Lisez! icon: Search engine
Psycho Killer
Cindy Kapen (traduit par)
Date de parution : 17/10/2013
Éditeurs :
Sonatine
En savoir plus

Psycho Killer

Cindy Kapen (traduit par)
Date de parution : 17/10/2013

Halloween, Twin Peaks, Dirty Dancing….avec son nouveau thriller, l’auteur du Livre sans nom rend un vibrant hommage aux films les plus terrifiants de la fin du siècle dernier !

Tout semble paisible à B Movie Hell, 3672 habitants. Jusqu’au jour où un tueur mystérieux portant un masque en forme de crâne, surmonté d’une crête iroquoise rouge, se mette à...

Tout semble paisible à B Movie Hell, 3672 habitants. Jusqu’au jour où un tueur mystérieux portant un masque en forme de crâne, surmonté d’une crête iroquoise rouge, se mette à assassiner tranquillement certains des habitants de la ville. Le FBI confie l’affaire à un couple d’enquêteurs, Milena Fonseca et Jack...

Tout semble paisible à B Movie Hell, 3672 habitants. Jusqu’au jour où un tueur mystérieux portant un masque en forme de crâne, surmonté d’une crête iroquoise rouge, se mette à assassiner tranquillement certains des habitants de la ville. Le FBI confie l’affaire à un couple d’enquêteurs, Milena Fonseca et Jack Munson, surnommé le Fantôme, spécialiste des opérations clandestines. Bientôt de mystérieux liens apparaissent entre cette terrifiante série de meurtres et un projet top secret du Département d’Etat, l’opération Blackwash. Alors que la paranoïa s’empare de la ville, la collaboration entre le FBI et les autorités locales s’annonce difficile. Les habitants de B Movie Hell, bien décidés à garder leurs nombreux secrets, entendent en effet résoudre seuls et sans aide extérieure cette histoire aussi terrifiante qu’enigmatique.

Après sa tétralogie consacrée au Bourbon Kid, Anonyme nous offre un slasher jubilatoire en forme de clin d’oeil aux films de série B. Est-il possible d’y résister ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355842276
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 220 mm
Sonatine
En savoir plus
EAN : 9782355842276
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 220 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MegMaine 22/05/2024
    Quel plaisir de retrouver un anonyme aussi bon! Après un Oeil de la Lune en demi-teinte et un Livre de la mort où je me suis un peu ennuyée, j'ai presque retrouvé ici l'Anonyme du Livre Sans Nom. Certes ici pas de Sanchez, de King, de Dame mystique ni même de bourbon, mais une nouvelle série de personnages plus hauts en couleurs les uns que les autres. Pas de fantastique non plus, mais une aventure détonnante, où l'on dévore les pages comme l'Iroquois sème les cadavres. Cela ne vaut sans doute pas Le Livre Sans Nom (mais qu'est ce qui le vaudra?). C'est toutefois un livre à mettre entre les mains de tout amateur d'humour noir, un peu trash, de tueries et de films des années 80 (notamment, bizarrement, pour les amateurs de Dirty Dancing ET de Halloween). Je 'zi plus qu'une hâte, me plonger dans le tome suivant, qui concilie apparemment les deux univers du Kid et de l'Iroquois.
  • LaMinuteMAD 09/05/2024
    Je me demande quel accueil a eu ce roman à sa sortie. Désormais il semble clair qu'il fait partie de la série des romans sur le Bourbon Kid (car le titre du suivant, Le Pape, le Kid et l'Iroquois, mentionne l'un des personnages de celui-ci : l'Iroquois) ; mais à l'époque de sa 1ère parution, les lecteurices de la saga ont dû être un peu déstabilisé·es. En effet, il n'est ici pas question du Bourbon Kid, ni même de Santa Mondega. On suit un duo d'agents du gouvernement (qui se font passer pour le FBI) qui ont pour mission d'arrêter un tueur fou échappé de l'asile. Il a ceci de particulier qu'il a été surentraîné depuis son plus jeune âge, pour être un super soldat sans peur et sans scrupules, et ce, par une sombre agence gouvernementale... Il ne faudrait pas que ça s'ébruite... L'Iroquois (c'est le surnom que la police locale de B Movie Hell (drôle de nom pour une petite ville) a donné à ce tueur) zigouille tous ceux qu'il croise sur son passage. On comprend petit à petit pourquoi, disons en même temps que les agents Jack Munson et Milena Fonseca. Tout semble converger en un point précis : le Minou Joyeux... Il n'y a pas de fantastique ici (pas de vampire, ni de loup-garou, ni de momie, ni de livre ou de pierre aux super-pouvoirs), c'est un thriller un tout petit peu plus classique que les autres de la série, mais avec exactement le même ton et un peu les mêmes thèmes. Les répliques sont toujours aussi magistrales, les personnages sont excellents, les situations désopilantes, bref, je ne me suis pas ennuyée une seconde et je l'ai à nouveau dévoré.Je me demande quel accueil a eu ce roman à sa sortie. Désormais il semble clair qu'il fait partie de la série des romans sur le Bourbon Kid (car le titre du suivant, Le Pape, le Kid et l'Iroquois, mentionne l'un des personnages de celui-ci : l'Iroquois) ; mais à l'époque de sa 1ère parution, les lecteurices de la saga ont dû être un peu déstabilisé·es. En effet, il n'est ici pas question du Bourbon Kid, ni même de Santa Mondega. On suit un duo d'agents du gouvernement (qui se font passer pour le FBI) qui ont pour mission d'arrêter un tueur fou échappé de l'asile. Il a ceci de particulier qu'il a été surentraîné depuis son plus jeune âge, pour être un super soldat sans peur et sans scrupules, et ce, par une sombre agence gouvernementale... Il ne faudrait pas que ça s'ébruite... L'Iroquois (c'est le surnom que la police locale de B Movie Hell (drôle de nom pour une petite ville) a donné à ce tueur) zigouille tous ceux qu'il croise sur son passage. On comprend petit à petit pourquoi, disons en même temps que les agents Jack Munson et Milena Fonseca. Tout semble converger en un point...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nofret 27/03/2024
    Après plusieurs livres nous présentant la charmante bourgade de Santa Mondega et son tueur en série emblématique le Bourbon Kid, Monsieur Anonyme nous invite à faire escale chez les villageois de B Movie Hell, réputé pour son restaurant l’Alaska Roadside Diner et son bordel le Minou Joyeux. Si le coin est assez tranquille en temps normal, il suffit qu’un tueur redoutable s’échappe d’un asile pour que B Movie Hell devienne « the place to die ». Toujours très déjanté, encore plus irrévérencieux que les livres précédents, j’ai tout de même un peu moins « kiffé »… Serais-je un peu blasée devant tout ce déballage légèrement outrancier ?! Ou est-ce l'absence de l’air pur et vivifiant de Santa Mondega qui faisait défaut dans ce volume ? Ou peut-être, je me suis ennuyée de JD, Sanchez cie ?! RV dans le livre n°6 Le Pape, le Kid et l'Iroquois pour le savoir !
  • Karpatt999 18/02/2024
    J'avais entendu dire que Psycho Killer était moins bon que les premiers. Donc j'ai longtemps hésité avant de le lire. Mais voyant qu'un dixième tome du cycle Bourbon Kid était sorti je me suis dit qu'il était temps de me remettre à jour et de lire ceux que je n'avais pas encore lu. J'ai relu en attendant Le Cimetière du Diable. Et je me suis donc attaqué à Psycho Killer. Et je dois avouer qu'il est effectivement un peu moins bon que les autres mais j'ai quand même passé un bon moment. Cela permet de savoir enfin d'où vient l'Iroquois et surtout de savoir qui est Bébé.
  • jessy13004 12/02/2024
    Ce livre est une vraie pépite !!!! J'ai pris mon pied , j'ai adoré . Il est rythmé ça traine pas en longueur ça bouge ph oui ça saigne même beaucoup . J'ai adoré l'humour et les références au cinéma ce livre est juste lunaire ... On a tout d'un super bon bouquin un peu décalé rien que la tournure des choses dans cette affaire peu ordinaire tout par en vrille a vitesse grand v . L'histoire se déroule sur une journée mais alors voilà la journée on n'arrête pas de découvrir plein de choses bien tordues voir assez trash j'ai adoré c'est tellement rare . La plume est très fluide il se lit vraiment tt seul de toute façon une fois que vous rencontrez le tueur a la crête rouge vous pouvez plus le lâcher . C'est délectable dans la façon dont sont dépeint certains personnages à la grossièreté voir la caricature et ça fait rire c'est livre très dur mais alors avec un humour tout aussi tranchant . Faut par contre avoir un peu de ref de cinéma pour vraiment l'apprécier . Je le conseille mais a 2000 pourcent ..
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions