Lisez! icon: Search engine
Santa Mondega
Cindy Colin Kapen (traduit par)
Date de parution : 09/09/2021
Éditeurs :
Sonatine

Santa Mondega

Cindy Colin Kapen (traduit par)
Date de parution : 09/09/2021
« Je suis la Mort, personne ne peut me tuer. »
L'heure est grave à Santa Mondega. Après avoir réglé son compte à Dracula, le Bourbon Kid est de retour, plus en colère que jamais. Sanchez, le patron du Tapioca, vient... L'heure est grave à Santa Mondega. Après avoir réglé son compte à Dracula, le Bourbon Kid est de retour, plus en colère que jamais. Sanchez, le patron du Tapioca, vient d'être nommé maire de la ville. Et une tempête de neige à l'intensité biblique s'apprête à s'abattre dans les rues.... L'heure est grave à Santa Mondega. Après avoir réglé son compte à Dracula, le Bourbon Kid est de retour, plus en colère que jamais. Sanchez, le patron du Tapioca, vient d'être nommé maire de la ville. Et une tempête de neige à l'intensité biblique s'apprête à s'abattre dans les rues. Simple coïncidence, ou ruse du diable ? Justement, celui-ci a réuni les meilleurs tueurs à gages qui existent pour éliminer le Kid. Parmi eux, un homme à la hache complètement cinglé, une sorcière, une tribu de cannibales et une armée de squelettes. Et pour couronner le tout, il a convoqué la Grande Faucheuse en personne...
Pour le Bourbon Kid et les Dead Hunters, l'heure de la traque a sonné.

La bande du Bourbon Kid au grand complet revient pour une nouvelle aventure toujours plus trash, jouissive et barrée.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355848711
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 648
Format : 140 x 220 mm
EAN : 9782355848711
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 648
Format : 140 x 220 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Simplementfab 15/02/2024
    Un an après avoir lu ''Que le diable l'emporte'', nouveau (et habituel) régal avec ''Santa Modega'' dont l'histoire se passe le lendemain même de la fin du roman précédent. C'est une suite directe dans laquelle Scratch (le diable) va tenter de prendre sa revanche en plaçant un contrat juteux sur la tête des dead hunters, ce qui va attirer les plus gros tarés du monde, dont la grande faucheuse elle-même. C'est à nouveau très jouissif dans le grand n'importe quoi de violence et de dialogues complètement absurdes, de scènes plus déjantées les unes que les autres et bien sur de blagues scatos (merci Sanchez !!). C'est également très rythmé, et tout cela créé une recette qui a fait ses preuves et qui est donc à nouveau utilisée par Anonyme dans ce neuvième volume, et c'est justement ce qu'on demande (pour ma part en tout cas). Un page-turner sans prise de tête, on débranche son cerveau et on se détend au milieu des tripes et boyaux qui volent et de l'humour omniprésent.
  • Nanoulecture 29/12/2023
    Accrochez vos ceintures, bienvenue à Santa Mondega, la ville de tous les péchés, la ville où règnent les créatures du mal. Entre deux démons se trouve le gang des Dead Hunters, mené par le Bourbon Kid. Après avoir travaillé pour Scratch, le Diable, ils décident de rompre leur contrat, quitte à s'attirer tout les feux de l'enfer. Et c'est effectivement ce qui va s'abattre sur cette maudite ville. Sanchez, le barman, est devenu maire, Flake est la première dame, Arizona la fille du président se fait enlever et le Bourbon Kid veut protéger sa famille. Voici un peu les grandes lignes de ce nouveau tome écrit par Anonyme. Je peux vous dire qu'il accapare vraiment l'attention du lecteur ! Du début à la fin, l'auteur ne nous laisse pas respirer. Il enchaîne les rebondissements, l'action ne s'essoufle jamais, le suspense aussi, car cette fois il ne ménage pas nos protagonistes. Comme toujours, le style est tel qu'on a l'impression d'assister à un film d'action plutôt que de lire un roman, et comme toujours c'est un aspect que j'aime énormément. L'action se déroule sur une seule journée, une journée décisive pour les habitants de Santa Mondega et pour les Dead Hunter. Il s'agit d'une course contre la montre à laquelle ces derniers se doivent de participer pour sauver la ville et sauver leur peau. Entre squelettes décharnés, zombies des années 80, divinité dans la peau de Patrick Swayze, tout ça sur fond de neige maléfique, c'est un seul message qui ressort de tout ça : l'amitié et la loyauté triompheront toujours. Ce tome a comme un goût de fin de saga, et bien que je n'en sois pas sûre, ce ne serait pas une si mauvaise chose, car toute cette aventure peut très rapidement s'essouffler et lasser le lecteur. Néanmoins, je suis complètement conquise par cet univers qui gardera toujours une place spéciale dans mon petit cœur de lectrice, grâce notamment à cette ambiance totalement déjantée créée par Anonyme, et surtout grâce à ce personnage si charismatique qu'est le Bourbon Kid.Accrochez vos ceintures, bienvenue à Santa Mondega, la ville de tous les péchés, la ville où règnent les créatures du mal. Entre deux démons se trouve le gang des Dead Hunters, mené par le Bourbon Kid. Après avoir travaillé pour Scratch, le Diable, ils décident de rompre leur contrat, quitte à s'attirer tout les feux de l'enfer. Et c'est effectivement ce qui va s'abattre sur cette maudite ville. Sanchez, le barman, est devenu maire, Flake est la première dame, Arizona la fille du président se fait enlever et le Bourbon Kid veut protéger sa famille. Voici un peu les grandes lignes de ce nouveau tome écrit par Anonyme. Je peux vous dire qu'il accapare vraiment l'attention du lecteur ! Du début à la fin, l'auteur ne nous laisse pas respirer. Il enchaîne les rebondissements, l'action ne s'essoufle jamais, le suspense aussi, car cette fois il ne ménage pas nos protagonistes. Comme toujours, le style est tel qu'on a l'impression d'assister à un film d'action plutôt que de lire un roman, et comme toujours c'est un aspect que j'aime énormément. L'action se déroule sur une seule journée, une journée décisive pour les habitants de Santa Mondega et pour les Dead Hunter. Il s'agit d'une...
    Lire la suite
    En lire moins
  • gorgospa 19/09/2023
