Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258163485
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 225 mm

Brelan de cadavres

Yves VIOLLIER (Préface)
Collection : Terres de France
Date de parution : 17/10/2019
Un roman policier inédit de Claude Michelet, qui aurait dû inaugurer sa carrière d'écrivain. Une intrigue au parfum des années 60, celles qui consacrent Simenon et Frédéric Dard ou encore Exbrayat.
Voici le premier roman, inédit à ce jour, de Claude Michelet. Et c'est un polar ! Comme le dit Yves Viollier dans sa préface :  « L'écriture est à l'os. Pas de gras. Rien ne manque. Les lieux, les personnages, tout est déjà en place. On pense au docteur Watson et son acolyte... Voici le premier roman, inédit à ce jour, de Claude Michelet. Et c'est un polar ! Comme le dit Yves Viollier dans sa préface :  « L'écriture est à l'os. Pas de gras. Rien ne manque. Les lieux, les personnages, tout est déjà en place. On pense au docteur Watson et son acolyte Sherlock Holmes. » Le jeune écrivain de vingt-cinq ans s'était essayé à ce genre, mais le manuscrit du roman n'avait jamais été envoyé à un éditeur et restait un souvenir de jeunesse.
 Nous sommes au tout début des années 1960, dans le Loir-et-Cher, chez le docteur Jean-Marie Lenoir. Son ami Marc Lascaut s'est invité. Ils étaient ensemble en Algérie, et Marc, qui travaille pour le contre-espionnage, vient de temps à autre en vacances chez lui. Le soir de son arrivée, un marchand de bestiaux voisin meurt attaqué par un taureau. Marc, qui trouve ce décès suspect, ne s'en ouvre pas immédiatement au docteur Lenoir mais, au deuxième cadavre, il est temps de mener l'enquête…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258163485
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bouton Posté le 22 Août 2021
    Pris par hasard dans le rayon policier de la bibliothèque car attirée par le titre, j'ai été surprise de voir le nom de Claude Michelet sur la couverture puisque pour moi, cet auteur est avant tout un écrivain du "terroir". Déterré du fond d'un tiroir, ce petit roman s'avère être le tout premier écrit de l'auteur. Ma curiosité en a été encore plus piquée. Ce roman se laisse lire, il sent bon les années soixante et la campagne du Loir-et-Cher. L'auteur ne fait pas dans les grandes descriptions lyriques et c'est tant mieux. En compagnie du docteur du village et de son ami agent secret, il nous balade chez les gens du cru, comme il sait si bien le faire, ainsi que dans cette histoire de meurtre baignée d'une atmosphère "à la Maigret". Un bon moment !
  • Annette55 Posté le 26 Mars 2021
    Quel plaisir de découvrir par hasard à la médiathèque, le premier roman inédit , à ce jour, de Claude Michelet , talentueux auteur de romans du terroir, romancier de L’HISTOIRE des paysans de France, lui même ancien agriculteur, « des Grives aux loups » aux «  Palombes ne passeront plus » , en passant par «  Les promesses du ciel et de la terre » ou «  Les défricheurs d’éternité » .... et bien d’autres .... En plus un roman policier écrit en 1962, une époque où les polars n’avaient pas la cote, considérés comme un genre mineur, il en avait écrit trois autres,tous refusés par les éditeurs , il les a brûlés . Nous sommes à Blanc le Château en Loir et Cher chez le docteur Jean - Marie Lenoir . Le médecin a une vieille bonne, Marthe, excellente cuisinière . Son ami , Mac Lescaut ( ils étaient ensemble en Algérie ) , qui travaille pour le contre espionnage s’est invité chez lui pour quelques jours. Le soir de son arrivée , ils rendent visite à un malade dans une ferme de ce pays de chasse : La Brenne. Las ! À peine ont - ils eu le temps de s’asseoir au retour... Quel plaisir de découvrir par hasard à la médiathèque, le premier roman inédit , à ce jour, de Claude Michelet , talentueux auteur de romans du terroir, romancier de L’HISTOIRE des paysans de France, lui même ancien agriculteur, « des Grives aux loups » aux «  Palombes ne passeront plus » , en passant par «  Les promesses du ciel et de la terre » ou «  Les défricheurs d’éternité » .... et bien d’autres .... En plus un roman policier écrit en 1962, une époque où les polars n’avaient pas la cote, considérés comme un genre mineur, il en avait écrit trois autres,tous refusés par les éditeurs , il les a brûlés . Nous sommes à Blanc le Château en Loir et Cher chez le docteur Jean - Marie Lenoir . Le médecin a une vieille bonne, Marthe, excellente cuisinière . Son ami , Mac Lescaut ( ils étaient ensemble en Algérie ) , qui travaille pour le contre espionnage s’est invité chez lui pour quelques jours. Le soir de son arrivée , ils rendent visite à un malade dans une ferme de ce pays de chasse : La Brenne. Las ! À peine ont - ils eu le temps de s’asseoir au retour que l’on demande le médecin. ..... Le marchand de bestiaux Blanc vient d’être victime d’un accident mortel..... Accident ou meurtre? Les choses ne vont pas en rester là , bien sûr , d’autres cadavres vont se trouver sur le chemin du médecin et de l’agent secret . L’intrigue est tendue, rythmée, on boit sec, cognac, whisky, eau- de - vie de prune, on chasse le lièvre , la vie et la mort courent , toute la société rurale des années 60 est là.... Les personnages sont finement brossés, leur histoire intime déterminante. L’énigme de ces morts donnera du fil à retordre à ces deux amis: Jean - Marie observe , constate, Marc observe mais rien ne lui échappe . L’auteur prend un malin plaisir à nous balader au cours de cette machine policière bien huilée.: il n’y a que ces naïfs gendarmes qui ne voient rien.... L’écriture est sèche, sans effet de gras, bien maîtrisée, l’humour corrosif s’invite dans les dialogues . Un suspense calibré qui ne cède aucune place à l’ennui . Le pot aux roses sera dévoilé de main de maître par Marc, spécialiste de l’espionnage, au cours d’une partie de poker mémorable . Un court polar bien sympathique , agréable à lire, pétri d’humour et de dérision où rien ne manque ! Ce récit laisse - t- il deviner les grands romans à venir ? Au lecteur de voir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • nadinelouis001 Posté le 22 Janvier 2021
    Edité il y a peu ce polar écrit dans les années soixante, à une époque où ce genre était mineur, a échappé au feu de cheminée de Claude Michelet suite aux refus de sa maison d'édition et plus connu pour ses romans du terroir. "Brelan de cadavres" est un court polar très sympathique, plein d'humour, au bon suspense qui ne laisse pas place à l'ennui, situé dans un village du Loir-et-Cher au début des années soixante. La préface est d'ailleurs très intéressante et nous replonge dans un contexte littéraire du début des années 60, période où je n'étais même pas encore née. En résumé, Marc, agent du contre espionnage rend visite à son ami Jean-Marie dans un village du Loir-et-Cher où se succèdent les décès suspects.
  • Myreadbooks Posté le 24 Décembre 2020
    Je tiens particulièrement à remercier les éditions Presses de la Cité et le site Netgalley de m'avoir permis de lire ce livre. Ceci est un roman policier inédit de l'auteur qui aurait du lui faire commencer sa carrière d'écrivain. L'histoire se déroule dans le Loir et Cher dans les années 1960. On y retrouve le docteur Jean Marie Lenoir qui invite chez lui son ami Marc Lascaut. Ils ont fait la guerre d'Algérie et Marc bosse dans le contre espionnage et prends des vacances de temps en temps chez son ami. Lors de son arrivée un voisin meurt attaqué par un taureau. Marc trouve cette attaque suspecte et un deuxième cadavre va être découvert, Marc va mener l'enquête. Un livre lu d'une traite tellement j'ai accroché à l'histoire si captivante, addictive, prenante, remplie de suspens et de rebondissements avec des personnages très attachants. J'adore la plume de l'auteur.
  • Pat0212 Posté le 2 Juillet 2020
    Je connaissais Claude Michelet pour ses romans du terroir dont j’ai lu certains dans mon adolescence, depuis cette époque je n’avais plus rien lu de lui. Et voici que les Editions Presses de la cité nous proposent un inédit, un roman policier en plus, que j’ai eu grand plaisir à découvrir. L’auteur a débuté par ce genre-là, considéré comme mineur dans les années 1960, aussi a t’il détruit ses autres manuscrits, ce qui est vraiment très dommage. Ce premier roman est très bon et les lecteurs auraient sans doute suivi avec grand plaisir les enquêtes de Marc. Marc travaille dans le contre espionnage, il s’est lié d’amitié avec Jean-Marie durant la guerre d’Algérie. Celui-ci est médecin de campagne dans un petit village. Marc doit se mettre au vert durant quelques temps, suite à sa dernière enquête. Il va donc chez son ami, sa couverture veut qu’il soit aussi un médecin de campagne venu en vacances chez Jean-Marie. Les deux hommes font leur tournée ensemble, ce qui permet à Marc d’observer de près ce qui se passe au village. Un agriculteur se fait encorner et tuer par son taureau, tout le monde pense à un accident, sauf Marc qui a vu... Je connaissais Claude Michelet pour ses romans du terroir dont j’ai lu certains dans mon adolescence, depuis cette époque je n’avais plus rien lu de lui. Et voici que les Editions Presses de la cité nous proposent un inédit, un roman policier en plus, que j’ai eu grand plaisir à découvrir. L’auteur a débuté par ce genre-là, considéré comme mineur dans les années 1960, aussi a t’il détruit ses autres manuscrits, ce qui est vraiment très dommage. Ce premier roman est très bon et les lecteurs auraient sans doute suivi avec grand plaisir les enquêtes de Marc. Marc travaille dans le contre espionnage, il s’est lié d’amitié avec Jean-Marie durant la guerre d’Algérie. Celui-ci est médecin de campagne dans un petit village. Marc doit se mettre au vert durant quelques temps, suite à sa dernière enquête. Il va donc chez son ami, sa couverture veut qu’il soit aussi un médecin de campagne venu en vacances chez Jean-Marie. Les deux hommes font leur tournée ensemble, ce qui permet à Marc d’observer de près ce qui se passe au village. Un agriculteur se fait encorner et tuer par son taureau, tout le monde pense à un accident, sauf Marc qui a vu les indices d’un meurtre déguisé en accident. Il n’alarme pas les gendarmes, préférant mener sa propre enquête, ensuite c’est le facteur et le garde-chasse qui ont des accidents suspects. Marc cherche à qui profite ces crimes et ce qui se passe vraiment dans ce petit village si tranquille en apparence. C’est une lecture rafraîchissante, il y a beaucoup d’humour dans les dialogues et on retrouve ce qui fera la richesse des romans ultérieurs de Claude Michelet, c’est vraiment un polar du terroir, on est dans un vrai roman de la campagne écrit par un campagnard qui connaît le terrain, ça n’a rien à voir avec les cosy mystery anglais à la mode en ce moment (Julia Chapman et M.C. Beaton par exemple, qui sont des citadines à la base). On retrouve de vrais personnages d’un village des années soixante, même si ça nous semble appartenir à un monde révolu, il y a le propriétaire terrien qui ne songe qu’a agrandir son domaine, le facteur alcoolique, la servante qui fait de la bonne cuisine, le noble du coin qui veut se marier selon son rang et pas selon son coeur, le médecin de campagne etc. On est à des années-lumières d’une société globalisée, l’esprit de village avec ses vieilles rancunes baigne l’atmosphère. L’intrigue est très bien ficelée et je regrette de ne pas pouvoir lire d’autres enquêtes de Marc. Je remercie Netgalley et les Presses de la cité pour cette belle découverte. #Brelandecadavres #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.