Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714474049
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm

La Symphonie du hasard - Livre 3

Chloé ROYER (Traducteur)
Date de parution : 03/05/2018
« Une fresque haletante. Unissant petite et grande histoire, autobiographie et fiction, Douglas Kennedy réussit une fresque sociale et familiale pleine de trahisons, de mensonges et de culpabilité. »
Christine Ferniot, Télérama
 
On ne peut jamais vraiment prévoir l’avenir ni savoir ce qui nous attend. On peut échafauder des projets, entretenir des espoirs. Mais la symphonie du hasard égrène toujours ses notes, et ses variations incessantes nous rappellent que tout ce que la vie a d’intéressant, de bon, de merveilleux, sera éternellement... On ne peut jamais vraiment prévoir l’avenir ni savoir ce qui nous attend. On peut échafauder des projets, entretenir des espoirs. Mais la symphonie du hasard égrène toujours ses notes, et ses variations incessantes nous rappellent que tout ce que la vie a d’intéressant, de bon, de merveilleux, sera éternellement contrebalancé par le mauvais, le tragique, l’effroyable. C’est le prix à payer pour ce cadeau extraordinaire qui nous est fait : l’absence de certitudes… Sinon celle, absolue, que la présence de chacun de nous dans cet espace grand ouvert touchera un jour à sa fin.
Mais pour ceux d’entre nous qui sont toujours là, sur le chemin, que dire de ce qui nous attend ? Quels mots suffiraient à résumer ce qui s’étend devant nous ?


« Douglas Kennedy brosse un remarquable portrait de femme en explorant avec acuité l’Amérique des années 1970, où les forces de la liberté et de la contestation se heurtent à celles du racisme, du sexisme, de l’homophobie et de la corruption. »
Minh Tran Huy, Madame Figaro

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714474049
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm
Belfond

Ils en parlent

« Génie de la psychologie féminine, Douglas Kennedy parvient à décrire nos sentiments les plus intimes. » 
FLAIR (Belgique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sandrinecarloni Posté le 19 Mai 2020
    Quel plaisir de retrouver Douglas Kennedy sur l'ensemble de cette Saga ! Amateur de l'auteur, si bous ne l'avez pas encore lu, je vous la recommande. Trois volumes qui se lisent en un rien de temps. Ils sont tous les trois comme une conversation avec un viel ami. Foncez !
  • LMFML Posté le 24 Mars 2020
    Comme toujours, Douglas Kennedy nous emmène de façon flamboyante dans l'univers de ses personnages, avec finesse et justesse… L'intérêt de cette saga est la traversée de presque 30 ans de la vie de son personnage principal, Alice, avec ses rebondissements, terribles parfois, ses tragédies et l'avancée d'une vie passionnante et tragique qui ne peut que faire écho en nous.
  • colibry Posté le 8 Février 2020
    Troisième opus de la symphonie du hasard. Trois tomes qui forment une ode à la vie, à la résilience. Un rappel de l'importance d'être soi-même, toujours.
  • LolaR Posté le 22 Décembre 2019
    Cette trilogie , avec des hautes et des bas, est tout de même interessante, elle permet, entre autres, de rafraîchir notre mémoire sur des pages importantes de l'histoire ( Etats-Unis, Chili, Irlande) Le côté romanesque nous prend aux tripes dès le début et concernant le personnage féminin, le ton est vrai, juste et plein de tendresse. Il confirme, une fois de plus, l'indéniable côté féminin de ce grand écrivain, qui nous autorise nous ses fidèles lectrices, à affirmer qu'à l'aimer nous avons bien raison.Les trois volumes se lisent d'une traite avec bonheur, tristesse et aussi larmes et en lisant la dernière page on éprouve juste la terrible frustration de ne pas poursuivre encore un bout de chemin avec ces personnages, qui au fil des pages sont devenus si chers à nos coeurs.
  • Lalivrophile Posté le 23 Octobre 2019
    J'ai préféré cette troisième partie à la précédente. Ici, la narratrice ne m'a pas cassé les pieds, j'ai compris ses choix, ses craintes, ses hésitations... Je l'ai trouvée plus nuancée, moins égoïste, moins prompte à juger tout en n'étant pas irréprochable. Par exemple, elle souffre de ce que lui fait sa mère, mais ne décide pas d'exclure cette dernière de sa vie. Tout au long de cette partie, Alice m'a semblé faire ce qu'elle pouvait avec les cartes qu'elle avait. Encore une fois, j'ai été plus indulgente envers sa mère qu'envers son père. Sa mère reconnaît ses torts, finit par trouver le courage de faire quelque chose, est prudente lorsqu'il s'agit de prendre une certaine décision... Le père d'Alice ne cesse de dire et faire des choses répréhensibles, son repentir est toujours grandiloquent, et sonne faux. Il se fustige à grand renfort de mots très durs et de grosses larmes, ce qui ne l'empêche pas de recommencer à dire et faire d'autres choses répréhensibles, et à refuser vertement les conseils... [...] Lire la suite sur:

les contenus multimédias

Toute l'actualité de Douglas Kennedy
Suivez votre auteur préféré au fil de ses nouveaux romans.

Lisez maintenant, tout de suite !