Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
J'ai quelques questions à vous poser
Caroline Bouet (traduit par)
Date de parution : 14/03/2024
Éditeurs :
Les Escales
Nouveauté

J'ai quelques questions à vous poser

Caroline Bouet (traduit par)
Date de parution : 14/03/2024
Après le best-seller international Les Optimistes, Rebecca Makkai revient avec un roman captivant qui explore notre rapport à la vérité.
Quand Bodie Kane, podcasteuse à succès, est invitée à animer un cours dans le pensionnat huppé où elle a étudié, elle se retrouve face à un passé qu’elle avait tout fait... Quand Bodie Kane, podcasteuse à succès, est invitée à animer un cours dans le pensionnat huppé où elle a étudié, elle se retrouve face à un passé qu’elle avait tout fait pour oublier. Vingt ans auparavant, Thalia, la jeune fille avec qui elle partageait sa chambre, a été assassinée.

Bodie, avec son...
Quand Bodie Kane, podcasteuse à succès, est invitée à animer un cours dans le pensionnat huppé où elle a étudié, elle se retrouve face à un passé qu’elle avait tout fait pour oublier. Vingt ans auparavant, Thalia, la jeune fille avec qui elle partageait sa chambre, a été assassinée.

Bodie, avec son regard de femme adulte, plonge de nouveau dans les zones d’ombre qui entourent l’affaire Thalia. Dans leur empressement à trouver un coupable, l’école et la police ont-elles condamné à tort l’homme qui continue à clamer son innocence ?

En se lançant dans une enquête qui la confronte à l’adolescente qu’elle était alors, Bodie commence à douter de la mémoire collective et à interroger ses propres souvenirs à l’aune des questionnements de la société d’aujourd’hui, autour du mouvement #MeToo, des féminicides et des rapports de domination sociale.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365698320
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 496
Format : 154 x 240 mm
EAN : 9782365698320
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 496
Format : 154 x 240 mm

Ils en parlent

« Un ouvrage envoûtant… La prose [de Makkai] est à la fois sobre et foisonnante, avec des chapitres courts et incantatoires et des phrases aussi tendues qu'une corde de piano. »
New York Times Book Review

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Flora_bouquine 06/04/2024
    Bodie Kane est podcasteuse de true crime. Autrefois étudiante à Granby , elle y est invitée pour y animer un cours. Ce retour dans ce pensionnat huppé ravive les souvenirs. Vingt ans plus tôt, Thalia, avec qui elle partageait sa chambre, a été assassinée et le coupable mis en prison. Pourtant Bodie ne cesse de se poser des questions et se demande si la bonne personne est derrière les barreaux puisque des doutes subsistent. Pour elle, l'enquête est allée trop vite. Accompagnée de ses étudiants, elle revient sur le passé et sur les zones d'ombres qui n'ont pas été explorées. C'est un livre à la narration lente dans lequel le personnage principal, Bodie, nous raconte son histoire, celle de sa vie étudiante et celle de Thalia. Bien qu'elles n'étaient pas amies, Bodie avait tout de même réussi à connaître un peu le caractère de sa voisine de chambre et ne peut s'empêcher de penser que l'enquête sur sa mort a été bâclée. On suit à la fois la Bodie du présent, celle qui donne son cours à ses étudiants, qui revient avec eux sur le passé, mais aussi la Bodie étudiante, lorsqu'elle parle aux autres personnes présentes vingt ans plus tôt, j'ai beaucoup aimé ces passages d'ailleurs. Les chapitres sont courts ce qui apporte un peu de rythme et l'écriture de Rebecca est très immersive. je m'imaginais très bien au côté de Bodie que ce soit au présent ou au passé. Le roman est composé en deux parties et j'ai trouvé la deuxième un peu plus rythmée. Un roman intéressant qui explore les vérités et les faux semblants, qui interroge sur la justice.Bodie Kane est podcasteuse de true crime. Autrefois étudiante à Granby , elle y est invitée pour y animer un cours. Ce retour dans ce pensionnat huppé ravive les souvenirs. Vingt ans plus tôt, Thalia, avec qui elle partageait sa chambre, a été assassinée et le coupable mis en prison. Pourtant Bodie ne cesse de se poser des questions et se demande si la bonne personne est derrière les barreaux puisque des doutes subsistent. Pour elle, l'enquête est allée trop vite. Accompagnée de ses étudiants, elle revient sur le passé et sur les zones d'ombres qui n'ont pas été explorées. C'est un livre à la narration lente dans lequel le personnage principal, Bodie, nous raconte son histoire, celle de sa vie étudiante et celle de Thalia. Bien qu'elles n'étaient pas amies, Bodie avait tout de même réussi à connaître un peu le caractère de sa voisine de chambre et ne peut s'empêcher de penser que l'enquête sur sa mort a été bâclée. On suit à la fois la Bodie du présent, celle qui donne son cours à ses étudiants, qui revient avec eux sur le passé, mais aussi la Bodie étudiante, lorsqu'elle parle aux autres personnes présentes vingt ans plus tôt,...
    Lire la suite
    En lire moins
  • mesecritsdunjour 04/04/2024
    Une enquête au long cours s’installant en alternant passé/présent. Un passé avec une enquête et un coupable tout trouvé. Un présent jouant au jeu du ping-pong d’hypothèses. Les deux s’imbriquent aisément, même s’il m’a fallu être assez concentrée pour repérer tous les personnages dans le temps. L’écriture est modérée, et fourmille de détails, avec des chapitres courts et efficaces. Concernant les thèmes abordés, Rebecca Makkai ne fait pas dans la dentelle, elle frappe fort : mouvement #metoo, réseaux sociaux, justice, féminicide, domination… Un roman qui donne à réfléchir sur la manipulation de la vérité, la morale, le bien fondé, l’impact des réseaux sociaux. Rebecca Makkai a bien réfléchi et installé chaque élément, chaque fait pour que son roman me tienne en haleine jusqu’au bout. C’est réussi.
  • celine17 03/04/2024
    Page turner de Rebecca Makkai qui donne à réfléchir sur ces diverses notions : vérité, culpabilité, regard de la société et violences faites aux femmes. Thalia a été assassinée il y a 20 ans, son meurtrier probable jeté en prison. L'affaire semble a priori résolue et terminée pour tout le monde. Bodie était une camarade de chambre de Thalia, elle est aujourd'hui une jeune femme accomplie, podcasteuse spécialisée dans le true crime, ce qui a fait son succès. Elle revient sur le site du meurtre à la faveur des cours qu'elle doit donner dans l'établissement où s'est produit le meurtre. Ce retour aux sources la fait réfléchir à l'affaire et aux incertitudes qui demeurent après tant d'années la plongeant dans un sentiment étrange entre la culpabilité et la volonté de tirer le voile sur cette affaire… Voilà pour le démarrage ! Bien sûr, ce meurtre entre en résonance avec l'actualité, le harcèlement dont sont victimes les femmes, et parfois aussi les coups qu'elles reçoivent. Avec le recul et en écoutant les témoignages de ces époques (le meurtre a eu lieu en 1995), je me rends compte à quel point les années 90 pouvait être violente pour les femmes ou les minorités, est-ce que ça a vraiment changé 20 ans plus tard ? L'auteur jongle entre les années 90 et 2018 nous donnant à voir ces deux visions, qui peuvent aussi être source de révélation. Cette histoire est aussi une manière de s'interroger sur la notion de vérité et ce qu'elle signifie pour chacun d'entre nous (ma vérité n'est pas forcément la vôtre, mais lorsque cela concerne quelqu'un d'incarcéré au nom d'une vérité, cela revêt un autre degré d'importance). Comment être sûr d'une culpabilité, comment relancer une enquête classée… Beaucoup de questions découlent de cette lecture engageante et pleine de suspens !Page turner de Rebecca Makkai qui donne à réfléchir sur ces diverses notions : vérité, culpabilité, regard de la société et violences faites aux femmes. Thalia a été assassinée il y a 20 ans, son meurtrier probable jeté en prison. L'affaire semble a priori résolue et terminée pour tout le monde. Bodie était une camarade de chambre de Thalia, elle est aujourd'hui une jeune femme accomplie, podcasteuse spécialisée dans le true crime, ce qui a fait son succès. Elle revient sur le site du meurtre à la faveur des cours qu'elle doit donner dans l'établissement où s'est produit le meurtre. Ce retour aux sources la fait réfléchir à l'affaire et aux incertitudes qui demeurent après tant d'années la plongeant dans un sentiment étrange entre la culpabilité et la volonté de tirer le voile sur cette affaire… Voilà pour le démarrage ! Bien sûr, ce meurtre entre en résonance avec l'actualité, le harcèlement dont sont victimes les femmes, et parfois aussi les coups qu'elles reçoivent. Avec le recul et en écoutant les témoignages de ces époques (le meurtre a eu lieu en 1995), je me rends compte à quel point les années 90 pouvait être violente pour les femmes ou les minorités, est-ce que ça a vraiment changé...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Peluche0706 03/04/2024
    Elizabeth Kane, alias Bodie, est une podcasteuse de true crime célèbre. On lui propose une mission de 15 jours dans son ancien lycée Grandy, en qualité de professeure pour enseigner l'art du podcast et du cinéma. Elle accepte le job tout en gardant à l'esprit que cette mission va lui faire se remémorer les bons et les moins bons souvenirs de cette époque où elle y était lycéenne elle-même. Elle se fixe comme objectif entre autres de se démontrer à elle-même qu'elle a changé depuis cette période, qu'elle est désormais une femme qui s'assume et qui n'est plus aussi vulnérable qu'elle pouvait l'être étant adolescente. Bodie est restée 4 ans dans ce lycée et vers la fin de son pensionnat, une de ses anciennes colocataires, Thalia, a été retrouvée morte dans la piscine du lycée. le coupable aux yeux de la justice, Omar Evans, était tout trouvé : il a été arrêté et incarcéré très vite. Seulement, des doutes persistent et font encore l'objet d'émissions de télévision, de discussions sur Internet entre enquêteurs amateurs entre autres. Avant de commencer sa nouvelle mission, Bodie elle-même se replonge dans les vidéos diffusées en ligne et finit par se poser des questions. Est-ce qu'Evans avait vraiment un lien avec ce meurtre ? Au-delà des questions que Bodie va se poser à ce sujet, l'intérêt du roman réside essentiellement sur la prise de conscience du rapport homme/femme avant et après le phénomène #metoo. Aux yeux de Bodie, ce qu'elle et ses amies ont vécu au cours de ces années 90 dans ce lycée ne sont plus reconnus aujourd'hui comme bénins, loin de là. Ce qu'elle a pu ressentir à l'époque, et qu'elle ne matérialisait pas avec des mots avec ses amies, c'était une sorte de soumission aux garçons, comme par exemple, les laisser gagner une course pour ne pas les heurter, ou le fait que des brimades, qui semblent de prime abord innocentes, sont de plus en plus difficiles à vivre pour les filles et pourraient s'apparenter aujourd'hui à du harcèlement voire pire. Dans ce roman qui prend son temps, le lecteur est plongé dans une période dans laquelle le concept même de #metoo était inconcevable, car les femmes en général prenaient ces situations comme difficiles mais « normales ». Ce parallèle avec la période actuelle est intéressant car l'autrice critique à certains égards ce mouvement #metoo. N'est-on pas tombé dans l'extrême avec ce mouvement en accusant les hommes comme de potentiels agresseurs « par défaut »? N'y a-t-il pas des situations dans lesquelles des femmes se réfugient à tort dans ce mouvement en pensant sincèrement que des gestes anodins sont de possibles marques d'autorité envers les femmes ? Bodie fait souvent allusion à un ancien professeur et s'adresse à lui directement à plusieurs reprises dans le roman. Ce fil rouge était une vraie motivation à tourner les pages pour connaître le fin mot de l'histoire à ce sujet. L'autrice sait nous tenir en haleine sur tous ces sujets et c'est ce qui fait la force de ce roman. Ce roman donne une vraie occasion de réfléchir sur ce thème qui est complexe, sur fond de nostalgie des années 90 : sans Internet, sans portable, sans réseaux sociaux. En y réfléchissant bien d'ailleurs, si ce meurtre avait eu lieu de nos jours avec tous ces équipements, il aurait été plus facile à résoudre. Mais là n'est pas l'intérêt principal de ce roman, même si j'ai suivi très attentivement l'enquête pour connaître le fin mot de l'histoire. En bref, une belle découverte sur un sujet plus que d'actualité. L'autrice prend son temps, comme pour nous immerger dans l'histoire de ce lycée. En fermant le roman, on quitte à regret cette école… Quoique. Je remercie les Editions Les Escales pour leur confiance. Elizabeth Kane, alias Bodie, est une podcasteuse de true crime célèbre. On lui propose une mission de 15 jours dans son ancien lycée Grandy, en qualité de professeure pour enseigner l'art du podcast et du cinéma. Elle accepte le job tout en gardant à l'esprit que cette mission va lui faire se remémorer les bons et les moins bons souvenirs de cette époque où elle y était lycéenne elle-même. Elle se fixe comme objectif entre autres de se démontrer à elle-même qu'elle a changé depuis cette période, qu'elle est désormais une femme qui s'assume et qui n'est plus aussi vulnérable qu'elle pouvait l'être étant adolescente. Bodie est restée 4 ans dans ce lycée et vers la fin de son pensionnat, une de ses anciennes colocataires, Thalia, a été retrouvée morte dans la piscine du lycée. le coupable aux yeux de la justice, Omar Evans, était tout trouvé : il a été arrêté et incarcéré très vite. Seulement, des doutes persistent et font encore l'objet d'émissions de télévision, de discussions sur Internet entre enquêteurs amateurs entre autres. Avant de commencer sa nouvelle mission, Bodie elle-même se replonge dans les vidéos diffusées en ligne et finit par se poser des questions. Est-ce qu'Evans...
    Lire la suite
    En lire moins
  • alittlemorebooks 24/03/2024
    Bodie Kane anime "Starletfever", un podcast de true crimes à succès. C'est cette réussite professionnelle qui lui vaut d'être invitée à Granby, le lycée huppé où elle était interne, pour donner un cours particulier à quelques élèves. Mais Bodie n'est pas enchantée à l'idée de retourner à Granby : en effet, sa colocataire Thalia y a été sauvagement assassinée. Et lorsque ses élèves décident de choisir le meurtre de Thalia comme axe d'étude, Bodie doit alors se confronter à l'adolescente qu'elle était... J'ai d'abord été déroutée par le style : le livre est construit comme un interrogatoire, Bodie s'interroge elle-même mais interroge surtout celui qu'elle présume coupable, le lecteur étant ainsi accusé du meurtre de Thalia. Il m'a aussi fallu un peu de temps pour me repérer entre les différents élèves, les anciens et les actuels, puisque Bodie alterne les souvenirs avec l'enquête que reprennent ses élèves. Mais une fois ce cap passé, impossible de lâcher le livre, les chapîtres courts sont ultra-efficaces. Alors que l'histoire pourrait en rester à un simple cold case, de très larges thèmes sont abordés au travers du récit de Bodie, à laquelle je me suis particulièrement attachée : l'effet de groupe et le sentiment d'appartenance, le racisme, la justice, qu'elle soit institutionnelle ou publique via les réseaux sociaux, et, certainement le plus important, la violence, en particulier sexuelle, et la libération de la parole grâce à Me Too. Un livre dense donc mais fin d'analyse.Bodie Kane anime "Starletfever", un podcast de true crimes à succès. C'est cette réussite professionnelle qui lui vaut d'être invitée à Granby, le lycée huppé où elle était interne, pour donner un cours particulier à quelques élèves. Mais Bodie n'est pas enchantée à l'idée de retourner à Granby : en effet, sa colocataire Thalia y a été sauvagement assassinée. Et lorsque ses élèves décident de choisir le meurtre de Thalia comme axe d'étude, Bodie doit alors se confronter à l'adolescente qu'elle était... J'ai d'abord été déroutée par le style : le livre est construit comme un interrogatoire, Bodie s'interroge elle-même mais interroge surtout celui qu'elle présume coupable, le lecteur étant ainsi accusé du meurtre de Thalia. Il m'a aussi fallu un peu de temps pour me repérer entre les différents élèves, les anciens et les actuels, puisque Bodie alterne les souvenirs avec l'enquête que reprennent ses élèves. Mais une fois ce cap passé, impossible de lâcher le livre, les chapîtres courts sont ultra-efficaces. Alors que l'histoire pourrait en rester à un simple cold case, de très larges thèmes sont abordés au travers du récit de Bodie, à laquelle je me suis particulièrement attachée : l'effet de groupe et le sentiment d'appartenance, le racisme,...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Les Escales
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !