Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782264074843
Code sériel : 5501
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm
Les chevelues
Collection : Polar
Date de parution : 19/09/2019
Éditeurs :
10/18

Les chevelues

Collection : Polar
Date de parution : 19/09/2019
Dans la paisible cité de Lugdunum Convenarum, une vague de crimes ravive les haines et fait vaciller le fragile équilibre de la toute nouvelle Pax Romana.

Au pied de l'actuel Saint-Bertrand-de-Comminges, dans la paisible civitas de Lugdunum Convenarum, une vague de crimes ravive les haines et fait vaciller le fragile équilibre de la toute nouvelle Pax Romana. Valerius Falco n'a que quelques jours pour mener son enquête avant l'arrivée de la légion romaine dépêchée de Tolosa.
 
EAN : 9782264074843
Code sériel : 5501
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Thrillarhist Posté le 3 Février 2022
    À la fin du Ier siècle avant Jésus-Christ, Lugdunum Convenarum est la proie de meurtres qui peuvent remettre l'équilibre entre Gaulois et Romains en péril… C'est cette période historique, que je ne connais vraiment que par mes cours de latin xD, que dépeint Benoît Séverac dans « Les chevelues » ! Et c'était vraiment un très cool petit roman que j'ai beaucoup aimé suivre ! J'ai trouvé super intéressante et bien développée la dimension politique autour de ces meurtres et l'état précaire de paix de la ville ! Ah oui, Lugdunum Convenarum c'est aujourd'hui Saint-Bertrand de Comminges xD J'avais vraiment l'impression de revivre mes cours de latin avec tout un vocabulaire, bien expliqué, sur les vies, romaine et gauloise, de cette époque ! Au niveau de l'écriture, on sent que le roman va à l'essentiel. Il n'y a que très peu de descriptions physiques ou de lieux… Mais j'ai trouvé que le présent marche très bien ! Et les sentiments sont parfaitement retransmis, à la fin du roman, la tension et l'émotion montent super bien jusqu'à une fin à laquelle, j'avoue je ne m'attendais pas ! Au final, j'ai beaucoup aimé ce petit roman ! Il va à l'essentiel mais présente une bonne situation et de... À la fin du Ier siècle avant Jésus-Christ, Lugdunum Convenarum est la proie de meurtres qui peuvent remettre l'équilibre entre Gaulois et Romains en péril… C'est cette période historique, que je ne connais vraiment que par mes cours de latin xD, que dépeint Benoît Séverac dans « Les chevelues » ! Et c'était vraiment un très cool petit roman que j'ai beaucoup aimé suivre ! J'ai trouvé super intéressante et bien développée la dimension politique autour de ces meurtres et l'état précaire de paix de la ville ! Ah oui, Lugdunum Convenarum c'est aujourd'hui Saint-Bertrand de Comminges xD J'avais vraiment l'impression de revivre mes cours de latin avec tout un vocabulaire, bien expliqué, sur les vies, romaine et gauloise, de cette époque ! Au niveau de l'écriture, on sent que le roman va à l'essentiel. Il n'y a que très peu de descriptions physiques ou de lieux… Mais j'ai trouvé que le présent marche très bien ! Et les sentiments sont parfaitement retransmis, à la fin du roman, la tension et l'émotion montent super bien jusqu'à une fin à laquelle, j'avoue je ne m'attendais pas ! Au final, j'ai beaucoup aimé ce petit roman ! Il va à l'essentiel mais présente une bonne situation et de bons enjeux politiques avec un super vocabulaire et une tension palpable ! Que demander de plus ? Oui, des descriptions xDD
    Lire la suite
    En lire moins
  • sylvieboop24 Posté le 18 Janvier 2022
    L’histoire : Sous le règne d’Auguste, à Lugdunum Convenarum (actuelle St Bertrand de Comminges – cité ses Pyrénées), une fragile Pax Romana est en place. Les Romains et les Gaulois cohabitent. L’habituel Triumvirat, composé de trois magistrats qui gouvernent la cité, a été remplacé par un Quatuorvirat, pour intégrer un magistrat Gaulois aux décisions. La meilleure des idées pour réussir la romanisation de la région ! Hadrianus Trevius qui dirige depuis huit ans cette cité et le Quatuorvirat est fier du travail accompli. Hélas, la paix va être compromise. Le fiancé de la fille de Hadrianus, Cracius, est retrouvé assassiné. Un couteau gaulois planté dans le dos. Hadrianus ne veut pas entendre parler de meurtre. Il veut absolument conserver l’équilibre fragile qui règne entre les deux peuples. Il intime donc l’ordre au valeureux centurion Valerius Falco, de dire que la mort du jeune home est due à un accident ! Mais Quintus, le père de Cracius, n’est pas dupe. C’est un homme très influent. Il exige la vérité ! Valerius va donc enquêter, mais Hadrianus lui interdit de questionner la famille de Cracius et ses amis. Ce sont des familles importantes. Les six plus riches familles de la ville. Extrait P.72 – 73 : « - Je... L’histoire : Sous le règne d’Auguste, à Lugdunum Convenarum (actuelle St Bertrand de Comminges – cité ses Pyrénées), une fragile Pax Romana est en place. Les Romains et les Gaulois cohabitent. L’habituel Triumvirat, composé de trois magistrats qui gouvernent la cité, a été remplacé par un Quatuorvirat, pour intégrer un magistrat Gaulois aux décisions. La meilleure des idées pour réussir la romanisation de la région ! Hadrianus Trevius qui dirige depuis huit ans cette cité et le Quatuorvirat est fier du travail accompli. Hélas, la paix va être compromise. Le fiancé de la fille de Hadrianus, Cracius, est retrouvé assassiné. Un couteau gaulois planté dans le dos. Hadrianus ne veut pas entendre parler de meurtre. Il veut absolument conserver l’équilibre fragile qui règne entre les deux peuples. Il intime donc l’ordre au valeureux centurion Valerius Falco, de dire que la mort du jeune home est due à un accident ! Mais Quintus, le père de Cracius, n’est pas dupe. C’est un homme très influent. Il exige la vérité ! Valerius va donc enquêter, mais Hadrianus lui interdit de questionner la famille de Cracius et ses amis. Ce sont des familles importantes. Les six plus riches familles de la ville. Extrait P.72 – 73 : « - Je ne dois pas chercher le coupable parmi les riches familles romaines, c’est cela ? … - Parmi les riches familles gauloises non plus… - Explique-moi comment trouver l’assassin si je ne dois interroger, inculper et emprisonner personne ? - Tu interrogeras, inculperas et emprisonneras qui tu voudras, mais personne qui fasse partie d’une des grandes familles gauloises ou romaines de cette ville. » Cracius était réputé pour être un coureur. Un mari gaulois jaloux est-il responsable de sa mort ? Balbius, un des amis de Cracius est à son tour assassiné. Cette fois il n’est plus possible d’empêcher Valerius d’interroger les puissants. Une mèche de cheveux féminins, trouvée à côté du corps de Balbius, met le centurion sur une piste. Il questionne finement Pomponius, un ami des deux jeunes gens assassinés. Un des trois rescapés de la bande de cinq. La peur fait son œuvre, et Pomponius, finit par avouer que les cinq garçons faisaient un concours sordide. Ils collectionnaient « les chevelues ». Des jeunes femmes gauloises dont ils volaient la virginité en leur faisant croire au mariage. Vingt jeunes femmes ont ainsi été abusées. Deux enfants de puissants qui se font assassiner dans la même cité, cela engendre la venue du propréteur Rufus Riego, dépêché de Tolosa pour mener l’enquête. C’est un homme violent, bourré d’a prioris sur les Gaulois. Pour lui les vaincus doivent être asservis sous la botte romaine ! La Pax Romana va être ébranlée. Valerius, homme entier, épris de vérité, la fera éclater. Benoît nous offre un magnifique polar historique. Des ambitions personnelles démesurées qui œuvrent, au détriment de la vérité. Un centurion désabusé qui en vient à ne plus retrouver, dans les ordres qui lui sont imposés, les valeurs qui l’ont poussé à s’engager. Des valeurs qui l’animent toujours. Le choix sera pour lui difficile. Ultime. J’ai pris énormément de plaisir à cette lecture. Il est vrai que j’aime l’histoire et que la plume de l’auteur est excellente. Bravo Benoît !
    Lire la suite
    En lire moins
  • scharpentier Posté le 22 Décembre 2020
    J'ai beaucoup aimé ce roman policier qui, très intéressant et original, se passe à l'Antiquité, dans la Gaule romaine. Nous sommes à Lugdunum Convenarum, actuelle Saint-Bertrand de Comminges en Haute Garonne, au pied des Pyrénées, sous occupation romaine. Et une série de meurtres frappent les fils de riches nobles romains. Cela menace la cohabitation et le fragile équilibre avec la population gauloise qui est immédiatement et injustement soupçonnée. L'enquête est menée par un courageux centurion, pris en tenaille et entravé dans ses initiatives par les luttes d'influence des dirigeants locaux. L'intrigue n'est pas très complexe, mais la tension dramatique est bien réelle et tient en haleine jusqu'à la dernière page. Original et efficace!
  • Elamia Posté le 6 Juin 2020
    L'Antiquité.. période historique qui me fascine toujours. Aussi quand je suis tombée sur ce polar se déroulant dans la Gaule antique, je n'ai pas hésité une seconde. L'intrigue est plutôt bien ficelée, bien que le dénouement soit prévisible. J'ai apprécié suivre les différents protagonistes qui prennent part à l'enquête. Ces profils différents, tant par les origines que par les fonctions et grades qu'ils occupent, permettent d'avoir plusieurs points de vue. Nous avons ainsi l'opinion du soldat romain honnête qui souhaite faire éclater la vérité, le magistrat romain qui veut sauver ses intérêts et le gaulois martyr qui se sacrifie pour sauver son peuple. Il est difficile de ne pas prendre parti pour les Gaulois qui vivent sous le joug de l'envahisseur romain et qui se voit accusés de crimes odieux. Tandis que les jeunes romains sont détestables au possible. Faisant appel à notre empathie, l'auteur brouille ainsi les pistes jusqu'à la révélation finale.
  • RocketBabyDolls Posté le 10 Décembre 2019
    Un roman historique court, trop court sans doute, qui aurait mérité un développement supplémentaire de certains aspects. Il est agréable à lire, le style est facile d'accès, cependant la trame principale est quelque peu légère, on a l'impression qu'il manque quelque chose, on aurait aimé aller plus loin dans l'enquête, les motivations, les sentiments des personnages. Il reste néanmoins une lecture agréable dont on en aurait voulu un peu plus.
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…