Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Comment voyager dans les Terres oubliées
Héloïse Esquié (traduit par)
Date de parution : 02/05/2024
Éditeurs :
Sonatine
Nouveauté

Comment voyager dans les Terres oubliées

Héloïse Esquié (traduit par)
Date de parution : 02/05/2024
« On dit qu’il y a un prix que doit payer tout voyageur s’aventurant dans les Terres oubliées. Un prix dépassant le simple coût d’un billet de train. »
XIXe siècle. Quels secrets renferment les Terres oubliées, ces vastes étendues entre la Russie et la Chine totalement coupées du monde ? La seule activité que l’on y connaisse est... XIXe siècle. Quels secrets renferment les Terres oubliées, ces vastes étendues entre la Russie et la Chine totalement coupées du monde ? La seule activité que l’on y connaisse est le passage du Transsibérien Express. Si la traversée est réputée dangereuse, les voyageurs ne manquent pas, tous attirés par les... XIXe siècle. Quels secrets renferment les Terres oubliées, ces vastes étendues entre la Russie et la Chine totalement coupées du monde ? La seule activité que l’on y connaisse est le passage du Transsibérien Express. Si la traversée est réputée dangereuse, les voyageurs ne manquent pas, tous attirés par les mystères et les légendes de ce territoire isolé. Malgré d’inquiétantes rumeurs à propos d’un accident survenu lors du dernier trajet, la compagnie l’assure, tout est désormais sécurisé. Et le prochain départ est là pour l’attester. À bord, les passagers s’installent, font connaissance. Mais si tout semble se présenter au mieux, certains ont des raisons particulières d’être là. Marya, par exemple, qui a l’impression qu’on lui cache la vérité sur la mort de son père, survenue peu après la dernière traversée. Ou bien Weiwei, l’enfant née dans le train, qui en connaît chaque recoin et secret par coeur. Sans oublier la mystérieuse Capitaine, dont la discrétion confine à l’invisibilité. Alors que le Transsibérien Express commence sa course folle, des événements d’abord imprévisibles, puis très vite incontrôlables, se produisent.

Défiant tous les genres, de l’aventure à l’horreur en passant par le thriller historique, Sarah Brooks nous offre avec ce premier roman subjuguant un voyage plein de mystères et de suspense. Un régal de lecture qui nous rappelle à quel point la littérature peut être magique !

« J’ai été complètement transporté par ce livre […] émerveillé par sa beauté et plein d’admiration pour son humanité. » 
Stuart Turton, Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle

« Un voyage à la fois bouleversant et puissant, qui avance à une vitesse vertigineuse, riche de mystères et de merveilles. Soyez averti : une fois que vous aurez lu Comment voyager dans les Terres oubliées, vous ne voudrez plus jamais débarquer. » 
Samantha Shannon, Le Prieuré de l’Oranger


 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355849978
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 220 mm
EAN : 9782355849978
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

« J’ai été complètement transporté par ce livre […], émerveillé par sa beauté et plein d’admiration pour son humanité. » 
 
Stuart Turton, Les Sept Morts d'Evelyn Hardcastle
« Un voyage à la fois bouleversant et puissant, qui avance à une vitesse vertigineuse, riche de mystères et de merveilles. Soyez averti : une fois que vous aurez lu Comment voyager dans les Terres oubliées, vous ne voudrez plus jamais débarquer. » 
 
Samantha Shannon, Le Prieuré de l'Oranger

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Zazaboum 10/05/2024
    Ce roman représente tout ce que j’aime, à commencer par la couverture et le synopsis, en se prolongeant par les personnages et le déroulement de l’histoire ! Les premiers chapitres présentent les personnages qui auront le plus d’importance dans les événements qui vont arriver au Transsibérien entre Pékin et Moscou alors qu’il traverse, à toute vapeur, les Terres oubliées et leurs mutations qui ont évolué à chaque passage du train, jusqu’au voyage précédent qui fut dramatique ! L’autrice prend le temps de nous transmettre les pensées de ces personnes, d’installer le décor et créer l’ambiance qui sera régulièrement refroidie par les apparitions des représentants de la Compagnie ; véritables agents du totalitarisme ! Les personnages secondaires ne sont pas oubliés et ils ont aussi toute leur importance dans cet écrin qu’est le Transsibérien, au milieu de la nature qui se rebelle ! Nous ne saurons pas ce qui a pu initier ces mutations et obliger les deux nations à isoler ces Terres par de gigantesques murs sous surveillance étroite, mais nous allons savoir pourquoi certains des personnages se trouvent dans ce train ! J’ai particulièrement aimé Wei-Wei, fillette née dans le train et qui ne l’a jamais quitté, se faufilant partout et ne ratant rien de ce qui s’y passe ou s’y dit ! Un voyage fantastique, onirique même quand il est question des relations de Wei-Wei et d’Elena mais qui peut se transformer en cauchemar avec des hallucinations superbement décrites ! Les mystères sont au rendez-vous et, tout comme les passagers, j’ai évité de regarder par les fenêtres ou de m’appesantir sur une anomalie entrevue et j’adore avoir cette impression de vivre avec le roman ! C’est un premier roman et il est excellent ! L’idée de le développer à la fin du 19ème siècle oblige à l’imagination, la technologie étant en plein développement ! Si ce n’est les virgules trop nombreuses et pas toujours nécessaires, hachurant la lecture, j’aurais eu un coup de coeur mais j’ai rencontré des difficultés à rentrer dans l’histoire tant il y en a dans les premiers chapitres ! #CommentvoyagerdanslesTerresoubliées #NetGalleyFrance Challenge Gourmand 2023/2024 Challenge Plumes Féminines 2024 Challenge Pavés volumétrique 2024 Ce roman représente tout ce que j’aime, à commencer par la couverture et le synopsis, en se prolongeant par les personnages et le déroulement de l’histoire ! Les premiers chapitres présentent les personnages qui auront le plus d’importance dans les événements qui vont arriver au Transsibérien entre Pékin et Moscou alors qu’il traverse, à toute vapeur, les Terres oubliées et leurs mutations qui ont évolué à chaque passage du train, jusqu’au voyage précédent qui fut dramatique ! L’autrice prend le temps de nous transmettre les pensées de ces personnes, d’installer le décor et créer l’ambiance qui sera régulièrement refroidie par les apparitions des représentants de la Compagnie ; véritables agents du totalitarisme ! Les personnages secondaires ne sont pas oubliés et ils ont aussi toute leur importance dans cet écrin qu’est le Transsibérien, au milieu de la nature qui se rebelle ! Nous ne saurons pas ce qui a pu initier ces mutations et obliger les deux nations à isoler ces Terres par de gigantesques murs sous surveillance étroite, mais nous allons savoir pourquoi certains des personnages se trouvent dans ce train ! J’ai particulièrement aimé Wei-Wei, fillette née dans le train et qui ne l’a jamais quitté, se...
    Lire la suite
    En lire moins
  • gruz 03/05/2024
    Sarah Brooks nous invite à un voyage singulier, en nous éclairant sur Comment voyager dans les terres oubliées. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle se révèle particulièrement convaincante. Toi le lecteur curieux, avide de sensations et à la recherche d’histoires surprenantes, toi qui aimes qu’on brouille les frontières des genres et qu’on ne s’interdise rien, je t’invite à embarquer dans cette aventure. Retour vers le passé, enfin pas tout à fait… Le XIXe siècle, sauf qu’il n’est pas ce qu’il a été. Sa version uchronique est pour le moins étonnante. On connaît tous le transsibérien, plus de neuf mille kilomètres de rails pour relier Pékin à Moscou. Objet de tous les fantasmes, synonyme d’aventure pour les (riches) voyageurs, cette ligne de chemin de fer est le cœur de ce récit. Sauf que cette version du passé met en scène ces Terres oubliées entre les deux pays. Des territoires qui ont dû être mis sous une sorte de quarantaine suite à d’étranges mutations. Les deux villes sont protégées de ces contrées par un grand mur, seul le Transsibérien peut circuler, avec ses passagers en vase clos. Ce postulat va nourrir cette histoire et surtout ses personnages. Un joli paradoxe que de raconter des murs de villes présentés comme infranchissables en abattant ceux des genres littéraires. Cette histoire fait autant appel au souffle du récit historique qu’à la créativité du fantastique, autant au vent de l’aventure qu’à celui du frisson. Toute la magie de la littérature se trouve incarnée dans ce formidable roman. C’est tout ce que j’aime, tout ce que je recherche. C’est une littérature des genres qui ne s’interdit rien, surtout pas l’ambition. L’écriture de Sarah Brooks est à la fois imagée et prenante, tout en étant travaillée, pour se mettre au diapason de l’époque. Sa plume est un vrai régal, contribuant au dépaysement et à l’enrichissement. L’autrice britannique sait prendre son temps au début, pour installer son ambiance et ses protagonistes, éléments indispensables pour créer un vrai lien avec le lecteur. Car sa panoplie de personnages est à la hauteur, avec des caractères bien marqués. A l’image de cette jeune femme qui voyage incognito pour découvrir les raisons de la mort de son père, ou ce scientifique prêt à tout pour découvrir les Grands Secrets des Terres oubliées, ou encore cet enfant du train né durant un précédent voyage et qui a participé à tous les périples depuis. Et ce ne sont pas les seuls, les personnages secondaires sont tout aussi truculents, et d’une belle humanité. Mais jamais l’autrice ne tombe dans l’excès, tout est fait avec subtilité. Avec une histoire d‘amitié inaccoutumée, qui donnera tout son sens au récit. Des rebondissements, vous en aurez, de l’inventivité tout autant. Avec toujours un très grand soin apporté à la narration pour qu’elle vous emporte et vous implique dans l’aventure à l’ambiance old school décalée. Un pur divertissement, mais qui peut aussi se lire à travers ses lignes, de manière métaphorique. A voir ce train comme un trait d’union entre les peuples, entre les gens. Tel une veine qui permet de circuler, protégé de l’extérieur, mais qui sert aussi de lien. Tel une sorte d’ode au respect de la différence. Le final en est une magnifique conclusion. Décidément, les éditions Sonatine savent découvrir des pépites inclassables. Ce roman épatant est à classer aux côtés de ceux d’un Stuart Turton, par exemple. Pour comprendre ce train, il faut y embarquer, combattre sa peur de l’inconnu, avec l’esprit en éveil face aux mystères environnants. Et ressentir au plus profond Comment voyager dans les terres oubliées, pour en ressortir transformé. Pour un premier roman, c’est un coup de génie de la part de Sarah Brooks.Sarah Brooks nous invite à un voyage singulier, en nous éclairant sur Comment voyager dans les terres oubliées. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle se révèle particulièrement convaincante. Toi le lecteur curieux, avide de sensations et à la recherche d’histoires surprenantes, toi qui aimes qu’on brouille les frontières des genres et qu’on ne s’interdise rien, je t’invite à embarquer dans cette aventure. Retour vers le passé, enfin pas tout à fait… Le XIXe siècle, sauf qu’il n’est pas ce qu’il a été. Sa version uchronique est pour le moins étonnante. On connaît tous le transsibérien, plus de neuf mille kilomètres de rails pour relier Pékin à Moscou. Objet de tous les fantasmes, synonyme d’aventure pour les (riches) voyageurs, cette ligne de chemin de fer est le cœur de ce récit. Sauf que cette version du passé met en scène ces Terres oubliées entre les deux pays. Des territoires qui ont dû être mis sous une sorte de quarantaine suite à d’étranges mutations. Les deux villes sont protégées de ces contrées par un grand mur, seul le Transsibérien peut circuler, avec ses passagers en vase clos. Ce postulat va nourrir cette histoire et surtout ses personnages. Un joli paradoxe que de raconter des murs...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mamicha27 02/05/2024
    Prêts pour l'aventure? Avez-vous fait vos bagages ? Non ? alors un conseil, glisser dans votre valise ces dernières petites choses, un soupçon de steampunk pour l'ambiance, une pincée de Tim Burton pour les décors, un peu de Jules Verne pour l'aventure et quelques touches de Stephen King pour l'atmosphère. Vous voilà fin prêt à embarquer pour cette aventure. 19 ème siècle, le plus grand train du monde, le transsibérien express qui relie Pékin à Moscou en 15 jours pour traverser les Terres oubliées, va prendre le départ. Parmi les passagers,  Maria Petrovna embarque sous un faux nom pour comprendre les raisons de la mort de son père qui était lié à ce train, Wei wei c'est l'enfant du train elle y est née il y a 16 ans et connait chaque recoin, Dr Henri Grey le naturaliste, Mr Suzuki le cartographe mais aussi cette passagère clandestine inquiétante Helena et à la tête du train la commandante qui reste bien mystérieuse. La dernière traversée s'est mal passée mais personne n'en garde de souvenirs précis....pourtant cette terre oubliée recèle bien des mystères. Fascinante et effrayante à la fois, cette nature encore si vivante en pleine mutation avec ces plantes gigantesques, ces insectes démesurés et ces créatures vaporeuses ou effrayantes. Luxuriante, tour à tour foisonnante et inquiétante qui semble vouloir reprendre ses droits face à ce train gigantesque. Nul ne doit trop l'observer sous peine de souffrir de maux inexpliqués. Le train lui-même est un personnage à part entière, cet animal d'acier et de verre prêt à combattre tous les éléments. Une lecture peu commune pour ce roman historique qui frôle le fantastique et qui ne peut pas laisser indifférent, qui vous envoûte avec cette vision onirique de chaque chose et ses personnages attachants ou énigmatiques , on est pris par ce mystère qui semble inexplicable et qui vous porte à en savoir davantage.  Un genre de roman qui ne fait pas partie de mes lectures habituelles et j'ai pourtant été séduite. Prêts pour l'aventure? Avez-vous fait vos bagages ? Non ? alors un conseil, glisser dans votre valise ces dernières petites choses, un soupçon de steampunk pour l'ambiance, une pincée de Tim Burton pour les décors, un peu de Jules Verne pour l'aventure et quelques touches de Stephen King pour l'atmosphère. Vous voilà fin prêt à embarquer pour cette aventure. 19 ème siècle, le plus grand train du monde, le transsibérien express qui relie Pékin à Moscou en 15 jours pour traverser les Terres oubliées, va prendre le départ. Parmi les passagers,  Maria Petrovna embarque sous un faux nom pour comprendre les raisons de la mort de son père qui était lié à ce train, Wei wei c'est l'enfant du train elle y est née il y a 16 ans et connait chaque recoin, Dr Henri Grey le naturaliste, Mr Suzuki le cartographe mais aussi cette passagère clandestine inquiétante Helena et à la tête du train la commandante qui reste bien mystérieuse. La dernière traversée s'est mal passée mais personne n'en garde de souvenirs précis....pourtant cette terre oubliée recèle bien des mystères. Fascinante et effrayante à la fois, cette nature encore si vivante en pleine mutation avec ces plantes gigantesques, ces insectes démesurés et ces...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lazare78 28/04/2024
    Ce roman nous conte le voyage par le Transsibérien de Pékin à Moscou en 1899. Le train traverse à cette occasion les fameuses « terres oubliées »… On sent dès le début qu’un danger sourd menace le train et ses passagers. Mais le mystère plane sur la nature même de cette menace… Ce roman fantastique est un excellent divertissement ; les pages et les courts chapitres s’enchaînent avec aisance. L’univers alternatif du roman est fort bien décrit par l’autrice. Mais je vois bien d’autres choses dans cette lecture : - tout d’abord, les personnages féminins sont centraux ( Marya, Wei Wei, la Capitaine et Elena sont les héroïnes de cette aventure…) - la Compagnie propriétaire du train est une représentation du capitalisme (et peut-être aussi de la colonisation) et n’hésite pas à manipuler l’information pour sauvegarder son pouvoir et ses profits - un arrière-plan géopolitique est bien présent : le danger des Terres oubliées se situe quelque part entre la Chine et la Russie… - enfin, comment ne pas penser au dérèglement climatique ? Les passages du train ont un impact direct sur l’environnement… En bref, ce roman, assez différent de mes lectures habituelles, m’a particulièrement emportée. Et plus qu’un divertissement, j’y vois une réflexion sur notre monde. Située au dix-neuvième siècle, l’intrigue se révèle infiniment moderne et contemporaine. Je remercie vivement les éditions Sonatine et NetGalley pour cette très belle découverte. Ce roman nous conte le voyage par le Transsibérien de Pékin à Moscou en 1899. Le train traverse à cette occasion les fameuses « terres oubliées »… On sent dès le début qu’un danger sourd menace le train et ses passagers. Mais le mystère plane sur la nature même de cette menace… Ce roman fantastique est un excellent divertissement ; les pages et les courts chapitres s’enchaînent avec aisance. L’univers alternatif du roman est fort bien décrit par l’autrice. Mais je vois bien d’autres choses dans cette lecture : - tout d’abord, les personnages féminins sont centraux ( Marya, Wei Wei, la Capitaine et Elena sont les héroïnes de cette aventure…) - la Compagnie propriétaire du train est une représentation du capitalisme (et peut-être aussi de la colonisation) et n’hésite pas à manipuler l’information pour sauvegarder son pouvoir et ses profits - un arrière-plan géopolitique est bien présent : le danger des Terres oubliées se situe quelque part entre la Chine et la Russie… - enfin, comment ne pas penser au dérèglement climatique ? Les passages du train ont un impact direct sur l’environnement… En bref, ce roman, assez différent de mes lectures habituelles, m’a particulièrement emportée. Et plus qu’un divertissement, j’y vois une réflexion sur...
    Lire la suite
    En lire moins
  • jpguery 22/04/2024
    A la fin du 19° siècle, le transsibérien quitte le quai de Pékin pour rejoindre Moscou avec à son bord de nombreux voyageurs attirés par les mystères et les légendes de ce voyage exceptionnel de 5 000 kilomètres. Le passage le plus critique concerne les Terres Oubliées, un vaste territoire coupé du monde suite à des mutations inexplicables qui intriguent la communauté scientifique. Parmi les passagers on trouve, entre autres, un chercheur mortifié, un professeur fatigué, une jeune orpheline en colère, une chef de train énigmatique, un couple glamour, une comtesse vieillissante, un ecclésiastique borné et une petite clandestine mystérieuse. C'est dans la traversée d'une région marécageuse proche du Lac Baïkal que se produisent les premières manifestations quasiment surnaturelles comme si la nature, les animaux et même les éléments climatiques s'étaient définitivement déréglés. Le rationnement inattendu de l'eau génère une sourde inquiétude et bientôt le train doit quitter la voie principale pour se perdre dans les Terres Oubliées. Pour son premier roman, l'anglaise Sarah Brooks fait montre d'une grande maîtrise du suspense avec cet ouvrage à mi-chemin entre fantastique et thriller historique (l'action se déroule en 1899). Dans ce no man's Land étrange et envoutant, le merveilleux le dispute à la terreur la plus indicible, et l'angoisse, nourrie d'incroyables visions fantasmagoriques et de créatures hallucinantes venues du fond des âges, provoque les pires cauchemars. Un livre vraiment étonnant ! A la fin du 19° siècle, le transsibérien quitte le quai de Pékin pour rejoindre Moscou avec à son bord de nombreux voyageurs attirés par les mystères et les légendes de ce voyage exceptionnel de 5 000 kilomètres. Le passage le plus critique concerne les Terres Oubliées, un vaste territoire coupé du monde suite à des mutations inexplicables qui intriguent la communauté scientifique. Parmi les passagers on trouve, entre autres, un chercheur mortifié, un professeur fatigué, une jeune orpheline en colère, une chef de train énigmatique, un couple glamour, une comtesse vieillissante, un ecclésiastique borné et une petite clandestine mystérieuse. C'est dans la traversée d'une région marécageuse proche du Lac Baïkal que se produisent les premières manifestations quasiment surnaturelles comme si la nature, les animaux et même les éléments climatiques s'étaient définitivement déréglés. Le rationnement inattendu de l'eau génère une sourde inquiétude et bientôt le train doit quitter la voie principale pour se perdre dans les Terres Oubliées. Pour son premier roman, l'anglaise Sarah Brooks fait montre d'une grande maîtrise du suspense avec cet ouvrage à mi-chemin entre fantastique et thriller historique (l'action se déroule en 1899). Dans ce no man's Land étrange et envoutant, le merveilleux le dispute à...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions