Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355840333
Code sériel : 80
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 220 mm

Un employé modèle

Benjamin LEGRAND (Traducteur)
Date de parution : 20/05/2010
Un serial killer mène l’enquête.
Un serial killer mène l’enquête.

Christchurch, Nouvelle-Zélande. Joe Middleton contrôle les moindres aspects de son existence. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, il travaille comme homme de ménage au commissariat central de la ville. Ce qui lui permet d’être au fait des enquêtes criminelles en cours. En particulier celle relative...
Un serial killer mène l’enquête.

Christchurch, Nouvelle-Zélande. Joe Middleton contrôle les moindres aspects de son existence. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, il travaille comme homme de ménage au commissariat central de la ville. Ce qui lui permet d’être au fait des enquêtes criminelles en cours. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un serial killer sanguinaire accusé d’avoir tué ces dernières semaines sept femmes dans des conditions atroces. Même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu’une de ces femmes n’a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu’il est le Boucher de Christchurch.
Contrarié par ce coup du sort, Joe décide de mener sa propre enquête, afin de démasquer lui-même le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres. Ayant accès à toutes les données de la police, il va d’abord se concentrer sur cette « septième victime » pour tenter de connaître le mobile du tueur. Il lui faudra ensuite savoir comment l’homme qu’il cherche a pu avoir connaissance de son mode opératoire dans les moindres détails, au point de leurrer les forces de l’ordre. Se mettre dans la peau du tueur, en quelque sorte : ça, il connaît !

Variation sublime sur le thème du tueur en série, ce roman d’une originalité confondante transfigure tous les clichés du genre et révèle un nouvel auteur, dont on n’a pas fini d’entendre parler.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355840333
Code sériel : 80
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

Une sacrée réussite ! Ce livre est un modèle du genre. Vivement le prochain !
Le Point

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • une_grande_lectriceee Posté le 13 Novembre 2020
    Cet employé modèle, c'est Joe. Joe qui travaille comme technicien de surface dans un commissariat. Joe, à qui l'on donnerait le bon Dieu sans confession. Et quoi de mieux que de travailler parmi les enquêteurs pour glaner un maximum d'informations ? Car, oui, Joe est le Boucher de Christchurch. Problème : l'une des victimes n'est pas la sienne. Et ça, ça ne plaît pas à Joe. Joe va donc mener sa propre enquête. Joe a un égo surdimensionné. (+++) Joe souffre d'un complexe de supériorité. (+++) Joe se jette des fleurs à longueur de journée. (+++) Joe pense qu'il a tout le monde à ses pieds. (+++) . Un style excellent. Un rythme trépidant. Des comparaisons et des métaphores surprenantes. De drôles de situations. Des scènes teintées d'hémoglobine. Un humour décapant. Des dialogues décalés et vivants.
  • Okenwillow Posté le 1 Octobre 2020
    Un thriller pris à l'envers, du point de vue du tueur lui-même, qui, pour ne pas faire comme tout le monde va mener l'enquête ? Allez, soyons fous ! Joe Middleton nous entraîne dans son délire avec une efficacité redoutable. Le lecteur suit le mode de pensée de Joe, alias Joe-Le-Lent, officiellement homme de ménage intellectuellement déficient, et partage ses réflexions personnelles sur le monde qui l'entoure. On découvre une personnalité complexe et absolument flippante. Joe est un vrai misanthrope, ses seuls amis sont deux poissons rouges, Cornichon et Jéhovah, qu'il nourrit consciencieusement. Certains passages les concernant sont comiques et poignants à la fois.Joe a la couverture idéale, il peut suivre au jour le jour l'avancement de l'enquête sur les meurtres qu'il commet, sauf qu'on lui met aussi sur le dos un meurtre dont il n'est pas l'auteur. Entre deux victimes, notre Joe va donc mener sa petite enquête.On accroche à l'histoire dès le début, et malgré un gros ressort qui arrive comme un cheveu sur la soupe (l'introduction de Mélissa est complètement hallucinante, d'une invraisemblance presque vexante), on adhère jusqu'au bout. Malgré aussi un personnage encore plus détestable que Joe lui-même. J'ai trouvé Sally insupportable de niaiserie, mais son... Un thriller pris à l'envers, du point de vue du tueur lui-même, qui, pour ne pas faire comme tout le monde va mener l'enquête ? Allez, soyons fous ! Joe Middleton nous entraîne dans son délire avec une efficacité redoutable. Le lecteur suit le mode de pensée de Joe, alias Joe-Le-Lent, officiellement homme de ménage intellectuellement déficient, et partage ses réflexions personnelles sur le monde qui l'entoure. On découvre une personnalité complexe et absolument flippante. Joe est un vrai misanthrope, ses seuls amis sont deux poissons rouges, Cornichon et Jéhovah, qu'il nourrit consciencieusement. Certains passages les concernant sont comiques et poignants à la fois.Joe a la couverture idéale, il peut suivre au jour le jour l'avancement de l'enquête sur les meurtres qu'il commet, sauf qu'on lui met aussi sur le dos un meurtre dont il n'est pas l'auteur. Entre deux victimes, notre Joe va donc mener sa petite enquête.On accroche à l'histoire dès le début, et malgré un gros ressort qui arrive comme un cheveu sur la soupe (l'introduction de Mélissa est complètement hallucinante, d'une invraisemblance presque vexante), on adhère jusqu'au bout. Malgré aussi un personnage encore plus détestable que Joe lui-même. J'ai trouvé Sally insupportable de niaiserie, mais son rôle est tellement essentiel qu'on lui pardonne ses bons sentiments et sa culpabilité maladive. On en vient à la détester autant que Joe la méprise. Ce dernier, à travers son prisme délirant, ne voit en Sally qu'une attardée mentale.Bref, notre tueur, contrairement à Dexter (auquel on ne peut s'empêcher de penser) ne se donne pas d'excuses ou de prétexte pour tuer. On se demande même pourquoi il ne se lâche pas carrément en achevant sa vieille mère, elle aussi, un personnage pénible et pathétique. Mais Joe aime sa maman, il va dans son sens, essaie de ne pas trop la contrarier, joue son rôle de fils, et reprend sa vie normale de tueur. Son attachement à sa mère, ou à ses poissons rouges est presque attendrissant, il le rend vaguement humain. On comprend vite la logique de son comportement envers les gens en général, et les femmes en particulier.Ça n'a pas l'air comme ça, mais il y a beaucoup de subtilités dans ses propos, dont seul le lecteur peut mesurer le sens et l'importance.L'intrigue est échevelée, pleine de violence et de tragédie, le rythme ne faiblit pas et le final est apocalyptéosique (© tous droits réservés sur ce mot).Un superbe thriller intelligent qui nous plonge dans l'esprit du tueur et dans ce qu'il a de plus sombre, et aussi de plus humain. Un peu.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sweethydark Posté le 2 Août 2020
    Ce roman est exceptionnel, a lire absolument. Un tueur en série plein d'humour noir. Facile à lire et très prenant.
  • lotuszem Posté le 19 Juin 2020
    Christchurch, Nouvelle-Zélande, célibataire, aux petits soins pour sa mère, Joe Middleton, homme de ménage au commissariat central d ela ville, est au fait des enquêtes criminelles en cours, en particulier, celles qui concernent le Boucher de Christchurch, un sérial killer accusé d'avoir tué sept femmes dans des conditions atroces. Pourtant Joe sait qu'une de ces femmes n'a pas été tuée par le boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu'il est le Boucher de Christchurch. Contrarié, Joe décide de démasquer le plagiaire, et pourquoi pas de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres.... Je découvris ce nouvel auteur lorsque je cherchais un livre à lire. le dernier de mon auteur préféré n'étant pas encore sur les étagères au secteur des produits Phar. Je me suis rabattu sur celui-ci qui au premier abord m'a semblé être un livre policier parmi tant d'autres abordant le thème des tueurs en série. Puis au cours de ma lecture, je le trouvais de plus en plus intéressant, captivant, drôle. C'est un personnage le petit Joe Middleton. Malin comme un singe. Il s'applique à passer pour un simple d'esprit à qui veut bien le croire, en l'occurrence les flics, auprès... Christchurch, Nouvelle-Zélande, célibataire, aux petits soins pour sa mère, Joe Middleton, homme de ménage au commissariat central d ela ville, est au fait des enquêtes criminelles en cours, en particulier, celles qui concernent le Boucher de Christchurch, un sérial killer accusé d'avoir tué sept femmes dans des conditions atroces. Pourtant Joe sait qu'une de ces femmes n'a pas été tuée par le boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu'il est le Boucher de Christchurch. Contrarié, Joe décide de démasquer le plagiaire, et pourquoi pas de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres.... Je découvris ce nouvel auteur lorsque je cherchais un livre à lire. le dernier de mon auteur préféré n'étant pas encore sur les étagères au secteur des produits Phar. Je me suis rabattu sur celui-ci qui au premier abord m'a semblé être un livre policier parmi tant d'autres abordant le thème des tueurs en série. Puis au cours de ma lecture, je le trouvais de plus en plus intéressant, captivant, drôle. C'est un personnage le petit Joe Middleton. Malin comme un singe. Il s'applique à passer pour un simple d'esprit à qui veut bien le croire, en l'occurrence les flics, auprès des quels il travaille. ça lui offre une sacrée marge, une tête d'avance. Qui penserait que le benêt du commissariat puisse être le Boucher de Christchurch ? L'habit ne fait pas le moine, et Joe ne se sent pas du tout inquiété quant aux soupçons qui pèseraient sur lui. Il compte bien sur son image de "Benêt"qu'il entretient. Il vaut mieux être bête, ainsi on est à l'abri des soupçons. Sally, sa collègue, s'intéresse à lui car il lui rappelle son frère. Elle est aux petits soins pour Joe. "Un ange" dira la mère de Joe....Je n'en raconterai pas davantage malgré mon envie de parler de ce livre, tellement je l'ai aimé. Puis l'humour noir de Joe Middleton, ce simplet ? A d'autres.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Pour1livre Posté le 15 Juin 2020
    La première pensée que l'on a en lisant ce livre, c'est celle du personnage de Dexter dans la série du même nom. Beaucoup d'humour, souvent noir évidemment, des propos du deuxième voir du troisième degrés. Quelques scènes aussi particulièrement bien décrites, une lecture toujours fluide et agréable. Il y a aussi cette part de mystère et on passe vraiment un bon moment de lecture, on en redemande. 15/20
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Sonatine

    3 questions à Paul Cleave, à l'occasion de la sortie de son roman "Cauchemar"

    Après Un employé modèle et Ne fais confiance à personne, Paul Cleave s'essaie à un nouveau genre de polar. Son dernier roman, Cauchemar, va vous embarquer - dans une histoire menée tambours battants - jusqu'à Acacia Pines, une petite ville perdue des Etats-Unis. Pour savoir exactement de quoi il en retourne, et pourquoi de tels changements dans ses habitudes, nous avons posé quelques questions à Paul Cleave.

    Lire l'article
  • News
    Sonatine

    Sonatine a 10 ans !

    Au programme des festivités : le retour des géants au catalogue, des concours, des jeux, des surprises... L'année 2018 sera Sonatine !

    Lire l'article