Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355847677
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 220 mm

Que le diable l'emporte

Cindy COLIN KAPEN (Traducteur)
Date de parution : 29/08/2019
Vous êtes bien-pensant ? Conformiste ? Poli, honnête et respectable ? Vous voulez le rester ? N’ouvrez jamais ce livre.
Tout le monde pensait que le tueur le plus impitoyable que la Terre ait jamais porté était mort. Et bien non. Le Bourbon Kid est bel et bien vivant.
Ce qui est une très mauvaise nouvelle.
Pour tout le monde, mais surtout pour lui.
Plutôt que de profiter d’une paisible retraite plus ou...
Tout le monde pensait que le tueur le plus impitoyable que la Terre ait jamais porté était mort. Et bien non. Le Bourbon Kid est bel et bien vivant.
Ce qui est une très mauvaise nouvelle.
Pour tout le monde, mais surtout pour lui.
Plutôt que de profiter d’une paisible retraite plus ou moins méritée, notre homme va en effet devoir régler quelques dettes.
Avec à ses trousses toutes les bonnes et les mauvaises âmes de ce monde, le Kid a la très mauvaise idée de se réfugier dans un monastère où sommeillent de sombres secrets. S’il a l’habitude d’affronter des vampires, des bikers, des ninjas, des policiers assermentés et autres créature de l’enfer, faire face à un moine fou et des nonnes psychotiques est une autre paire de manches.

Plus rock’n roll que jamais, l’auteur du Livre sans nom fait fi de toutes les convenances et nous donne ici son récit le plus furieux et le plus déjanté.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355847677
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

A propos de Bourbon Kid :
"Ca défouraille sec !"
Le Monde des livres
"Le cocktail le plus sanglant, violent et politiquement incorrect de l'année."
Librairie Guerlin
"Du "Stephen King" dépoussiéré ! Complètement déjanté !"
Furet du Nord Dunkerque

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • fifloche Posté le 14 Février 2020
    Après la succulente tétralogie de base, j'avais été déçue par Le Pape, le Kid et l'Iroquois. J'ai repris la série avec cet opus, et j'y ai retrouvé ce déferlement totalement foutraque de n'importe quoi mâtiné de grand guignol qui m'a provoqué des fous rires au fond de mon lit ! Réjouissante lecture bienvenue en ces temps moroses et pluvieux. Encore !!!!!
  • stephanieplaisirdelire Posté le 25 Janvier 2020
    J’ai trouvé l’intrigue à couper le souffle. Entre la drôlerie de certaines situations, les dialogues décapants, l’horreur et le suspens, les cours chapitres s’enchainent avec une putain d’addiction (gros mot de rigueur !). Ce huitième tome est digne d’un Tarantino mixé du Dario Argento et du Deadpool. C’est très vulgaire, très caricatural, trash et sans finesse mais que c’est bon !............................
  • liberliber Posté le 23 Janvier 2020
    De la « saga » du Bourbon Kid, j'ai raté les deux précédents épisodes. Après la lecture de « Que le diable l'emporte », huitième opus de la série, je n'ai pas de regrets. L'effet de surprise du « Livre sans nom » s'est étiolé et ce qui faisait l'originalité du projet a vécu. Le pipi, le caca et les variations autour du trou du cul, ça suffit. J'ai bien sûr parfois souri en retrouvant les personnages récurrents pourchassés par des zombies mais le recette prend moins.
  • Deej1223 Posté le 20 Janvier 2020
    Partie, partie depuis longtemps, sinon depuis longtemps avant, chose dite chose faite, le Bourbon Kid ne la reverra jamais plus sa Beth ! Délire des sentiers battus et sanguinolents, « Que le Diable l’emporte », 9e tome de cet auteur à la face cachée, tonne à souhait dans le loufoque, le déjanté !
  • MichelRoberge Posté le 13 Décembre 2019
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !