Lisez! icon: Search engine
Et les vivants autour
Date de parution : 05/03/2020
Éditeurs :
Belfond
En savoir plus

Et les vivants autour

Date de parution : 05/03/2020
Voilà quatre ans que l’ombre de Jeanne plane sur eux.
Comme s’ils n’avaient plus le droit de vivre pour de vrai tant qu’elle était morte pour de faux.
Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l’existence de chacun ne tourne plus qu’autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans.... Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l’existence de chacun ne tourne plus qu’autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans. Un corps allongé sur un lit d’hôpital, qui ne donne aucun signe de vie, mais qui est néanmoins bien vivant.... Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l’existence de chacun ne tourne plus qu’autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans. Un corps allongé sur un lit d’hôpital, qui ne donne aucun signe de vie, mais qui est néanmoins bien vivant. Les médecins appellent cela un coma, un état d’éveil non répondant et préconisent, depuis plusieurs mois déjà, l’arrêt des soins. C’est pourquoi, lorsque le professeur Goossens convoque les parents et l’époux de Jeanne pour un entretien, tous redoutent ce qu’ils vont entendre. Ils sont pourtant bien loin d’imaginer ce qui les attend. L’impensable est arrivé. Le dilemme auquel ils sont confrontés est totalement insensé et la famille de Jeanne, en apparence si soudée, commence à se déchirer autour du corps de la jeune femme…
 
Après Je sais pas et Je t’aime, le nouveau thriller de Barbara Abel dissèque à la perfection la psychologie et les émotions en montagnes russes des personnages qui gravitent autour du corps de Jeanne, inerte et si présent à la fois.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714493163
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm
Belfond
En savoir plus
EAN : 9782714493163
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Il est question d'une mère et de ses deux filles, de leur condition de femmes, de l'emprise des hommes sur leurs vies, de leurs convictions, de leurs secrets. Et de leur cauchemar qui va durer sur plus de 400 pages. Un Barbara Abel, ça se déguste, ça se dévore et ça se digère toujours difficilement."

Caroline / Fnac Rosny 2

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Pat0212 27/11/2022
    Jeanne est dans le coma depuis quatre ans, à la suite d’un accident de voiture. Elle est le centre des préoccupations de sa famille : son père Gilbert, un homme d’affaires riche qui ne vit que pour travailler, sa mère Micheline, une femme soumise à son tyran de mari, qui accepte tout, sa soeur Charlotte qui a renoncé à une potentielle carrière d’actrice pour épauler son mari dont le restaurant n’arrive pas à démarrer et enfin son mari Jérôme, comédien rongé par la culpabilité depuis quatre ans. Chacun gravite autour d’elle, les jeunes s’éloignent, le père n’est que rarement présent alors que la mère consacre tout son temps à Jeanne. Elle lui parle, lui fait la lecture car elle croit au miracle d’un prochain réveil contrairement aux autres. Le médecin convoque la famille pour une communication importante. Ils pensent qu’il veut débrancher Jeanne et les débats vont bon train, seule la mère s’y oppose encore, le père a fini par baisser les bras. Ils se rendent à ce rendez-vous s’attendant au pire, mais pas du tout à ce qu’ils vont entendre. Dès ce moment les conflits vont exploser comme jamais dans cette famille dysfonctionnelle, les secrets se révéler tandis que... Jeanne est dans le coma depuis quatre ans, à la suite d’un accident de voiture. Elle est le centre des préoccupations de sa famille : son père Gilbert, un homme d’affaires riche qui ne vit que pour travailler, sa mère Micheline, une femme soumise à son tyran de mari, qui accepte tout, sa soeur Charlotte qui a renoncé à une potentielle carrière d’actrice pour épauler son mari dont le restaurant n’arrive pas à démarrer et enfin son mari Jérôme, comédien rongé par la culpabilité depuis quatre ans. Chacun gravite autour d’elle, les jeunes s’éloignent, le père n’est que rarement présent alors que la mère consacre tout son temps à Jeanne. Elle lui parle, lui fait la lecture car elle croit au miracle d’un prochain réveil contrairement aux autres. Le médecin convoque la famille pour une communication importante. Ils pensent qu’il veut débrancher Jeanne et les débats vont bon train, seule la mère s’y oppose encore, le père a fini par baisser les bras. Ils se rendent à ce rendez-vous s’attendant au pire, mais pas du tout à ce qu’ils vont entendre. Dès ce moment les conflits vont exploser comme jamais dans cette famille dysfonctionnelle, les secrets se révéler tandis que les masques tombent. J’ai beaucoup aimé le début de ce thriller psychologique, il relate d’une manière très plausible l’évolution d’une famille confrontée à ce drame, Jeanne est au centre de tout et son absence transforme peu à peu les liens, finalement seule là mère y croit encore. Au fil du temps, les autres ont pris de la distance et ont besoin de tourner la page, surtout sa soeur et son mari. L’annonce du médecin accélère le processus de décomposition familiale. Toutefois l’évolution de la mère quitte le domaine du possible et la fin perd toute crédibilité, l’auteure veut en faire trop. Gilbert et Micheline forment un couple bourgeois peu sympathique, le mari est obsédé par le rentabilité de son entreprise qu’il gère sans coeur, n’hésitant pas à licencier une employée pour quelques retards malgré sa situation difficile. Mais elle viendra le hanter à la place de sa conscience et finira par se venger de l’humiliation subie. Micheline est complètement soumise à son mari, ne le contrarie jamais mais elle ne peut accepter sa décision pour leur fille. Et le masque tombe, n’arrivant pas à le confronter, elle choisit les grands moyens. Charlotte a aussi une relation amour / haine avec sa mère. elle a toujours souffert de la préférence affichée de Micheline pour Jeanne et recherché désespérément son amour. Lorsque sa mère lui révèlera enfin la vérité, elle lui vouera une haine à la mesure de son amour trahi. Des soupçons de pédophilie planent également sur Gilbert, de quoi garantir une ambiance familiale explosive. Le thème de la fin de vie et du maintien des personnes dans le coma est évidemment présent tout au long du livre. Les arguments sont bien posés. Outre son amour maternel, Micheline oppose l’idée que la vie est sacrée, sa foi est présentée de manière caricaturale et peu convaincante. On la voit à l’église répéter de manière mécanique des « ave Maria », mais il n’y a aucune relation vivante avec Dieu, le but étant sans doute de la faire paraître bigote et dénuée de réflexion. Dans l’ensemble c’est un personnage plutôt caricatural dont la vengeance n’a rien de plausible. C’est dommage que le roman soit parti sur la piste de la vengeance, surtout de manière si peu crédible. L’exploration de cette famille dysfonctionnelle donne déjà un roman bien noir et intéressant. Ce livre me laisse une impression mitigée, j’ai beaucoup aimé la début, mais je trouve que la fin gâche la fête. Un grand merci à Netgalley et aux éditions Belfond pour cette découverte. #Etlesvivantsautour #NetGalleyFrance !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Olymp 20/11/2022
    Livre lu en une journée tant il est prenant, une famille qui se déchire autours d'une fille, sœur,épouse dans le coma après un accident de voiture, à savoir si ont la maintien en vie frace aux machines ou que l'on la débranche, mais un jour l'innommable survint, que doivent ils faire? Accepter ou pas, la famille n'en sortira pas indemne
  • Onparlelecture 04/07/2022
    Après un petit passage à vide côté lecture, rien ne me faisait plus envie, c’est tout naturellement que j’ai décidé de découvrir un roman de Barbara Abel dont j’aime beaucoup le travail, afin, je l’espérais faire passer ma panne. Je vous parle donc de « Et les vivants autour » aux Éditions Belfond. Autour de Jeanne, jeune trentenaire maintenue en vie artificiellement depuis maintenant 4 ans après un accident de voiture, sa famille gravite. Il faudra une nouvelle terrifiante, pour que sortent les secrets et le vrai visage de chaque membre… Barbara Abel décortique les liens familiaux en peignant le quotidien de chaque membre de cette famille. On les suit dans leurs vies et leurs pensées les plus intimes, entre non-dits, rancœurs, blessures secrètes… Il est facile de s’identifier à certaines problématiques de certains d’entre eux. J’ai d’ailleurs apprécié qu’elle s’en tienne au cercle familial restreint ce qui nous évite de se perdre dans les personnages parce que lorsqu’il faut se concentrer sur qui est qui, ça me gonfle. Derrière cette histoire, le thème de l’acharnement thérapeutique est aussi bien présent, c’est d’ailleurs les désaccords sur ce point (entre autres) qui vont faire exploser cette famille à première vue, bien sous tous rapports.... Après un petit passage à vide côté lecture, rien ne me faisait plus envie, c’est tout naturellement que j’ai décidé de découvrir un roman de Barbara Abel dont j’aime beaucoup le travail, afin, je l’espérais faire passer ma panne. Je vous parle donc de « Et les vivants autour » aux Éditions Belfond. Autour de Jeanne, jeune trentenaire maintenue en vie artificiellement depuis maintenant 4 ans après un accident de voiture, sa famille gravite. Il faudra une nouvelle terrifiante, pour que sortent les secrets et le vrai visage de chaque membre… Barbara Abel décortique les liens familiaux en peignant le quotidien de chaque membre de cette famille. On les suit dans leurs vies et leurs pensées les plus intimes, entre non-dits, rancœurs, blessures secrètes… Il est facile de s’identifier à certaines problématiques de certains d’entre eux. J’ai d’ailleurs apprécié qu’elle s’en tienne au cercle familial restreint ce qui nous évite de se perdre dans les personnages parce que lorsqu’il faut se concentrer sur qui est qui, ça me gonfle. Derrière cette histoire, le thème de l’acharnement thérapeutique est aussi bien présent, c’est d’ailleurs les désaccords sur ce point (entre autres) qui vont faire exploser cette famille à première vue, bien sous tous rapports. On ne peut s’empêcher de ressentir de l’empathie, en espérant de toutes ses forces de n’avoir jamais à faire un tel choix. Si j’ai aimé retrouver la plume de l’autrice que j’affectionne toujours autant, je dois tout de même avouer que j’ai ressenti des longueurs que je n’avais pas trouvées dans les précédents. J’ai aussi été un peu moins touché par cette histoire, peut-être parce que j’ai moins adhéré aux personnages parce que disons-le, certains (un en particulier) sont quand même complètement siphonnés. En résumé: ce ne sera pas un coup de cœur mais j’ai tout de même passé un très bon moment. J’espérais qu’il me fasse passer ma panne de lecture et il a fait le job !
    Lire la suite
    En lire moins
  • clemaufildespages 27/06/2022
    UN ROMAN PSYCHOLOGIQUE INSOUTENABLE ! 😱 Voilà quatre ans que l'ombre de Jeanne plane sur eux. Comme s'ils n'avaient plus le droit de vivre pour de vrai tant qu'elle était morte pour de faux. Quatre années que la vie de la famille Mercier est en suspens, autour d'un corps inerte allongé sur un lit d'hôpital. Les médecins préconisent l'arrêt des soins depuis quelques temps déjà, alors quand ils convoquent la famille, celle-ci s'attend au pire. Et pourtant, ils sont bien loin d'imaginer la teneur de ce qu'il va leur annoncer. C'est impensable, impossible. Et pourtant... Relations entre époux, jalousies, traumatismes d'enfance... C'est l'histoire d'une famille en apparence ordinaire, mais qui cache bien des secrets. Alors que Jeanne dort, ses vivants autour se déchirent. Micheline et Gilbert, ses parents. Jérôme, son mari et Charlotte, sa sœur. Car ils sont amenés à faire un choix impossible, des pires qu'ils soient. Mais que ferions-nous à leur place? La maintiennent-ils en vie pour elle ou pour eux, au final? Des révélations entre passé et présent nous sidèrent et l'analyse psychologique des personnages est finement disséquée comme à chaque fois avec cette autrice. L'intrigue est riche en rebondissements et je me suis laissée embarquer jusqu'au final (que j'ai adoré... UN ROMAN PSYCHOLOGIQUE INSOUTENABLE ! 😱 Voilà quatre ans que l'ombre de Jeanne plane sur eux. Comme s'ils n'avaient plus le droit de vivre pour de vrai tant qu'elle était morte pour de faux. Quatre années que la vie de la famille Mercier est en suspens, autour d'un corps inerte allongé sur un lit d'hôpital. Les médecins préconisent l'arrêt des soins depuis quelques temps déjà, alors quand ils convoquent la famille, celle-ci s'attend au pire. Et pourtant, ils sont bien loin d'imaginer la teneur de ce qu'il va leur annoncer. C'est impensable, impossible. Et pourtant... Relations entre époux, jalousies, traumatismes d'enfance... C'est l'histoire d'une famille en apparence ordinaire, mais qui cache bien des secrets. Alors que Jeanne dort, ses vivants autour se déchirent. Micheline et Gilbert, ses parents. Jérôme, son mari et Charlotte, sa sœur. Car ils sont amenés à faire un choix impossible, des pires qu'ils soient. Mais que ferions-nous à leur place? La maintiennent-ils en vie pour elle ou pour eux, au final? Des révélations entre passé et présent nous sidèrent et l'analyse psychologique des personnages est finement disséquée comme à chaque fois avec cette autrice. L'intrigue est riche en rebondissements et je me suis laissée embarquer jusqu'au final (que j'ai adoré ! 😍). Le fait le plus incroyable de cette histoire (dont je vous tairait évidemment la teneur) est inspiré d'un fait divers réel et ça fait froid dans le dos ! 🥶 Entre thriller domestique et roman psychologique, cette famille en apparence si soudée, commence à se déchirer et nous fait vivre des émotions en montagnes russes. Barbara Abel est une autrice que j'aime beaucoup. J'ai été je l'avoue un peu moins emballée par cette intrigue que par les autres que j'ai pu lire, mais j'ai quand même passé un excellent moment avec cette famille dysfonctionnelle et cette histoire absolument machiavélique! 🤯 J'ai été davantage prise aux tripes avec "Je t'aime", "Je sais pas" ou encore la duologie "Derrière la haine" et "Après la fin". Je vous les conseille donc tous grandement ! ❤ Vous aimez cette autrice? Quel est votre favori? 🥰 Hâte de me plonger dans son dernier, "Les fêlures"! ✨️
    Lire la suite
    En lire moins
  • BMR 02/06/2022
    Barbara Abel nous invite à une réunion de famille. Le couple Mercier approche de la soixantaine bourgeoise, Monsieur travaille toujours autant, Madame tient la maison, les deux filles sont sur le point de fonder leur propre famille, il y a donc aussi des gendres. Mais l'une des deux filles dort. Elle dort depuis quatre ans. Dans le coma depuis un accident. Depuis quatre ans, chacun tente vaille que vaille de "vivre" comme en suspension, avec cette demi-morte qui prend toute la place mais que personne ne se résout à débrancher, jusqu'au jour où le toubib convoque la réunion de famille. Un conseil de famille où une surprise de taille attend les parents et le lecteur. La ficelle est un peu grosse mais peu importe au fond le scénario, le décor et les péripéties de cette intrigue quasi théâtrale : Barbara Abel a entrepris de disséquer la famille Mercier. À vif. Au scalpel. Et comme dans tout bon polar, l'autopsie révèlera bien entendu une famille toxique. L'auteure est docteur en chirurgie de la famille, et c'est pas de la chirurgie réparatrice, plutôt la destruction méthodique et systématique d'une famille qui semblait unie et solide mais qui va s'avérer pleine de mystères et de non-dits, de honte et de... Barbara Abel nous invite à une réunion de famille. Le couple Mercier approche de la soixantaine bourgeoise, Monsieur travaille toujours autant, Madame tient la maison, les deux filles sont sur le point de fonder leur propre famille, il y a donc aussi des gendres. Mais l'une des deux filles dort. Elle dort depuis quatre ans. Dans le coma depuis un accident. Depuis quatre ans, chacun tente vaille que vaille de "vivre" comme en suspension, avec cette demi-morte qui prend toute la place mais que personne ne se résout à débrancher, jusqu'au jour où le toubib convoque la réunion de famille. Un conseil de famille où une surprise de taille attend les parents et le lecteur. La ficelle est un peu grosse mais peu importe au fond le scénario, le décor et les péripéties de cette intrigue quasi théâtrale : Barbara Abel a entrepris de disséquer la famille Mercier. À vif. Au scalpel. Et comme dans tout bon polar, l'autopsie révèlera bien entendu une famille toxique. L'auteure est docteur en chirurgie de la famille, et c'est pas de la chirurgie réparatrice, plutôt la destruction méthodique et systématique d'une famille qui semblait unie et solide mais qui va s'avérer pleine de mystères et de non-dits, de honte et de secrets. C'est féroce et sans concession. Bien sûr on peut trouver à redire à une intrigue un peu rocambolesque, des péripéties un peu too much, mais il fallait bien tout cela pour secouer le cocotier sous lequel dormait cette famille trop tranquille. Et puis c'est très bien écrit, alors on reste accroché jusqu'au bout, curieux de découvrir ce que cachait les uns ou les autres. Pour celles et ceux qui aiment la famille.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !