Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266269117
Code sériel : 16668
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 552
Format : 108 x 177 mm

Un(e)secte

Date de parution : 04/02/2021
Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s'organiser ? Nous ne survivrions pas plus de quelques jours.
Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s’organiser ? Nous ne survivrions pas plus de quelques jours.
Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d’une jeune femme, les chemins du détective Atticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s’entremêler....
Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s’organiser ? Nous ne survivrions pas plus de quelques jours.
Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d’une jeune femme, les chemins du détective Atticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s’entremêler. Et les confronter à une vérité effrayante. 
Des montagnes de Los Angeles aux bas-fonds de New York, un thriller implacable et documenté qui va vous démanger.

« Un thriller horrifique dans lequel les insectes sèment la terreur. », Le Figaro
« Maxime Chattam noue son intrigue comme une araignée tisse sa toile. », Le Parisien
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266269117
Code sériel : 16668
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 552
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un(e)secte, le nouveau roman de Maxime Chattam va vous empêcher de dormir. C'est à la fois un polar avec une enquête complexe, un thriller avec des scènes où l'on retient son souffle, un roman d'horreur qui va déclencher des crises chez les entomophobes (ceux qui ont peur des insectes), et une œuvre d'anticipation technologique qui n'est pas sans rappeler la série Black Mirror. », Loïse Delacotte
Cosmopolitan
« Un thriller horrifique dans lequel les insectes sèment la terreur. », Claire Conruyt
Le Figaro
« Maxime Chattam noue son intrigue comme une araignée tisse sa toile. »
20 minutes

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • maxcarter Posté le 21 Septembre 2021
    Si vous avez peur des insectes, n'ouvrez surtout pas ce livre ! Du très bon CHATTAM, on le sait Maxime est un bon auteur, on a une grande qualité d'écriture, mais des fois l'histoire n'est pas forcément là. Ici on a tout, les personnages, l'histoire, l'écriture, Bingo. Même si l'auteur par loin dans la théorie du méchant, on se dit quand même " Merde, c'est un peu gros mais ça pourrait exister". Le souci avec se roman c'est qu'on peu vite devenir entomophobie ( la peur des insectes), donc on peur dire que l'auteur a gagné. Un thriller glauque et efficace.
  • riverofbooks Posté le 20 Septembre 2021
    Un bon pavé, lu en deux jours : du Chattam tout craché ! Aaaaaaah les petites bêtes ! Tout le monde les déteste et pourtant, elles sont partout ! Oh voilà une petite araignée, une scolopendre ! Toutes ces pattes qui grouillent et qui fait que l'on a l'impression d'avoir ces petites bêtes qui nous escaladent... Bref ! On suit alternativement Atticus Gore (dont j'adore le nom de famille), policier de Los Angeles et Kat Kordell, détective privée de New-York. Atticus enquête sur la mort suspecte d'un journaliste, dont le corps, ou ce qu'il en reste, laisse beaucoup d'incrédulité dans son sillage, outre des amas d'insectes écrasées et dispersées de manière chaotique. Kat quant à elle enquête sur la disparition d'une jeune fille marginale, sous l'ordre de la mère très étrange et inquiète. Bien que ces deux enquêtes semblent très différentes, ces dernières vont finir par se recouper. Les deux personnages principaux sont très travaillés. On en apprend assez vite sur eux et leur passé, ce qui nous les rend vivants et attachants. Ce sont deux solitaires, qui n'ont pas ou peu d'attaches et qui se remettent en question au cœur de leur enquête respective. Des questionnements qui les rend vraiment crédibles,... Un bon pavé, lu en deux jours : du Chattam tout craché ! Aaaaaaah les petites bêtes ! Tout le monde les déteste et pourtant, elles sont partout ! Oh voilà une petite araignée, une scolopendre ! Toutes ces pattes qui grouillent et qui fait que l'on a l'impression d'avoir ces petites bêtes qui nous escaladent... Bref ! On suit alternativement Atticus Gore (dont j'adore le nom de famille), policier de Los Angeles et Kat Kordell, détective privée de New-York. Atticus enquête sur la mort suspecte d'un journaliste, dont le corps, ou ce qu'il en reste, laisse beaucoup d'incrédulité dans son sillage, outre des amas d'insectes écrasées et dispersées de manière chaotique. Kat quant à elle enquête sur la disparition d'une jeune fille marginale, sous l'ordre de la mère très étrange et inquiète. Bien que ces deux enquêtes semblent très différentes, ces dernières vont finir par se recouper. Les deux personnages principaux sont très travaillés. On en apprend assez vite sur eux et leur passé, ce qui nous les rend vivants et attachants. Ce sont deux solitaires, qui n'ont pas ou peu d'attaches et qui se remettent en question au cœur de leur enquête respective. Des questionnements qui les rend vraiment crédibles, avec leurs pensées parasites. On va ainsi traverser des quartiers assez atypiques de New York, tel que The Hole, pour trouver des indices sur l'enquête de disparition. Pour information, New York et Los Angeles sont sur les deux façades des Etats-Unis : côte Est et côte Ouest, pour vous donner un aperçu de l'étendue de la zone géographique et donc de l'étendue de la zone à enquêter ! Tout au long de ma lecture, je me suis demandée quand et quelle(s) serai(en)t la(es) raison(s) qui pousserai(en)t nos protagonistes à se rejoindre. L'écriture de Chattam est toujours aussi prenante et addictive : les descriptions sont très visuelles et parfois on le regretterait presque (notamment lors de la découverte d'un corps). On sent qu'il y a une grosse recherche derrière, tant sur les lieux que sur les méthodes d'analyse, les insectes... Pour conclure Avides d'enquêtes et de petites bêtes, jetez-vous sur ce roman ! Âmes sensibles s'abstenir !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Hibana2014 Posté le 10 Septembre 2021
    On a là un thriller qui démarre très fort avec un prologue angoissant au plus haut point. j'ai trouvé l'histoire hyper prenante, impossible de m'arrêter. je pensais sans arrêt à ce livre et il FALLAIT que je connaisse la suite. je l'ai lu en un temps record. les personnages sont hyper attachants, gros coup de cœur pour Atticus! je n'ai pas eu vraiment peur pendant ma lecture, sauf durant un chapitre dans la maison de Léna. mais l'écriture et le scénario sont tellement efficaces que j'ai adoré. alors pourquoi je n'ai pas mis 5 étoiles... la fin. trop prévisible. je n'ai rien appris de fou, tout m'a semblé trop simple et trop vite bâclé. j'aurais aimé en apprendre plus. et je dois avouer que j'aurais également aimé que les personnages soient plus détaillés. qu'on en sache plus sur eux. ça reste tout de même une excellente lecture !
  • Imaginariumlitteraire Posté le 9 Septembre 2021
    Un(e)secte est un très bon thriller. Comme souvent avec Maxime Chattam, ce livre renferme tout ce qui me plait dans ce genre : personnages aussi emblématiques que complexes (Atticus est franchement intéressant), intrigue très bien ficelée, suspense total, passages parfois très angoissants (les insectes en sont souvent à l'origine évidemment)... Bref, ce roman m'a fait passer un agréable moment de lecture. Comme toute la bibliographie de Maxime Chattam, on a ici affaire à un roman parfaitement bien mené. Néanmoins, si je suis bien conscient qu'il est difficile de surprendre dans un genre extrêmement codifié comme l'est le thriller, il me semble que ce livre relève d'un grand classicisme, presque un peu trop en réalité. En effet, passé le premier tiers du livre, plus rien ne m'a surpris ou presque. le titre de ce roman, bien que très original, est sans équivoque et en dit peut-être plus qu'il ne le devrait… Enfin, dernière remarque qui concerne de manière générale l'auteur (dont je suis pourtant un très grand amateur) : depuis quelques romans il me semble qu'une certaine forme de démagogie habitent ses livres. Sans doute ai-je tort, mais ici cela m'a particulièrement frappé : les idées qui sous-tendent et motivent certains... Un(e)secte est un très bon thriller. Comme souvent avec Maxime Chattam, ce livre renferme tout ce qui me plait dans ce genre : personnages aussi emblématiques que complexes (Atticus est franchement intéressant), intrigue très bien ficelée, suspense total, passages parfois très angoissants (les insectes en sont souvent à l'origine évidemment)... Bref, ce roman m'a fait passer un agréable moment de lecture. Comme toute la bibliographie de Maxime Chattam, on a ici affaire à un roman parfaitement bien mené. Néanmoins, si je suis bien conscient qu'il est difficile de surprendre dans un genre extrêmement codifié comme l'est le thriller, il me semble que ce livre relève d'un grand classicisme, presque un peu trop en réalité. En effet, passé le premier tiers du livre, plus rien ne m'a surpris ou presque. le titre de ce roman, bien que très original, est sans équivoque et en dit peut-être plus qu'il ne le devrait… Enfin, dernière remarque qui concerne de manière générale l'auteur (dont je suis pourtant un très grand amateur) : depuis quelques romans il me semble qu'une certaine forme de démagogie habitent ses livres. Sans doute ai-je tort, mais ici cela m'a particulièrement frappé : les idées qui sous-tendent et motivent certains personnages, sont, je crois, foncièrement éculées et très peu développées. Les attaques contre les élites ou l'urgence de la lutte contre le changement climatique n'ont rien d'original et n'apportent pas grand chose à ce roman. Preuve en est la faiblesse de l'antagoniste, dont les motivations sont, au fond, assez vides. Dommage. Mais finalement, malgré ces quelques bémols, ce roman est particulièrement réussi et saura convaincre tous les amateurs du genre. Un bon (et angoissant) moment de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • jblartigot Posté le 8 Septembre 2021
    Un tres bon moment de lecture... Difficile de savoir pendant une bonne centaine de pages de savoir où l'auteur veut nous amener. Puis peu à peu les fils se rejoignent et tout se déroule dans le Kansas patrie de l'alcool du flingue et du western. La fin arrive un peu vite mais comme tout roman il faut le terminer. Je le conseille entre 2 lectures ardues. Merci l'artiste
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Pocket

    Halloween : 17 livres qui donnent la chair de poule

    Bonne nouvelle pour les amateurs de grosses frayeurs, les éditions Pocket partagent leur recette magique… et 17 (terribles) idées de livres pour réussir sa soirée d’Halloween ! 

    Enquêtes policières ou romans fantastiques, thrillers psychologiques, historiques ou scientifiques… à vos paniers !

    Lire l'article
  • Sélection
    Pocket

    Eté 2021 : adaptez vos lectures au programme des vacances !

    Quels livres glisser pour des vacances en famille, une escapade amoureuse ou un stage de développement personnel ? Sagas familiales, romances, thrillers psychologiques ou romans historiques... les Éditions Pocket vous soufflent 32 idées pour enrichir votre PAL (alias “Pile à lire”) de l'été. 

    Lire l'article