Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265117815
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 552
Format : 140 x 210 mm

Luca

Collection : Fleuve noir
Date de parution : 02/05/2019
"Un suspens insoutenable." Bernard Lehut, RTL

"Passionnant autant que terrifiant." Christine Oddo, ELLE

"Brillant, ce roman se dévore." Sandrine Bajos, Le Parisien

"A couper le souffle." Adeline Fleury, Le Parisien Week-End

« Existe-t-il encore un jardin secret
que nous ne livrions pas aux machines ? »

 
Partout, il y a la terreur.
Celle d’une jeune femme dans une chambre d’hôtel...
"Un suspens insoutenable." Bernard Lehut, RTL

"Passionnant autant que terrifiant." Christine Oddo, ELLE

"Brillant, ce roman se dévore." Sandrine Bajos, Le Parisien

"A couper le souffle." Adeline Fleury, Le Parisien Week-End

« Existe-t-il encore un jardin secret
que nous ne livrions pas aux machines ? »

 
Partout, il y a la terreur.
Celle d’une jeune femme dans une chambre d’hôtel sordide, ventre loué à prix d’or pour couple en mal d’enfant, et qui s’évapore comme elle était arrivée.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un corps mutilé qui gît au fond d’une fosse creusée dans la forêt.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un homme qui connaît le jour et l’heure de sa mort.
 
Et puis il y a une lettre, comme un manifeste, et qui annonce le pire.
S’engage alors, pour l’équipe du commandant Sharko, une sinistre course contre la montre.
C’était écrit : l’enfer ne fait que commencer.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265117815
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 552
Format : 140 x 210 mm
Fleuve éditions

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • nath59 Posté le 11 Février 2020
    Difficile de mettre un avis sur ce roman. Assez déçue, je dois l'avouer. Une 1ère partie intéressante, angoissante ; et on bascule d'un coup dans des sujets mille fois abordés. L'histoire devient brouillonne, confuse, sans intérêt. Je ne trouve plus aucun charme aux deux protagonistes principaux, à savoir Lucie, qui devient terne, presque invisible, et un Sharko, à la limite du gros beauf myso, une vraie caricature. Qu'en est-il des romans captivants que Monsieur THILLIEZ écrivait il y a encore peu???...
  • loeilnoir Posté le 29 Janvier 2020
    Grand moment que de retrouver le duo de flics tourmentés Sharko/Hennebelle, mais alors que ces deux là semblent ne plus avoir de secrets pour nous, gravitent autour d'eux des personnages qui en ont encore sous le chapeau... Vivre avec ses traumatismes sera la thématique récurrente qui unie ces personnages : Nicolas Bellanger que l'on retrouve quatre ans après la mort de Camille tuée dans des circonstances atroces... et une nouvelle recrue avec qui il fera équipe : l'intrigante et efficace Audra Spick, touchée par l'attentat de Nice... Des personnages tout en douleur pourtant toujours portés par une force et une volonté exemplaires... Ouvrir un livre de Franck Thilliez c'est s'assurer de passer de très mauvais moments... il faut en être conscient et accepter d'entrer dans un de ses romans en connaissance de cause... L'auteur a t-il une imagination débordante ? Oui, assurément, toutefois sa technique est bien rodée : comme à son habitude, il choisit un thème scientifique actuel (ici le transhumanisme), le décortique et en tire toutes les dérives possibles, le pire de la noirceur humaine ou comment transformer les progrès de la science en déchéance de l'humanité. Franck Thilliez n'a pas son pareil pour créer des atmosphères... Grand moment que de retrouver le duo de flics tourmentés Sharko/Hennebelle, mais alors que ces deux là semblent ne plus avoir de secrets pour nous, gravitent autour d'eux des personnages qui en ont encore sous le chapeau... Vivre avec ses traumatismes sera la thématique récurrente qui unie ces personnages : Nicolas Bellanger que l'on retrouve quatre ans après la mort de Camille tuée dans des circonstances atroces... et une nouvelle recrue avec qui il fera équipe : l'intrigante et efficace Audra Spick, touchée par l'attentat de Nice... Des personnages tout en douleur pourtant toujours portés par une force et une volonté exemplaires... Ouvrir un livre de Franck Thilliez c'est s'assurer de passer de très mauvais moments... il faut en être conscient et accepter d'entrer dans un de ses romans en connaissance de cause... L'auteur a t-il une imagination débordante ? Oui, assurément, toutefois sa technique est bien rodée : comme à son habitude, il choisit un thème scientifique actuel (ici le transhumanisme), le décortique et en tire toutes les dérives possibles, le pire de la noirceur humaine ou comment transformer les progrès de la science en déchéance de l'humanité. Franck Thilliez n'a pas son pareil pour créer des atmosphères glauques, cauchemardesques et diablement intrigantes, inspirant au lecteur avide une terreur pure... Si j'étais franchement volontaire pour suivre Lucie dans cette maison abandonnée au milieu de nulle part dans la lande bretonne, je l'étais beaucoup moins pour escorter Audra dans les profondeurs de l'Hydre, mais quand il faut y aller, il faut y aller... A l'instar des membres du clan, Monsieur Thilliez a l'art et la manière de faire de ses lecteurs des victimes consentantes... J'ai pour habitude pour chacun des livres que je lis de cet auteur, de chercher dans son sillage des infos sur Internet sur les nombreux sujets abordés (n'étant pas une scientifique la plupart me sont méconnus mais ainsi présentés je les trouve très intéressants...) le but étant de savoir si tout cela existe vraiment (une Implant Party par exemple...). A l'image de l'évolution très rapide des nouvelles technologies, Franck Thilliez utilise de multiples références, évoque sans cesse de nouveaux sujets pour former plus qu'un thriller mais un véritable témoignage du monde dans lequel nous vivons. A la question "Que va inventer Franck Thilliez dans son prochain livre ?", la réponse est Rien car rien dans ses romans n'est invention, tout est basé sur la réalité et c'est ce qui rend ses livres véritablement terrifiants. Comment savoir si quelque part la limite n'a pas été franchie et si non pour combien de temps encore? Alors accrochons-nous et puisons les quelques notes d'humanité prodiguée par les membres de l'équipe Sharko car ce livre grandiose est d'un pessimisme hors-norme.
    Lire la suite
    En lire moins
  • stephanieplaisirdelire Posté le 25 Janvier 2020
    Franck Thilliez possède une narration fluide, entraînante et addictive. Ses mots, tout en étant précis et pointus (en particuliers lorsque les explications relèvent de la science ou d’autres domaines spécifiques), restent bien choisis et à la portée de tous. Ses explications sont intelligibles, sans longueur et surtout offrent une compréhension poussée des faits. Il place justement ces faits dans un contexte qui s’appuie sur la réalité et sur des éléments véridiques qui ont marqué l’actualité, permettant d’ancrer le récit dans une forme de véracité (d’autant que chaque événement est situé de manière précise géographiquement) et accentuant ainsi l’inquiétude. Même si on est là assez proche de la science-fiction, à l’image d’un épisode de Black Miror), on s’interroge naturellement sur la menace des réseaux sociaux (jouant sur le libre arbitre, manipulant plus l’esprit, la pensée et les choix plutôt qu’ils n’informent et n’ouvrent sur le monde), de la médiatisation massive et violente, des nouvelles technologies, des manipulations génétiques (embryonnaire et du vivant), de la rapidité de progression des objets connectés…et tellement plus encore.............................
  • Ana_Books Posté le 24 Janvier 2020
    Toujours aussi fascinée par l'écriture de cet auteur qui a l'art d'imbriquer les histoires les unes dans les autres mais là, le frisson des débuts n'était pas présent. Le livre reste très bon et l'histoire intéressante - on sent le questionnement sur l'avenir de l'humanité et de la Terre - mais il sent aussi un peu le déjà-vu avec les expériences en tous genres et autres déviances lues et relues au fil des aventures de notre couple de policiers préféré.
  • Ptitgateau Posté le 20 Janvier 2020
    C'est avec un plaisir certain que je retrouve mes potes du 36 rue du Bastion, dit désormais "le Bastion", où, semble-t-il, ils sont mieux installés qu'au légendaire quai des orfèvres. Toujours d'effroyables meurtres, les criminels ne se contentant pas de tirer ou de poignarder, ce serait déprimant, non, ils découpent, lacèrent, scarifient, sacrifient, reproduisent de cruels mythes antiques et... nouveauté (vive le crispr cas9 qui nous apporte tant de possibilités pour la rédaction de thrillers à la Thilliez), de la manipulation génétique, des mutations en tous genres, de l'intelligence artificielle, de la technologie de pointe arrivée tout droit de la silicon Valley, miaaammmm ! du grand Thilliez ! Je ne comprends toujours pas comment je peux lire de telle horreurs sans faire des cauchemars. Je me suis bien éclatée, sauf dans certains passages où il est question de chiens, là je me suis sentie très touchée... voilà ! Qu'allez-vous penser de Ptitgateau quand même ! On peut découper les bonhommes en morceaux, mais dès qu'il est question de la gent canine, ben y a plus de Ptitgateau ! J'ai beaucoup aimé cette enquête liée à non pas un, mais des criminels, un peu comme ces missiles à tête multiples qui libèrent... C'est avec un plaisir certain que je retrouve mes potes du 36 rue du Bastion, dit désormais "le Bastion", où, semble-t-il, ils sont mieux installés qu'au légendaire quai des orfèvres. Toujours d'effroyables meurtres, les criminels ne se contentant pas de tirer ou de poignarder, ce serait déprimant, non, ils découpent, lacèrent, scarifient, sacrifient, reproduisent de cruels mythes antiques et... nouveauté (vive le crispr cas9 qui nous apporte tant de possibilités pour la rédaction de thrillers à la Thilliez), de la manipulation génétique, des mutations en tous genres, de l'intelligence artificielle, de la technologie de pointe arrivée tout droit de la silicon Valley, miaaammmm ! du grand Thilliez ! Je ne comprends toujours pas comment je peux lire de telle horreurs sans faire des cauchemars. Je me suis bien éclatée, sauf dans certains passages où il est question de chiens, là je me suis sentie très touchée... voilà ! Qu'allez-vous penser de Ptitgateau quand même ! On peut découper les bonhommes en morceaux, mais dès qu'il est question de la gent canine, ben y a plus de Ptitgateau ! J'ai beaucoup aimé cette enquête liée à non pas un, mais des criminels, un peu comme ces missiles à tête multiples qui libèrent d'autres missiles, ce qui duplique les énigmes et les recherches, amène le Bastion à travailler en équipes séparées ce qui entretient incontestablement le suspens. Bref, super roman, Sharko s'efface légèrement, Lucie fait son travail, Nicolas agit et fait évoluer sa personne, décidé à résoudre ses problèmes personnels, ce qui amène le lecteur à penser qu'il est évident que de prochaines aventures se profilent. Une petite nouvelle prometteuse : Audra Spick, intrépide et persévérante qui apporte du sang neuf dans notre équipe. Mon seul regret ? Avoir terminé ce roman et devoir attendre le prochain !
    Lire la suite
    En lire moins
Retenez votre souffle avec la newsletter Franck Thilliez !
Attention, vous allez adorer avoir peur…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Par Lisez

    Héros enquêteurs : 10 séries de romans policiers à se mettre sous la dent

    Qu'ils travaillent seuls ou en équipe, ces enquêteurs partagent tous un point commun : ils sont des héros récurrents, des protagonistes que le lecteur prend plaisir à retrouver de livre en livre. De Myron Bolitar au duo Sharko/Hennebelle, focus sur ces fins limiers qui ne reculent devant rien pour résoudre les crimes les plus sordides et dont on attend avec impatience les prochaines aventures. 

    Lire l'article
  • Par Lisez

    Le Noël des auteurs : 5 questions délicieusement festives à Franck Thilliez

    Tout au long du mois de décembre, Lisez interroge les auteurs sur leur rapport à Noël. Franck Thilliez est l'un des maîtres du thriller français. Cette année, il a publié Luca aux éditions Fleuve, un roman au suspense insoutenable qui réunit son célèbre couple de flics, Sharko et Hennebelle. Preuve que les auteurs de romans policiers savent aussi se montrer tendres, Franck Thilliez nous parle de Tino Rossi et d'un drôle d'alien prénommé E.T.

    Lire l'article