Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266236744
Code sériel : 7130
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm

Les Annales du Disque-Monde

Timbré

,

Patrick COUTON (Traducteur), Bénédicte LOMBARDO (Direction de collection)
Date de parution : 14/02/2013

Moite von Lipwig, escroc patenté, a le choix entre la peine de mort ou la direction de la Poste. Un choix difficile car le service postal d’Ankh-Morpork est en pleine déroute. Tous ses prédécesseurs sont d’ailleurs morts dans des conditions mystérieuses… Sa mission sera d’autant plus compliquée qu’il devra faire...

Moite von Lipwig, escroc patenté, a le choix entre la peine de mort ou la direction de la Poste. Un choix difficile car le service postal d’Ankh-Morpork est en pleine déroute. Tous ses prédécesseurs sont d’ailleurs morts dans des conditions mystérieuses… Sa mission sera d’autant plus compliquée qu’il devra faire face à un redoutable concurrent, Jeanlon Sylvère, maître de la technologie du clic-clac, bien plus rapide qu’une lettre !
Mais Moite a plus d’un tour dans son sac de facteur. Et une bien jolie assistante …

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266236744
Code sériel : 7130
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • PostTenebrasLire Posté le 15 Janvier 2021
    Il y a des lectures qui font du bien, qui pansent l'âme, qui ajoutent le brin d'humour, de magie (celle complètement barrée) à notre terne monde qui en manque. Les romans du disque monde font partie de ses lectures. Même si j'ai trouvé ce récit plus sombre que d'habitude... Les romans du disque-monde sont toujours une fine caricature de notre monde. Mais cette fois-ci la crapule principale est un capitaliste et son terrain de jeu est un service de transmission de message (à la disque-monde). Il presse le système, les employés, il dépouille ... Il est bien trop vrai, trop réaliste ... Mais l'histoire ? Et bien c'est celle de la résurrection de la poste d'Ankh-Morpok par un ancien arnaqueur de profession. Sera-t-il assez timbré pour y trouver une sorte de rédemption ? Les personnages, les lieux sont comme de coutume hauts en couleur et le récit ne manque pas de rebondissements et de surprises. Heureusement, le personnage principal est attachant et on croise avec plaisir le Patricien. Magistral et poétique, le Patricien traverse tout le récit. C'est lui qui termine le roman par : > « On ne peut qu’admirer un homme qui croit vraiment au libre choix, dit-il en regardant la... Il y a des lectures qui font du bien, qui pansent l'âme, qui ajoutent le brin d'humour, de magie (celle complètement barrée) à notre terne monde qui en manque. Les romans du disque monde font partie de ses lectures. Même si j'ai trouvé ce récit plus sombre que d'habitude... Les romans du disque-monde sont toujours une fine caricature de notre monde. Mais cette fois-ci la crapule principale est un capitaliste et son terrain de jeu est un service de transmission de message (à la disque-monde). Il presse le système, les employés, il dépouille ... Il est bien trop vrai, trop réaliste ... Mais l'histoire ? Et bien c'est celle de la résurrection de la poste d'Ankh-Morpok par un ancien arnaqueur de profession. Sera-t-il assez timbré pour y trouver une sorte de rédemption ? Les personnages, les lieux sont comme de coutume hauts en couleur et le récit ne manque pas de rebondissements et de surprises. Heureusement, le personnage principal est attachant et on croise avec plaisir le Patricien. Magistral et poétique, le Patricien traverse tout le récit. C'est lui qui termine le roman par : > « On ne peut qu’admirer un homme qui croit vraiment au libre choix, dit-il en regardant la porte ouverte. Malheureusement, il ne croyait pas aux anges. » Lisez ce roman pour comprendre toute la saveur de cette énigmatique conclusion.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Quinaya Posté le 25 Novembre 2020
    Première incursion dans le disque-monde de Terry Pratchett et j'en reviens ravie ! Etant une adepte de la littérature de l'imaginaire, il était un peu honteux de n'avoir jamais lu un de ses livres. Sous les conseils d'un ami, je me retrouve donc embarquée à Ankh-Morpork en compagnie d'un arnaqueur et imposteur. Moite Von Lipwing - prononcé vig et non wig- va être pendu pour l'ensemble de son oeuvre mais c'est sans compter sur le seigneur Vetérini qui grâce à un tour de passe-passe va le mettre face à un dilemme : devenir ministre des postes ou mourir. Le choix est vite fait : ça ne doit pas être compliqué de remettre la poste en l'état. Mais il s'avère que ce n'est pas si simple. J'ai aimé la découverte d'un monde où je n'ai absolument aucun repère (j'imagine que la lecture des autres tomes permette d'assembler toutes les informations tel un puzzle) mais qui est suffisamment détaillé pour donner toute sa saveur au texte. On ne s'y ennuie pas une seule seconde, on se retrouve happée en quelques lignes. Le travail d'écriture me semble titanesque et est parfaitement rodé ! C'est complémentent fou et déjanté, j'adore ! Au début, je n'aimais pas... Première incursion dans le disque-monde de Terry Pratchett et j'en reviens ravie ! Etant une adepte de la littérature de l'imaginaire, il était un peu honteux de n'avoir jamais lu un de ses livres. Sous les conseils d'un ami, je me retrouve donc embarquée à Ankh-Morpork en compagnie d'un arnaqueur et imposteur. Moite Von Lipwing - prononcé vig et non wig- va être pendu pour l'ensemble de son oeuvre mais c'est sans compter sur le seigneur Vetérini qui grâce à un tour de passe-passe va le mettre face à un dilemme : devenir ministre des postes ou mourir. Le choix est vite fait : ça ne doit pas être compliqué de remettre la poste en l'état. Mais il s'avère que ce n'est pas si simple. J'ai aimé la découverte d'un monde où je n'ai absolument aucun repère (j'imagine que la lecture des autres tomes permette d'assembler toutes les informations tel un puzzle) mais qui est suffisamment détaillé pour donner toute sa saveur au texte. On ne s'y ennuie pas une seule seconde, on se retrouve happée en quelques lignes. Le travail d'écriture me semble titanesque et est parfaitement rodé ! C'est complémentent fou et déjanté, j'adore ! Au début, je n'aimais pas notre héros mais au fil des pages, il m'est apparu de plus en plus humain ce qui me donne envie de découvrir la suite avec les mêmes personnages dans Monnayé. Petite mention spéciale pour le personnage de Monsieur Lapompe, golem de son état, que j'ai adoré. Bravo au traducteur qui a fait un travail remarquable pour retranscrire toutes ces tournures de phrases alambiquées et ces mots inventés.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Phoenicia Posté le 14 Août 2020
    Pratchett nous invite une fois de plus dans son univers déjanté. Au programme : un escroc "repenti", Vétérini qui tire les ficelles, une entreprise capitaliste à faire tomber et une flopée de personnages complètement loufoques. Un bon menu en somme! Moite von Lipwig est un escroc. Il séduit, il entourloupe, il vole. Sauf qu'il est pris. Que Vétérini lui offre une seconde vie : redresser la Poste d'Ankh-Morpork, laissée à l'abandon depuis près d'un siècle. Pourquoi lui? Parce qu'il ne peut être que de taille à affronter un autre escroc, celui qui est aux commandes des clic-clacs... Une intrigue bien ficelée, rehaussée par des personnages hauts en couleurs, inédits ou déjà rencontrés. Voilà ce qui fait le sel d'un tome des Annales réussi. Alors bien sûr, il faut apprécier le caractère complètement barré. Mais pour qui aime, c'est un délice. Il peut se lire indépendamment des autres tomes, d'autant que c'est la première fois qu'apparaît Moite. Pour autant, comme toujours, les petits clins d'oeil aux autres tomes s'apprécient, c'est indéniable et ajoutent un plus indéniable dont on se rend compte en ayant tout lu. Dans ce monde burlesque, l'auteur nous montre la critique des sociétés capitalistes dont le seul souci est... Pratchett nous invite une fois de plus dans son univers déjanté. Au programme : un escroc "repenti", Vétérini qui tire les ficelles, une entreprise capitaliste à faire tomber et une flopée de personnages complètement loufoques. Un bon menu en somme! Moite von Lipwig est un escroc. Il séduit, il entourloupe, il vole. Sauf qu'il est pris. Que Vétérini lui offre une seconde vie : redresser la Poste d'Ankh-Morpork, laissée à l'abandon depuis près d'un siècle. Pourquoi lui? Parce qu'il ne peut être que de taille à affronter un autre escroc, celui qui est aux commandes des clic-clacs... Une intrigue bien ficelée, rehaussée par des personnages hauts en couleurs, inédits ou déjà rencontrés. Voilà ce qui fait le sel d'un tome des Annales réussi. Alors bien sûr, il faut apprécier le caractère complètement barré. Mais pour qui aime, c'est un délice. Il peut se lire indépendamment des autres tomes, d'autant que c'est la première fois qu'apparaît Moite. Pour autant, comme toujours, les petits clins d'oeil aux autres tomes s'apprécient, c'est indéniable et ajoutent un plus indéniable dont on se rend compte en ayant tout lu. Dans ce monde burlesque, l'auteur nous montre la critique des sociétés capitalistes dont le seul souci est d'apporter de l'argent aux actionnaires, au détriment de sa mission première. Du service public de plus en plus confié à ces entreprises privées et aux dérives auxquelles on aboutit. Vraiment un bon cru! Challenge Mauvais Genres 2020 Challenge et LC Pratchett Challenge Séries 2020 Challenge Pavés 2020
    Lire la suite
    En lire moins
  • basileusa Posté le 25 Juillet 2020
    Moite Von Lipwig , un arnaqueur et voleur se voit passer la corde autour du cou . Mais il est sauvé par Vétérini qui lui propose gentiment à la place de devenir ministre des postes avec un golem et de vieux postiers comme assistants. Une poste à l'abandon puisque le clic-clac l'a remplacé. Mais sans compter sur les compétences de Moite et de sa fine équipe, qui va alors concurrencé ce nouveau mode d'expédition. Même si ce n'est pas le tome le plus drôle, je me suis régalée avec ce tome ! Les personnages secondaires sont extras ! Que ce soit Liard qui se soigne lui-même, Yves le spécialiste des aiguilles ou la vieille institutrice. L'intrigue, même si elle est sans grosse surprise, est intéressante. Challenge Mauvais genres 2020
  • Zazaboum Posté le 24 Juillet 2020
    Moite von Lipwig est un arnaqueur doué, sous divers pseudos, mais il arnaqué une fois de trop ! Arrêté dans cette bonne ville d'Ankh-Morpork, il est condamné à être pendu. Le seigneur Vétérini, Tyran de longue date, fait un tour de passe-passe et sieur von Lipwig se retrouve vivant et en charge de remettre en route la Poste et ce sans possibilité de refus ! Cette vénérable institution a périclité pendant plusieurs années, son déclin est achevé depuis l'apparition des Tours de clic-clac ! Plusieurs Receveurs sont morts d'étranges façons repoussant sans cesse le redémarrage. Encore un bon cru de Terry Pratchett, avec humour à sa sauce, ironie et dérision sans oublier les jeux de mots. Il fait ici une critique acerbe des milieux de la finance et de l'économie avec sa plume aiguisée, pour notre plus grand plaisir ! CHALLENGE MAUVAIS GENRE 2020 CHALLENGE L.C. DISQUE-MONDE ETE 2020
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.