Lisez! icon: Search engine
Isabelle, l'après-midi
Chloé Royer (traduit par)
Date de parution : 04/06/2020
Éditeurs :
Belfond
En savoir plus

Isabelle, l'après-midi

Chloé Royer (traduit par)
Date de parution : 04/06/2020
Après La Symphonie du hasard, Douglas Kennedy nous offre une œuvre sensuelle, délicate, nostalgique, sur les amours contrariées, le destin que l’on se forge et les regrets qui peuvent jalonner l’existence. C’est aussi sa déclaration d’amour à Paris, ville de tous les possibles et de toutes les réinventions.
Avant Isabelle, je ne savais rien du sexe.
Avant Isabelle, je ne savais rien de la liberté.
Avant Isabelle, je ne savais rien de la vie.


Paris, début des années 1970.
Dans une librairie...
Avant Isabelle, je ne savais rien du sexe.
Avant Isabelle, je ne savais rien de la liberté.
Avant Isabelle, je ne savais rien de la vie.


Paris, début des années 1970.
Dans une librairie de la rive gauche, un jeune homme rencontre une femme. Il est américain, étudiant, sans le sou, et a tout...
Avant Isabelle, je ne savais rien du sexe.
Avant Isabelle, je ne savais rien de la liberté.
Avant Isabelle, je ne savais rien de la vie.


Paris, début des années 1970.
Dans une librairie de la rive gauche, un jeune homme rencontre une femme. Il est américain, étudiant, sans le sou, et a tout quitté pour assouvir ses fantasmes de la Ville Lumière ; elle est française, un peu plus âgée, sophistiquée, mystérieuse et… mariée.

Entre Sam et Isabelle, c’est le coup de foudre.

Commence alors une liaison tumultueuse, des cinq à sept fiévreux, des rendez-vous furtifs, des moments volés. Mais Sam veut plus. Isabelle lui a ouvert les portes d’une autre vie mais est-elle prête à tout lui sacrifier ? La passion saura-t-elle résister au quotidien, aux épreuves et au temps qui passe ? 

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714474056
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 312
Format : 140 x 225 mm
Belfond
En savoir plus
EAN : 9782714474056
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 312
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Romanesque, sensuel, passionnel, Douglas Kennedy nous entraîne dans une histoire d’amour impossible"
Elodie / Librairie des Batignolles
Découverte, initiation, passion, Douglas KENNEDY est de retour avec un grand roman d’été.
Oui, le sujet des Amours contrariées et des vies que l’on choisit ou que l’on ne choisit pas, est connu, mais le style de Douglas Kennedy est impeccable, vrai, ciselé au cordeau, vif.
Les balades dans les nuits parisiennes nous emmènent.
Jean-Michel Blanc / Librairie Ravy

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • michele1 25/10/2023
    Un gamin du Midwest, Samuel, biberonné par une éducation baptiste tombe éperdument amoureux d'Isabelle auréolée d'une chevelure rousse et du mystère que représenta pendant longtemps la Parisienne dans l'imaginaire collectif des étrangers : intellectuelle, féminine, libre et... insaisissable. Ce gosse du Midwest est l'archétype du Yankee, mal dans sa peau, maladroit, pressé, possessif et ridicule dans le jeu de l'amour de cinq à sept que lui impose Isabelle. Il veut la mettre en cage et c'est tout ce que déteste Isabelle. Son compatriote Paul Most a d'ailleurs beaucoup mieux perçu qu'il n'y avait rien à espérer des "arrangements de ce genre avec les femmes mariées" et a conclu en quittant Paris pour rentrer à New-York. Mais Samuel s'obstine, fait d'incessants allers-retoursentre les Etats-Unis et Paris et continue d'imaginer un avenir avec Isabelle. Cela n'empêche pas d'autres aventures féminines dans son pays mais aucune ne parviendra à combler le manque d'Isabelle. Le sujet est un peu superficiel mais l'écriture de Douglas Kennedy malgré quelques descriptions cliniques inutiles est toujours un plaisir de lecture.
  • PGilly 11/09/2023
    Ce faux mélodrame m'a touché. Il m'aurait perdu si Douglas Keennedy n'excellait à entremêler récits de vie et interrogations existentielles, de façon à vous déséquilibrer , tant ce jeune américain cherche la voie du juste milieu, inaccessible aux acteurs d'une passion vouée à l'impasse. L'american way of life impose sa patte griffue et deserre son étreinte le temps bref d'escapades parisiennes, noyées de bohème classique, émaillées de doute et de devoir sur la marche à suivre du parcours tracé vers la réussite matérielle et sociale. Et si le bonheur était ailleurs ? Et si l'extravagance était l'antidote de la routine ? E si Sam cessait de vivre dans l'illusion et le fantasme ? Avec des si, on met Paris en bouteille. Flacon que j'ai bu jusqu'à la dernière goutte, malgré mon incompréhension devant tant de réticences à admettre que l'union au long cours est une véritable aventure, un pari sur l'amour profond et réel, une histoire sans fin au contraire des envolées romanesques, qui nous égaient et nous font réfléchir, nous faisant prendre conscience, une fois vécues, de la richesse infinie d'un amour au long cours, long l'emportant sur court.
  • Therubrick 28/08/2023
    « Isabelle, l'après-midi » est une exploration du thème de l'amour, et de toutes ses variantes, comme la passion, ou le désir. La complexité des relations humaines, quand le coeur, ou les tripes, parlent à la place de la tête. Paul, un américain de passage à Paris, tombe amoureux d'Isabelle, une femme mariée et plus âgée que lui. Elle ne peut lui offrir guère plus que quelques 5 à 7 qui semblent la satisfaire, alors que lui espère bien plus. L'obfuscation dont fait preuve Isabelle provoque chez Paul une déréliction profonde qui le plonge dans un désarroi total. Paul est obligé de revenir aux USA, mais va saisir la moindre occasion pour revenir à Paris. Ces nombreux hiatus dans leur relation exacerbent encore plus les tensions. Paul comprendra, qu'il doit construire sa vie amoureuse autrement, et loin de Paris. Pourtant, même s'il essaye de se convaincre qu'il peut oublier Isabelle, elle sera présente tout au long de sa vie. J'ai été stupéfait par l'habilité de Douglas Kennedy, à maintenir un suspense constant, qui fait qu'il est difficile de poser le livre, tant on a envie de comprendre Isabelle, et ses sentiments sibyllins à l'égard de Paul. Les descriptions sont sensorielles, et ajoutent même une dimension viscérale à cette lecture. L'émotion des personnages est vivante. Loin de ce que j'aie pour habitude de lire, ce roman est un véritable coup de coeur. Si vous ne l'avez pas encore lu, je peux donc clairement vous encourager à le découvrir. « Isabelle, l'après-midi » est une exploration du thème de l'amour, et de toutes ses variantes, comme la passion, ou le désir. La complexité des relations humaines, quand le coeur, ou les tripes, parlent à la place de la tête. Paul, un américain de passage à Paris, tombe amoureux d'Isabelle, une femme mariée et plus âgée que lui. Elle ne peut lui offrir guère plus que quelques 5 à 7 qui semblent la satisfaire, alors que lui espère bien plus. L'obfuscation dont fait preuve Isabelle provoque chez Paul une déréliction profonde qui le plonge dans un désarroi total. Paul est obligé de revenir aux USA, mais va saisir la moindre occasion pour revenir à Paris. Ces nombreux hiatus dans leur relation exacerbent encore plus les tensions. Paul comprendra, qu'il doit construire sa vie amoureuse autrement, et loin de Paris. Pourtant, même s'il essaye de se convaincre qu'il peut oublier Isabelle, elle sera présente tout au long de sa vie. J'ai été stupéfait par l'habilité de Douglas Kennedy, à maintenir un suspense constant, qui fait qu'il est difficile de poser le livre, tant on a envie de comprendre Isabelle, et ses sentiments sibyllins à l'égard de Paul. Les descriptions sont sensorielles, et...
    Lire la suite
    En lire moins
  • catia 25/08/2023
    Nos contradictions , nos ambivalences , nos hypocrisies , nos quotidien corrosifs , nos amertumes ... Douglas Kennedy soulève d'une main de maître un pan de rideau et laisse peu de choses se dérober à notre vue . Mais je n'aurai peut être pas dû utiliser les "nos" et les "nous" . Ce n'est peut être pas une vérité universelle Rassurons-nous, modifions : une vérité seulement à certains moments . C'est mieux. Pour certains gens . C'est beaucoup mieux . Ah nos hypocrisies.
  • AudeTexier 08/08/2023
    Un récit qui s'étale sur 30 ans. Nous suivons l'histoire de Sam, un jeune américain qui rencontrera lors de son séjour à Paris, la femme de sa vie avec un anneau à l'annulaire, de plus de 10ans son ainée. Un voyage constant entre Paris et les États-Unis. Une histoire extra-conjugale, un mariage pour rentrée dans les clous de la société et pour trouver de la stabilité, les problèmes de couples, la complexité de la parentalité, la maladie, le désespoirs, l'espoir, autant de sujet traités et méprisés. Je ne connaissais pas cet auteur, je l'ai acheté un peu par hasard lors d'un passage à Emmaeus. J'aime de temps à autres acheter des romans qui ne me parle pas et qui me sortent de mes lectures habituelles. Du coup je suis plutôt contente de cette découverte. J'ai aimé que tous ces sujets soir vécus du côté de la gente masculine. Cela change complètement le perception des choses. Je vous le recommande

les contenus multimédias

Inscrivez-vous pour ne rater aucune actualité de Douglas Kennedy
Suivez votre auteur préféré au fil de ses nouveaux romans.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Saint-Valentin, 34 livres pour parler d'amour

    Un peu, beaucoup, à la folie, pas du tout... Nombreux sont les auteurs qui ont voulu retranscrire l'ivresse amoureuse sur papier. Parfois avec des mots, parfois avec des dessins, mais toujours avec passion. Une sélection pour (re)découvrir l’amour sous toutes ses formes.

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Et si on s'aimait ? 12 romances contemporaines à dévorer

    Envie de vivre de belles et grandes émotions ? De vous jeter dans une histoire d'amour passionnée le temps d'un roman ? Nous avons les livres qu'il vous faut. De Philippe Besson à Douglas Kennedy en passant par Agnès Martin-Lugand, découvrez notre sélection de 12 romances contemporaines à dévorer.

    Lire l'article