Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782714478627
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
La Symphonie du hasard - Livre 1
Chloé Royer (traduit par)
Date de parution : 09/11/2017
Éditeurs :
Belfond
En savoir plus

La Symphonie du hasard - Livre 1

Chloé Royer (traduit par)
Date de parution : 09/11/2017
Toutes les familles sont des sociétés secrètes. Des royaumes d’intrigues et de guerres intestines, gouvernés par leurs propres lois, leurs propres normes, leurs limites et leurs frontières, à l’extérieur desquelles toutes ces règles paraissent souvent insensées.
À New York, dans un bureau, une éditrice lit un manuscrit. Une œuvre qui la trouble et qui va la replonger dans son passé et celui de sa famille.
Sur le papier,...
À New York, dans un bureau, une éditrice lit un manuscrit. Une œuvre qui la trouble et qui va la replonger dans son passé et celui de sa famille.
Sur le papier, une famille comme tant d’autres au pays de l’Oncle Sam, un bonheur propret, une vie plutôt confortable. Et pourtant…
Aux années...
À New York, dans un bureau, une éditrice lit un manuscrit. Une œuvre qui la trouble et qui va la replonger dans son passé et celui de sa famille.
Sur le papier, une famille comme tant d’autres au pays de l’Oncle Sam, un bonheur propret, une vie plutôt confortable. Et pourtant…
Aux années soixante insouciantes vont succéder les années soixante-dix tumultueuses. Et faire exploser au passage toutes ces familles qui croyaient encore au rêve américain…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714478627
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Belfond
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Babette28 10/02/2022
    Quand j'ai commencé ce livre, je ne savais pas qu'il s'agissait d'une série. Mais, aimant la plume de Douglas Kennedy (La poursuite du bonheur est un de mes livres préférés ), je me suis dit que ça allait le faire. Et bien non, je n'ai pas accroché même si le personnage d'Alice est très attachant et les descriptions des années 70 très réalistes. Mais, il y a beaucoup de longueurs et je dois avouer: il ne se passe pas grand chose dans la vie d'Alice, à part ses états d'âme. Bref, je ne lirais pas la suite!
  • elobook86 17/11/2021
    Douglas Kennedy nous peint un tableau de la société américaine des années 70 à travers la vie d'Alice jeune fille aux préoccupations multiples. Comme a son habitude Douglas Kennedy a le don pour décrire les sentiments et chaque fin de chapitre nous donne envie de lire le suivant.
  • mapagelecture 21/10/2021
    « Toutes les familles sont des sociétés secrètes. » Cette citation nous résume parfaitement l’ambiance qui règne au sein de la famille Burns. Nous sommes dans les années 70, et suivons le parcours d’Alice, de l’adolescence à la vie d’adulte. Une Alice touchante et passionnée, qui essaye tant bien que mal de trouver sa place dans sa famille et dans la société, malgré les secrets, les trahisons, et les malheurs qui lui arrivent. Certains ont trouvé cette trilogie plate et ennuyeuse. Quant à moi, je me suis laissée embarquée du début à la fin par les aventures d’Alice. L’auteur a su dépeindre avec justesse le climat anxiogène des années 1970 (libération sexuelle, féminisme, racisme, homosexualité, conflits géopolitiques avec le Chili, intolérance). Il se glisse avec brio dans la peau d’une adolescente, et décrit avec justesse et un poil de cynisme la dynamique d’une famille ordinaire, pourtant si déchirée par les non-dits et les secrets. Et oui, l’histoire peut paraître un peu simple, normale, et sans fioritures… mais rapidement les fêlures apparaissent et complexifient les personnages et leur histoire. J’ai trouvé cette trilogie très touchante et très attachante, et j’ai suivi avec attention les péripéties d’Alice du début à la fin, sans sauter... « Toutes les familles sont des sociétés secrètes. » Cette citation nous résume parfaitement l’ambiance qui règne au sein de la famille Burns. Nous sommes dans les années 70, et suivons le parcours d’Alice, de l’adolescence à la vie d’adulte. Une Alice touchante et passionnée, qui essaye tant bien que mal de trouver sa place dans sa famille et dans la société, malgré les secrets, les trahisons, et les malheurs qui lui arrivent. Certains ont trouvé cette trilogie plate et ennuyeuse. Quant à moi, je me suis laissée embarquée du début à la fin par les aventures d’Alice. L’auteur a su dépeindre avec justesse le climat anxiogène des années 1970 (libération sexuelle, féminisme, racisme, homosexualité, conflits géopolitiques avec le Chili, intolérance). Il se glisse avec brio dans la peau d’une adolescente, et décrit avec justesse et un poil de cynisme la dynamique d’une famille ordinaire, pourtant si déchirée par les non-dits et les secrets. Et oui, l’histoire peut paraître un peu simple, normale, et sans fioritures… mais rapidement les fêlures apparaissent et complexifient les personnages et leur histoire. J’ai trouvé cette trilogie très touchante et très attachante, et j’ai suivi avec attention les péripéties d’Alice du début à la fin, sans sauter une seule ligne!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Labibliothequedemarjorie 27/09/2021
    A New-York, au début des années 1980, on suit Alice Burns, une jeune éditrice new-yorkaise et son frère, Adam, trader à Wall Street. Alors qu'il a été arrêté et jugé pour fraude, Adam est aujourd'hui incarcéré dans une prison fédérale. Tout son monde s'est effondré. Sa femme l'a quitté. Seule Alice, vient lui rendre visite régulièrement. Lors de sa dernière visite, il tient à lui parler de quelque chose d'important, un secret de famille qu'il garde au fond de lui depuis de nombreuses années et qui le ronge. Il a besoin de le dévoiler à sa sœur et de s'en libérer. Ce secret a un lien avec un accident de voiture qu'il a eu lorsqu'il était étudiant. Alice écoute. Elle est abasourdie. Assommée. Puis, sur le chemin du retour, et les jours qui suivent, Alice replonge dans le passé. Les souvenirs de sa jeunesse refont surface. Nous sommes alors au début des années 1970. Ce roman est le premier tome d'une trilogie qui porte le titre original de "The Great Wide open". C'est une lecture que j'ai vraiment adoré rien que pour la période, l'insouciance de l'époque et l'intrigue qui s'y mêle. Nous faisons ainsi un bond en 1970 dans Old... A New-York, au début des années 1980, on suit Alice Burns, une jeune éditrice new-yorkaise et son frère, Adam, trader à Wall Street. Alors qu'il a été arrêté et jugé pour fraude, Adam est aujourd'hui incarcéré dans une prison fédérale. Tout son monde s'est effondré. Sa femme l'a quitté. Seule Alice, vient lui rendre visite régulièrement. Lors de sa dernière visite, il tient à lui parler de quelque chose d'important, un secret de famille qu'il garde au fond de lui depuis de nombreuses années et qui le ronge. Il a besoin de le dévoiler à sa sœur et de s'en libérer. Ce secret a un lien avec un accident de voiture qu'il a eu lorsqu'il était étudiant. Alice écoute. Elle est abasourdie. Assommée. Puis, sur le chemin du retour, et les jours qui suivent, Alice replonge dans le passé. Les souvenirs de sa jeunesse refont surface. Nous sommes alors au début des années 1970. Ce roman est le premier tome d'une trilogie qui porte le titre original de "The Great Wide open". C'est une lecture que j'ai vraiment adoré rien que pour la période, l'insouciance de l'époque et l'intrigue qui s'y mêle. Nous faisons ainsi un bond en 1970 dans Old Greenwich, un quartier aisé du Connecticut, à quelques kilomètres de New-York. C'est une banlieue familiale, côtière, garnie de pavillons tous identiques. Dans la famille Burns, on trouve Brendan et Brenda, les parents, Alice, Peter et Adam, les enfants. Ils font parties de la classe moyenne américaine. Brendan, le père, est irlandais, ancien soldat, vétéran des U.S Marines Corps. Brenda, la mère, est d'origine juive, et a abandonné ses études lorsqu'elle s'est mariée, ce qu'elle regrette amèrement. Peter, l'aîné, est un étudiant rebelle, en conflit permanent avec le patriarche. Adam, le plus jeune, est un garçon brillant, promis à un bel avenir. Et Alice, la seule fille, est lycéenne, entretenant une relation compliquée avec sa mère. De prime abord, il s'agit d'une famille classique, avec ses hauts et ses bas, vivant et travaillant en banlieue new-yorkaise comme bon nombre d'américains. On suit alors tout ce monde dans leur quotidien. Les cours au lycée, les amis, les doutes, les projets. On parle de harcèlement scolaire, d'agression et du silence de l'école. A l'Université, c'est l'indépendance, on découvre les fraternités et la fête. On parle de religion, d'homosexualité et de liberté sexuelle. C'est le temps des hippies, du rock'n roll et des cigarettes. Alice a déjà des envies d'écriture et d'édition. Son rêve : vivre à Paris et ne plus mettre les pieds à Old Greenwich. C'est une jeune fille créative. Ses frères sont d'excellents étudiants. Si Adam, mène ses études jusqu'au bout, Peter se révolte et part en Amérique latine. Bienvenue dans une fresque familiale, à l'image des Etats-Unis des seventies. Le récit est raconté par Alice dans un style fluide et dynamique avec lequel on ne s'ennuie à aucun moment. J'ai beaucoup aimé me plonger dans cette ambiance totalement américaine. Un excellent premier tome !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nab_hand_co 29/05/2021
    Me voilà transportée dans les années 1970 aux USA, où nous suivons la famille Burns et plus particulièrement Alice la fille cadette. Alice quitte le domicile parental pour aller à l'université et vivre sur le campus. Elle découvre une nouvelle vie, se fait de nouveaux amis mais cette première année ne se fera pas sans difficultés. De nombreux problèmes de société y sont abordés tels que le racisme, la différence, les problèmes relationnels au sein de sa propre famille etc...J'ai fini ce premier tome et j'attends de recevoir les 2 suivants pour connaître la suite de ses aventures. Je ne peux que vous le recommander. Un gros coup de cœur!!!

les contenus multimédias

Inscrivez-vous pour ne rater aucune actualité de Douglas Kennedy
Suivez votre auteur préféré au fil de ses nouveaux romans.

Lisez maintenant, tout de suite !