie, celle de découvrir le récit , Moi qui suis fan de tout ce qui touche aux thrillers et à l’horreur. Au final, j’ai passé un excellent moment de lecture même si je n’ai pas non plus frissonné de peur ! L’intrigue nous emmène à la rencontre de la famille Barrett. Ainsi, c’est à travers le témoignage de Merry, la cadette, qui va se confier à une journaliste, que l’on apprendra l’histoire tragique qui a touché sa famille quinze ans plus tôt lorsqu’elle n’avait que huit ans. En effet, sa grande sœur Marjorie va commencer à manifester des signes inquiétants de troubles de la personnalité. Folie, possession ou crise d’adolescence violente ? La famille Barrett ne sait plus quoi faire pour venir en aide à Marjorie, sans compter sur une précarité financière qui ne fait que s’aggraver. Petit à petit l’idée d’un exorcisme finit par germer dans leurs esprits et afin de pallier à leur soucis d’argent, les parents... Je remercie les éditions Sonatine pour l’envoi de ce livre. La première chose qui m’a attiré dans ce roman à été la couverture que je trouvais à la fois intrigante et dérangeante. De plus, après avoir lu le résumé, je n’avais qu’une envie, celle de découvrir le récit , Moi qui suis fan de tout ce qui touche aux thrillers et à l’horreur. Au final, j’ai passé un excellent moment de lecture même si je n’ai pas non plus frissonné de peur ! L’intrigue nous emmène à la rencontre de la famille Barrett. Ainsi, c’est à travers le témoignage de Merry, la cadette, qui va se confier à une journaliste, que l’on apprendra l’histoire tragique qui a touché sa famille quinze ans plus tôt lorsqu’elle n’avait que huit ans. En effet, sa grande sœur Marjorie va commencer à manifester des signes inquiétants de troubles de la personnalité. Folie, possession ou crise d’adolescence violente ? La famille Barrett ne sait plus quoi faire pour venir en aide à Marjorie, sans compter sur une précarité financière qui ne fait que s’aggraver. Petit à petit l’idée d’un exorcisme finit par germer dans leurs esprits et afin de pallier à leur soucis d’argent, les parents acceptent que cette expérience soit enregistrée pour une émission de télé-réalité. Dès les premières pages, on est directement plongés dans le vif du sujet. C’est donc à travers de l’enfant qu’a été Perdu que l’on assiste à la déchéance progressive de sa famille. Entre un père qui sombre peu à peu dans le fanatisme religieux, une mère de plus en plus démissionnaire et une sœur qui se transforme petit à petit en étrangère, Merry se retrouve perdue et impuissante. L’auteur exploite de manière intelligente la psychologie de chaque personnage pour nous entraîner dans une ambiance sombre et malsaine. Il jour avec nos nerfs et cultive cette ambiguïté qui plane sur la supposée possession de Marjorie. Dès lors que l’on croit avoir résolu le mystère, un retournement de situation vient ébranler nos certitudes. On est presque aussi démunis que Merry pour discerner le vrai du faux. L’auteur a su doser son suspense jusqu’au bout. Paul Tremblay traite par ailleurs d’un aspect tristement virulent dans notre société, à savoir l’engouement des masses pour les médias et en particulier la télé-réalité. Ainsi, le récit de base est ponctué d’articles provenant d’une mystérieuse blogueuse spécialisée dans l’horreur, qui s’amuse à décortiquer les failles et mettre en lumière les clichés que l’on retrouve dans ce genre d’émission. En bref, Possession est un roman immersif et intense de part l’atmosphère oppressante qui s’en dégage. Une sorte de huis clos qui mettra vos nerfs à vif et promet d’en faire frissonner certains d’entre vous. Je suis d’ailleurs curieuse de voir ce que peut bien nous réserver Paul Tremblay à l’avenir !
          Lire la suite
          En lire moins

        les contenus multimédias

        Ils en parlent

        Pour les fans de L'Exorciste et tous ceux qui aiment frissonner et se laisser surprendre....
        Un roman angoissant, bien plus profond qu’il n’y paraît.
        Llibrairie Madison
        Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
        Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

        Lisez maintenant, tout de suite !