Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714452030
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Cet instant-là

Bernard COHEN (Traducteur)
Date de parution : 06/10/2011

À la fois drame psychologique, roman d’idées, roman d’espionnage mais surtout histoire d’amour aussi tragique que passionnée, une œuvre ambitieuse portée par le talent exceptionnel de Douglas Kennedy.

Écrivain new-yorkais, la cinquantaine, Thomas Nesbitt reçoit à quelques jours d’intervalle deux missives qui vont ébranler sa vie : les papiers de...

À la fois drame psychologique, roman d’idées, roman d’espionnage mais surtout histoire d’amour aussi tragique que passionnée, une œuvre ambitieuse portée par le talent exceptionnel de Douglas Kennedy.

Écrivain new-yorkais, la cinquantaine, Thomas Nesbitt reçoit à quelques jours d’intervalle deux missives qui vont ébranler sa vie : les papiers de son divorce et un paquet posté d’Allemagne par un certain Johannes Dussmann. Les souvenirs remontent…

Parti à Berlin en pleine guerre froide afin d’écrire un récit de voyage, Thomas arrondit ses fins de mois en travaillant pour une radio de propagande américaine. C’est là qu’il rencontre Petra. Entre l’Américain sans attaches et l’Allemande réfugiée à l’Ouest, c’est le coup de foudre.

Et Petra raconte son histoire, une histoire douloureuse et ordinaire dans une ville soumise à l’horreur totalitaire. Thomas est bouleversé. Pour la première fois, il envisage la possibilité d’un amour vrai, absolu.

Mais bientôt se produit l’impensable et Thomas va devoir choisir. Un choix impossible qui fera basculer à jamais le destin des amants.

Aujourd’hui, vingt-cinq ans plus tard, Thomas est-il prêt à affronter toute la vérité ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714452030
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cpw Posté le 21 Août 2021
    Je l'ai ouvert et je ne pouvais plus le lâcher ! c'est brillantissime, documenté, pour peu que l'on connaisse Berlin, c'est passionnant. Bon, le grand amour fou est un peu "longuet " Monsieur Kennedy, vous pouviez "un peu" abrégé, on avait compris, c'était le coup de foudre, l'Amour qu'on ne rencontre qu'une fois ou qu'on ne rencontre pas, l'éblouissement complet . C'est dense, érudit et parfois désespérant sur la nature humaine ! "et le cirque continue sa route, changeant son chapiteau de place" la répétition de l'histoire racontée par Petra m'a un peu pesé mais on comprend son insistance au vu des faits qui s'ensuivent.
  • cpw Posté le 21 Août 2021
    Je l'ai ouvert et je ne pouvais plus le lâcher ! c'est brillantissime, documenté, pour peu que l'on connaisse Berlin, c'est passionnant. Bon, le grand amour fou est un peu "longuet " Monsieur Kennedy, vous pouviez "un peu" abrégé, on avait compris, c'était le coup de foudre, l'Amour qu'on ne rencontre qu'une fois ou qu'on ne rencontre pas, l'éblouissement complet . C'est dense, érudit et parfois désespérant sur la nature humaine ! "et le cirque continue sa route, changeant son chapiteau de place" la répétition de l'histoire racontée par Petra m'a un peu pesé mais on comprend son insistance au vu des faits qui s'ensuivent.
  • cpw Posté le 21 Août 2021
    Je l'ai ouvert et je ne pouvais plus le lâcher ! c'est brillantissime, documenté, pour peu que l'on connaisse Berlin, c'est passionnant. Bon, le grand amour fou est un peu "longuet " Monsieur Kennedy, vous pouviez "un peu" abrégé, on avait compris, c'était le coup de foudre, l'Amour qu'on ne rencontre qu'une fois ou qu'on ne rencontre pas, l'éblouissement complet . C'est dense, érudit et parfois désespérant sur la nature humaine ! "et le cirque continue sa route, changeant son chapiteau de place" la répétition de l'histoire racontée par Petra m'a un peu pesé mais on comprend son insistance au vu des faits qui s'ensuivent.
  • JM27773 Posté le 27 Juillet 2021
    Le résumé annonce ceci : " À la fois drame psychologique, roman d'idées, roman d'espionnage mais surtout histoire d'amour aussi tragique que passionnée..." Et c'est vrai ! Cet ouvrage est très plaisant à lire et l'ambiance, l'esprit, la privation de liberté, la délation érigée en art de vivre des ex pays de l'Est sont magistralement rendus. Mais que de longueurs... Déjà, la narration très détaillée de Thomas - un des protagonistes semble parfois inutilement allongée mais quand on découvre ensuite que tous les événements sont ensuite racontés par Petra... Ça fait beaucoup ! Certes, disposer des deux points de vue présente un réel plus surtout au vu des différences culturelles entre les deux personnages... Mais quand il s'agit de décrire une cigarette ou un plat de pâtes... Surtout que la bête pèse tout même presque 700 pages. Hormis ces (pénalisantes) longueurs, le roman est agréable est addictif à certains moments. Il a aussi le mérite de nous rappeler que cette aberration appelée le Mur a réellement existé...
  • JM27773 Posté le 27 Juillet 2021
    Le résumé annonce ceci : " À la fois drame psychologique, roman d'idées, roman d'espionnage mais surtout histoire d'amour aussi tragique que passionnée..." Et c'est vrai ! Cet ouvrage est très plaisant à lire et l'ambiance, l'esprit, la privation de liberté, la délation érigée en art de vivre des ex pays de l'Est sont magistralement rendus. Mais que de longueurs... Déjà, la narration très détaillée de Thomas - un des protagonistes semble parfois inutilement allongée mais quand on découvre ensuite que tous les événements sont ensuite racontés par Petra... Ça fait beaucoup ! Certes, disposer des deux points de vue présente un réel plus surtout au vu des différences culturelles entre les deux personnages... Mais quand il s'agit de décrire une cigarette ou un plat de pâtes... Surtout que la bête pèse tout même presque 700 pages. Hormis ces (pénalisantes) longueurs, le roman est agréable est addictif à certains moments. Il a aussi le mérite de nous rappeler que cette aberration appelée le Mur a réellement existé...
Toute l'actualité de Douglas Kennedy
Suivez votre auteur préféré au fil de ses nouveaux romans.