RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les Annales du Disque-Monde

            Pocket
            EAN : 9782266236744
            Code sériel : 7130
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 512
            Format : 108 x 177 mm
            Les Annales du Disque-Monde
            Timbré

            ,

            Patrick COUTON (Traducteur), Bénédicte LOMBARDO (Direction de collection)
            Date de parution : 14/02/2013

            Moite von Lipwig, escroc patenté, a le choix entre la peine de mort ou la direction de la Poste. Un choix difficile car le service postal d’Ankh-Morpork est en pleine déroute. Tous ses prédécesseurs sont d’ailleurs morts dans des conditions mystérieuses… Sa mission sera d’autant plus compliquée qu’il devra faire...

            Moite von Lipwig, escroc patenté, a le choix entre la peine de mort ou la direction de la Poste. Un choix difficile car le service postal d’Ankh-Morpork est en pleine déroute. Tous ses prédécesseurs sont d’ailleurs morts dans des conditions mystérieuses… Sa mission sera d’autant plus compliquée qu’il devra faire face à un redoutable concurrent, Jeanlon Sylvère, maître de la technologie du clic-clac, bien plus rapide qu’une lettre !
            Mais Moite a plus d’un tour dans son sac de facteur. Et une bien jolie assistante …

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266236744
            Code sériel : 7130
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 512
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            8.60 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • AncreRenard Posté le 14 Mars 2019
              L’un des premiers attraits de ce livre est le personnage principal Moite von Lipwig. Certes, Pratchett ne dépeint jamais des personnages lisses et parfaits bien au contraire, l’auteur est plutôt adeptes des antihéros, il est cependant assez rare qu’il utilise un héros en quête de rédemption … . Globalement les personnages principaux de ses romans sont normalement dans le camp des gentils, Moite quant à lui est un ancien escroc forcé de se racheter. On suit avec intérêt l’évolution du personnage qui au départ accepte ce travail pour éviter d’être pendu mais qui ensuite aura un véritable intérêt pour sa mission et changera par amour. Je pense que Moite est certainement le personnage qui évolue le plus dans un même roman de l’auteur. Le méchant et antagoniste du livre est aussi l’un des plus intéressants. On a ici un véritable méchant, j’apprécie vraiment la personnalité du personnage – je vous ne vous en dirai pas plus pour ne pas spoiler -. C’est aussi un roman que je trouve intéressant car on voit les évolutions de la vie/société des golems. En effet, on voit le début de l’évolution dans Pieds d’argile avec le premier golem libre, ici on voit comment cela a... L’un des premiers attraits de ce livre est le personnage principal Moite von Lipwig. Certes, Pratchett ne dépeint jamais des personnages lisses et parfaits bien au contraire, l’auteur est plutôt adeptes des antihéros, il est cependant assez rare qu’il utilise un héros en quête de rédemption … . Globalement les personnages principaux de ses romans sont normalement dans le camp des gentils, Moite quant à lui est un ancien escroc forcé de se racheter. On suit avec intérêt l’évolution du personnage qui au départ accepte ce travail pour éviter d’être pendu mais qui ensuite aura un véritable intérêt pour sa mission et changera par amour. Je pense que Moite est certainement le personnage qui évolue le plus dans un même roman de l’auteur. Le méchant et antagoniste du livre est aussi l’un des plus intéressants. On a ici un véritable méchant, j’apprécie vraiment la personnalité du personnage – je vous ne vous en dirai pas plus pour ne pas spoiler -. C’est aussi un roman que je trouve intéressant car on voit les évolutions de la vie/société des golems. En effet, on voit le début de l’évolution dans Pieds d’argile avec le premier golem libre, ici on voit comment cela a évolué. On y voit des golems travailler pour eux-même ect …c’est une des choses que j’apprécie chez Pratchett cette capacité à faire évoluer et avancer Le disque monde. Enfin, on y retrouve ce ton humoristique, ici les blagues sur la poste et sur l’informatique y sont particulièrement drôles.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Pappa Posté le 26 Novembre 2018
              "Tu parles d'une poste ! Tu parles d'un poste ! Quelle espèce d'homme mettrait un malfaiteur notoire à la tête d'un service essentiel de l'état ? En dehors de l'électeur moyen, disons." En une citation, tout est dit. Terry Pratchett a le chic pour faire de l'humour là où ça démange, et c'est en cela qu'il est le meilleur ! Du bon, du très bon Pratchett !
            • okka Posté le 1 Octobre 2017
              Toujours aussi excellent Terry Pratchett pour pointer nos vices par l'intermédiaire de ces personnages et de sa plume :-) Ici dans Timbré (Going Postal), on découvre Moite von Lipwig, un grand fraudeur, arnaqueur, receleur, qui va devoir par ses talents jusqu'alors utilisés en mal, faire le bien. Tout cela sous l'œil du Praticien, et d'un Golem qui sera l'agent de probation de Moite et qui lui donnera une formidable leçon, et à nous en même temps sur les dégâts indirects, des mauvaises actions. Ces actions qui blessent voire tuent ces gens touchés... Mais dont se lavent les mains de ces malfrats, car sentant « innocent ». Le Praticien, nous rappelle la différence entre une dictature et une démocratie. Le sens des responsabilités qu'il y a entre les deux, et que malgré le travail qu'il fait pour son peuple, ici certaines entreprises privées aux mains de mauvaises personnes peuvent saboter le fonctionnement d'une cité toute entière. Le Praticien sait faire preuve d'intelligence en réinsérant selon ses compétences propres celles et ceux qui ont été condamné. Car ici, pour battre quelqu'un à son propre jeu, il faut lui donner un adversaire à sa taille. Même si l'argent boost nos capacités, c'est avant tout l'énergie... Toujours aussi excellent Terry Pratchett pour pointer nos vices par l'intermédiaire de ces personnages et de sa plume :-) Ici dans Timbré (Going Postal), on découvre Moite von Lipwig, un grand fraudeur, arnaqueur, receleur, qui va devoir par ses talents jusqu'alors utilisés en mal, faire le bien. Tout cela sous l'œil du Praticien, et d'un Golem qui sera l'agent de probation de Moite et qui lui donnera une formidable leçon, et à nous en même temps sur les dégâts indirects, des mauvaises actions. Ces actions qui blessent voire tuent ces gens touchés... Mais dont se lavent les mains de ces malfrats, car sentant « innocent ». Le Praticien, nous rappelle la différence entre une dictature et une démocratie. Le sens des responsabilités qu'il y a entre les deux, et que malgré le travail qu'il fait pour son peuple, ici certaines entreprises privées aux mains de mauvaises personnes peuvent saboter le fonctionnement d'une cité toute entière. Le Praticien sait faire preuve d'intelligence en réinsérant selon ses compétences propres celles et ceux qui ont été condamné. Car ici, pour battre quelqu'un à son propre jeu, il faut lui donner un adversaire à sa taille. Même si l'argent boost nos capacités, c'est avant tout l'énergie personnelle qui change la donne. Ce qui domine tout du long de l'histoire, est l'espoir... Ô combien d'humains tu as tiraillés entre les promesses non tenues qu'au final tu les as laissées dans le désespoir. Alors que ces promesses ne sont pas impossibles à tenir, mais au final trop de menteurs s'expriment en nous manipulant, par leur ton autoritaire, et l'uniforme qu'ils portent. Toujours plus facile de parler que d'agir. De prendre plutôt que de donner... liberté comprise. Un livre qui fait du bien, car rares sont les fois ou ceux faisant le mal se retrouvent à devoir réparer les pots cassés. Ici, il y a des tas d'idées, pour faire le bien, à retransposer dans notre monde de tous les jours. Car Ankh-Morpork à l'air de mieux savoir faire et appliquer la Justice que chez nous.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Oliveoued Posté le 3 Mai 2017
              Cet avis ne va pas être hyper objectif car je suis très très fan de Terry Pratchett. Timbré, c'est l'histoire d'un malfrat qui se voit offrir une seconde chance, pour essayer de sauver La poste. Mais pourquoi lui ? Et bien quoi de mieux qu'un escroc pour lutter contre d'autres escrocs ? Ici, Terry Pratchett fait la satire du monde financier et de ses requins. On y découvre également le choix cornélien que l'on doit faire entre la modernité et les anciennes méthodes. Et finalement on se rend compte que cet escroc, ben il n'est pas si escroc que ça au final.
            • lyoko Posté le 20 Janvier 2016
              Moite est un malfrat comme on n'en fait plus. Le seigneur Vetérini lui offre le choix (cornélien) : ou la pendaison ou bien il devient ministre des postes et doit redresser financièrement et physiquement celle ci. Terry Pratchet toujours avec humour dresse une satire du monde financier. un monde qui est capable d'écraser tout sur son passage pour plus et encore plus de pognon sans un dépenser un seul en contre partie. Il fait également la part belle entre les entreprises privées et publiques... et également du modernisme C'est aussi une belle image de la philatélie que l'auteur rend a travers son roman. Il montre aussi avec brio qu'on peut être un arnaqueur de première mais que parfois le coeur parle et que n'est pas toujours arnaqueur qui veut. Je me suis une fois de plus régalée lors de cette visite sur le disque monde , avec un nouveau personnage : Moite, qui a un sacré tempéremment et le coeur sur la main. Je referme ce livre avec un peu de peine parce que je sais que bientôt mes aventures sur le disque monde vont se terminer et que égoistement je n'ai pas envie qu'elles s'arretent.... mais la vie est ainsi... Moite est un malfrat comme on n'en fait plus. Le seigneur Vetérini lui offre le choix (cornélien) : ou la pendaison ou bien il devient ministre des postes et doit redresser financièrement et physiquement celle ci. Terry Pratchet toujours avec humour dresse une satire du monde financier. un monde qui est capable d'écraser tout sur son passage pour plus et encore plus de pognon sans un dépenser un seul en contre partie. Il fait également la part belle entre les entreprises privées et publiques... et également du modernisme C'est aussi une belle image de la philatélie que l'auteur rend a travers son roman. Il montre aussi avec brio qu'on peut être un arnaqueur de première mais que parfois le coeur parle et que n'est pas toujours arnaqueur qui veut. Je me suis une fois de plus régalée lors de cette visite sur le disque monde , avec un nouveau personnage : Moite, qui a un sacré tempéremment et le coeur sur la main. Je referme ce livre avec un peu de peine parce que je sais que bientôt mes aventures sur le disque monde vont se terminer et que égoistement je n'ai pas envie qu'elles s'arretent.... mais la vie est ainsi faite et que même si les grands auteurs sont éternels d'une certaine façon ils restent mortels
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.