Lisez! icon: Search engine
SNUFF
Claro (traduit par)
Date de parution : 20/09/2012
Éditeurs :
Sonatine
En savoir plus

SNUFF

Claro (traduit par)
Date de parution : 20/09/2012

Quand l’auteur de Fight Club s’attaque à l’obsession de notre société pour la pornographie.

Cassie Wright, star du porno sur le retour, a décidé de terminer sa carrière sur un coup d’éclat : se faire prendre devant les caméras par six cents hommes au...

Cassie Wright, star du porno sur le retour, a décidé de terminer sa carrière sur un coup d’éclat : se faire prendre devant les caméras par six cents hommes au cours d’une seule nuit. Dans les coulisses, les heureux élus attendent patiemment leur tour. Parmi eux les numéros 72, 137...

Cassie Wright, star du porno sur le retour, a décidé de terminer sa carrière sur un coup d’éclat : se faire prendre devant les caméras par six cents hommes au cours d’une seule nuit. Dans les coulisses, les heureux élus attendent patiemment leur tour. Parmi eux les numéros 72, 137 et 600 font part de leurs impressions. Mais, entre fausses identités, désirs de vengeance et pulsions homicides, la nuit ne va pas du tout se dérouler comme prévu.

Plus trash, subversif et sauvage que jamais, Chuck Palahniuk réussit l’exploit de nous offrir un roman à suspense se déroulant entièrement pendant un gang-bang. Il poursuit au passage son exploration de la face obscure des sociétés bien-pensantes, sous l’angle, cette fois, de la pornographie.
 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355841187
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 140 x 220 mm
Sonatine
En savoir plus
EAN : 9782355841187
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

Chuck et le porno. Le porno et Chuck. Une liaison inévitable qui s’avère être le couple parfait.

 
The Washington Post

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • capillo 18/02/2022
    Si vous voulez du romantisme, de l'épique, du phrasé complexe, du Proust, du Balzac, du Tolkien, passez votre chemin. Ici, on baigne dans le porno, chaque page suinte le foutre, le sexe et la mort. Eros et Thanatos. Les esprits prudes s'arrêteront au bout de 30-40 pages, exaspérés par tant de vulgarité rigolarde. Grosse erreur. Parce que Chuck Palahniuk, auteur entre autres du fameux Fight Club, est un des rares écrivains à se coltiner l'envers du rêve américain, à ne pas hésiter à plonger les mains dans le cambouis, quand il ne s'agit pas de merde comme ici. Le porno, donc. Un univers propre à lui-même, qui plus que jamais se trouve être le révélateur de notre société de consommation moderne. Tellement révélateur qu'il convient d'en détourner les yeux et de faire comme s'il n'existait pas, ou faire pour qu'il n'existe pas. Palahniuk, avec son style bien à lui, sarcastique, humoristique - Version noir de geais -, déconstruit une Amérique qui broie ceux qui rêvent, une industrie du cinéma qui promulgue l'illusion, le paraître, oubliant l'humain derrière l'écran. Les multiples anecdotes, tragiques, sur des célébrités d'Hollywood, finissent de dessiner cet appétit du peuple pour l'image désincarnée, pour le fantasme venu... Si vous voulez du romantisme, de l'épique, du phrasé complexe, du Proust, du Balzac, du Tolkien, passez votre chemin. Ici, on baigne dans le porno, chaque page suinte le foutre, le sexe et la mort. Eros et Thanatos. Les esprits prudes s'arrêteront au bout de 30-40 pages, exaspérés par tant de vulgarité rigolarde. Grosse erreur. Parce que Chuck Palahniuk, auteur entre autres du fameux Fight Club, est un des rares écrivains à se coltiner l'envers du rêve américain, à ne pas hésiter à plonger les mains dans le cambouis, quand il ne s'agit pas de merde comme ici. Le porno, donc. Un univers propre à lui-même, qui plus que jamais se trouve être le révélateur de notre société de consommation moderne. Tellement révélateur qu'il convient d'en détourner les yeux et de faire comme s'il n'existait pas, ou faire pour qu'il n'existe pas. Palahniuk, avec son style bien à lui, sarcastique, humoristique - Version noir de geais -, déconstruit une Amérique qui broie ceux qui rêvent, une industrie du cinéma qui promulgue l'illusion, le paraître, oubliant l'humain derrière l'écran. Les multiples anecdotes, tragiques, sur des célébrités d'Hollywood, finissent de dessiner cet appétit du peuple pour l'image désincarnée, pour le fantasme venu combler leur vie de patachon. Ce qui au début fait plutôt marrer vire au dramatique le plus révoltant, bouleversant même dans son dernier tiers. Des vies brisées, digérées par le ventre immonde du capitalisme. Par bien des aspects, on y retrouve un peu du Bret Easton Ellis des grandes heures, un peu du splendide Requiem for a dream, le sentiment d'un immense gâchis qui laisse les larmes aux yeux. Essentiel.
    Lire la suite
    En lire moins
  • SaigneurDeLivres 15/01/2022
    Bof bof... On m'a beaucoup vendu le livre et peut être que mes attentes étaient trop grande. J'ai pas vraiment accroché, ma lecture n'a pas été ce qu'il y a de plus palpitantes. Cependant je ne peux que saluer les qualités de ce livre : des images et symboles forts, une écriture directe et incisive, de l'humour un peu trash, un huit clos réussi, etc. Mais je ne peux pas m'empêcher de me dire que ces qualités auraient pu être mieux utilisées et m'aurai bien plus plu.
  • Behemoth 07/09/2021
    Mon premier Palaniuk: une expérience ! Passés la surprise et le dégoût initiaux (c'est en effet très trash et très sexe), je me suis pris au jeu et me suis finalement tapé de bonnes tranches de rire tant l'humour grotesque et politiquement absolument incorrect s'avère irrésistible ! A lire absolument en anglais pour les jeux de mots improbables et difficilement traduisibles qui jalonnent ce bouquin très...spécial. Une découverte.
  • lehibook 27/05/2019
    Depuis « Fight club » qui me l’a fait connaître ,je suis avec intérêt l’activité de Palahniuk ( Survivant. Choke/ Monstres invisibles/Berceuse/A l’estomac/ Peste/ Pygmy) C’est toujours surprenant ,détonant et divertissant :un joyeux dézingage des « valeurs » américaines n’hésitant pas devant le trash dans un style certes peu littéraire mais très efficace… Justement le dernier opus « Snuff » en rajoute dans le sordide au point de faire passer les précédents pour d’aimables bluettes ,il faut dire que le sujet , le porno et son industrie s’y prête bien …Attention ,sectateurs de Clara Morgane , vous allez enrichir vos connaissances cinématographiques et voir d’un autre œil votre « Bibliothèque rose » préférée..
  • tristantristan 20/05/2019
    " Snuff " c'est une histoire loufoque racontée avec beaucoup d'humour par un auteur inspiré et un tantinet déjanté. C'est drôle, profondément humain et, même si une fois le livre refermé, il est difficile de se souvenir de son exact contenu on sait que quelques anecdotes parmi celles racontées sur le milieu hollywoodien nous resteront, qu'on a passé un bon moment, souri et même ri. Compte tenu du sujet, cet ouvrage n'est peut-être pas à mettre en de trop jeunes mains.
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Sonatine

    Le mot du traducteur : « Jesse le héros » par Claro

    À roman exceptionnel, traducteur exceptionnel. Claro nous livre sa vision de Jesse le héros, un véritable trésor des lettres américaines resté inédit en France jusqu'à présent. Rendez-vous dès aujourd'hui en librairie pour découvrir ce chef-d'œuvre.

    Lire l'article
  • News
    Sonatine

    Sonatine a 10 ans !

    Au programme des festivités : le retour des géants au catalogue, des concours, des jeux, des surprises... L'année 2018 sera Sonatine !

    Lire l'article