Lisez! icon: Search engine
Par Lisez, publié le 20/05/2020

Fêtes des mères : 20 livres sur des femmes inspirantes à lui offrir

Des biographies, des témoignages, des essais historiques... De Marie Antoinette à Alexandria Ocasio-Cortez, focus sur 20 ouvrages qui célèbrent les femmes et les replacent au centre de l'Histoire. Pour une fête des mères engagée et inspirante !



1. Duras, la traversée d’un siècle - Alain Vircondelet

Duras, la traversée d'un siècle
D’où vient la fascination qu’exercent encore la vie et l’œuvre de Marguerite Duras ?
Née en 1914 dans l’Indochine coloniale, elle traverse le siècle au cœur de ses turbulences, de la trouble période de l’occupation aux mouvements ultra-gauchistes de l’après 68, en passant par le communisme. Partout et toujours, elle porte la parole de la révolte, scandaleuse par la violence de ses engagements et de ses passions.
Mais la vie de Marguerite Duras ne peut se concevoir détachée de ce qui la tient justement en vie : l’œuvre inlassablement recommencée, comme si le poids d’un destin exigeant la condamnait aux dangers de l’écriture.
En recomposant cette existence, unique matériau de l’œuvre, Alain Vircondelet nous permet de saisir la dimension douloureuse et l’absolue nécessité de la création d’un grand écrivain, tout en nous menant au plus près du secret de son écriture.
 

 

2. La fille au sourire de perles - Clemantine Wamariya et Elizabeth Weil

La Fille au sourire de perles
Clemantine se souvient d’un pays de collines. Du garage de son père. Du jardin de sa mère. Puis des hommes sont venus – des hommes pour lesquels elle n’était qu’un « cafard ». Séparées de leur famille, elle et sa grande sœur ont erré longtemps, de camps de réfugiés en camps de réfugiés, d’autocars en bateaux – la mort à chaque étape. Aujourd’hui, c’est une élève modèle de 18 ans, recueillie dans une famille aisée de Chicago. Mais qui est-elle vraiment ? Sinon celle qu’on veut qu’elle soit ? Cette victime éternelle à l’enfance sacrifiée ? Ce rêve américain ? Comment se reconstruire sans raconter son histoire ?

 

3. Corentine - Roselyne Bachelot 

Corentine
1919. Le train de Paris s’arrête dans un jet de vapeur. Tailleur chic, voilette, Corentine tient sa revanche. C’est la première fois qu’elle revient en Bretagne, dans ces Montagnes noires qui l’ont vue naître et, dès l’enfance, trimer aux champs. Vendue à sept ans à un maquignon, placée à douze chez des bourgeois de la capitale, la petite paysanne illettrée en a fait, du chemin – d’humiliation en humiliation, de chambre de bonne en usine d’armement. Viendrait l’amour. Viendrait la Marne. Un destin de combat auquel sa petite-fille, cent ans plus tard, rend ici un hommage poignant.

 

4. Les Amazones - Adrienne Mayor 

Les Amazones
Depuis l’Iliade jusqu’à Pompée en passant par Alexandre le Grand, les mythiques Amazones ont toujours fasciné les Grecs, puis les Romains : des guerrières qui rivalisaient avec les héros grecs par leur courage et leurs prouesses militaires, mais qui ressemblaient aussi aux Barbares – la légende dit qu’elles se coupaient le sein gauche pour tirer à l’arc et qu’elles se débarrassaient de leurs enfants mâles.
Les Amazones sont-elles un mythe, un fantasme terrifiant inventé par les Grecs et les Romains ? Que peuvent-elles nous apprendre sur la réalité des civilisations avec lesquelles les Grecs étaient en contact ?
Adrienne Mayor montre que les Amazones trouvent leur origine dans la réalité historique et met à bas le préjugé selon lequel il n’y aurait jamais eu de femmes guerrières. Les découvertes archéologiques faites dans ces immenses étendues où nomadisaient les Scythes – et donc les Amazones décrites par Hérodote – ont permis d’identifier les restes de guerrières mortes au combat. 
Il n’y a jamais eu de guerrières se mutilant la poitrine ou tuant leurs fils, mais il y a eu des tribus scythes où les femmes combattaient à l’égal des hommes. Adrienne Mayor se lance à leur poursuite et nous invite à un fabuleux voyage historique jusqu’aux confins de la Chine.

 

5. Génération Ocasio-Cortez - Mathieu Magnaudeix 

Génération Ocasio-Cortez
« Vous êtes prêts pour la révolution ? » Alexandria Ocasio-Cortez commence ses meetings par cette phrase : la promesse d’un avenir radicalement différent pour des millions d’Américains laminés par les inégalités insupportables et le néolibéralisme. Plus jeune femme jamais élue au Congrès, l’ancienne serveuse de Manhattan incarne le visage d’une nouvelle gauche décidée, enfin, à remporter des batailles. « Seuls des radicaux, dit-elle, ont changé ce pays. Je représente un mouvement. » Dans l’Amérique du ploutocrate raciste Donald Trump, « AOC » est l’envoyée spéciale en politique d’une nouvelle génération. L’étoile la plus visible d’une constellation de jeunes activistes qui dessinent un avenir dont il est permis de rêver. Grandis dans la guerre et la crise financière, anciens d’Occupy Wall Street ou de Black Lives Matter,  réveillés par Bernie Sanders, ils défient le capitalisme, le suprémacisme  et la catastrophe climatique. De la réussite de leurs combats dépendra aussi notre futur. Et si nous écoutions ce qu’ils ont à nous dire ?

 

6. I am I am I am - Maggie O’Farrell 

I am, I am, I am
Après le succès d’Assez de bleu dans le ciel, Maggie O’Farrell revient avec un nouveau tour de force littéraire. Poétique, subtile, intense, une œuvre à part qui nous parle tout à la fois de féminisme, de maternité, de violence, de peur et d’amour, portée par une construction vertigineuse. Une romancière à l’apogée de son talent.
Il y a ce cou, qui a manqué être étranglé par un violeur en Écosse. 
Il y a ces poumons, qui ont cessé leur œuvre quelques instants dans l’eau glacée. 
Il y a ce ventre, meurtri par les traumatismes de l’accouchement... 

Dix-sept instants. 
Dix-sept petites morts. 
Dix-sept résurrections. 

Je suis, je suis, je suis. 
I am, I am, I am. 

 

7. La Femme mystifiée - Betty Friedan

La Femme mystifiée
Dans cet essai passionnant, fruit d’innombrables entretiens et d’une longue et minutieuse enquête, la journaliste féministe Betty Friedan met des mots sur l’indicible malaise féminin : loin de la plénitude de la femme au foyer célébrée par l’American Way of Life, la femme noie ses frustrations, intellectuelles, culturelles, sexuelles, dans l’alcool et les psychotropes, réduite au rôle de procréatrice silencieuse par un système patriarcal sournoisement oppressant, coupable d’être malheureuse dans une société qui prétend tout faire pour la combler.
Plus de cinquante ans plus tard, la voix de Betty Friedan résonne toujours. Une lecture essentielle pour mesurer le chemin parcouru et comprendre les enjeux de notre époque. Le combat n’est pas terminé !

 

8. Lutter toujours - Yvette Roudy 

Lutter toujours

Yvette Roudy a été la première ministre des Droits de la femme, en 1981. On lui doit, entre autres, la loi sur le remboursement de l’IVG et des lois sur l’égalité professionnelle. Aujourd’hui âgée de quatre-vingt-dix ans, elle n’a rien perdu de ses convictions, bien au contraire. Celle qui est déjà l’auteur d’À cause d’elles (1982), de La Femme en marge (1974), ainsi que la traductrice, en 1964, d’un des monuments théoriques du féminisme, La Femme mystifiée de Betty Friedan, transmet dans ce livre ses précieux conseils aux jeunes générations. Et si, nous demande finalement Yvette Roudy, la lutte féministe, à condition qu’elle soit consciente et organisée, pouvait aussi contribuer à répondre aux grands défis économiques, sociaux et écologiques à venir ?

« Il reste encore beaucoup à faire, et peut-être les femmes, d’aujourd’hui et de demain, devront-elles le faire autrement. Les inciter à réfléchir à cet “autrement” est sans doute le but des pages qui vont suivre. »

 

9. Les femmes et le pouvoir - Mary Beard

Les Femmes et le pouvoir
« Mère, retourne dans tes appartements, reprends tes travaux [...] discourir est l’affaire des hommes. » Ainsi dans l’Odyssée d’Homère, Télémaque s’adresse-t-il à Pénélope. Révolte adolescente ou misogynie systémique ?
Pour mieux cerner la violence exercée sur les femmes afin de leur intimer le silence, Mary Beard puise dans l’histoire de Méduse, d’Elizabeth Ire ou d’Hillary Clinton. Elle revisite ainsi, avec humour, la question de l’égalité des sexes et explique pourquoi, depuis deux mille ans, l’on a des femmes qui s'expriment et revendiquent le pouvoir une image détestable.

« Un texte érudit, espiègle, accompagné d'une trentaine d'illustrations fort parlantes. »
Le Monde

« Mary Beard, revient aux sources antiques des codes du pouvoir masculin. Édifiant ! »
Historia

« Un manifeste pétillant et dynamique. »
The New York Times


Texte intégral - Postface inédite de l'auteur 
 

 

10. De fringues, de musique et de mecs - Viv Albertine

De fringues, de musique et de mecs
Itinéraire d'une véritable enfant du rock, l'autobiographie de Viv Albertine revient sur sa carrière de guitariste dans l'un des tout premiers groupes de punk exclusivement féminin Outre-manche, The Slits. Evocation candide et franche d'un mouvement musical et social qui allait changer l'histoire de la musique, De fringues, de musique et de mecs regorge d'anecdotes sur les Clash, les Sex Pistols, Vivienne Westwood, Johnny Thunders et tant d'autres. En retraçant sans tabou ni biais son parcours de gamine de la classe moyenne anglaise des années 70 fascinée par la scène musicale et bien décidée à y faire entrer les filles, puis de jeune femme embarquée dans un mouvement aux excès et au nihilisme affichés, et enfin de femme confrontée au grand vide post-punk qui tente de survivre aux excès, à la maladie, et à l'ennui d'une vie rangée, Viv Albertine livre un texte brûlant d'honnêteté et d'engagement.

 

11. L’art d’échouer - Elizabeth Day 

L'Art d'échouer
À l’heure des réseaux sociaux, difficile d’échapper à ce flux constant de photos de stars en bikini, de bébés joufflus et de plages paradisiaques. Si la vie ressemble vraiment à une série de hashtags tonitruants, #lovemyjob, #holidays, #bestmum, alors tant mieux ! Mais quand le travail pèse, que la charge mentale s’accumule, quand la tristesse et la colère s’installent, que le bébé tant attendu ne vient pas et qu’on est sur le point de signer les papiers du divorce, comment ne pas voir sa vie comme une succession de ratages ?

Ce sentiment d’échec, Elizabeth Day, brillante journaliste, l’a longtemps éprouvé. Jusqu’à ce qu’une rupture amoureuse dévastatrice la pousse à tout reconsidérer : et si échouer était en réalité une chance unique de se réinventer ?
 

 

12. Marie-Antoinette, dans les pas de la reine - Collectif

Marie-Antoinette
Comment s’approcher au plus près d’un personnage disparu depuis plusieurs siècles ? Par les mots qu’il a laissés, par les témoignages qui l’ont concerné, par les images qui l’ont représenté et, aussi, par les lieux qu’il a « habité ». C’est cette dernière voie que se propose d’explorer cet ouvrage qui, dans les pas de Marie-Antoinette, ancre les temps forts de la vie de la Reine dans des lieux-mémoires : Vienne, le château de Versailles, le Hameau, les Tuileries, la berline qui l’emmène loin de Paris ou encore le Temple et la Conciergerie qui furent ses dernières prisons. Cette approche inédite dévoile les habitudes de Marie-Antoinette, la façon dont elle façonné et aménagé son environnement et ce qu’elle y a vécu - entre lieux intimes et d’apparat.

 

13. Sorcières, la puissance invaincue des femmes - Mona Chollet 

Sorcières
Qu’elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure. La sorcière est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l’Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie ? Quels types de femme ces siècles de terreur ont-ils censurés, éliminés, réprimés ?
Ce livre en explore trois et examine ce qu’il en reste aujourd’hui, dans nos préjugés et nos représentations : la femme indépendante — puisque les veuves et les célibataires furent particulièrement visées ; la femme sans enfant — puisque l’époque des chasses a marqué la fin de la tolérance pour celles qui prétendaient contrôler leur fécondité ; et la femme âgée – devenue, et restée depuis, un objet d’horreur.
Enfin, il sera aussi question de la vision du monde que la traque des sorcières a servi à promouvoir, du rapport guerrier qui s’est développé alors tant à l’égard des femmes que de la nature : une double malédiction qui reste à lever.

 

14. Le chemin des femmes - Michelle Perrot 

Le Chemin des femmes
Michelle Perrot est une des plus grandes historiennes contemporaines. Ses travaux, pionniers en matière d’histoire sociale, d’histoire des marges, des femmes et du genre, ont puissamment contribué à renouveler la discipline et ses objets. Les trois séquences qui rythment ce volume correspondent à ses thèmes de prédilection : ouvriers, marges et murs, femmes. S’intéressant à travers eux à des figures de dominés, longtemps ignorés par les chercheurs, elle explore les traces à demi effacées de vies ordinaires qui, elles aussi, ont fait l’histoire : celles des ouvriers en grève ou des détenus du XIXe siècle, celles des enfants des rues, vagabonds ou autres Apaches de la Belle Époque. Celles enfin des femmes, toujours inscrites dans la diversité de leurs parcours et saisies dans la variété de leurs lieux de vie : la chambre, l’atelier, l’usine, la maison bourgeoise, la rue.

 

15. Agatha Christie, les mystères d’une vie - Marie-Hélène Baylac

Agatha Christie
Comme c’est le cas pour beaucoup d’écrivains, l’œuvre de la « reine du crime » a éclipsé sa vie (1890-1976). Or, celle-ci se révèle passionnante. La jeune Agatha écrit son premier roman policier à la suite d’un pari avec sa sœur et conquiert vite le succès et la notoriété. La romantique miss Miller n’aspirait qu’à rencontrer le prince charmant. L’échec de son mariage avec un séduisant aviateur l’affecte au point qu’en 1926, elle se cache pendant dix jours sous une fausse identité, mettant toute l’Angleterre en alerte. Elle en gardera une blessure jamais refermée mais surtout une volonté sans faille d’aller de l’avant. Son remariage avec un archéologue de quatorze ans son cadet décide de sa nouvelle existence, entre les champs de fouilles d’Irak et de Syrie, ses maisons de Londres et son Devon natal, sans oublier l’écriture de nombreux best-sellers comme Dix petits nègres. Devenue une véritable institution, à la tête du premier empire multimédia mondial, elle génère une fabuleuse fortune dont la plus grande partie lui échappe, happée par le fisc ou par des montages financiers qui profitent davantage aux siens qu’à elle-même. Éternelle optimiste, consacrant de plus en plus de temps au théâtre – sa véritable passion –, elle demeure « la patronne » en toutes circonstances.

 

16. Les femmes de l’ombre - Rémi Kauffer 

Les femmes de l'ombre
Plus inconnues encore que les espions, voici les espionnes. Celles dont on ne parle jamais. Celles qui agissent dans l’ombre depuis la nuit des temps mais que cette nuit, toute masculine, occulte.
Historien reconnu du renseignement, Rémi Kauffer révèle la véritable odyssée des femmes dans les services secrets, odyssée qui débute au XVIIe siècle, quand l’Angleterre invente le néologisme de « she-intelligencer », et se poursuit en 2019, à l’heure où une Américaine dirige la CIA.
Portraits, récits et révélations ponctuent cet incroyable thriller vrai. À chaque page, une découverte : la vérité sur Mata Hari ou Milady de Winter, les espionnes de l’Ancien Régime, les « soldates inconnues » de la Grande Guerre, le front féminin invisible de Staline ou de Hitler, les Françaises chefs de réseau dans la Résistance, les chanceuses, les scandaleuses, les saboteuses, les tueuses, les taupes et les chasseuses de taupe, les héroïnes, les manipulées, les sacrifiées. Les espionnes enfin des deux guerres froides, ancienne comme actuelle : celles de la DGSE, du Mossad, du MI 6 anglais, du SVR russe, du Guoanbu chinois, de la CIA.
Une somme inégalable qui dévoile enfin ce pan caché de l’histoire des femmes et, au-delà, de l’histoire des services secrets.
 

 

17. Girls Rock - Sophie Rosemont

Girls Rock

On le considère depuis toujours comme un domaine farouchement masculin. Le mot même de rock’n’roll appelle habituellement des noms comme Elvis Presley, les Rolling Stones ou Nirvana. Et pourtant…
Finissons-en avec l’image de muse ou de groupie qui colle aux femmes artistes et qui a initié tant de rumeurs fausses – Yoko n’était rien sans John, Cobain fut le compositeur fantôme du plus célèbre album de Hole, etc. Non seulement le rock’n’roll est accessible aux femmes, mais elles y sont indispensables ! D’ailleurs, qu’est-ce que le rock ? Au-delà de la guitare, il y a l’attitude : le style, l’aura, la démarche, la performance scénique, les engagements politiques, les amitiés et les amours passionnées…
Sur un ton personnel et vivant, Sophie Rosemont revient sur les parcours de ces combattantes prêtes à tout pour leur art.

 

18. Un jour, tu raconteras cette histoire - Joyce Maynard

Un jour, tu raconteras cette histoire
Après un mariage raté, un douloureux divorce et quelques brèves histoires, à cinquante-cinq ans, Joyce Maynard n’attend plus grand-chose des relations sentimentales. Et pourtant. Sa rencontre avec Jim vient tout bouleverser: l’amour comme elle ne l’imagine plus, celui qui va même lui faire accepter de se remarier. En 2014, après trois ans d’une romance tourbillonnante, on diagnostique chez Jim un cancer du pancréas. Au cours des dix-neuf mois qui suivent, alors qu’ils luttent ensemble contre la maladie, Joyce découvre ce que signifie être un véritable partenaire, en dépit de la souffrance, de l’angoisse, du désespoir qui menace à chaque instant.

« C'est le récit d'une rencontre comme on en rêve toutes ! C'est aussi la découverte d'avoir et d'être un véritable partenaire dans la vie, un témoignage bouleversant sur la puissance du lien amoureux. »
Biba

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Florence Lévy Paoloni

 

19. Suzanne - Frédéric Pommier

Suzanne
Suzanne est ma grand-mère, ou la vôtre. Suzanne est un symbole. Du haut de ses 95 ans, elle en a des choses à dire. Toute une vie bien remplie, dans la guerre ou la paix, dans les deuils ou la joie. Bébé, petite fille, adolescente, jeune mariée, femme, mère et maintenant vieille dame, elle raconte à son petit-fils ses souvenirs, mais aussi son quotidien. Elle lui dit que jamais elle n’a dérogé à son principe « SQM », Sourire Quand Même. Et ce n’est pas toujours simple. Surtout ces derniers temps. Alors elle veut du champagne, pour trinquer au temps qui passe, et au temps qui reste.
Sous la plume de Frédéric Pommier, entre rires et larmes, Suzanne devient une déclaration d’amour, une ode au respect, un plaidoyer pour faire de la vie une fête. SQM.

« Portrait d’une battante ordinaire qui devient, sous la plume de son petit-fils, extraordinaire. » Jérôme Garcin – L’Obs

« Il y a des livres rares qui, une fois refermés, ne vous lâchent plus tant ils vous ont bouleversé. Suzanne en fait partie. » Sandrine Bajo – Le Parisien

Cet ouvrage a été finaliste du Grand Prix des Lectrices de ELLE et du Prix Babelio

 

20. Mes ancêtres les Gauloises - Élise Thiébaut 

Mes ancêtres les Gauloises
« Le Grand Remplacement est à nos portes ! », « La civilisation européenne est menacée ! », « Le féminisme a proclamé la fin des hommes ! », « Les valeurs de la nation sont bafouées ! »… Ce bref florilège serait risible par son absurdité s’il ne cachait pas des croyances bien réelles et une percée idéologique virulente, appelant à un nécessaire retour aux sources du « roman national ».
C’est donc à déjouer les pièges de cette fiction que s’emploie Élise Thiébaut. Elle s’interroge d’abord sur sa propre « identité » : qu’est-ce que l’histoire de cette Française dite « de souche » a-t-elle à nous dire de l’histoire de France ?
En se livrant à des tests ADN, à des recherches généalogiques et archivistiques, elle pose des questions qui révèlent des tabous et impensés de la mémoire collective. Que nous apprend la génétique ? Quels sont les liens entre généalogie et patriarcat ? Quel impact la traite négrière et la colonisation ont-elles eu sur sa famille et plus largement sur son pays ? Quel rôle les cocottes et courtisanes du XIXe siècle ont-elles joué dans le mythe de la séduction à la française ?
Avec un plaisir aigu et une vivacité pugnace, l’autrice livre une autobiographie de la France singulière comme antidote au roman national.

 

Lisez
Lisez

Lisez maintenant, tout de suite !