Lisez! icon: Search engine
Et c'est ainsi que nous vivrons
Chloé Royer (traduit par)
Date de parution : 01/06/2023
Éditeurs :
Belfond
En savoir plus

Et c'est ainsi que nous vivrons

Chloé Royer (traduit par)
Date de parution : 01/06/2023
Après le succès des Hommes ont peur de la lumière, Douglas Kennedy poursuit son étude d’une Amérique plus divisée que jamais. Un roman glaçant de réalisme, le tableau effrayant de ce qui pourrait bien devenir les Etats-Désunis d’Amérique...

2045. Les États-Unis n’existent plus, une nouvelle guerre de Sécession en a redessiné les frontières.
Sur les côtes Est et Ouest, une république où la liberté de mœurs est totale mais...

2045. Les États-Unis n’existent plus, une nouvelle guerre de Sécession en a redessiné les frontières.
Sur les côtes Est et Ouest, une république où la liberté de mœurs est totale mais où la surveillance est constante. Dans les États du Centre, une confédération où divorce, avortement et changement de sexe sont...

2045. Les États-Unis n’existent plus, une nouvelle guerre de Sécession en a redessiné les frontières.
Sur les côtes Est et Ouest, une république où la liberté de mœurs est totale mais où la surveillance est constante. Dans les États du Centre, une confédération où divorce, avortement et changement de sexe sont interdits et où les valeurs chrétiennes font loi.
 
Les deux blocs se font face, chacun redoutant une infiltration de l’autre camp.
 
C’est justement la mission qui attend Samantha Stengel. Agent des services secrets de la République, cette professionnelle reconnue, réputée pour son sang-froid, s’apprête à affronter l’épreuve de sa vie : passer de l’autre côté de la frontière, dans un des États confédérés les plus rigoristes, sur les traces d’une cible aussi dangereuse qu’imprévisible.
 
Dans ces États désormais Désunis, Samantha devra puiser au plus profond de ses forces pour échapper aux mouchards de son propre camp et se confronter aux attaques de l’ennemi.
 
