Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355841781
Code sériel : 101
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Le secret d'Edwin Strafford

Catherine ORSOT COCHARD (Traducteur)
Date de parution : 07/03/2013

Après Par un matin d’automne et Heather Mallender a disparu, le nouveau chef d’œuvre de Robert Goddard.

1977 : Martin Radford, jeune historien londonien dont la carrière universitaire a été brisée par un scandale, arrive sur l’île de Madère. Il y rencontre Leo Sellick, un millionnaire sud-américain, qui habite une superbe villa, naguère propriété du mystérieux Edwin Strafford, mort en 1951.
Homme politique de premier ordre, promis à...

1977 : Martin Radford, jeune historien londonien dont la carrière universitaire a été brisée par un scandale, arrive sur l’île de Madère. Il y rencontre Leo Sellick, un millionnaire sud-américain, qui habite une superbe villa, naguère propriété du mystérieux Edwin Strafford, mort en 1951.
Homme politique de premier ordre, promis à un brillant avenir, Edwin Strafford a été en 1908, à l’âge de 32 ans, ministre de l’intérieur du cabinet Asquith, aux côtés de Lloyd George et de Churchill, avant de démissionner brutalement en 1910 et de quitter la vie politique sans explication aucune pour disparaître dans l’anonymat.
Les raisons de cette rupture inexplicable sont elles dans le manuscrit de ses mémoires, retrouvé dans la villa ? La lecture passionnée qu’en fait Martin pose beaucoup plus de questions qu’elle ne donne de réponses. En particulier sur le rôle d’Elizabeth, une jeune suffragette - ces militantes activistes qui revendiquaient le droit de vote pour les femmes dans un Royaume-Uni très conservateur - avec qui Strafford a vécu une histoire d’amour passionnée.
Fasciné par les énigmes qui jalonnent le destin de Srafford, Leo Sellick propose à Martin de le rémunérer pour éclaircir cette étrange affaire. Mais alors que son enquête progresse, Martin va vite comprendre que cette histoire est loin d’être finie, et que, dans l’ombre, beaucoup ont encore intérêt à ce que le voile ne se lève jamais sur le secret d’Edwin Strafford.

Robert Goddard nous donne ici un nouvel opus captivant où le suspens, la passion et l’Histoire se conjuguent à merveille dans une intrigue aux multiples rebondissements. Il nous ouvre la porte d’un monde fascinant, celui des hommes de pouvoir, avec leurs démons, leurs fêlures. Indispensable.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355841781
Code sériel : 101
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lettres_et_caracteres Posté le 18 Décembre 2019
    Edwin Strafford est mort en 1951, dans l'indifférence générale. Il n'avait ni femme, ni enfants pour le pleurer. Une vie qui s'est achevée dans la solitude après avoir pourtant démarré de manière remarquable. Car Strafford a tout de même été ministre de l'Intérieur par le passé. Mais alors que la vie lui souriait et qu'il s'apprêtait à épouser une jolie suffragette dont il était éperdument amoureux, tout bascule : le mariage est annulé et Strafford devient, du jour au lendemain, persona non grata sur l'échiquier politique. De ce destin aussi incompréhensible qu'hors normes, il reste des mémoires, restées longtemps secrètes jusqu'à ce que le  nouveau propriétaire de la demeure de Strafford ne tombe dessus et décide de chercher à comprendre ce qui a fait basculer la vie de ce grand homme. Pour cela, il s'associe le savoir-faire d'un historien au chômage, Martin Radford. C'est ainsi que démarre ce roman aux multiples rebondissements comme seul Robert Goddard sait les imaginer. Comme dans L'héritage Davenall que j'ai découvert récemment, cette histoire n'en finit pas de nous surprendre. Dès que l'on a le sentiment d'avoir enfin percé le mystère, de nouveaux faits viennent relancer l'intrigue et complexifier encore la situation. Car rien n'est vraiment comme... Edwin Strafford est mort en 1951, dans l'indifférence générale. Il n'avait ni femme, ni enfants pour le pleurer. Une vie qui s'est achevée dans la solitude après avoir pourtant démarré de manière remarquable. Car Strafford a tout de même été ministre de l'Intérieur par le passé. Mais alors que la vie lui souriait et qu'il s'apprêtait à épouser une jolie suffragette dont il était éperdument amoureux, tout bascule : le mariage est annulé et Strafford devient, du jour au lendemain, persona non grata sur l'échiquier politique. De ce destin aussi incompréhensible qu'hors normes, il reste des mémoires, restées longtemps secrètes jusqu'à ce que le  nouveau propriétaire de la demeure de Strafford ne tombe dessus et décide de chercher à comprendre ce qui a fait basculer la vie de ce grand homme. Pour cela, il s'associe le savoir-faire d'un historien au chômage, Martin Radford. C'est ainsi que démarre ce roman aux multiples rebondissements comme seul Robert Goddard sait les imaginer. Comme dans L'héritage Davenall que j'ai découvert récemment, cette histoire n'en finit pas de nous surprendre. Dès que l'on a le sentiment d'avoir enfin percé le mystère, de nouveaux faits viennent relancer l'intrigue et complexifier encore la situation. Car rien n'est vraiment comme il semble l'être dans le passé de Strafford. En lisant ce roman, vous penserez certainement être plus fort que les autres et avoir tout compris avant tout le monde. Erreur ! L'imagination de Robert Goddard est sans limite. Il sera toujours plus vicieux que vous, je vous le promets. Après deux coups de cœur consécutifs, je pense pouvoir dire que j'ai enfin trouvé mon nouvel auteur fétiche car Robert Goddard réunit toutes les qualités que je recherche chez un écrivain : de l'imagination, un sens inné de l'intrigue, des personnages bien campés et un style superbe. De quoi en attendre encore à des heures et des heures de plaisir à l'état pur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sevlipp Posté le 5 Novembre 2019
    J'ai trouvé ce roman dans une boite à livres. Je ne savais donc pas à quoi m'attendre. C'est un genre difficile à classer entre roman policier et d'espionnage. En tout cas, pour ceux qui aiment le suspense, vous pouvez y aller. En 1977, alors qu'il est en vacances à Madère, Martin Radforf a une proposition inattendue d'un vieil sud-africain fortuné : en achetant la maison, il est tombé sur le journal intime d'Edwin Strafford. Dans ce carnet, il y a un secret (que je ne vous dévoile pas) et Martin est engagé pour le découvrir. Nous voila donc partis sur les traces de cet Edwin, homme politique du début du 20ème siècle. La période historique est intéressante, l'intrigue rondement menée avec des rebondissements en veux-tu en voila. Et il y a les personnages qui cachent bien leur jeu ; ceux à qui on s'attache (Elizabeth, Martin ou Ambrose) et ceux qui sont antipathiques. Bref, tous les atouts pour passer un bon moment avec ce pavé qui se lit d'une traite.
  • GoodBooksGoodFriends Posté le 24 Janvier 2019
    Quand Martin Radford, historien divorcé, au chômage et habitant chez un ami, entreprend de faire des recherches sur Edwin Strafford, homme politique du début du 20ème siècle, il ne se doute pas des aventures qu’il va vivre… Il commence par lire les mémoires de Strafford, mises à sa disposition par son employeur, un homme riche ayant racheté la propriété de Strafford. Dès le départ, Martin ressent une forte empathie pour l’ancien homme politique ; et sa quête devient une tentative de rédemption pour ses propres erreurs passées. Le roman se déroule sur deux époques différentes, le passé avec les mémoires, livre dans le livre, et le présent avec le récit de Martin. Le parallèle entre les deux époques est permanent et accentué par les ressemblances entre Martin et Edwin ; la sonorité de leurs noms, la similarité de leurs destins professionnels et amoureux, même si dans le cas de Martin, il a été cause de sa disgrâce. J’ai suivi avec plaisir les rebondissements de la recherche du secret d’Edwin Strafford, c’est un roman difficile à lâcher car on a envie de connaître le fin mot de l’histoire. D’autre part, la partie se déroulant au début du 20ème siècle était très intéressante d’un point de... Quand Martin Radford, historien divorcé, au chômage et habitant chez un ami, entreprend de faire des recherches sur Edwin Strafford, homme politique du début du 20ème siècle, il ne se doute pas des aventures qu’il va vivre… Il commence par lire les mémoires de Strafford, mises à sa disposition par son employeur, un homme riche ayant racheté la propriété de Strafford. Dès le départ, Martin ressent une forte empathie pour l’ancien homme politique ; et sa quête devient une tentative de rédemption pour ses propres erreurs passées. Le roman se déroule sur deux époques différentes, le passé avec les mémoires, livre dans le livre, et le présent avec le récit de Martin. Le parallèle entre les deux époques est permanent et accentué par les ressemblances entre Martin et Edwin ; la sonorité de leurs noms, la similarité de leurs destins professionnels et amoureux, même si dans le cas de Martin, il a été cause de sa disgrâce. J’ai suivi avec plaisir les rebondissements de la recherche du secret d’Edwin Strafford, c’est un roman difficile à lâcher car on a envie de connaître le fin mot de l’histoire. D’autre part, la partie se déroulant au début du 20ème siècle était très intéressante d’un point de vue historique et politique ; on voit d’ailleurs Winston Churchill faire quelques apparitions.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Caro17 Posté le 20 Octobre 2018
    J'ai découvert Robert Goddard à la suite de la lecture de Par un matin d'automne (que j'ai beaucoup aimé) et d'Heather Mallender a disparu (que j'ai malheureusement trouvé un peu long). Je me suis laissée tenter par le secret d'Edwin Strafford par la belle couverture de l'édition spéciale Noël de 2014 (et oui ça date un peu, le livre était bien au chaud dans ma bibliothèque...). J'ai été happée par l'histoire dès les premières pages et je me suis prise de sympathie pour le personnage d'Edwin Strafford, homme politique anglais dans les années 1910 dont on apprend l'histoire à travers un journal retraçant ses mémoires et comme Martin, l'historien chargé de comprendre pourquoi Edwin est tombé en disgrâce, on a envie de savoir la vérité. Il ne faut pas s'attendre à beaucoup d'actions mais l'intrigue est prenante (je n'ai pas vu passer les 730 pages) et elle est servie par une belle écriture. Une lecture très agréable que je vous recommande !
  • carohgg Posté le 13 Septembre 2018
    J'ai littéralement dévorer ce bouquin. Le suspens est présent dans le livre du debut à la fin, on a pas envie d'arrêter la lecture! Je conseille ce livre à tous lecteurs fervents chercheurs de livres à suspens comme moi. De plus, on s'attache aux personnages et le scénario est vraiment bien. Enfin, l'auteur écrit extrêmement bien et moi qui suis très sensible à ce critère j'ai été parfois touchée de sa façon d'écrire et de poser des mots sur des situations. Je ne comprend pas que ce livre soit pas plus connu comparé au livre" La fille du train" que j'ai trouvé très ennuyant…
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !