RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Il court, il court, le furet

            Les Escales
            EAN : 9782365691642
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 400
            Format : 140 x 225 mm
            Il court, il court, le furet

            Etienne MENANTEAU (Traducteur)
            Collection : Les Escales Noires
            Date de parution : 09/03/2016
            Après Am stram gram, retrouvez le commandant Helen Grace dans le nouveau polar électrisant de M.J. Arlidge.
             
            Southampton, quartier rouge.  Le corps d’un homme est découvert. Atrocement mutilé, le cœur arraché. Peu de temps après, un colis est déposé au domicile de la victime. Sur un écrin de journaux, repose… son cœur. Bientôt, un autre corps est retrouvé. Même mise en scène macabre. La peur s’empare de... Southampton, quartier rouge.  Le corps d’un homme est découvert. Atrocement mutilé, le cœur arraché. Peu de temps après, un colis est déposé au domicile de la victime. Sur un écrin de journaux, repose… son cœur. Bientôt, un autre corps est retrouvé. Même mise en scène macabre. La peur s’empare de la ville.
            Pain bénit pour les tabloïds, le tueur en série est  bientôt comparé à Jack l’Éventreur. Pourtant, ce ne sont pas les prostituées qui sont visées mais leurs clients. Les victimes, des hommes en apparence bien sous tout rapport, fréquentaient tous en secret les bas-fonds de la ville.
            Le commandant Helen Grace est chargée de l’enquête. Le tueur est déchaîné. À elle de  l’arrêter avant qu’il ne frappe à nouveau.
            Dans la continuité d’Am stram gram, Il court, il court, le furet est le nouveau thriller électrisant de M.J. Arlidge.
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782365691642
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 400
            Format : 140 x 225 mm
            Les Escales
            21.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Une tension à son comble, un rythme haletant. Vraiment excellent. » 
             
             
            The Sun

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • MyriamMvl Posté le 5 Mars 2019
              Très bonne intrigue, mais je reste un peu perturbée après avoir terminé ce livre. Deux incohérences dans le récit qui m’ont un peu déçue... malgré cela, les personnages sont attachants et le suspense est au rendez-vous ! Dommage que certains personnages aient disparus ou presque depuis le premier tome.
            • manue14 Posté le 4 Mars 2019
              Je finis ma lecture sur un avis assez mitigé. L’idée de départ, des clients de prostituées assassinés, est bien trouvée mais l’auteur ne l’exploite pas assez. J’aurais vraiment voulu que M.J. Arlidge nous fasse entrer dans ce milieu même s’il est déjà exploité dans d’autres thrillers ou romans policiers. Dans ce livre il n’y a que quelques scènes et elles ne durent pas longtemps. Le quotidien et le passé des prostituées sont presque oubliés, c’est dommage… L’enquête est davantage mise en valeur et on en oublierait presque la raison des meurtres des victimes Les personnages sont attachants mais malheureusement pas assez décrits… J’aurais apprécié avoir plus de détails concernant leurs physiques et ce qu’ils ressentent. Au final je ne suis pas arrivée à me mettre ni à la place des prostituées ni à celle des inspecteurs de police. L’auteur exploite plusieurs points de vue ce qui est une très bonne idée ! Ces derniers sont par contre tous externes, cela aurait été mieux s’ils avaient été internes, ainsi on aurait pu se mettre à leur place. Le style de l’auteur est fluide, par contre certaines scènes et points de vue auraient mérités d’être plus approfondis. Les actions et retournements de situations sont assez lents et... Je finis ma lecture sur un avis assez mitigé. L’idée de départ, des clients de prostituées assassinés, est bien trouvée mais l’auteur ne l’exploite pas assez. J’aurais vraiment voulu que M.J. Arlidge nous fasse entrer dans ce milieu même s’il est déjà exploité dans d’autres thrillers ou romans policiers. Dans ce livre il n’y a que quelques scènes et elles ne durent pas longtemps. Le quotidien et le passé des prostituées sont presque oubliés, c’est dommage… L’enquête est davantage mise en valeur et on en oublierait presque la raison des meurtres des victimes Les personnages sont attachants mais malheureusement pas assez décrits… J’aurais apprécié avoir plus de détails concernant leurs physiques et ce qu’ils ressentent. Au final je ne suis pas arrivée à me mettre ni à la place des prostituées ni à celle des inspecteurs de police. L’auteur exploite plusieurs points de vue ce qui est une très bonne idée ! Ces derniers sont par contre tous externes, cela aurait été mieux s’ils avaient été internes, ainsi on aurait pu se mettre à leur place. Le style de l’auteur est fluide, par contre certaines scènes et points de vue auraient mérités d’être plus approfondis. Les actions et retournements de situations sont assez lents et ont parfois du mal à se mettre en place. Je n’ai pas voulu abandonner ma lecture mais cela m’a parfois tentée, surtout au début… Heureusement vers le milieu du roman il y a un peu plus de rebondissements et de suspense. Les indices de temps sont complètement oubliés, on ne sait donc pas combien de temps durent les actions et le roman en général… Les dernières scènes du roman (avant l’épilogue) m’ont vraiment plu, elles sont dans la lignée du roman et correspondent bien à un final de roman policier. L’épilogue est par contre un peu sommaire et j’aurais apprécié en savoir davantage. En résumé, si vous aimez les romans policiers avec des prostituées, si votre mari va en voir, si vous avez lu « Am stram gram » et que vous avez envie de découvrir le deuxième roman de cet auteur ou si vous aimez les titres un peu hors du commun alors ce livre est peut-être fait pour vous.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Mary63 Posté le 19 Janvier 2019
              J'avais lu "Am stram gram" qui m'avait plu par son intrigue où la psychologie humaine était approfondie et pour l'écriture de M.J ARLIDGE. Ensuite j'avais sauté cet opus de "il court il court le furet" pour lire "la maison de poupée", que j'avais littéralement dévoré. Je viens donc de découvrir "il court il court le furet' où l'on enchaine les chapitres courts, avec une nouvelle enquête très prenante avec toujours la même équipe dont l'énigmatique commandant Grace. Un deuxième opus addictif, avec toujours un profond attachement pour Helen, Charlie and Co.
            • LeSuricate Posté le 6 Septembre 2018
              Après Am Stram Gram, je me suis immédiatement plongé dans la suite : Il court il court le furet. Par rapport au précédent, l’auteur garde la même recette. Des meurtres glauques, des chapitres très courts (3 à 4 pages en moyenne) et une alternance des points de vue entre la police et le tueur. Côté récit, le ton durcit un peu. Il ne s’agit plus de tirer une balle sur son mari/copain/collègue mais d’échapper à un tueur qui vous ouvre le torse, histoire de vous voler votre cœur pour ensuite l’envoyer dans un chôli paquet cadeau à votre femme/votre boss/votre chat (qui s’en foutra alors royalement…). Conséquence direct du premier tome, les personnages sont de retour, bien marqués par les évènements s’étant déroulé précédemment. Aussi, il est vivement conseillé de lire les romans dans l’ordre, énormément de points d’intrigue (toute l’intrigue) étant dévoilés dans ce second opus. Pour ma part, j’ai plus aimé ce second tome que le précédent. J’ai eu l’impression que les personnages étaient moins cliché (certains clichés résistent quand même encore et toujours…) et on est un peu plus posé sur le même pied d’égalité que les enquêteurs quant à l’avancée de l’enquête. Ce roman ne me... Après Am Stram Gram, je me suis immédiatement plongé dans la suite : Il court il court le furet. Par rapport au précédent, l’auteur garde la même recette. Des meurtres glauques, des chapitres très courts (3 à 4 pages en moyenne) et une alternance des points de vue entre la police et le tueur. Côté récit, le ton durcit un peu. Il ne s’agit plus de tirer une balle sur son mari/copain/collègue mais d’échapper à un tueur qui vous ouvre le torse, histoire de vous voler votre cœur pour ensuite l’envoyer dans un chôli paquet cadeau à votre femme/votre boss/votre chat (qui s’en foutra alors royalement…). Conséquence direct du premier tome, les personnages sont de retour, bien marqués par les évènements s’étant déroulé précédemment. Aussi, il est vivement conseillé de lire les romans dans l’ordre, énormément de points d’intrigue (toute l’intrigue) étant dévoilés dans ce second opus. Pour ma part, j’ai plus aimé ce second tome que le précédent. J’ai eu l’impression que les personnages étaient moins cliché (certains clichés résistent quand même encore et toujours…) et on est un peu plus posé sur le même pied d’égalité que les enquêteurs quant à l’avancée de l’enquête. Ce roman ne me marquera pas durablement l’esprit mais c’est une lecture plaisante sans prise de tête. Au suivant....
              Lire la suite
              En lire moins
            • Elisa0094 Posté le 19 Mai 2018
              Je viens de le terminer en comparaison à am stram gram que je n'avais pas aime du tout celui ci relève un peu le niveau , ouf on y retrouve les memes chapitre courts , helen et charlie et un nouveau personnage ceri harwood son personnege et creu je lai trouve inutile au livre juste la pour embêter Hélèn , le meurtrier je ne m'y attendais pas jusqu'à la révélation l'auteur nous ballade jusqu'au dernières pages du livre toutegois la fin est la meme que le premier opus ce qyi donne limpression de li re la meme histoire un peu de changement serait appreciable bref jattaque la maison de poupee en gardant espoir
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
            Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !