Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355846960
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 220 mm

1793

Rémi Cassaigne (Traducteur)
Date de parution : 04/04/2019
Un roman phénomène qui renouvelle le roman historique et le thriller nordique.
 
1793. Le vent de la Révolution française souffle sur les monarchies du nord. Un an après la mort du roi Gustav III de Suède, la tension est palpable. Rumeurs de conspirations, paranoïa, le pays est en effervescence. C’est dans cette atmosphère irrespirable que  Jean Michael Cardell, un vétéran de la... 1793. Le vent de la Révolution française souffle sur les monarchies du nord. Un an après la mort du roi Gustav III de Suède, la tension est palpable. Rumeurs de conspirations, paranoïa, le pays est en effervescence. C’est dans cette atmosphère irrespirable que  Jean Michael Cardell, un vétéran de la guerre russo-suédoise, découvre dans un lac de Stockholm le corps mutilé d’un inconnu. L’enquête est confiée à Cecil Winge, un homme de loi tuberculeux. Celui-ci va bientôt devoir affronter le mal et la corruption qui règnent à tous les échelons de la société suédoise, pour mettre au jour une sombre et terrible réalité.
 
Puissant, noir et fiévreux, 1793 évoque les univers de James Ellroy, de Tim Willocks et d’Umberto Eco. En tête des ventes dès sa sortie en Suède, célébré par une critique dithyrambique dans plus de trente pays, c’est un coup de maître. On n’a pas fini d’en entendre parler.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355846960
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 220 mm
Sonatine

Ils en parlent

« Un véritable tour de force littéraire. Une histoire intelligente et pleine de suspense dont vous vous souviendrez longtemps. »
Verdens Gang, Norvège

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Laurie_lucas Posté le 7 Septembre 2020
    Nous sommes à Stockholm, en Suède, en 1793. Un corps vient d'être repêché dans les eaux saumâtres du lac Fatburen dans le quartier de Södermalm. Un corps mutilé, sans nom, sorti de l'eau dans une indifférence quasi totale... Quasi, car deux hommes, Mickel Cardell, un vétéran de guerre, devenu agent de la garde séparée et Cecil Winge, un juriste aussi intelligent que gravement malade, ne sont pas insensibles au sort de ce malheureux. Et ensemble, ils vont tout mettre en œuvre pour découvrir ce qui est arrivé à cet homme qu'il décide de nommer Karl Johan. Un Polar historique rondement mené ! J'ai beaucoup aimé cette lecture. Avec ces noms assez difficiles à lire et prononcer parfois mais qui donnent tout son charme aux polars nordiques ! J'ai eu quelques crainte en le débutant, mais elles se sont très vite envolées. J'ai adoré la plume de l'auteur qui est tantôt calme et audacieuse et tantôt piquante et acérée. J'ai d'ailleurs imaginé, sans doute à cause de l'époque, une belle plume blanche, douce et poétique, trempée dans une encre acide... C'est une lecture assez dense. On retrouve beaucoup d'explications, de descriptions de lieux et de personnages nous faisant parfois dévier du sujet même de l'histoire. Mais la... Nous sommes à Stockholm, en Suède, en 1793. Un corps vient d'être repêché dans les eaux saumâtres du lac Fatburen dans le quartier de Södermalm. Un corps mutilé, sans nom, sorti de l'eau dans une indifférence quasi totale... Quasi, car deux hommes, Mickel Cardell, un vétéran de guerre, devenu agent de la garde séparée et Cecil Winge, un juriste aussi intelligent que gravement malade, ne sont pas insensibles au sort de ce malheureux. Et ensemble, ils vont tout mettre en œuvre pour découvrir ce qui est arrivé à cet homme qu'il décide de nommer Karl Johan. Un Polar historique rondement mené ! J'ai beaucoup aimé cette lecture. Avec ces noms assez difficiles à lire et prononcer parfois mais qui donnent tout son charme aux polars nordiques ! J'ai eu quelques crainte en le débutant, mais elles se sont très vite envolées. J'ai adoré la plume de l'auteur qui est tantôt calme et audacieuse et tantôt piquante et acérée. J'ai d'ailleurs imaginé, sans doute à cause de l'époque, une belle plume blanche, douce et poétique, trempée dans une encre acide... C'est une lecture assez dense. On retrouve beaucoup d'explications, de descriptions de lieux et de personnages nous faisant parfois dévier du sujet même de l'histoire. Mais la plume est si enivrante, elle nous fait tant ressentir les choses, que l'on oubli rapidement une fois que la trame est posée et que tout se tisse doucement mais sûrement. Entre ces pages, l'auteur joue avec le temps, avec l'ordre des saisons c'est assez déroutant, mais lorsque tout s'imbrique, quand le puzzle est complet et que tout fini par prendre sens, c'est juste magistral ! "1793" est une très belle découverte. C'est noir, sombre, ça sent la fange, la sueur et le sang. Mais une poignée de personnes sont tout le contraire de ça. Et on ne peut leur souhaiter que d'être heureux sur terre ou dans les cieux.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LorieLavenne Posté le 31 Août 2020
    Typiquement le genre de lecture qui me fait sortir de ma zone de confort ! Je dois bien l'avouer, je ne lis jamais de romans historiques. J'ai donc eu du mal à me plonger dans cette époque révolutionnaire. Point positif cependant, le côté thriller est bien présent. Il y a des passages littéralement répugnants qui m'ont choquée et pourtant il faut déjà y aller... Mais malgré une enquête prometteuse et bien développée, celle-ci est amenée trop lentement à mon goût. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de digressions et de longueurs. Pour alourdir le tout, le langage utilisé est assez soutenu. Une lecture très peu fluide pour moi pour toutes ces raisons. Je salue tout de même le travail de recherche titanesque que l'auteur a dû faire pour construire ce récit, il s'est vraiment bien documenté. Cardell, un infirme de guerre, découvre le cadavre d'un homme atrocement mutilé dans un lac. Winge, un homme malade qui se sait condamné, est sollicité pour tenter de résoudre le mystère de ce meurtre. Grâce à son esprit affûté, il essayera de remonter jusqu'à l'identité de la victime et de son bourreau, avec l'aide de Cardell. Sur fond de Révolution, les révélations vont pleuvoir. Mais... Typiquement le genre de lecture qui me fait sortir de ma zone de confort ! Je dois bien l'avouer, je ne lis jamais de romans historiques. J'ai donc eu du mal à me plonger dans cette époque révolutionnaire. Point positif cependant, le côté thriller est bien présent. Il y a des passages littéralement répugnants qui m'ont choquée et pourtant il faut déjà y aller... Mais malgré une enquête prometteuse et bien développée, celle-ci est amenée trop lentement à mon goût. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de digressions et de longueurs. Pour alourdir le tout, le langage utilisé est assez soutenu. Une lecture très peu fluide pour moi pour toutes ces raisons. Je salue tout de même le travail de recherche titanesque que l'auteur a dû faire pour construire ce récit, il s'est vraiment bien documenté. Cardell, un infirme de guerre, découvre le cadavre d'un homme atrocement mutilé dans un lac. Winge, un homme malade qui se sait condamné, est sollicité pour tenter de résoudre le mystère de ce meurtre. Grâce à son esprit affûté, il essayera de remonter jusqu'à l'identité de la victime et de son bourreau, avec l'aide de Cardell. Sur fond de Révolution, les révélations vont pleuvoir. Mais lesquelles et avec quelles conséquences ? En bref, je n'ai pas détesté ma lecture mais elle ne m'a pas convaincue pour autant. Certainement parce que je n'étais pas le public cible pour cette histoire...
    Lire la suite
    En lire moins
  • spleen Posté le 28 Août 2020
    On dit souvent que c'était mieux avant ou que c'est mieux ailleurs ... Après m'être engluée dans les cloaques de Stockholm en cette année 1793 , j'en suis nettement moins persuadée , l'odeur et l'horreur restant accrochées un certain temps à ma mémoire . Roman historique, qui ne cache rien de la bassesse humaine , raconté avec talent par cet écrivain , sans longueurs , il est astucieusement monté en plusieurs parties non chronologiques mais qui s'emboitent parfaitement . Peu de répit dans l'ignominie mais au milieu de la pire engeance humaine , on s'attache à quelques figures qui sortent du lot et dont on souhaite un sort plus heureux . Faut-il lire ce roman, j'avoue que j'ai eu du mal à supporter les descriptions des mutilations , des punitions , des coups de fouet, des viols , de l'ivresse quasi constante qui semble être le seul remède au froid, à la misère , à la solitude et au désespoir ... Vu le nombre d'étoiles moyennes, acquis par ce livre, il plait !
  • musemania Posté le 23 Août 2020
    En matière d’originalité, planter les décors de son polar à la fin du 18ème siècle est assez osé je trouve. Mêler l’Histoire et l’enquête policière n’est pas quelque chose que je retrouve habituellement dans mes lectures noires. C’est vrai que certains auteurs le font, je pense à Anne Perry par exemple, mais je suis une vraie novice en la matière. Me voilà envoyée en 1793 en Suède. J’y ai été transportée dans les bas-fonds de sa capitale, dans ce qu’ils ont de plus glauques et lugubres pour y mener une enquête suite à la découverte d’un tronc humain dans les fanges du fleuve baignant Stockholm. Si vous me suivez sur mon blog, vous savez que je suis une énorme amatrice de la littérature noire venant du Nord. Sans être experte en la matière non plus, je ne voudrais pas me la péter, je pense que je commence à doucement m’habituer aux termes et noms à consonance nordique, pour lesquels nous francophones, on se demande parfois si des voyelles ou inversement des consonnes, n’auraient pas été oubliées. Pourtant, dans le cas d’espèce, j’ai dû batailler à chacune des pages. Un conseil tout simple : accrochez-vous! En plus de ces petits problèmes de... En matière d’originalité, planter les décors de son polar à la fin du 18ème siècle est assez osé je trouve. Mêler l’Histoire et l’enquête policière n’est pas quelque chose que je retrouve habituellement dans mes lectures noires. C’est vrai que certains auteurs le font, je pense à Anne Perry par exemple, mais je suis une vraie novice en la matière. Me voilà envoyée en 1793 en Suède. J’y ai été transportée dans les bas-fonds de sa capitale, dans ce qu’ils ont de plus glauques et lugubres pour y mener une enquête suite à la découverte d’un tronc humain dans les fanges du fleuve baignant Stockholm. Si vous me suivez sur mon blog, vous savez que je suis une énorme amatrice de la littérature noire venant du Nord. Sans être experte en la matière non plus, je ne voudrais pas me la péter, je pense que je commence à doucement m’habituer aux termes et noms à consonance nordique, pour lesquels nous francophones, on se demande parfois si des voyelles ou inversement des consonnes, n’auraient pas été oubliées. Pourtant, dans le cas d’espèce, j’ai dû batailler à chacune des pages. Un conseil tout simple : accrochez-vous! En plus de ces petits problèmes de francophile, je dois vous avertir que le style d’écriture est réellement distinctif et bien loin de ce que je lis traditionnellement. Attention, je ne critique pas, loin de là, mais il nécessite une attention à tout moment; pas question de se laisser distraire en même temps par autre chose, au risque de décrocher immédiatement. Cette originalité fait qu’il faut à nouveau s’accrocher mais une fois distancées ces difficultés, vous ne regretterez pas votre lecture. Quant à la résolution de toute l’intrigue, je peux dire que j’en ai été bluffée car je ne m’y attendais pas. Comme quoi cela fait plaisir de combattre certains achoppements pour un aussi bon résultat. Je ne pense pas que ce livre plaira à tout le monde vu ces spécificités stylistiques mais pour les amateurs de romans historiques, il a un potentiel énorme. Je tire mon chapeau à Rémi Cassaigne pour cette traduction qui, je me doute, a dû occasionner des heures de travail. La traduction du suédois ne doit déjà pas une mince chose à faire mais alors dans le cas présent, bravo! En lice pour le Prix Nouvelles Voix du Polar, sélection littérature étrangère, des éditions Pocket.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Balthazar21 Posté le 21 Août 2020
    Je ressors très mitigé de cette lecture... j'ai dû m'accrocher au début, sans doute cause d'une certaine lenteur typiquement scandinave mais surtout à cause des horreurs (certainement réelles à 'époque) de la vie telles que décrites ... Heureusement le fin du roman vient donner de la lumière aux nombreux côtés sombres de ce roman thriller historique ... Je ne me joins donc pas à tous ces nombreux lecteurs qui ont encensé ce premier roman de l'auteur.
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Lectures estivales : 30 romans policiers pour frissonner

    De Franck Thilliez et son piège diabolique à Shari Lapena et son oppressant huis clos, focus sur 30 romans policiers addictifs et terrifiants à emporter dans sa valise cet été. Sous le parasol, les vacances seront glaçantes ou ne seront pas !

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    50 romans incontournables à offrir ce Noël

    Des romans primés, des thrillers entêtants, des auteurs stars, des étoiles montantes, des héros inoubliables... Dans notre hotte, il y a des histoires pour tous les goûts et toutes les envies. Découvrez vite notre sélection de 50 romans incontournables à offrir ce Noël.

    Lire l'article