Lisez! icon: Search engine
Carnages
Date de parution : 22/03/2012
Éditeurs :
12-21

Carnages

Date de parution : 22/03/2012

Harlem Est. 18 novembre. 8h28.

Ils sont tous là, dans le hall de l'entrée du lycée. Plus que quelques minutes avant le début des cours. Parmi les élèves, un adolescent prépare...

Harlem Est. 18 novembre. 8h28.

Ils sont tous là, dans le hall de l'entrée du lycée. Plus que quelques minutes avant le début des cours. Parmi les élèves, un adolescent prépare son arme. Le carnage peut commencer...

Quand l'inspecteur Lamar Gallineo arrive sur les lieux, c'est pour découvrir le cadavre du tueur...

Harlem Est. 18 novembre. 8h28.

Ils sont tous là, dans le hall de l'entrée du lycée. Plus que quelques minutes avant le début des cours. Parmi les élèves, un adolescent prépare son arme. Le carnage peut commencer...

Quand l'inspecteur Lamar Gallineo arrive sur les lieux, c'est pour découvrir le cadavre du tueur qui a retourné son arme contre lui. L'affaire dépasse rapidement le fait divers : de nouvelles tueries ont lieu dans d'autres établissements.

Lamar doit à tout prix enrayer cette macabre épidémie. Mais les apparences sont trompeuses. Toujours.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266212908
Code sériel : 13036
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
EAN : 9782266212908
Code sériel : 13036
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • millecolo2cam 23/03/2024
    Que dire ? ... Ce "roman " est court ! Très court ! Bon, c'était mon objectif de lire un livre de moins de 100 pages. Forcément, il ne fallait pas que je m'attende à une grande histoire pleine de rebondissements, où l'on apprend à connaître les personnages principaux. Maxime Chattam a voulu pointer du doigt un sujet sensible qui est le racisme, voir le néo-nazisme. Cependant, impossible ici de s'y attarder. Pour autant, je l'ai trouvé assez bien construit même si la fin est quelque peu tiré par les cheveux. Au final, un one shot de 92 pages très utile lorsque l'on manque de temps.
  • aberthod1812 21/03/2024
    Un jour de novembre dans un lycée de Harlem, une tuerie est commise par un élève qui abat ses camarades de sang froid avant de retourner son arme contre lui. En trois semaines, deux autres tueries vont avoir lieu dans deux autres lycées de la ville. L'inspecteur de police Lamar Gallineo va devoir enquêter sur ces carnages. Pour lui, ces trois tueries sont liées les unes aux autres. Dans ce tout petit thriller (90 pages), Maxime Chattam nous emmène dans un récit sombre, macabre et ultra crédible où le suspense nous accroche au livre du début à la fin. Étant habituée aux gros pavés de l'auteur, je n'ai pas été déçue par ce court récit, le décor est vite planté, l'intrigue est bien ficelée et le suspense est haletant.
  • LudivineGrandgirard 17/03/2024
    Roman court donc rapide à lire. Parfois ça fait plaisir aussi de lire des romans qui vont droit au but et c'est le cas ici. Dès le départ vous êtes plongés au cœur d'une tuerie au sein d'un établissement scolaire avec des détails qui caractérisent bien le style de Maxime Chattam. Ici on bascule dans l'horreur mais une horreur réaliste. L'enquête avance rapidement mais ne sommes-nous pas là dans l'urgence pour éviter une autre tuerie ?
  • Debook 14/03/2024
    Ce n’est pas le roman qui révèle le plus l’écriture et le style de Chattam. L’histoire « plaît », tuerie de masse dans des lycées américains… une lecture rapide, le livre ne fait que 93 pages. Ce n’est donc pas mon préféré de cet auteur mais je le recommande…
  • Brice_B 04/03/2024
    Critique publiée sur Senscritique (2011) Je me souviens encore du rire nerveux lorsque, déchirant l'emballage dans lequel m'étaient livrés les derniers romans que je venais d'acheter en ligne, je suis tombé nez à nez avec ce livre aussi plat que l'électroencéphalogramme qu'un joueur de foot professionnel. Évidemment, j'aurai du me douter, vu le prix très faible du roman, qu'il y avait entourloupe. Bon perdant, j'accordais quand même une place à ce qui semblait être plus une nouvelle qu'un roman dans ma bibliothèque, au côté des autres publications de Chattam. Cet après-midi, dés les premières pages, mon sang s'est glacé et la chair de poule m'a assailli. L'histoire était la même que j'avais déjà vu dans Bowling for Columbine et Elephant, celle d'une tuerie dans une lycée américain. Une tuerie méthodique, froide, presque banale au pays de l'Oncle Sam. L'inspecteur en charge de l'affaire ne s'en sort pas, surtout lorsque deux autres fusillades aux modes opératoires identiques éclatent dans la ville. Très vite on est happé par l'histoire et l'enquête qui progresse, jusqu'au dénouement tout à fait en cohérence avec les habitudes littéraires de Chattam, faites de retournements de situations et d'une petite introspection morale de la société. Un rire nerveux pour une lecture effrénée et frissonnante, rien ne pourrait synthétiser mieux le succès d'un Chattam : il se révèle à la lecture.Critique publiée sur Senscritique (2011) Je me souviens encore du rire nerveux lorsque, déchirant l'emballage dans lequel m'étaient livrés les derniers romans que je venais d'acheter en ligne, je suis tombé nez à nez avec ce livre aussi plat que l'électroencéphalogramme qu'un joueur de foot professionnel. Évidemment, j'aurai du me douter, vu le prix très faible du roman, qu'il y avait entourloupe. Bon perdant, j'accordais quand même une place à ce qui semblait être plus une nouvelle qu'un roman dans ma bibliothèque, au côté des autres publications de Chattam. Cet après-midi, dés les premières pages, mon sang s'est glacé et la chair de poule m'a assailli. L'histoire était la même que j'avais déjà vu dans Bowling for Columbine et Elephant, celle d'une tuerie dans une lycée américain. Une tuerie méthodique, froide, presque banale au pays de l'Oncle Sam. L'inspecteur en charge de l'affaire ne s'en sort pas, surtout lorsque deux autres fusillades aux modes opératoires identiques éclatent dans la ville. Très vite on est happé par l'histoire et l'enquête qui progresse, jusqu'au dénouement tout à fait en cohérence avec les habitudes littéraires de Chattam, faites de retournements de situations et d'une petite introspection morale de la société. Un rire nerveux pour une lecture effrénée et...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés