Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355847868
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 220 mm

Chez nous

Caroline NICOLAS (Traducteur)
Date de parution : 05/03/2020
Inconnu(e) à cette adresse.
 
Fiona et Bram Lawson pensaient s’être séparés « intelligemment ». Ils avaient, en tout cas, trouvé un accord : ils habiteraient à tour de rôle avec leurs enfants dans leur belle demeure de Trinity Avenue, dans le sud de Londres. Mais l’histoire a mal tourné. Très mal tourné.
Un jour d’hiver, en rentrant chez elle,...
Fiona et Bram Lawson pensaient s’être séparés « intelligemment ». Ils avaient, en tout cas, trouvé un accord : ils habiteraient à tour de rôle avec leurs enfants dans leur belle demeure de Trinity Avenue, dans le sud de Londres. Mais l’histoire a mal tourné. Très mal tourné.
Un jour d’hiver, en rentrant chez elle, Fiona tombe sur des déménageurs. Tous ses meubles ont disparu, il y a des gens dans sa maison – un couple qu’elle n’a jamais vu lui annonce qu’il en est le nouveau propriétaire. Fiona essaie immédiatement de joindre Bram, mais son numéro est hors service. Et ses enfants, eux aussi, sont introuvables. Cauchemar éveillé ? Cela ne fait que commencer !
 
Entre Desperate Housewives et Les Apparences, Chez nous est un thriller redoutablement addictif, qui tient son lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355847868
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 220 mm
Sonatine

Ils en parlent

« L’intrigue de cet irrésistible page turner est menée d’une main de maître. »
The Guardian

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MilleetunepagesLM Posté le 24 Août 2020
    Le commentaire de Lynda : Un thriller psychologique dans lequel on embarque solidement. Je qualifierais même cette lecture comme une lecture addictive, on veut savoir la fin, on veut savoir ce qui s'est passé réellement. Fiona et Bram, sont séparés, pour faciliter la vie de tout le monde et surtout leurs 2 fils, ils décident de faire une garde partagée en résidence, c'est-à-dire que ce sont les parents qui quittent la maison familiale une semaine sur deux, et non les enfants. Mais voilà, qu'à son tour de ré-intégrer la maison, Fiona, se retrouve devant une maison vide, les meubles, tout a disparu, et un couple qu'elle ne connaît pas, se disent les nouveaux propriétaires de la maison. Voyons, qu'est-ce qui se passe, Fiona, essaie bien sûr de rejoindre Bram, mais sa ligne n'est plus en service, et où sont passé les deux enfants, elle devra tout mettre en oeuvre, pour découvrir les réponses à ses questions! Le personnage de Bram, qui on se doute bien est derrière tout ça, du moins on le pense, est une personne centrée sur lui-même, égoïste et égocentrique, disons que je ne l'ai pas beaucoup aimé. Fiona, elle est une femme organisée, peut-être même un peu trop, ne laissant aucune... Le commentaire de Lynda : Un thriller psychologique dans lequel on embarque solidement. Je qualifierais même cette lecture comme une lecture addictive, on veut savoir la fin, on veut savoir ce qui s'est passé réellement. Fiona et Bram, sont séparés, pour faciliter la vie de tout le monde et surtout leurs 2 fils, ils décident de faire une garde partagée en résidence, c'est-à-dire que ce sont les parents qui quittent la maison familiale une semaine sur deux, et non les enfants. Mais voilà, qu'à son tour de ré-intégrer la maison, Fiona, se retrouve devant une maison vide, les meubles, tout a disparu, et un couple qu'elle ne connaît pas, se disent les nouveaux propriétaires de la maison. Voyons, qu'est-ce qui se passe, Fiona, essaie bien sûr de rejoindre Bram, mais sa ligne n'est plus en service, et où sont passé les deux enfants, elle devra tout mettre en oeuvre, pour découvrir les réponses à ses questions! Le personnage de Bram, qui on se doute bien est derrière tout ça, du moins on le pense, est une personne centrée sur lui-même, égoïste et égocentrique, disons que je ne l'ai pas beaucoup aimé. Fiona, elle est une femme organisée, peut-être même un peu trop, ne laissant aucune place pour l'imprévisible, pour l'inattendu, alors se retrouver dans ce cauchemar très réaliste, va la brasser comme si elle était en plein milieu d'un tsunami. Ce livre nous parle d'arnaque, il faut dire que de nos jours, il n'est pas rare d'entendre parler d'arnaque et de fraudes à large échelle, d'être pris dans un piège d'où il est impossible de sortir. La lecture de ce livre est assez longue, et j'ai été un peu modérée par certaines longueurs, qui heureusement ne m'ont pas empêcher d'apprécier ce roman. Un roman à 2 voix, même si d'autres se mêlent à l'histoire au cours de ce récit. Écrit bien souvent sous la forme de balado-diffusion (que j'ai moins aimé) et de documents, j'ai malheureusement trouvé que ça me faisait perdre un peu ma concentration. En bref, une bonne intrigue, l'auteure a bien su nous garder accroché jusqu'à la fin, dans un dénouement assez imprévisible. Des passages qui nous donnent une montée d'adrénaline à plusieurs reprises. Finalement une bonne lecture que j'ai pris plaisir à découvrir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • brinvilliers Posté le 11 Août 2020
    Fiona qui rentre chez elle voit des inconnus emménager dans sa maison. Il doit y avoir une erreur, car même si elle est en instance de divorce, rien ne peut justifier ce qu'elle considère comme une intrusion. Son mari est injoignable, ni ses enfants. Fiona devient hystérique, comment pourra t-elle prouver que c'est bien sa maison et retrouver ses enfants ? Fiona ne sait pas que son mari Bram a commis un acte horrible et que ses mensonges l'ont entraîné dans un engrenage dont il ne peut se sortir. Un suspense qui se lit sans rien apporter de nouveau.
  • Aujardinsuspendu Posté le 30 Juillet 2020
    Bram et Fiona forment un couple sur le point de se séparer après plusieurs années de vie commune et deux beaux garçons. Une séparation somme toute banale, comme il s'en passe tous les jours. Tout change quand Fiona rentre chez elle à la fin de sa journée et découvre de nouveaux habitants dans sa maison. Choc. Consternation. Vaste blague ? Impossible que cela soit vrai. Pourtant en remontant le fil des mois, nous lecteurs, comprenons pourquoi et comment cela s'est passé. ⠀ ⠀ Un thriller psychologique, qui n'est pas sans rappeler La fille du train, où les deux protagonistes principaux, mari femme, nous relatent leur point de vue. C'est très bien écrit et prenant. Certes, certains passages peuvent nous laisser septique par moments pourtant l'auteure parvient tout de même à nous embarquer totalement. Pour le meilleur et pour le pire...
  • iris29 Posté le 21 Juillet 2020
    Imaginez que vous rentriez chez vous , la rue est londonienne, les maisons mitoyennes, identiques , avec leurs façades de briques rouges et leurs portes noires, quand soudain vous croyiez voir un camion de déménagement devant la votre... Mais ce n'est pas possible, donc ce doit être pour les voisins, (ceux qui vendent, eux...). Sauf que lorsque vous vous rapprochez , vous constatez : c'est bien de la vôtre qu'il s'agit, un détail ne trompe pas , le magnolia devant : c'est le seul de la rue... Consternation... Et pourtant Fi (comme Fiona), avait tout fait comme il faut... En instance de divorce de Bram, elle a choisi un système de garde alternée, le "neeting". Ce ne sont pas les enfants qui bougent mais les parents . Une façon aussi de ne pas se séparer de cette maison qu'ils aiment comme au premier jour, et qui, entre temps, a pris sacrément de la valeur. Le quartier est sympa, les voisines, les meilleures amies de Fi, pourquoi renoncer à tout ça , alors qu'on peut alterner entre maison et minuscule appartement pour le parent "de repos" ? Lamentations... Un jeune couple, David et Lucy, sont en train d'aménager dans la maison de Fi,... Imaginez que vous rentriez chez vous , la rue est londonienne, les maisons mitoyennes, identiques , avec leurs façades de briques rouges et leurs portes noires, quand soudain vous croyiez voir un camion de déménagement devant la votre... Mais ce n'est pas possible, donc ce doit être pour les voisins, (ceux qui vendent, eux...). Sauf que lorsque vous vous rapprochez , vous constatez : c'est bien de la vôtre qu'il s'agit, un détail ne trompe pas , le magnolia devant : c'est le seul de la rue... Consternation... Et pourtant Fi (comme Fiona), avait tout fait comme il faut... En instance de divorce de Bram, elle a choisi un système de garde alternée, le "neeting". Ce ne sont pas les enfants qui bougent mais les parents . Une façon aussi de ne pas se séparer de cette maison qu'ils aiment comme au premier jour, et qui, entre temps, a pris sacrément de la valeur. Le quartier est sympa, les voisines, les meilleures amies de Fi, pourquoi renoncer à tout ça , alors qu'on peut alterner entre maison et minuscule appartement pour le parent "de repos" ? Lamentations... Un jeune couple, David et Lucy, sont en train d'aménager dans la maison de Fi, qu'ils viennent d'acheter à Mr et Mrs Lawson. Comment est-ce possible? Fi n'a rien signé et Bram est injoignable...Vous voyez venir l'histoire ? Accrochez-vous... Explications... Par un subtil, et efficace, procédé de narration à trois voix ,sous forme de postcast ou document Word (celle de Fi, celle de Bram et celles d'anonymes qui donnent leurs avis , crétins ou pertinents), l'auteure remonte le temps et nous donne un aperçu du couple, Fi et Bram. Comment une toute petite décision, peut mettre grave dans la mouise, et donner lieu à des événements dramatiques. L'écriture est fine , percutante, le suspens est lent, mystérieux, sournois, et diffuse une espèce de malaise, le lecteur se demandant quelle catastrophe , Fi va encore pouvoir encaisser... Parfois, les méchants ont l'air tout gentils au début. Ce cru Sonatine est excellent, sa construction diabolique , jusqu' aux dix dernières lignes , "énormes" . Implacables... Du grand art... Satisfaction... ( Pour la lectrice , parce que pour les personnages, c'est pas le summum de leur #Vie de rêve...) PS: vu que vous êtes mes amis Babelio, je voulais vous demander : euh... J'ai quatre magnolias dans mon jardin , vous pensez que je dois m'inquiéter ? ;-)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Valmyvoyou_lit Posté le 20 Juillet 2020
    Fiona et Bram se sont séparés, lorsque l’épouse a surpris son mari, avec une autre femme. Pour le bien de leurs enfants, ils ont décidé de garder leur maison et de louer un appartement. Ils partagent la garde des enfants, avec un système de nid : celui qui a les enfants loge dans la propriété, l’autre, habite dans la location, cela, en alternance. Alors qu’elle était partie en week-end, avec son nouveau compagnon, Fiona rentre plus tôt que prévu. Un camion de déménagement l’accueille, tous ses meubles ont disparu, ses enfants sont introuvables, un couple lui dit avoir acheté la maison et Bram est injoignable. Un vrai cauchemar ! Fi est désemparée. Elle partage son histoire, dans un podcast radiophonique : il s’agit d’une émission, intitulée La victime, qui relate des affaires frauduleuses. Elle revient aux prémices de sa séparation, jusqu’à ce jour sinistre de janvier 2017. Les internautes font des commentaires, certains sont constructifs, d’autres hallucinants, comme cela arrive sur les réseaux sociaux, et ce principe donne du pep’s au récit. Les déclarations de la femme flouée sont entrecoupées par un document Word, rédigé par Bram, le seul à connaître toute la vérité, qu’il nous distille par petites gouttes. Ses révélations... Fiona et Bram se sont séparés, lorsque l’épouse a surpris son mari, avec une autre femme. Pour le bien de leurs enfants, ils ont décidé de garder leur maison et de louer un appartement. Ils partagent la garde des enfants, avec un système de nid : celui qui a les enfants loge dans la propriété, l’autre, habite dans la location, cela, en alternance. Alors qu’elle était partie en week-end, avec son nouveau compagnon, Fiona rentre plus tôt que prévu. Un camion de déménagement l’accueille, tous ses meubles ont disparu, ses enfants sont introuvables, un couple lui dit avoir acheté la maison et Bram est injoignable. Un vrai cauchemar ! Fi est désemparée. Elle partage son histoire, dans un podcast radiophonique : il s’agit d’une émission, intitulée La victime, qui relate des affaires frauduleuses. Elle revient aux prémices de sa séparation, jusqu’à ce jour sinistre de janvier 2017. Les internautes font des commentaires, certains sont constructifs, d’autres hallucinants, comme cela arrive sur les réseaux sociaux, et ce principe donne du pep’s au récit. Les déclarations de la femme flouée sont entrecoupées par un document Word, rédigé par Bram, le seul à connaître toute la vérité, qu’il nous distille par petites gouttes. Ses révélations sont édifiantes. Louise Candlish montre de quelle manière, un mensonge, par omission, peut conduire à une situation diabolique. Au début du livre, comme Fiona, j’ai été abasourdie. Puis, elle revient sur des évènements du passé, en livrant son interprétation[…] La suite sur mon blog...
    Lire la suite
    En lire moins
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !

Lisez maintenant, tout de suite !