Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782491467050
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 120
Format : 195 x 255 mm
Autobiographie d'une Courgette
Camille K. (dessins de)
Date de parution : 29/04/2021
Éditeurs :
Philéas

Autobiographie d'une Courgette

,

Camille K. (dessins de)
Date de parution : 29/04/2021
Courgette vit seul avec sa mère alcoolique depuis le jour où son père est parti « faire le tour du monde avec une poule ». Un jour où sa mère s'en prend au ciel, il trouve un revolver et essaie de « tuer le ciel ». Sa mère tente de lui enlever l'arme, mais le coup part et la tue. Cet accident dramatique place Courgette aux Fontaines, un foyer pour enfants.
Sa vie change radicalement, entre les « zéduc' » et les copains… mais surtout Raymond, le « gentil gendarme » et Camille, son amoureuse.
Elle ressemble à une poupée de chiffon toute molle et ses yeux sont grands ouverts. Je pense aux films policiers où des tas de femmes se font tuer et après elles ressemblent à des tas de chiffons toutes molles et je me dis "c'est ça, j'ai tué maman" - Courgette, 9 ans.
EAN : 9782491467050
Façonnage normé : CARTONNE
Nombre de pages : 120
Format : 195 x 255 mm

Ils en parlent

« Cette nouvelle version a les couleurs délicates des chagrins et des joies des enfants tristes. »
Olivia de Lamberterie / Elle
« L'émotion et l'humour sont présents dans cet album (…). Une plongée dans le monde de l'enfance avec son lot d'innocence et de drames qui ne peut laisser insensible. »
Radio Massabielle
« Le dessin, confié à Camille K., oscille entre l’onirisme propre au récit et le réalisme brut nécessaire à l’histoire. On y retrouve évidemment les ressorts principaux du livre, tout en découvrant une couleur un peu différente de cette histoire d’enfance fracassée. Tendre, violent, poétique et réaliste, tout est dans l’histoire d’Icare qui tente de s’envoler vers sa vie. »
Hélène Benet / Zoo

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bergamoteaimelire Posté le 3 Avril 2022
    Le célèbre roman de Gilles Paris a été adapté dans cette bande-dessinées. Courgette est une jeune garçon de 9 ans, qui a tué par mégarde sa mère alcoolique. N'ayant plus de père, qui a quitté le domicile depuis plusieurs années pour vivre une nouvelle vie, Courgette est alors envoyé en foyer. Là, il y rencontre d'autres enfants, avec des caractères bien différents, mais une vraie famille. Lors de son "interpellation", il a fait la connaissance d'un gendarme qui est très affectueux et ferait un bon papa. cette adaptation est très réussie, on y retrouve toute la spécificité des personnages et l'on s'y attache tout autant que dans le roman.
  • Prudence Posté le 23 Mars 2022
    J'ai été très émue, très touchée par ce livre. Il est assez accessible à un public jeune même s'il aborde des sujets difficiles. Il ne s'appesanti pas dessus, le contexte est brièvement donné et permet d'évacuer nos questions, mais l'important n'est pas tellement ce que les enfants ont vécu avant d'arriver aux Fontaines, même si cela explique en partie certains comportements. Ce qui compte c'est l'amour, les relations entre les enfants, la directrice, le gendarme, les zéducs, tout ce monde qui constitue le microcosme de ces enfants à la fois si normaux mais si en marge de la société. L'écriture est celle que pourrait produire un enfant de 9 ans, j'ai eu un peu de mal à m'adapter aux fautes de grammaires et à certaines particularités, mais ce style a vraiment apporté un plus au sentiment de naïveté, d'immédiateté au récit, ça m'a permis à la fois de m'immerger (on a l'impression que c'est bien un enfant qui parle) et de me distancier (je ne parle ni n'écrit comme ça) et donc de me protéger. Il est écrit "Collège" sur mon édition, et je pense que c'est effectivement à partir de 12 ans environ qu'il peut être lu. Dans cette... J'ai été très émue, très touchée par ce livre. Il est assez accessible à un public jeune même s'il aborde des sujets difficiles. Il ne s'appesanti pas dessus, le contexte est brièvement donné et permet d'évacuer nos questions, mais l'important n'est pas tellement ce que les enfants ont vécu avant d'arriver aux Fontaines, même si cela explique en partie certains comportements. Ce qui compte c'est l'amour, les relations entre les enfants, la directrice, le gendarme, les zéducs, tout ce monde qui constitue le microcosme de ces enfants à la fois si normaux mais si en marge de la société. L'écriture est celle que pourrait produire un enfant de 9 ans, j'ai eu un peu de mal à m'adapter aux fautes de grammaires et à certaines particularités, mais ce style a vraiment apporté un plus au sentiment de naïveté, d'immédiateté au récit, ça m'a permis à la fois de m'immerger (on a l'impression que c'est bien un enfant qui parle) et de me distancier (je ne parle ni n'écrit comme ça) et donc de me protéger. Il est écrit "Collège" sur mon édition, et je pense que c'est effectivement à partir de 12 ans environ qu'il peut être lu. Dans cette édition il y a aussi des exercices "as-tu bien lu?" que je n'aime pas (mais ça augmente la taille du livre): ce n'est pas utilisé par les adultes (et le livre leur était destiné au départ) et ce sont des outils de vérification que des adultes, des parents, peuvent utiliser pour contrôler la lecture de l'enfant: si c'est quelque chose que je comprends en classe, je pense aussi que dans les temps de loisirs il n'y a rien de pire que de forcer l'enfant à les faire pour le dégoûter de la lecture (ça et les obliger à lire des livres qui ne sont pas adaptés ou qui ne leur font pas envie).
    Lire la suite
    En lire moins
  • carnetdelecture Posté le 19 Décembre 2021
    Il s’agit d’un roman d’une grande humanité. On ne peut que s’attendrir et s’attacher à ces petits bouts déjà écorchés par la vie et trainant un passé difficile (maltraitance, violences, viol, abandon…). Personnellement, j’ai été particulièrement touchée par la naïveté de Courgette, qui trouve dans ce foyer une nouvelle famille, plus aimante que sa mère. Et même si les chamailleries sont légion, tous ces petits s’aiment comme des frères, entourés d’adultes bienveillants, qui tentent de panser leurs blessures de cœur. Un roman plein de tendresse mais aussi triste tant on se met à la place de ces enfants maltraités par la vie. Pourtant, c’est aussi un roman plein d’espoir et d’humour, qui démontre qu’une famille de cœur est parfois bien plus aimante que la famille de sang.
  • ManonCarpentier Posté le 24 Novembre 2021
    Petit roman fantastique. Il ne faut pas s'arrêter à la forme de ce livre. En effet le choix de l'auteur de donner la voix à un enfant de 8 ans pour la narration est particulier. Et ce langage enfantin peut rebuter au premier abord. Mais quelle histoire tragiquement splendide ! Il ne faut absolument pas passer à côté. Courgette est un petit garçon un peu lent, dont la vie peu évidente va tourner au drame. Mais il y a toujours de la lumière à trouver dans l'obscurité. Et Icare (de son vrai nom) sait comment repérer les petits bonheurs et en profiter. > C'est un livre plein de beauté, un véritable classique. A lire, relire et étudier
  • MouffetteMasquee Posté le 28 Octobre 2021
    Re#769;sume#769; : Courgette est un petit garçon de neuf ans qui vit seul avec sa mère. Et ce n'est pas une sinécure, croyez-moi ! Depuis que son papa les a quittés pour une "poule" et qu'elle a eu un accident, sa maman ne travaille plus et boit de la bière devant la télé. Parfois, elle essaie de lui filer des raclées, mais il est malin, Courgette ! Il se réfugie dans le grenier, car avec sa jambe raide, elle ne peut pas le suivre. Un jour, pour lui redonner le sourire, Courgette décide d'aller tuer le ciel gris avec le pistolet. Mais c'est l'accident, une balle perdue, sa mère meurt. N'ayant plus de famille, Courgette va être confié à un foyer. Avis : J'avais vu le film d'animation adapté de ce livre de Gilles Paris que j'avais beaucoup aimé, alors quand j'ai eu la chance de découvrir la bande dessinée, j'étais ravie ! Cette histoire est triste, injuste, mais cette histoire est belle. La résilience d'un enfant qui ne comprend pas tout ce qui se passe, mais qui tente d'être heureux malgré tout, grâce à une bonne réserve d'optimisme. Quelle force de caractère ! J'avais tellement envie de le prendre dans mes... Re#769;sume#769; : Courgette est un petit garçon de neuf ans qui vit seul avec sa mère. Et ce n'est pas une sinécure, croyez-moi ! Depuis que son papa les a quittés pour une "poule" et qu'elle a eu un accident, sa maman ne travaille plus et boit de la bière devant la télé. Parfois, elle essaie de lui filer des raclées, mais il est malin, Courgette ! Il se réfugie dans le grenier, car avec sa jambe raide, elle ne peut pas le suivre. Un jour, pour lui redonner le sourire, Courgette décide d'aller tuer le ciel gris avec le pistolet. Mais c'est l'accident, une balle perdue, sa mère meurt. N'ayant plus de famille, Courgette va être confié à un foyer. Avis : J'avais vu le film d'animation adapté de ce livre de Gilles Paris que j'avais beaucoup aimé, alors quand j'ai eu la chance de découvrir la bande dessinée, j'étais ravie ! Cette histoire est triste, injuste, mais cette histoire est belle. La résilience d'un enfant qui ne comprend pas tout ce qui se passe, mais qui tente d'être heureux malgré tout, grâce à une bonne réserve d'optimisme. Quelle force de caractère ! J'avais tellement envie de le prendre dans mes bras... J'ai également beaucoup apprécié le gendarme Raymond, qui se prend d'affection pour le gamin et qui ne le voit pas que comme un "dossier" de plus, et voir s'épanouir la douce amitié qui les lie. J'ai eu de la peine pour tous ces gamins de foyers, si seuls et pas assez aimés. Les larmes aux yeux à certaines pages ; la vie peut être tellement injuste. Cette bande dessinée n'est pas seulement réservée aux enfants, c'est une œuvre à placer entre toutes les mains. Pour voir qu'il peut y avoir du beau partout, de l'espoir, même si la vie est parfois plombée par un ciel gris.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !