Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782714480873
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm
Gagner n'est pas jouer
Roxane Azimi (traduit par)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 07/10/2021
Éditeurs :
Belfond

Gagner n'est pas jouer

Roxane Azimi (traduit par)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 07/10/2021
LA MORT EST UN JEU DANGEREUX…
POUR GAGNER, TOUS LES COUPS SONT PERMIS.
Un vieil homme sauvagement assassiné à New York. À ses côtés, une toile de maître et une valise portant les inscriptions WHL III.
Windsor Horne Lockwood III.
Win. Un privé aux méthodes très...
Un vieil homme sauvagement assassiné à New York. À ses côtés, une toile de maître et une valise portant les inscriptions WHL III.
Windsor Horne Lockwood III.
Win. Un privé aux méthodes très spéciales, héritier d’une influente famille américaine.
Quel lien entre ce crime abject et les Lockwood ?
Le passé remonte.
Une jeune fille séquestrée dans...
Un vieil homme sauvagement assassiné à New York. À ses côtés, une toile de maître et une valise portant les inscriptions WHL III.
Windsor Horne Lockwood III.
Win. Un privé aux méthodes très spéciales, héritier d’une influente famille américaine.
Quel lien entre ce crime abject et les Lockwood ?
Le passé remonte.
Une jeune fille séquestrée dans la « Cabane de la terreur ».
Un groupe d’ados illuminés devenus terroristes.
Une spirale de colère, de haine, de vengeance que rien ne semble pouvoir arrêter.
L’heure est venue pour Win de faire sa propre justice.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714480873
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Jelistulisnousaimons 05/07/2022
    Avec Coben, jamais déçue. Cela pourrait être un mantra en ce qui me concerne. Une fois n’est pas coutume j’ai beaucoup aimé cet opus. Dans cette histoire consacrée à Win, meilleur ami de Myron Bolitar
  • Tom_Left 30/06/2022
    J'ai profité du pont de mai et des longs trajets en voiture pour mettre au livre audio. J'avais envie de découvrir ce médium et du coup, j'en ai aussi profité pour découvrir une des oeuvres de Harlan Coben ! "Gagner n'est pas jouer" est un roman policier très prenant. La narration, la plume de l'auteur, est vraiment très fluide, offrant au narrateur audio un palette de jeu intéressante pour son personnage. Win est un narrateur rafraîchissant, attachant malgré son arrogance et surtout très bien construit (tout comme tous les personnages du roman). L'enquête est hyper prenante. Dès l'introduction, on est happé par l'histoire, les raisonnements et les péripéties. On a du mal à décrocher et à ne pas se dire "Aller, un chapitre de plus". Tout ce tient de bout en bout pour un final loin d'être décevant. Pour une première expérience de livre audio, je dois dire que Jean-Christophe Lebert fait un travail remarquable, autant dans son interprétation de Win que dans ses différentes intonations de voix pour tous les dialogues. On est jamais perdu. Une première incursion chez Harlan Coben très réjouissante, qui m'invite fortement à me plonger dans toute son oeuvre.
  • ladesiderienne 16/06/2022
    Fidèle aux parutions d'Harlan Coben depuis le début, et cela malgré certaines déceptions (notamment "L'inconnu de la forêt), j'ai été ravie de découvrir que, dans son dernier polar, c'est Windsor Horne Lockwood III, qui mène la danse. Il avait, en compagnie de son ami Myron Bolitar, fait les beaux jours d'un bon nombre d'enquêtes écrites par l'auteur à ses débuts et j'avoue que son charme de beau gosse, riche, prétentieux mais au grand coeur, m'avait faite craquer. J'ai beaucoup aimé cet opus car justement tout repose sur un personnage que j'adore. Dans "Gagner n'est pas jouer", Win est également le narrateur et il n'hésite pas à bousculer le lecteur en le prenant à partie. Moi, je craque pour son humour et son cynisme, que voulez-vous de plus ? A part cela, Harlan Coben nous propose une intrigue aux petits oignons où s'entremêlent allégrement un attentat datant des années 70, des séquestrations et viols de jeunes filles non élucidés, la disparition de deux tableaux de maître et le meurtre d'un vieil homme que le FBI recherchait. Tous ces différents évènements forment une immense toile d'araignée où la richissime famille De Win semblerait mêlée. Et voilà le début d'une enquête de... Fidèle aux parutions d'Harlan Coben depuis le début, et cela malgré certaines déceptions (notamment "L'inconnu de la forêt), j'ai été ravie de découvrir que, dans son dernier polar, c'est Windsor Horne Lockwood III, qui mène la danse. Il avait, en compagnie de son ami Myron Bolitar, fait les beaux jours d'un bon nombre d'enquêtes écrites par l'auteur à ses débuts et j'avoue que son charme de beau gosse, riche, prétentieux mais au grand coeur, m'avait faite craquer. J'ai beaucoup aimé cet opus car justement tout repose sur un personnage que j'adore. Dans "Gagner n'est pas jouer", Win est également le narrateur et il n'hésite pas à bousculer le lecteur en le prenant à partie. Moi, je craque pour son humour et son cynisme, que voulez-vous de plus ? A part cela, Harlan Coben nous propose une intrigue aux petits oignons où s'entremêlent allégrement un attentat datant des années 70, des séquestrations et viols de jeunes filles non élucidés, la disparition de deux tableaux de maître et le meurtre d'un vieil homme que le FBI recherchait. Tous ces différents évènements forment une immense toile d'araignée où la richissime famille De Win semblerait mêlée. Et voilà le début d'une enquête de haute volée qui va malmener le lecteur jusqu'à la dernière page. Si je dois noter le plaisir de lecture, c'est assurément un 20/20, même si je suis tout à fait consciente que d'ici peu, et vu le rythme de production de cet auteur, il ne m'en restera pas grand chose. Rappelez-vous cependant, que, dans la vie, rien n'est tout blanc ou tout noir, tout n'est que nuances de gris.
    Lire la suite
    En lire moins
  • virginielaugeay 18/05/2022
    Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de roman de cet auteur et j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver sa plume. Je ne l'avais pas oublié pour autant puisque je regarde régulièrement les séries dérivées de ses histoires sur Netflix. Dans ce roman, on enquête avec un certain Windsor Horne Lockwood III, pseudo privé héritier d'une riche famille. Le type est plutôt violent (c'est le moins qu'on puisse dire ...), mais aussi égocentrique, prétentieux, un peu misogyne, mais malgré tout plein de valeurs et attachant ; bref, un sacré personnage. Plusieurs histoires vont s'entremêler : le vol de deux tableaux de maîtres, le meurtre sauvage d'un vieil homme, une attaque terroriste perpétrée par de jeunes militants, ou encore la séquestration d'une jeune fille dans "la cabane des horreurs". Quel lien peut-il y avoir entre toutes ces affaires ? Et bien pour le savoir, vous savez ce qu'il vous reste à faire ... Ce roman est un vrai "page turner", quand on l'a commencé, on a du mal à le lâcher.
  • tesla 30/04/2022
    Excellentissime ! Du grand Harlan Coben, où l'intrigue ne se dénoue que dans les dernières pages, et encore il se paye le luxe de ne pour faire grâce de quelques informations (pour comprendre ces derniers mots, incompréhensibles sortis du contexte, il ne vous reste plus qu'à vous plonger dans sa lecture...:-))

les contenus multimédias

Vos nuits sont hantées par les romans d'Harlan Coben ? Inscrivez-vous à sa newsletter pour continuer de trembler !
Vos mains tremblent à chacune de leurs pages et vous trépignez d'impatience à chaque nouvelle parution ?

Lisez maintenant, tout de suite !