Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264076502
Code sériel : 5587
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Profession romancier

Hélène MORITA (Traducteur)
Date de parution : 05/11/2020
Haruki Murakami se raconte et nous raconte sa drôle de profession : romancier ! L'auteur dévoile les ficelles de ses créations, s'interroge sur l'avenir du livre, et prodigue conseils et encouragements aux écrivains en herbe.
Dans cet essai drôle et passionnant, Haruki Murakami se raconte et porte un regard aussi rafraîchissant que sincère sur le métier de romancier. Tout en explorant ses plus chères obsessions et en distillant des réflexions sur la littérature, la lecture et plus largement la société japonaise, l'auteur dévoile les coulisses... Dans cet essai drôle et passionnant, Haruki Murakami se raconte et porte un regard aussi rafraîchissant que sincère sur le métier de romancier. Tout en explorant ses plus chères obsessions et en distillant des réflexions sur la littérature, la lecture et plus largement la société japonaise, l'auteur dévoile les coulisses de son quotidien, où s'imposent persévérance, patience et endurance. Une œuvre généreuse et sensible qui s'adresse à tous ceux qui sont en quête de l'homme derrière le maître, mais aussi aux curieux ou aux écrivains en herbe en mal d'inspiration !

 « Avec humour et légèreté, le romancier donne une foule de détails qui éclaire la lecture de ses romans. » Isabelle Lesniak, Les Echos
 « Merveilleux Murakami, qui raconte la fabrique de la fiction avec une impressionnante simplicité ! » Yves Viollier, La Vie

Traduit du japonais par Hélène Morita

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264076502
Code sériel : 5587
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Kaky Posté le 13 Septembre 2021
    Je ne connais pas beaucoup cet auteur. Mais j’ai voulu le découvrir grâce à cet essai sur la profession d’écrivain. Comment, pourquoi quel destin a fait qu’il se soit tourné vers l’écriture ? Quel genre de personne est-ce ? Quelles relations entretient-il avec ses lecteurs, éditeurs, traducteurs ? Que pense-t-il des prix littéraires ? J’ai bien aimé découvrir ses réponses au fil de cet essai. Il y a quelques petites répétitions. Mais, du coup, j’ai bien envie de lire ses romans, maintenant que j’en sais un peu plus sur l’auteur.
  • EvaCollin Posté le 22 Juillet 2021
    Cet essai de l’écrivain japonais est l’histoire de son métier d’écrivain, de ses frustrations des débuts jusqu’à ses succès. Il partage l’organisation de son quotidien et ses valeurs de travail faites de beaucoup de rigueur et de persévérance. Ce livre m’a un peu moins séduite que d’autres du même genre, car j’y ai lu moins de conseils clairs (par exemple, comparativement à « Ecriture » de Stephen King). La partie autobiographique m'a moins touchée. Malgré tout, elle est intéressante et livrée sans tabous. J’ai pu lire quelques rappels pertinents et la philosophie cohérente de l’auteur m’a fait passer un bon moment de lecture. À conseiller pour la découverte de la vie de Murakami, la curiosité de sa success-story, plutôt que pour la recherche d’un manuel précis.
  • alexandrapasquer Posté le 25 Mars 2021
    Autobiographique concernant le cheminement de sa pensée, de son organisation et de sa créativité dans son métier de romancier, Haruki Murakami a écrit son livre "dans un style parlé, comme un matériau de base, pour une conférence qui n'a jamais eu lieu". Il décrit la solitude et l'implication totale nécessaires. "On fait émerger à partir de rien des histoires imaginaires avant de leur donner une forme littéraire. (...) Dès qu'il se met à écrire l'écrivain est seul. Personne ne peut l'aider.(...) Personne ne met de l'ordre dans son cerveau, personne ne trouve à sa place les mots qu'il faut." Il dévoile également son action pour conquérir le marché américain en refusant de se positionner comme un écrivain japonais, mais en se plaçant d'entrée sur le" même terrain que les auteurs américains". Passionnant, plein de découvertes pour comprendre le métier de l'écriture qui est avant tout une question de discipline. Bonne lecture. Livrement vôtre
  • pasiondelalectura Posté le 13 Janvier 2021
    Profession romancier (2015) m’a intéressé, pensant que j’allais découvrir le modus operandi de l’auteur. Ce ne fut pas le cas et j’ai été un peu déçue par cet ouvrage qui a le mérite de sonner juste et modeste car l’essai est écrit avec une désarmante franchise où il aborde la naissance de sa vocation d’écrivain à plein temps vers l’âge de 30 ans. Le grand Murakami fût un jeune en révolte, assez moyen à l’école, s’ennuyant ferme et travaillant le minimum. En tout cas, avec peu d’efforts et par respect pour ses parents (enseignants tous les deux) il a fini l’école puis entamé des études universitaires. Entre ses 20-30 ans il s’est marié, a ouvert avec son épouse des bars où l’on jouait du jazz (l’une de ses passions). Le couple a eu beaucoup de mal à joindre les deux bouts et à honorer leurs dettes. Puis à 30 ans et au cours d’un match de baseball (autre passion), il a eu la révélation de l’écriture en s’attelant tout de suite, tard dans la nuit, après la fermeture du bar et écrivant dans sa cuisine. Le roman fini et révisé moult fois, a été envoyé à une revue littéraire qui l’a accepté.... Profession romancier (2015) m’a intéressé, pensant que j’allais découvrir le modus operandi de l’auteur. Ce ne fut pas le cas et j’ai été un peu déçue par cet ouvrage qui a le mérite de sonner juste et modeste car l’essai est écrit avec une désarmante franchise où il aborde la naissance de sa vocation d’écrivain à plein temps vers l’âge de 30 ans. Le grand Murakami fût un jeune en révolte, assez moyen à l’école, s’ennuyant ferme et travaillant le minimum. En tout cas, avec peu d’efforts et par respect pour ses parents (enseignants tous les deux) il a fini l’école puis entamé des études universitaires. Entre ses 20-30 ans il s’est marié, a ouvert avec son épouse des bars où l’on jouait du jazz (l’une de ses passions). Le couple a eu beaucoup de mal à joindre les deux bouts et à honorer leurs dettes. Puis à 30 ans et au cours d’un match de baseball (autre passion), il a eu la révélation de l’écriture en s’attelant tout de suite, tard dans la nuit, après la fermeture du bar et écrivant dans sa cuisine. Le roman fini et révisé moult fois, a été envoyé à une revue littéraire qui l’a accepté. Voilà, sa carrière était lancée. Et quelle carrière avec quelques 16 romans, 46 nouvelles plus des essais et enquêtes. Il est traduit dans plus de 50 langues et lui même traduit des livres de l’anglais au japonais. Sa notoriété au Japon et son originalité comme écrivain (les sauts d’un réel très pédestre au fantastique le plus farfelu) ont provoqué dans son pays des critiques acerbes qui l’ont poussé à quitter le Japon pour s’installer à l’étranger et écrire avec tranquillité. Sa résidence prolongée à l’étranger lui a apporté une bonne culture européenne. Et pour lui, la liberté qui se dégage dans ses romans en est la base. C’est la force qui le fait avancer et il pense que son originalité n’est rien d’autre que le désir naturel de transmettre ce sentiment de liberté, cette joie sans limite, tels quels, à l’état brut si possible, de donner la forme juste à son impulsion en la partageant avec un public nombreux. Voici un texte que j’ai lu avec intérêt. J’ai trouvé qu’il se répétait beaucoup, mais cela vient peut-être du fait que les chapitres ont été écrits séparément les uns des autres et que de cette manière, il revenait chaque fois sur le sujet.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Casstofly Posté le 19 Octobre 2020
    Je découvre cet auteur avec cet ouvrage. Un livre où l'auteur expose avec sincérité son parcours d'écrivain. Ses débuts, comment il a eu l'envie d'écrire son premier roman, les critiques tant positives que négatives, sa place dans la littérature japonaise puis à l'étranger.... L'auteur nous confie en toute simplicité comment est née petit à petit sa carrière de romancier. Sans prétention. Il nous explique aussi les techniques qu'il utilise au travers de ses livres. A quelle personne écrire un livre, comment concevoir les personnages, le rapport avec l'entourage et la réalité, la façon de travailler, avant pendant et après l'écriture, la façon d'interpréter les nombreux prix littéraires etc... Tant de conseils qui donnent envie aussi de se lancer, d'y croire. Bref, j'ai bien aimé cette lecture autobiographique remplie de conseils. C'est limpide, structuré sans pour autant être barbant. Et surtout il donne espoir à suivre cette voie là.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…