Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707192189
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 440
Format : 160 x 235 mm

L'Odyssée

Édition illustrée

,

Philippe JACCOTTET (Traducteur), François HARTOG (Postface)
Date de parution : 03/11/2016
Sur le modèle des « hors-série » inauguré en 2015 avec L'usage du monde de Nicolas Bouvier, voici la superbe traduction de référence de L'Odyssée par Philippe Jaccottet accompagnée, pour cette édition grand format, de 25 pastels originaux de Julien Chabot. Elle est complétée par le bel essai de l'historien François Hartog, Des lieux et des hommes, qui parcourt l'espace géographique et maritime, mental et poétique du monde d'Ulysse.
« Ô Muse, conte-moi l'aventure de l'Inventif :
celui qui pilla Troie, qui pendant des années erra,
voyant beaucoup de villes, découvrant beaucoup d'usages,
souffrant beaucoup d'angoisse dans son âme sur la mer
pour défendre sa vie et le retour de ses marins
sans en pouvoir sauver un seul, quoi qu'il en eût :
par leur...
« Ô Muse, conte-moi l'aventure de l'Inventif :
celui qui pilla Troie, qui pendant des années erra,
voyant beaucoup de villes, découvrant beaucoup d'usages,
souffrant beaucoup d'angoisse dans son âme sur la mer
pour défendre sa vie et le retour de ses marins
sans en pouvoir sauver un seul, quoi qu'il en eût :
par leur propre fureur ils furent perdus en effet,
ces enfants qui touchèrent aux troupeaux du dieu d'En-Haut,
le Soleil qui leur prit le bonheur du retour ...
À nous aussi, Fille de Zeus, conte un peu ces exploits ! »

Ainsi s'ouvre le premier des vingt-quatre chants de L'Odyssée - mais faut-il présenter ce « très vieux poème » ? La superbe traduction (en vers) de Philippe Jaccottet fait revivre l'épopée d'Homère, qui vient « à son lecteur ou, mieux peut-être, à son auditeur un peu comme viennent à la rencontre du voyageur ces statues ou ces colonnes lumineuses dans l'air cristallin de la Grèce... ». D'après la tradition antique, Homère, l'aède aveugle, aurait vécu au IXe siècle avant J.-C. et serait l'auteur de cette épopée universellement connue, composée après L'Iliade.

Cette traduction de référence est accompagnée, pour cette édition grand format, de pastels originaux de Julien Chabot. Elle est complétée par le bel essai de l'historien François Hartog, Des lieux et des hommes, qui parcourt l'espace géographique et maritime, mental et poétique du monde d'Ulysse.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707192189
Façonnage normé : RELIE-ALB.
Nombre de pages : 440
Format : 160 x 235 mm
La Découverte

Ils en parlent

Faut-il présenter ce très vieux poème ? La superbe traduction de Philippe Jaccottet fait revivre l'épopée d'Homère qui vient à son lecteur ou, mieux peut-être, à son auditeur un peu comme viennent à la rencontre du voyageur ces statues ou ces colonnes lumineuses dans l'air cristallin de la Grèce...
La Semaine du Roussilon
L’Odyssée,cette épopée de l ’errance, est aussi une histoire d’hospitalité. Celle de Nausicaa, par exemple, qui fait donner ici à Ulysse vêtements, nourriture et boissons. Accueillir l ’étranger, c'est alors respecter les dieux. Être humain, en somme. Au contraire de Polyphème, monstre cyclope, qui se nourrit des migrants,
Louis Chevaillier / Le 1