    Quand on arrive au 9e tome d'une saga aussi farfelue que celle du Bourbon Kid, c'est qu'on aime le style, les personnages, les effets, l'ambiance et les tueurs en série poursuivis par le diable himself. On n'est plus dans la découverte, on sait à quoi s'attendre et on n'est pas déçu. Une nouvelle fois, ce nouvel opus nous présente une ville, Santa mondega, que l'on connait déjà bien, complètement barrée, avec de nouveaux personnages qui partent dans tous les sens et des situations sans queue ni tête.... et on adore ça. Sanchez maire de la ville poursuivi par un taureau? Et pourquoi pas ? L'intrigue suit directement l'histoire de Que le diable l'emporte. Santa Mondega est une nouvelle fois l'objet de toutes les convoitises, ville maudite telle une SunnyDale. A moins que ce soit cette bande de tueurs en série qui attire le mal en personne? Ce que j'aime? Les références culturelles, la nonchalance des personnages, l'utilisation des clichés du genre. Je dévore chaque tome et j'attends le prochain avec impatience.
  • Lilou08 18/09/2023
    Bon, nous voilà arrivés au tome 9 de cette saga incroyable écrite par cet auteur toujours anonyme et qui a eu le mérite de dépoussiérer le genre. J’avoue avoir adoré lire les aventures du Bourbon Kid et de son équipe de Dead Hunters, d’avoir croisé le diable aussi appelé Scratch et toutes les créatures maléfiques possibles et imaginables…. Mais je trouve tout de même que le filon a été bien exploité (un peu trop ?) et que ma foi, il faudrait savoir s’arrêter. D’ailleurs, je ne savais pas si j’allais lire ce tome 9 « Santa Mondega ». Et puis est sorti le 10e tome « Kill The Rich ! »… Et je n’ai pas pu résister…. Curiosité trop forte. En plus, après un excellent Caryl Ferey, « Okavango », il me fallait un livre complètement différent et dont la lecture serait forcément un peu « massacrée » (le syndrome de la lecture difficile après un gros coup de cœur !). J’ai donc choisi « Santa Mondega » qui a fait le job comme on dit. Pour être honnête, j’ai aimé retrouver les personnages toujours aussi déjantés de cette saga (sauf certains qui me plaisent vraiment moins, en particulier Sanchez et son côté scato). L’intrigue est bien menée comme toujours même si, finalement, c’est un peu toujours la même… Scratch et son armée d’êtres maléfiques court après le Bourbon Kid et les Dead Hunters. Là Anonyme a fait fort avec les Cannibales écorcheurs. Ça tue, ça découpe, ça saigne à tour de bras sur fond de purgatoire, d’enfer et croyez-le ou non, d’amitié et d’amour… Bref, rien de bien nouveau sous le ciel démoniaque et neigeux de Santa Mondega. J’attends maintenant la suite et sans doute la fin de cette saga. Je le répète mais cela paraît évident, il est plus que préférable de lire les différents tomes dans l’ordre de leur parution. Si vous ne connaissez pas, vous verrez, vous vous régalerez vraiment, surtout avec les premiers de la série. Bon, nous voilà arrivés au tome 9 de cette saga incroyable écrite par cet auteur toujours anonyme et qui a eu le mérite de dépoussiérer le genre. J’avoue avoir adoré lire les aventures du Bourbon Kid et de son équipe de Dead Hunters, d’avoir croisé le diable aussi appelé Scratch et toutes les créatures maléfiques possibles et imaginables…. Mais je trouve tout de même que le filon a été bien exploité (un peu trop ?) et que ma foi, il faudrait savoir s’arrêter. D’ailleurs, je ne savais pas si j’allais lire ce tome 9 « Santa Mondega ». Et puis est sorti le 10e tome « Kill The Rich ! »… Et je n’ai pas pu résister…. Curiosité trop forte. En plus, après un excellent Caryl Ferey, « Okavango », il me fallait un livre complètement différent et dont la lecture serait forcément un peu « massacrée » (le syndrome de la lecture difficile après un gros coup de cœur !). J’ai donc choisi « Santa Mondega » qui a fait le job comme on dit. Pour être honnête, j’ai aimé retrouver les personnages toujours aussi déjantés de cette saga (sauf certains qui me plaisent vraiment moins, en particulier Sanchez...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Aveline 03/07/2023
    ’écriture, incisive et péchue, m’a permis de m’immerger dans une action sans temps mort. Nous retrouvons des personnages maintenant bien familiers. C’est comme retrouver une bande de potes avec qui on aurait fait moults bringues. Sanchez et Flake sont maintenant maire et première dame de Santa Mondega et quand on connaît Sanchez, ces lignes prêtent déjà à sourire. Jasmine nous offre toujours des dialogues et des scènes savoureuses avec Dex et Elvis. Même le Bourbon Kid n’est plus le mec taciturne qu’on craignait dans les premiers tomes. Même s’il est toujours aussi peu prolixe, ses actions nous montrent qu’il s’est ouvert à l’amitié et que cette bande de fous furieux sont sa deuxième famille. Santa Mondega, c’est le récit d’un affrontement improbable qu’ils vivent avec le diable. Maintenant qu’ils ne travaillent plus pour lui, Scratch a décidé qu’ils doivent payer pour leur « trahison » et qu’ils doivent mourir. Il recrute donc des super assassins dont la Mort elle-même. en lire plus sur ....
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    12 thrillers à ne pas manquer

    Harlan Coben, M.J. Arlidge et bien d'autres, quel sera votre nouveau thriller de rentrée préféré ? 

    Êtes-vous prêts à frissonner ? Accrochez-vous bien et découvrez notre sélection Policiers & Thrillers de la rentrée... 

    Lire l'article