Est-ce ainsi que nous vivrons ?
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714493231
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm
Belfond
En savoir plus
EAN : 9782714493231
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Rainette35 21/05/2024
    Après avoir lu La Servante Ecarlate de Margaret Atwood, vu Civil War d'Alex Garland au cinéma, écouté les propos de Donald, je trouve cette dystopie tout à fait à propos. Actuellement, les Etats-Unis sont déchirés, la cour suprême est aux mains de conservateurs à la solde de Donald, Joe Biden n'est pas aussi performant qu'il le promettait. Tout cela crée un climat anxyogène et il semble qu'un rien va mettre le feu aux poudres. Douglas Kennedy nous emmène dans des Etats-Unis coupés en deux. Les états du centre (CU) sont dirigés par les 12 apôtres qui ont mis en place un régime obscurantiste, religieux et inquisiteur. Les états de l'Est et l'Ouest (RU) offent plus de liberté par contre les habitants y sont surveillés, fliqués en permanence, même dans leur intimité ; une référence à 1984 de Orwell et à Big Brother Pour alimenter son propos Douglas Kennedy utilise les codes du thriller : Une agente de la RU doit infiltrer la CU pour éliminer une personne, qui, elle l'apprend en ayant connaissance de sa mission, est sa demi-soeur. Cela permet à l'écrivain de mettre l'accent sur les ressentiments des personnages à l'égard du régime de leur état. C'est donc un roman complet que j'ai dévoré et que j'espère ne restera qu'une dystopie. Après avoir lu La Servante Ecarlate de Margaret Atwood, vu Civil War d'Alex Garland au cinéma, écouté les propos de Donald, je trouve cette dystopie tout à fait à propos. Actuellement, les Etats-Unis sont déchirés, la cour suprême est aux mains de conservateurs à la solde de Donald, Joe Biden n'est pas aussi performant qu'il le promettait. Tout cela crée un climat anxyogène et il semble qu'un rien va mettre le feu aux poudres. Douglas Kennedy nous emmène dans des Etats-Unis coupés en deux. Les états du centre (CU) sont dirigés par les 12 apôtres qui ont mis en place un régime obscurantiste, religieux et inquisiteur. Les états de l'Est et l'Ouest (RU) offent plus de liberté par contre les habitants y sont surveillés, fliqués en permanence, même dans leur intimité ; une référence à 1984 de Orwell et à Big Brother Pour alimenter son propos Douglas Kennedy utilise les codes du thriller : Une agente de la RU doit infiltrer la CU pour éliminer une personne, qui, elle l'apprend en ayant connaissance de sa mission, est sa demi-soeur. Cela permet à l'écrivain de mettre l'accent sur les ressentiments des personnages à l'égard du régime de leur...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Paseporzh 11/05/2024
    Que va-t-il se passer dans notre monde dans les années à venir ? Chacun se demande de quelle manière va évoluer notre société. C'est clairement de mon point de vue de façon dystopique que l'auteur nous décrit la vie dans ce qui était auparavant "Les États-Unis" avant une sécession au 21ème siècle. Lorsque le récit commence, les bases du conflit sont très bien exposées ainsi que la vie quotidienne dans chaque camp. Par la suite, on s'attend à lire le récit d'un conflit ouvert entre les deux parties mais l'histoire va se focaliser sur une espionne. C'est à travers une référence à la guerre froide que ces nouveaux "états" s'affrontent et du coup j'en suis resté un peu sur ma faim. J'ai trouvé que le roman se concentrait sur une si petite zone que j'ai passé mon temps à me demander comment cela se déroulait le long de toutes les frontières entre les deux parties. Le sujet est excellent, l'avenir nous dira si l'auteur avait vu juste mais j'y ai trouvé de la frustration sur le manque d'élargissement de l'histoire.
  • PJN 05/05/2024
    Nous sommes en 2045 et les Etats-Unis ne sont plus : d'un côté la Confédération Unie, les Confédérés, le Sud, les religieux moralistes, de l'autre la République Unie avec une société où la technologie contrôle tout : Big Brother is watching you ! Au milieu de cela, une zone neutre où s'affrontent deux demi-soeurs ennemies, deux espionnes. Et là, le roman d'anticipation devient roman d'espionnage à l'intrigue, à mes yeux, peu addictive, peu originale. J'ai beaucoup aimé le contexte mais moins l'affrontement : on ne traverse pas les deux pays ennemis, car le duel a lieu dans la zone neutre, dommage !
  • 1001chapitres 22/04/2024
    Je n’etais pas sûre d’apprécier ce livre car j’avais lu plusieurs chroniques mitigées. Mais comme la dystopie reste un de mes (sous-)genres préférés, je n’ai pas hésité longtemps! L’avenir imaginé par Douglas Kennedy plonge ses racines dans notre actualité immédiate. Imaginez que les États-Unis, polarisés à l’extrême depuis l’élection de Donald Trump, fassent à nouveau sécession. D’un côté, une théocratie ultra-conservatrice et de l’autre une république égalitaire dont les citoyens sont soumis à une surveillance de tous les instants. Entre Charybde et Scylla, les agents ex- et infiltrés rejouent la guerre froide comme au bon vieux temps. Outre les éléments d’anticipation très crédibles au vu de la situation politique actuelle, l’auteur nous entraîne dans un thriller d’espionnage habilement mené et difficile à lâcher. On voit très vite qu’il en maîtrise bien les codes et fait d’ailleurs quelques références à la grande époque des blocs est-ouest! Certain·es y ont vu des longueurs mais ce ne fut pas mon cas, pourtant l’audio est bien peu indulgent avec les romans qui traînassent. À croire que Marie Bouvier déjà entendue dans « Le Silence » de Lehane, y est pour quelque chose!
  • Goudal 21/04/2024
    J'avais un peu abandonné Douglas Kennedy,l'auteur du magnifique et hilarant "Cul de sac" retraduit et renommé "Piège nuptial" pour le rendre bien propre. Lire donc Cul de sac. Depuis il a écrit des dizaines de romans, toujours très efficaces, naviguant entre thrillers et bluettes psychologiques. Depuis, Trump lui a foutu la trouille. Il est en phase de politisation. Et il a imaginé les U.S. en 2045. C'est donc une dystopie même si elle n'a pas la charge d'un 1984 qui l'a inspiré. Deux états se partagent les USA : - les états du centre sont conservateurs et religieux (les trumpistes), - les états côtiers sont "democrates", libertariens dans une société hyper-surveillés dirigée par un Elon Musk. Bien vu. Mais Kennedy reste Kennedy et il revient vite à ce qu'il sait très bien faire, un bon vieux thriller avec suspens à chaque page et il termine en drame existancialo-psychologico familial. Ça se lit sans faim. Et c'est toujours bien.

les contenus multimédias

Inscrivez-vous pour ne rater aucune actualité de Douglas Kennedy
Suivez votre auteur préféré au fil de ses nouveaux romans.

Lisez maintenant, tout de suite !