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • afriqueah Posté le 7 Avril 2021
    Ulysse repart des rivages de Troie, et Homère crache le morceau un peu plus tard, dans l’Odyssée : en fait, ce n’est pas une ruse qui a fait entrer le cheval dans Troie, c’est une trahison comme on n’en a pas souvent fait : les grecs sont battus, leurs bateaux incendiés , ils devraient donc payer un tribut, or et argent,plomb et étain, richesses diverses, à leurs vainqueurs. Mais dans le bateau à la proue de cheval, au lieu des richesses dues, Ulysse cache les guerriers, au risque qu’une guerre de 10 ans théoriquement terminée ne rebondisse. Les Troyens ne sont pas si naifs, ils leut faut un motif pour ouvrir leurs remparts. Homère se garde bien de l’avouer, mais ils sont victimes d’un grand complot pas à la gloire des grecs mycéciens. Or, justement, Homère va transformer cette imposture que même les pires mafiosis n’auraient pas osé entreprendre, pour justifier le siège, et louer la gloire des grecs. De vaincus ils sont vainqueurs , allez, on extermine , on brûle Troie, pas grave. Et l’Odyssée doit être terriblement ardue, longue et pratiquement impossible , pour que le mythe du héros grec prenne consistance. Pourquoi ? de mauvaises... Ulysse repart des rivages de Troie, et Homère crache le morceau un peu plus tard, dans l’Odyssée : en fait, ce n’est pas une ruse qui a fait entrer le cheval dans Troie, c’est une trahison comme on n’en a pas souvent fait : les grecs sont battus, leurs bateaux incendiés , ils devraient donc payer un tribut, or et argent,plomb et étain, richesses diverses, à leurs vainqueurs. Mais dans le bateau à la proue de cheval, au lieu des richesses dues, Ulysse cache les guerriers, au risque qu’une guerre de 10 ans théoriquement terminée ne rebondisse. Les Troyens ne sont pas si naifs, ils leut faut un motif pour ouvrir leurs remparts. Homère se garde bien de l’avouer, mais ils sont victimes d’un grand complot pas à la gloire des grecs mycéciens. Or, justement, Homère va transformer cette imposture que même les pires mafiosis n’auraient pas osé entreprendre, pour justifier le siège, et louer la gloire des grecs. De vaincus ils sont vainqueurs , allez, on extermine , on brûle Troie, pas grave. Et l’Odyssée doit être terriblement ardue, longue et pratiquement impossible , pour que le mythe du héros grec prenne consistance. Pourquoi ? de mauvaises langues disent que c’est pour justifier la colonisation grecque. Ulysse ce héros baroudeur a un plan bien précis : rentrer à Ithaque auprès de sa petite femme chérie. Il est pressé de rentrer, et ses marins , n’en parlons pas , et de plus il doit les payer, ça commence à faire cher la journée en croisière . Sur le 5 navires, 4 coulent, ce sont des hommes en moins et c’est rudement économique. Pof, rencontre avec Circé. Elle a bien vu que les 22 marins accompagnant Ulysse étaient des porcs. Elle les transforme en ce qu’ils sont. Pendant ce temps, Ulysse se demande : « Qui suis je ? » et ce n’est pas un hasard s’il répond à Polyphéme : mon nom est personne. Il était resté, mine de rien , un an avec la magicienne aux yeux verts. Ensorcelé, il s’était perdu lui même. Alors, ne nous racontons pas des histoires, Homère s’en est chargé ô combien. Après quelques aventures, lorsqu’une autre femme tombe amoureuse de lui, il vivra avec elle, Calypso, pendant 7 ans . Elle le prévient (généreusement)des rides de Pénelope, en 20 ans on prend un coup de vieux, lui dit elle, soucieuse avant tout de son bonheur. N’empêche, et là Homère, tout occupé à tisser la gloire de son héros mythique vainqueur de tous les vents contraires, de toutes les trahisons, affirme : Pénélope , dans la douleur de savoir Ulysse loin d’elle ( mais bien entendu sans savoir qu’il vit avec une bombe depuis 7 ans) tisse le jour et détisse la nuit (une autre Penelope l’a imitée avec brio, faire le jour un travail et le défaire , ce qui fait qu’on peut croire, erreur grossière, qu’elle n’a rien fait ). Alors, comment comprendre ce désir d’Ulysse de revenir dans ses pénates, d’autant qu’il avait eu le temps d’apprendre qu’Agamemnon s’était pris un rateau ( bon , sa femme au lit faisait des choses qu'il avait fait avec ses esclaves troyennes, mais c'étaient des esclaves, Chriseis et Briséis ,et lui c’est un homme, c’est pas pareil, et puis cette pute de Cassandre) ; sa femme avait attendu 10 ans , c’est long 10 ans, et on en prend des kilogs , des rides et des amants, en 10 ans …. Bing , le rateau. Comment deux fois naufragé, seul, abandonné , Ulysse plait il tellement ? Aux femmes ? Cette explication n’implique que moi : il me semble que son apparition, tout nu, devant Nausicaa, oui, il est tout nu, insiste Homère, et elle ne fuit pas, est la scène clé de l’Odyssée. Tous ses prétendants petits joueurs, à qui elle a dit non ne comprendront jamais l’avantage d’un Ulysse tout nu. Elle, elle l’a vu. Et Homère par le même coup ( !!! ) a rendu aux grecs leur passé glorieux ainsi que leur identité héroique, fidèle ( enfin, presque)et tellement sexy.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Camelia16 Posté le 24 Mars 2021
    J'ai lu le livre grâce a un épisode de Pékin express où il fallait retenir les nom des personnages de la Grèce antique. Ce livre m'a fait voyager au sein de la Grèce et de méditerranée. Ce livre m'a vraiment fait plonger dans l'air iodée de la mer. J'ai vraiment aimé les personnages du livres qui sont assez moderne pour un livre qui est vraiment vieux. Cela m'a permis aussi d'apprendre plus sur les dieux de la Grèce antique.. Je n'ais pas vraiment grands chose a dire sur ce livre a part que il y a des moments ou des passage qui vous donne des conseils pour la vie d'aujourd'hui et j'ai aimé cela.
  • lorenlo Posté le 24 Février 2021
    L’Odyssée (en grec ancien #8008;#948;#973;#963;#963;#949;#953;#945; / Odússeia) est une épopée grecque antique attribuée à l’aède Homèrenote 1, qui l'aurait composée après l’Iliade, vers la fin du viiie siècle av. J.-C.. Elle est considérée, avec l’Iliade, comme l'un des deux « poèmes fondateurs » de la culture grecque antique et comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature mondiale. L’Odyssée relate le retour chez lui du héros Ulysse (Odysseus en grec), qui, après la guerre de Troie dans laquelle il a joué un rôle déterminant, met dix ans à revenir dans son île d'Ithaque, pour y retrouver son épouse Pénélope, qu'il délivre des prétendants, et son fils Télémaque. Au cours de son voyage sur mer, rendu périlleux par le courroux du dieu Poséidon, Ulysse rencontre de nombreux personnages mythologiques, comme la nymphe Calypso, la princesse Nausicaa, les Cyclopes, la magicienne Circé et les sirènes. L'épopée contient aussi un certain nombre d'épisodes qui complètent le récit de la guerre de Troie, par exemple la construction du cheval de Troie et la chute de la ville, qui ne sont pas évoquées dans l’Iliade. L’Odyssée compte douze mille cent neuf hexamètres dactyliques, répartis en vingt-quatre chants, et peut être divisée en trois grandes parties... L’Odyssée (en grec ancien #8008;#948;#973;#963;#963;#949;#953;#945; / Odússeia) est une épopée grecque antique attribuée à l’aède Homèrenote 1, qui l'aurait composée après l’Iliade, vers la fin du viiie siècle av. J.-C.. Elle est considérée, avec l’Iliade, comme l'un des deux « poèmes fondateurs » de la culture grecque antique et comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature mondiale. L’Odyssée relate le retour chez lui du héros Ulysse (Odysseus en grec), qui, après la guerre de Troie dans laquelle il a joué un rôle déterminant, met dix ans à revenir dans son île d'Ithaque, pour y retrouver son épouse Pénélope, qu'il délivre des prétendants, et son fils Télémaque. Au cours de son voyage sur mer, rendu périlleux par le courroux du dieu Poséidon, Ulysse rencontre de nombreux personnages mythologiques, comme la nymphe Calypso, la princesse Nausicaa, les Cyclopes, la magicienne Circé et les sirènes. L'épopée contient aussi un certain nombre d'épisodes qui complètent le récit de la guerre de Troie, par exemple la construction du cheval de Troie et la chute de la ville, qui ne sont pas évoquées dans l’Iliade. L’Odyssée compte douze mille cent neuf hexamètres dactyliques, répartis en vingt-quatre chants, et peut être divisée en trois grandes parties : la Télémachie (chants I-IV), les Récits d'Ulysse (chants V-XII) et la Vengeance d'Ulysse (chants XIII-XXIV)2,1. L’Odyssée a inspiré un grand nombre d'œuvres littéraires et artistiques au cours des siècles, et le terme « odyssée » est devenu par antonomase un nom commun désignant un « récit de voyage plus ou moins mouvementé et rempli d'aventures singulières »3.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Orcobal Posté le 19 Février 2021
    Comment critiquer l'Odyssée, fondement de la littérature (et d'une bonne partie de la culture) occidentale, dont la qualité est reconnue depuis 2800 ans ? Ouvrage nimbé de mystères comme son auteur, l'Odyssée est avant tout un défi de lecture pour le lecteur moderne, qui impose respect et humilité: on peut donner son avis et son ressenti, mais pas dire que l'Odyssée est mauvaise, pour la simple et bonne raison que si cela avait été le cas, elle n'aurait pas traversé 28 siècles d'histoire. L'Iliade l'était déjà, donc je ne suis guère surpris: le texte est très ardu en terme de niveau de langue et de maîtrise exigée du monde grec. Cependant, l'Odyssée est à mon sens plus facile à lire que l'Iliade. Premièrement, les chants sont globalement plus court (le plus long doit faire 600 vers, contre 900 pour le plus long de l'Iliade), et l'action est globalement plus dynamique (on passe de chants entiers de combat ou de discussion à des péripéties plus nombreuses et variées). le personnage d'Ulysse est également plus parlant et humain que les héros de l'Iliade, même si certains traits de sa personnalité et de son monde ne sont plus d'actualité pour nous. Finalement, la lecture... Comment critiquer l'Odyssée, fondement de la littérature (et d'une bonne partie de la culture) occidentale, dont la qualité est reconnue depuis 2800 ans ? Ouvrage nimbé de mystères comme son auteur, l'Odyssée est avant tout un défi de lecture pour le lecteur moderne, qui impose respect et humilité: on peut donner son avis et son ressenti, mais pas dire que l'Odyssée est mauvaise, pour la simple et bonne raison que si cela avait été le cas, elle n'aurait pas traversé 28 siècles d'histoire. L'Iliade l'était déjà, donc je ne suis guère surpris: le texte est très ardu en terme de niveau de langue et de maîtrise exigée du monde grec. Cependant, l'Odyssée est à mon sens plus facile à lire que l'Iliade. Premièrement, les chants sont globalement plus court (le plus long doit faire 600 vers, contre 900 pour le plus long de l'Iliade), et l'action est globalement plus dynamique (on passe de chants entiers de combat ou de discussion à des péripéties plus nombreuses et variées). le personnage d'Ulysse est également plus parlant et humain que les héros de l'Iliade, même si certains traits de sa personnalité et de son monde ne sont plus d'actualité pour nous. Finalement, la lecture de l'Odyssée est assez surprenante: le voyage d'Ulysse ne concerne qu'un tiers (voire un quart) du récit, et certains passages immensément célèbre sont expédiés en un paragraphe tandis que d'autres prennent un chant entier. Plus qu'un récit de voyage, l'Odyssée est davantage le récit de la reprise du pouvoir par Ulysse face aux prétendants. Malgré ses longueurs, ses interpolations (sources de débats très complexes entre historiens, comme en ce qui concerne cet étrange chant XXIV), et la lourdeur de son style, l'Odyssée est clairement un récit qui peut encore parler aux générations actuelles, les faire voyager, et surtout les enrichir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Thomas_Harnois Posté le 26 Janvier 2021
    L’ « Odyssée » est un livre d’une richesse extraordinaire baignant constamment le lecteur dans une atmosphère poétique de magie et de merveilleux. Ce livre rend également hommage au courage humain ainsi qu’à son ingéniosité puisque c’est à chaque fois par la ruse qu’Ulysse, simple mortel triomphe d’êtres surnaturels ou d’ennemis plus nombreux. On peut aussi avoir un lecture romantique de ce récit, avec Pénélope la vertueuse qui ne cède pas aux pressions et reste fidèle à son mari. Ulysse le marin , l’aventurier, le meneur d’hommes, de son coté, n’aspire au final qu’à retrouver sa femme et sa patrie tant aimées. Même la belle Calypso qui lui promet l’immortalité ne parvient pas à le détourner de ces nobles pensées. L’émotion n’est donc pas absente et c’est sans doute cette fragilité du héros dans les épreuves que les Dieux mettent contre lui qui le rend si formidablement proche de nous. Pour toutes ses raisons, l ‘ « Odyssée » , livre mystérieux écrit à une époque indéterminée par un poète dont on ne sait rien, reste un récit inoubliable dont l’influence flotte encore sur nos cultures et ce même prêt de 3000 ans après.
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !