Lisez! icon: Search engine
Et les vivants autour
Date de parution : 05/03/2020
Éditeurs :
Belfond
En savoir plus

Et les vivants autour

Date de parution : 05/03/2020
Voilà quatre ans que l’ombre de Jeanne plane sur eux.
Comme s’ils n’avaient plus le droit de vivre pour de vrai tant qu’elle était morte pour de faux.
Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l’existence de chacun ne tourne plus qu’autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans.... Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l’existence de chacun ne tourne plus qu’autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans. Un corps allongé sur un lit d’hôpital, qui ne donne aucun signe de vie, mais qui est néanmoins bien vivant.... Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l’existence de chacun ne tourne plus qu’autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans. Un corps allongé sur un lit d’hôpital, qui ne donne aucun signe de vie, mais qui est néanmoins bien vivant. Les médecins appellent cela un coma, un état d’éveil non répondant et préconisent, depuis plusieurs mois déjà, l’arrêt des soins. C’est pourquoi, lorsque le professeur Goossens convoque les parents et l’époux de Jeanne pour un entretien, tous redoutent ce qu’ils vont entendre. Ils sont pourtant bien loin d’imaginer ce qui les attend. L’impensable est arrivé. Le dilemme auquel ils sont confrontés est totalement insensé et la famille de Jeanne, en apparence si soudée, commence à se déchirer autour du corps de la jeune femme…
 
Après Je sais pas et Je t’aime, le nouveau thriller de Barbara Abel dissèque à la perfection la psychologie et les émotions en montagnes russes des personnages qui gravitent autour du corps de Jeanne, inerte et si présent à la fois.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714493163
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm
Belfond
En savoir plus
EAN : 9782714493163
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Il est question d'une mère et de ses deux filles, de leur condition de femmes, de l'emprise des hommes sur leurs vies, de leurs convictions, de leurs secrets. Et de leur cauchemar qui va durer sur plus de 400 pages. Un Barbara Abel, ça se déguste, ça se dévore et ça se digère toujours difficilement."

Caroline / Fnac Rosny 2

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ilmeresteunepage 12/04/2024
    Autour de Jeanne, plongée dans le coma depuis 4 ans, il y a les vivants. Son père, homme d’affaires irascible, sa mère, qui ne vit qu’à travers son sentiment d’utilité, sa sœur, qui l’aime autant qu’elle la déteste, et son mari, rongé par la culpabilité depuis l’accident. Même si tout le monde vivote depuis 4 ans, un événement tragique va rebattre toutes les cartes, et les remords, regrets, griefs vont tous ressortir sans qu’on puisse les arrêter. Tous les protagonistes s’accusent alors des pires choses. On ne peut que tirer son chapeau devant la capacité de @barbara_abel_romanciere à donner du relief à ses personnages: qu’on les aime ou pas, elle nous fait vivre les émotions des protagonistes comme si c’étaient les nôtres. Cependant, je me suis perdue dans ce roman. Ce que je pensais être la trame principale est petit à petit perdue de vue, au profit d’autres, nombreuses. Le dénouement est carrément anecdotique et j’en suis restée comme deux ronds de flan. Depuis « Derrière la haine », qui est pour moi le meilleur de Barbara Abel, je n’ai jamais retrouvé de sentiment similaire à la lecture de ses autres romans. Même si, encore une fois, sa plume est précise et pointe exactement là où ça fait mal.Autour de Jeanne, plongée dans le coma depuis 4 ans, il y a les vivants. Son père, homme d’affaires irascible, sa mère, qui ne vit qu’à travers son sentiment d’utilité, sa sœur, qui l’aime autant qu’elle la déteste, et son mari, rongé par la culpabilité depuis l’accident. Même si tout le monde vivote depuis 4 ans, un événement tragique va rebattre toutes les cartes, et les remords, regrets, griefs vont tous ressortir sans qu’on puisse les arrêter. Tous les protagonistes s’accusent alors des pires choses. On ne peut que tirer son chapeau devant la capacité de @barbara_abel_romanciere à donner du relief à ses personnages: qu’on les aime ou pas, elle nous fait vivre les émotions des protagonistes comme si c’étaient les nôtres. Cependant, je me suis perdue dans ce roman. Ce que je pensais être la trame principale est petit à petit perdue de vue, au profit d’autres, nombreuses. Le dénouement est carrément anecdotique et j’en suis restée comme deux ronds de flan. Depuis « Derrière la haine », qui est pour moi le meilleur de Barbara Abel, je n’ai jamais retrouvé de sentiment similaire à la lecture de ses autres romans. Même si, encore une fois, sa plume est précise et pointe exactement...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Andromeda06 06/04/2024
    Dans la famille Mercier, il y a la fille, Jeanne, dans le coma depuis quatre ans. Et puis, il y a les vivants, qui gravitent autour. Le père, Gilbert, homme d'affaires intransigeant, mâle dominant qui décide pour tout le monde parce qu'il sait mieux que tout le monde. La mère, Micheline, toujours bien mise, qui consacre son existence à son mari et ses filles, qui gère comme personne la maison et les repas. La sœur, Charlotte, qui tient un Resto avec son mari, qui ne marche pas des masses (le Resto comme le couple). Et pour finir, le mari, Jérôme, comédien et trop bohème aux yeux de son beau-père. Lorsque le Professeur Goossens convoque ce petit monde, chacun se doute de quoi il veut leur parler, le sujet revenant souvent sur le tapis : l'état de Jeanne ne s'améliore pas et ne s'améliorera sans doute jamais ; à ce stade, c'est de l'acharnement thérapeutique, il faut qu'ils se mettent d'accord pour la débrancher. Sauf que pas du tout, ce que Goossens leur révèle est juste impensable, une ignominie que je ne vous dévoilerai pas... Les relations familiales étaient déjà branlantes, elles viennent de recevoir le coup de grâce... Après le choc de cette révélation, vient le tour des suspicions, des doutes et des accusations. Le moment est venu de rendre des comptes. Les rancœurs sont exprimées à voix haute. Le temps des reproches et de la vengeance a sonné. Les souvenirs refont surface, avec les regrets et les remords, avec les secrets aussi, qu'on ne nous dévoile qu'au compte-gouttes. Les langues acerbes se délient, avec son quota de méchancetés et de vérités qui blessent. Chacun va en prendre pour son grade, chacun va leur en mettre plein la face. Et nous, pauvres lecteurs, nous subissons les malheurs et les drames de cette famille, leurs paroles et gestes blessants. Nous nous retrouvons au cœur même d'une famille bien sous tout rapport, en apparence seulement, car il ne faut pas creuser longtemps pour comprendre qu'elle est totalement dysfonctionnelle. Nous sommes les témoins de ces liens qui se délitent, de ces secrets qui plombent les relations, de ces reproches et remords qui pourrissent l'ambiance. Second livre de Barbara Abel que je lis, second uppercut qu'elle me met en pleine face. C'est profondément noir, sans violence aucune, mais délétère et oppressant. J'aime ce genre d'atmosphère, qui maintient un niveau de tension tout du long, et où les derniers chapitres deviennent supplice. L'autrice travaille ses personnages à la perfection. On aime à passer de l'un à l'autre et découvrir leurs secrets et leurs travers petit à petit. L'intrigue est rondement menée et tendue. Les vérités et secrets dévoilés au compte-gouttes réveillent progressivement la vraie personnalité des uns et des autres. Tout se précipite à la fin, en même temps que tout s'effondre pour les protagonistes. Le dénouement est ironiquement amer et venimeux mais tellement bien pensé. Et puis les chapitres courts et la plume dynamique de l'autrice donnent le rythme. Ce sont 500 petites pages qui se tournent à vitesse grand V et qu'on ne veut surtout pas lâcher avant d'en avoir lu le mot de la fin. Parfois, je suis bien contente d'être insomniaque ! Dans la famille Mercier, il y a la fille, Jeanne, dans le coma depuis quatre ans. Et puis, il y a les vivants, qui gravitent autour. Le père, Gilbert, homme d'affaires intransigeant, mâle dominant qui décide pour tout le monde parce qu'il sait mieux que tout le monde. La mère, Micheline, toujours bien mise, qui consacre son existence à son mari et ses filles, qui gère comme personne la maison et les repas. La sœur, Charlotte, qui tient un Resto avec son mari, qui ne marche pas des masses (le Resto comme le couple). Et pour finir, le mari, Jérôme, comédien et trop bohème aux yeux de son beau-père. Lorsque le Professeur Goossens convoque ce petit monde, chacun se doute de quoi il veut leur parler, le sujet revenant souvent sur le tapis : l'état de Jeanne ne s'améliore pas et ne s'améliorera sans doute jamais ; à ce stade, c'est de l'acharnement thérapeutique, il faut qu'ils se mettent d'accord pour la débrancher. Sauf que pas du tout, ce que Goossens leur révèle est juste impensable, une ignominie que je ne vous dévoilerai pas... Les relations familiales étaient déjà branlantes, elles viennent de recevoir le coup de grâce... Après le...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Tapageautourdespages 16/03/2024
    Un thriller psychologique MACHIAVÉLIQUE ! 📚 Cela fait 4 ans que Jeanne est maintenue en vie artificiellement depuis don accident de voiture. Ses parents, sa soeur et son mari s'accrochent à l'infime espoir de la voir émerger du coma. Cette épreuve n'est que le début de ce qui attend ses proches. 📙 C'est mon second livre de l'auteure ( les fêlures) mais qu'elle lecture ! Malgré un démarrage un peu lent, j'ai été conquise par l'intrigue et les descriptions des personnages. Ce n'est absolument pas l'enquête qui domine mais la manière de disséquer les comportements des protagonistes face à une situation complètement inédite. Chacun va devoir se positionner, les avis seront divergents et cette construction amène beaucoup de réalisme à ce thriller. 📗 J'ai apprécié la stratégie de l'auteure à distiller les secrets qu'enferment cette famille. Barbara Abel a réussi à me faire détester certains personnages et finalement éprouver également de la sollicitude pour eux. Ces changements émotionnels m'ont étonné et sont dûs au fait que l'auteure maîtrise parfaitement la psychologie humaine. 📘 Derrière les apparences se cachent parfois de terribles secrets. Un thriller psychologique qui bouscule de oar les thèmes abordés basés sur un fait divers réel. Je me suis moi même questionné sur la décision à prendre dans ce cas là. Un thriller domestique efficace que je vous recommande. Un thriller psychologique MACHIAVÉLIQUE ! 📚 Cela fait 4 ans que Jeanne est maintenue en vie artificiellement depuis don accident de voiture. Ses parents, sa soeur et son mari s'accrochent à l'infime espoir de la voir émerger du coma. Cette épreuve n'est que le début de ce qui attend ses proches. 📙 C'est mon second livre de l'auteure ( les fêlures) mais qu'elle lecture ! Malgré un démarrage un peu lent, j'ai été conquise par l'intrigue et les descriptions des personnages. Ce n'est absolument pas l'enquête qui domine mais la manière de disséquer les comportements des protagonistes face à une situation complètement inédite. Chacun va devoir se positionner, les avis seront divergents et cette construction amène beaucoup de réalisme à ce thriller. 📗 J'ai apprécié la stratégie de l'auteure à distiller les secrets qu'enferment cette famille. Barbara Abel a réussi à me faire détester certains personnages et finalement éprouver également de la sollicitude pour eux. Ces changements émotionnels m'ont étonné et sont dûs au fait que l'auteure maîtrise parfaitement la psychologie humaine. 📘 Derrière les apparences se cachent parfois de terribles secrets. Un thriller psychologique qui bouscule de oar les thèmes abordés basés sur un fait divers réel. Je me suis moi même questionné sur la décision à prendre dans ce...
    Lire la suite
    En lire moins
  • philippedester 17/02/2024
    Y a pas à dire : Barbara Abel est devenue une de mes auteures préférées avec ses derniers romans. Celui-ci est un vrai coup de cœur. Ce n'est pas un polar comme je le pensais, mais plutôt une histoire familiale où chaque membre cache des secrets bien profondément et où tous on quelque chose à se reprocher. Le lecteur va de surprise en surprise, de découverte en découverte et ce roman qui commence tout doucement (il faut quand même attendre le quart du livre pour qu'il démarre avec force) devient un véritable page-turner après avoir planté la situation. Jeanne a eu un accident de voiture et, depuis 4 ans, elle se trouve dans le coma. Ses parents, sa sœur, son mari, tous voient leur vie changer à cause de cet événement dramatique. Après 4 ans, le père, un type imbuvable très autoritaire qui a l'habitude d'être obéi, songe à débrancher la machine qui maintient sa fille en vie. C'est d'ailleurs sans doute ce que va proposer le professeur Goossens qui demande à parler à la famille. Les avis sont partagés et les membres de la famille s'affrontent. Mais ils sont loin de se douter de ce que le professeur va leur annoncer. Cette fois, leur vie est complètement bouleversée... Même si le premier quart du livre ne ressemble en rien à un polar, l'histoire n'en est pas ennuyante pour autant. Mais passé cette première partie, l'histoire devient si prenante qu'il n'est plus possible de se détacher du livre. Un livre que je recommande absolument même à ceux qui pensent ne pas aimer les polars puisqu'on est loin des serial killer et des épanchements de sang. Y a pas à dire : Barbara Abel est devenue une de mes auteures préférées avec ses derniers romans. Celui-ci est un vrai coup de cœur. Ce n'est pas un polar comme je le pensais, mais plutôt une histoire familiale où chaque membre cache des secrets bien profondément et où tous on quelque chose à se reprocher. Le lecteur va de surprise en surprise, de découverte en découverte et ce roman qui commence tout doucement (il faut quand même attendre le quart du livre pour qu'il démarre avec force) devient un véritable page-turner après avoir planté la situation. Jeanne a eu un accident de voiture et, depuis 4 ans, elle se trouve dans le coma. Ses parents, sa sœur, son mari, tous voient leur vie changer à cause de cet événement dramatique. Après 4 ans, le père, un type imbuvable très autoritaire qui a l'habitude d'être obéi, songe à débrancher la machine qui maintient sa fille en vie. C'est d'ailleurs sans doute ce que va proposer le professeur Goossens qui demande à parler à la famille. Les avis sont partagés et les membres de la famille s'affrontent. Mais ils sont loin de se douter de ce que le professeur va...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nananinja 12/02/2024
    Je partais sur une valeur sûre car j’avais adoré la duologie “derièrre la haine” et “Après la fin”. Une femme dans le coma, des choix à faire... Un postulat de départ assez simple et pourtant de nombreuses thématiques sont abordées, des dysfonctionnements apparaissent, des secrets ressurgissent et fissurent cette famille où les masques tombent petit à petit. Il y a un peu de surenchère sur la fin mais j’ai vraiment passé un très bon moment.
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !