RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités
            Par Lisez, publié le 10/07/2019
            7 classiques de la littérature pour réfléchir

            Ils sont inconiques, et pour certains lecteurs, sont même indispensables à toute bonne bibliothèque qui se respecte. Et s'ils ne sont plus tout jeunes, les classiques de la littérature sont loin d'être démodés. de Voltaire à Mikhaïl Boulgakov, voici 7 oeuvres qui continuent de nous faire réfléchir et d'élargir notre vision du monde.

            L'Age difficile
            Né en 1843 à New York, non loin de Washington Square, Henry James effectue de longs séjours en Europe avant de quitter définitivement les États-Unis, à l'âge de trente-deux ans, pour s'installer à Londres où il mourra en 1916.
             Les conflits de points de vue entre l'Ancien et le Nouveau Monde lui inspirent le thème cosmopolite de ses premiers romans : L'Américain, Daisy Miller, Les Bostoniens, mais son art de romancier atteindra sa véritable mesure avec les chefs-d'œuvre de la maturité, dont notamment Ce que savait Maisie (1879), Les Ailes de la colombe (1902) ou Les Ambassadeurs (1903). Écrivain de l'introspection, ami de Flaubert, Maupassant et Tourgueniev, Henry James est considéré comme l'un des précurseurs du roman moderne.


            Herland

            Trois Américains, intrigués par des légendes locales, découvrent sur une haute montagne un petit pays mystérieux et, à leur grand étonnement, seulement peuplé de femmes. Ils sont les premiers mâles à visiter Herland en près de deux mille ans. Herland est l’une des utopies féministes les plus réussies jamais écrites. Paru en 1915, ce roman de la sociologue Charlotte Perkins Gilman, l’auteure de La Séquestrée, rencontra un grand succès en son temps avant d’être oublié pendant plusieurs dizaines d’années. Redécouvert par la nouvelle génération féministe des années 1960, il ne fut traduit en français qu’en 2016. Un roman culte du féminisme américain à découvrir absolument.

            « Un traité féministe sans concessions. Gilman s’aventure là où les progressistes du XXIe siècle n’osent pas aller, au nom de la diplomatie. » The Guardian



            La Lettre écarlate
            Boston, 1642. Dans la petite communauté puritaine, obsédée par la honte et le péché, la trop belle Hester Prynne est reconnue coupable d’adultère et clouée au pilori. Elle devra également porter, sa vie durant, une lettre écarlate : un « A » cousu sur sa poitrine, comme marque d’infamie. Une peine qui aurait pu être atténuée si elle avait révélé le nom de son amant, et père de sa petite fille, Perle. Mais ni les menaces, ni les promesses n’ont pu le lui arracher. Un homme pourtant, son mari porté disparu et revenu vivre à Boston sous une autre identité, va partir en quête de la vérité. Et, une fois le nom trouvé, exercer une vengeance aussi cruelle que raffinée.

            Publié en 1850, La Lettre écarlate est considéré comme l’un des romans fondateurs de la littérature américaine. Bouleversante de grâce et de dignité, d’une force intérieure à toute épreuve, Hester est quant à elle l’une des premières grandes héroïnes romanesques.

            Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Pierre Leyris.


            Micromégas - l'ingénu
             LES GRANDS TEXTES DU XVIIIe SIÈCLE

            « On m’a toujours appelé l’Ingénu [...] parce que je dis toujours naïvement ce que je pense, comme je fais tout ce que je veux. »
            Venu du Canada, débarque sur nos côtes un jeune homme à l’humeur vagabonde. On s’émerveille de son bon sens et de son honnêteté, on le reconnaît bas-breton par miracle, on le convertit, on le baptise. Les malentendus ne font que commencer.
            En France, tout surprend ce prétendu sauvage : nos usages, nos mœurs, nos idées.
            Pour nous révéler nos ridicules et nos vices, dénoncer l’obscurantisme et l’oppression. Voltaire adopte le point de vue d’un témoin naïf et sagace. D’où ce perpétuel humour, ce style enchanteur et éclatant de gaieté.
             
            @ Disponible chez 12-21
            L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE


            Crime et Châtiment
            LES GRANDS TEXTES DU XIXe SIÈCLE

            Été 1865, Saint-Pétersbourg. Écrasé par la pauvreté, le jeune Raskolnikoff doit abandonner ses études. Arpentant la ville, désorienté, il se croit appelé à un grand avenir et, dédaigneux de la loi morale, fomente le meurtre de sa logeuse, une vieille usurière. Mais en réalisant ce « songe monstrueux », il sombre : les conséquences de son acte le rongent. Jusqu’à ce qu’il finisse par se rendre et accepter la condamnation, seule voie de rédemption pour lui.
            Œuvre majeure de la littérature russe, Crime et Châtiment est le roman de la déchéance humaine, Raskolnikoff son témoin incarné. Écrivain de la conscience et du doute, Dostoïevski offre, avec cette plongée troublante dans la psyché d'un criminel, une vibrante réflexion sur la dualité de l’Homme, son mystère, et les possibles lueurs de son salut.

            Traduit du russe par Victor Derély

            @ Disponible chez 12-21
            L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

             


            Le Maître et Marguerite

            Pour retrouver l’homme qu’elle aime, un écrivain maudit, Marguerite accepte de livrer son âme au diable. Version contemporaine du mythe de Faust, transposé à Moscou dans les années 1930, Le Maître et Marguerite est aussi l’une des histoires d’amour les plus émouvantes jamais écrites. Mikhaïl Boulgakov a travaillé à son roman durant douze ans, en pleine dictature stalinienne, conscient qu’il n’aurait aucune chance de le voir paraître de son vivant. Écrit pour la liberté des artistes et contre le conformisme, cet objet d’admiration universelle fut publié un quart de siècle après la mort de celui qui est aujourd’hui considéré comme l’égal de Dostoïevski, Gogol ou Tchekhov.
            Cette édition s’accompagne d’un appareil critique et d’une introduction de la spécialiste de la littérature russe Marianne Gourg, qui a également révisé la traduction.

            « Le texte-testament de Boulgakov. Un acte de pure folie littéraire comme de pure liberté. » Télérama



            Les Rêveries du promeneur solitaire
            LES GRANDS TEXTES DU XVIIIe SIÈCLE

            « Me voici donc seul sur la terre, n’ayant plus de frère, de prochain, d’ami, de société que moi-même. »
            À l’automne 1776, Rousseau, alors au crépuscule de sa vie, trouve refuge loin du « torrent du monde », dans une bienheureuse solitude magnifiée par la beauté de la nature. Au gré de ses promenades, le philosophe marche à la rencontre de lui-même, dans une introspection lyrique, admirablement sensible : entre souvenirs et méditations, il y embrasse le plaisir de la mémoire et de l'écriture, dans la pure conscience d’exister.

            @ Disponible chez 12-21
            L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

             

            Lisez
            Lisez

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Lisez

              Du roman à l'essai : 11 livres féministes à (re)découvrir

              Les autrices féministes sont aussi nombreuses que leurs oeuvres sont plurielles. Essai, fiction, enquête, peu importe le genre littéraire pourvu que la cause des femmes soit défendue. Voici 11 livres qui chacun à leur manière défendent l'égalité des sexes et replacent la femme au centre de l'histoire. À lire, à relire et à offrir. 

              Lire l'article