Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714470874
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm

Je sais pas

Date de parution : 06/10/2016
À cinq ans, on est innocent, dans tous les sens du terme…
 
Une belle journée de sortie des classes qui vire au cauchemar.
Une enfant de cinq ans a disparu.
Que s'est-il passé dans la forêt ? 
À cinq ans, on est innocent, dans tous les sens du terme.
Pourtant, ne dit-on pas qu'une figure d'ange peut cacher un cœur de démon ?
 
EAN : 9782714470874
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Comment Barbara Abel peut-elle inventer des histoires et des personnages aussi pervers, tordus et extrêmes ? Faut-il chercher au fond d'elle-même ?"
ELLE Belgique

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • NancyCeleste Posté le 10 Août 2021
    Lors d'une sortie scolaire en forêt, la petite Emma Verdier, cinq ans, disparaît. Alors que les recherches s'organisent, Mylène Gilmont, son institutrice, part seule en forêt pour essayer de la retrouver. En fin de journée, la petite réapparaît, seule et mutique. Soulagés, Camille et Patrick Verdier récupèrent leur petite fille. Mais l'histoire est loin d'être finie, car l'institutrice de la petite Emma, Mylène n'est pas revenue, est demeure introuvable, leur cauchemar n'est pas terminé… Au fur et à mesure de l'enquête sur les protagonistes, les portraits psychologiques se dessinent, les personnalités s'exacerbent, le caractère de la petite fille se révèle et les « je sais pas » vont mettre tout le monde à cran. Ce roman est un concentré de sentiments divers : mensonges, trahisons, culpabilités, vengeance et secrets. À partir de là, découvertes, surprises et tensions sont au rendez-vous avec des révélations sur les personnages au cours de la lecture. Une fois de plus, c'est un excellent roman de Barbara Abel. Elle nous propose ici un thriller psychologique impliquant une enfant de 5 ans. C'est intéressant d'avoir créé une petite fille aussi étrange pour en faire le pivot de son histoire. Symbole de l'innocence. L'image de l'enfant reflète la naïveté, la... Lors d'une sortie scolaire en forêt, la petite Emma Verdier, cinq ans, disparaît. Alors que les recherches s'organisent, Mylène Gilmont, son institutrice, part seule en forêt pour essayer de la retrouver. En fin de journée, la petite réapparaît, seule et mutique. Soulagés, Camille et Patrick Verdier récupèrent leur petite fille. Mais l'histoire est loin d'être finie, car l'institutrice de la petite Emma, Mylène n'est pas revenue, est demeure introuvable, leur cauchemar n'est pas terminé… Au fur et à mesure de l'enquête sur les protagonistes, les portraits psychologiques se dessinent, les personnalités s'exacerbent, le caractère de la petite fille se révèle et les « je sais pas » vont mettre tout le monde à cran. Ce roman est un concentré de sentiments divers : mensonges, trahisons, culpabilités, vengeance et secrets. À partir de là, découvertes, surprises et tensions sont au rendez-vous avec des révélations sur les personnages au cours de la lecture. Une fois de plus, c'est un excellent roman de Barbara Abel. Elle nous propose ici un thriller psychologique impliquant une enfant de 5 ans. C'est intéressant d'avoir créé une petite fille aussi étrange pour en faire le pivot de son histoire. Symbole de l'innocence. L'image de l'enfant reflète la naïveté, la spontanéité, sans aucune arrière-pensée. Mais Emma ne rentre pas tout à fait dans cette catégorie. Elle a beau avoir que 5 ans, la petite fille Emma est une vraie peste ! Quelle petite fille méchante et calculatrice ! Impossible d'éprouver de l'empathie pour elle. J'ai lu plusieurs romans de l'auteure et je suis toujours étonnée par sa faculté de transformer une histoire et un quotidien banal en une succession de drames terribles, à en faire une situation angoissante et noire dans laquelle on ne sait jamais où l'horreur va s'arrêter. En effet, « Je sais pas » ne déroge pas à la règle. J'ai beaucoup apprécié les similitudes de caractères établies entre la petite Emma et Mylène, son institutrice, très habilement amenées dans un but bien précis qu'on découvre à la fin. En bref, j'ai passé un très bon moment de lecture, « Je sais pas » est un thriller psychologique captivant qui se lit d'une traite. L'écriture est rythmée et rapide, le suspense est maintenu jusqu'à la toute fin du récit. J'ai été tellement prise par l'histoire que je n'ai pas vu le temps passer. Je ne peux que vous conseiller de le lire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • NancyCeleste Posté le 10 Août 2021
    Lors d'une sortie scolaire en forêt, la petite Emma Verdier, cinq ans, disparaît. Alors que les recherches s'organisent, Mylène Gilmont, son institutrice, part seule en forêt pour essayer de la retrouver. En fin de journée, la petite réapparaît, seule et mutique. Soulagés, Camille et Patrick Verdier récupèrent leur petite fille. Mais l'histoire est loin d'être finie, car l'institutrice de la petite Emma, Mylène n'est pas revenue, est demeure introuvable, leur cauchemar n'est pas terminé… Au fur et à mesure de l'enquête sur les protagonistes, les portraits psychologiques se dessinent, les personnalités s'exacerbent, le caractère de la petite fille se révèle et les « je sais pas » vont mettre tout le monde à cran. Ce roman est un concentré de sentiments divers : mensonges, trahisons, culpabilités, vengeance et secrets. À partir de là, découvertes, surprises et tensions sont au rendez-vous avec des révélations sur les personnages au cours de la lecture. Une fois de plus, c'est un excellent roman de Barbara Abel. Elle nous propose ici un thriller psychologique impliquant une enfant de 5 ans. C'est intéressant d'avoir créé une petite fille aussi étrange pour en faire le pivot de son histoire. Symbole de l'innocence. L'image de l'enfant reflète la naïveté, la... Lors d'une sortie scolaire en forêt, la petite Emma Verdier, cinq ans, disparaît. Alors que les recherches s'organisent, Mylène Gilmont, son institutrice, part seule en forêt pour essayer de la retrouver. En fin de journée, la petite réapparaît, seule et mutique. Soulagés, Camille et Patrick Verdier récupèrent leur petite fille. Mais l'histoire est loin d'être finie, car l'institutrice de la petite Emma, Mylène n'est pas revenue, est demeure introuvable, leur cauchemar n'est pas terminé… Au fur et à mesure de l'enquête sur les protagonistes, les portraits psychologiques se dessinent, les personnalités s'exacerbent, le caractère de la petite fille se révèle et les « je sais pas » vont mettre tout le monde à cran. Ce roman est un concentré de sentiments divers : mensonges, trahisons, culpabilités, vengeance et secrets. À partir de là, découvertes, surprises et tensions sont au rendez-vous avec des révélations sur les personnages au cours de la lecture. Une fois de plus, c'est un excellent roman de Barbara Abel. Elle nous propose ici un thriller psychologique impliquant une enfant de 5 ans. C'est intéressant d'avoir créé une petite fille aussi étrange pour en faire le pivot de son histoire. Symbole de l'innocence. L'image de l'enfant reflète la naïveté, la spontanéité, sans aucune arrière-pensée. Mais Emma ne rentre pas tout à fait dans cette catégorie. Elle a beau avoir que 5 ans, la petite fille Emma est une vraie peste ! Quelle petite fille méchante et calculatrice ! Impossible d'éprouver de l'empathie pour elle. J'ai lu plusieurs romans de l'auteure et je suis toujours étonnée par sa faculté de transformer une histoire et un quotidien banal en une succession de drames terribles, à en faire une situation angoissante et noire dans laquelle on ne sait jamais où l'horreur va s'arrêter. En effet, « Je sais pas » ne déroge pas à la règle. J'ai beaucoup apprécié les similitudes de caractères établies entre la petite Emma et Mylène, son institutrice, très habilement amenées dans un but bien précis qu'on découvre à la fin. En bref, j'ai passé un très bon moment de lecture, « Je sais pas » est un thriller psychologique captivant qui se lit d'une traite. L'écriture est rythmée et rapide, le suspense est maintenu jusqu'à la toute fin du récit. J'ai été tellement prise par l'histoire que je n'ai pas vu le temps passer. Je ne peux que vous conseiller de le lire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • NancyCeleste Posté le 10 Août 2021
    Lors d'une sortie scolaire en forêt, la petite Emma Verdier, cinq ans, disparaît. Alors que les recherches s'organisent, Mylène Gilmont, son institutrice, part seule en forêt pour essayer de la retrouver. En fin de journée, la petite réapparaît, seule et mutique. Soulagés, Camille et Patrick Verdier récupèrent leur petite fille. Mais l'histoire est loin d'être finie, car l'institutrice de la petite Emma, Mylène n'est pas revenue, est demeure introuvable, leur cauchemar n'est pas terminé… Au fur et à mesure de l'enquête sur les protagonistes, les portraits psychologiques se dessinent, les personnalités s'exacerbent, le caractère de la petite fille se révèle et les « je sais pas » vont mettre tout le monde à cran. Ce roman est un concentré de sentiments divers : mensonges, trahisons, culpabilités, vengeance et secrets. À partir de là, découvertes, surprises et tensions sont au rendez-vous avec des révélations sur les personnages au cours de la lecture. Une fois de plus, c'est un excellent roman de Barbara Abel. Elle nous propose ici un thriller psychologique impliquant une enfant de 5 ans. C'est intéressant d'avoir créé une petite fille aussi étrange pour en faire le pivot de son histoire. Symbole de l'innocence. L'image de l'enfant reflète la naïveté, la... Lors d'une sortie scolaire en forêt, la petite Emma Verdier, cinq ans, disparaît. Alors que les recherches s'organisent, Mylène Gilmont, son institutrice, part seule en forêt pour essayer de la retrouver. En fin de journée, la petite réapparaît, seule et mutique. Soulagés, Camille et Patrick Verdier récupèrent leur petite fille. Mais l'histoire est loin d'être finie, car l'institutrice de la petite Emma, Mylène n'est pas revenue, est demeure introuvable, leur cauchemar n'est pas terminé… Au fur et à mesure de l'enquête sur les protagonistes, les portraits psychologiques se dessinent, les personnalités s'exacerbent, le caractère de la petite fille se révèle et les « je sais pas » vont mettre tout le monde à cran. Ce roman est un concentré de sentiments divers : mensonges, trahisons, culpabilités, vengeance et secrets. À partir de là, découvertes, surprises et tensions sont au rendez-vous avec des révélations sur les personnages au cours de la lecture. Une fois de plus, c'est un excellent roman de Barbara Abel. Elle nous propose ici un thriller psychologique impliquant une enfant de 5 ans. C'est intéressant d'avoir créé une petite fille aussi étrange pour en faire le pivot de son histoire. Symbole de l'innocence. L'image de l'enfant reflète la naïveté, la spontanéité, sans aucune arrière-pensée. Mais Emma ne rentre pas tout à fait dans cette catégorie. Elle a beau avoir que 5 ans, la petite fille Emma est une vraie peste ! Quelle petite fille méchante et calculatrice ! Impossible d'éprouver de l'empathie pour elle. J'ai lu plusieurs romans de l'auteure et je suis toujours étonnée par sa faculté de transformer une histoire et un quotidien banal en une succession de drames terribles, à en faire une situation angoissante et noire dans laquelle on ne sait jamais où l'horreur va s'arrêter. En effet, « Je sais pas » ne déroge pas à la règle. J'ai beaucoup apprécié les similitudes de caractères établies entre la petite Emma et Mylène, son institutrice, très habilement amenées dans un but bien précis qu'on découvre à la fin. En bref, j'ai passé un très bon moment de lecture, « Je sais pas » est un thriller psychologique captivant qui se lit d'une traite. L'écriture est rythmée et rapide, le suspense est maintenu jusqu'à la toute fin du récit. J'ai été tellement prise par l'histoire que je n'ai pas vu le temps passer. Je ne peux que vous conseiller de le lire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • key84 Posté le 21 Juillet 2021
    Deuxième plongée dans l'univers de Barbara Abel et encore une fois je suis conquise. L'auteure belge a l'art et la manière de partir d'une situation tout à fait possible et imaginable pour nous entraîner dans les tréfonds de l'âme humaine et toute sa psychologie. Des retournements de situations en veux tu en voilà, des personnages énigmatiques ... De quoi nous fournir un livre difficile à lâcher.
  • key84 Posté le 21 Juillet 2021
    Deuxième plongée dans l'univers de Barbara Abel et encore une fois je suis conquise. L'auteure belge a l'art et la manière de partir d'une situation tout à fait possible et imaginable pour nous entraîner dans les tréfonds de l'âme humaine et toute sa psychologie. Des retournements de situations en veux tu en voilà, des personnages énigmatiques ... De quoi nous fournir un livre difficile à lâcher.
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.