Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782355847301
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 140 x 200 mm
Nos vies en flammes
Fabrice Pointeau (traduit par)
Date de parution : 20/01/2022
Éditeurs :
Sonatine

Nos vies en flammes

Fabrice Pointeau (traduit par)
Date de parution : 20/01/2022
Plus déchirant et noir que jamais, le nouveau roman de David Joy.
Veuf et retraité, Ray Mathis mène une vie solitaire dans sa ferme des Appalaches. Dans cette région frappée par la drogue, la misère sociale et les incendies ravageurs, il contemple... Veuf et retraité, Ray Mathis mène une vie solitaire dans sa ferme des Appalaches. Dans cette région frappée par la drogue, la misère sociale et les incendies ravageurs, il contemple les ruines d’une Amérique en train de sombrer. Le jour où un dealer menace la vie de son fils, Ray... Veuf et retraité, Ray Mathis mène une vie solitaire dans sa ferme des Appalaches. Dans cette région frappée par la drogue, la misère sociale et les incendies ravageurs, il contemple les ruines d’une Amérique en train de sombrer. Le jour où un dealer menace la vie de son fils, Ray se dit qu’il est temps de se lever. C’est le début d’un combat contre tout ce qui le révolte. Avec peut-être, au bout du chemin, un nouvel espoir.

Au sommet de son art, David Joy nous offre avec Nos vies en flammes une oeuvre magistrale. Après Ce lien entre nous (2020), unanimement salué par la critique et les libraires, il nous prouve une fois de plus l’étendue de son talent.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355847301
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 140 x 200 mm

Ils en parlent

« Un roman splendide et sans pitié qui dépeint une région bénie par la nature mais vouée à la désolation. »
The New York Times
« Un roman des Appalaches aussi noir que flamboyant. »
The Huffington Post
« Une oeuvre d'une tendresse déchirante sur les vies déchues et les espoirs perdus »
Le Monde

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sayuki74 Posté le 11 Mai 2022
    Après Stephen Markley, encore un gros coup de cœur pour un écrivain américain. Je découvre David Joy avec ce roman et je vais m’empresser de lire ses autres romans. Nos vies en flammes est un roman très sombre mais il y a tout de même une belle lueur au bout du chemin. C’est un suspense haletant du début à la fin Un univers tragique et envoûtant avec ces incendies qui semblent consumer aussi bien la forêt que les êtres, porté par une très belle écriture. Il faut s’accrocher face à tant de misère, d’injustice et un tel sentiment d’impuissance. Il en faut de la rage. Mention spéciale pour le magnifique personnage de Ray, si attachant et son combat pour sauver son garçon. La fin du roman est très émouvante et très apaisée.
  • Fanvin54 Posté le 8 Mai 2022
    Les Appalaches. Une nature grandiose, malheureusement victime de terribles incendies. Et une région gangrenée par la drogue, mais aussi la violence et la pauvreté... Tout ceci constitue la trame de fond de ce superbe roman noir signé David Joy, duquel émerge un formidable personnage, Ray Mathis. Un veuf vivant avec pour seule compagnie sa chienne aveugle, Tommy Two-Ton. Il a certes encore un fils, Ricky, mais ce dernier est un junkie de la pire espèce. A la mort de ce dernier, Ray opte pour la radicalité, se décidant à affronter le dealer de son fils... Comment imaginer qu'une région aussi sublime puisse à ce point être pourrie par la violence et les trafics ? Le contraste est saisissant, et le récit vous laisse pantois. La postface écrite par l'auteur lui-même, article paru initialement dans la revue America, est à ce titre sidérante, décrivant dans le détail ce que l'on nomme la crise des opioïdes, et son lot de décès...
  • VALENTYNE Posté le 30 Avril 2022
    LC avec Bellonzo 🙂 Ce livre est à la fois enthousiasmant et déprimant. Enthousiasmant pour la qualité de l’écriture et de la réflexion de cet écrivain, déprimant sur le fonds. Commençons donc par le fonds pour évacuer ce qui m’a déprimée : l’action se passe aux États-Unis dans les Appalaches, tout près d’une réserve Cherokee. Ce coin est très pauvre, il est de plus ravagé par les incendies de plus en plus nombreux, par-dessus cette calamité « naturelle » la population n’a pas beaucoup d’espoir et les jeunes tombent rapidement dans la drogue. Le fils Ricky est toxicomane depuis une vingtaine d’années (il a maintenant 40 ans). Son père Raymond lui sauve une dernière fois la mise car il doit 10 000 dollars à un chef de gang. Côté passionnant je n’ai pas lâché ce livre une seconde car l’auteur sait maintenir à la fois le suspense pour ses personnages et aussi les rendre sympathique (même si de nombreux personnages sont des drogués notoires). Les personnages secondaires sont également bien campés qu’il s’agisse d’un des flics infiltré pour essayer de démontrer ce trafic de drogue, de Denny, un indien lui aussi esclave de l’héroïne, d’une des amies de Raymond, flic également, qui essaye de... LC avec Bellonzo 🙂 Ce livre est à la fois enthousiasmant et déprimant. Enthousiasmant pour la qualité de l’écriture et de la réflexion de cet écrivain, déprimant sur le fonds. Commençons donc par le fonds pour évacuer ce qui m’a déprimée : l’action se passe aux États-Unis dans les Appalaches, tout près d’une réserve Cherokee. Ce coin est très pauvre, il est de plus ravagé par les incendies de plus en plus nombreux, par-dessus cette calamité « naturelle » la population n’a pas beaucoup d’espoir et les jeunes tombent rapidement dans la drogue. Le fils Ricky est toxicomane depuis une vingtaine d’années (il a maintenant 40 ans). Son père Raymond lui sauve une dernière fois la mise car il doit 10 000 dollars à un chef de gang. Côté passionnant je n’ai pas lâché ce livre une seconde car l’auteur sait maintenir à la fois le suspense pour ses personnages et aussi les rendre sympathique (même si de nombreux personnages sont des drogués notoires). Les personnages secondaires sont également bien campés qu’il s’agisse d’un des flics infiltré pour essayer de démontrer ce trafic de drogue, de Denny, un indien lui aussi esclave de l’héroïne, d’une des amies de Raymond, flic également, qui essaye de venir en aide à Raymond. En conclusion une sensation d’un monde qui s’effondre ou plutôt qui part en flammes… L’auteur dédicace ce livre à Ron Rash, auteur que j’apprécie énormément.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ysadel2 Posté le 29 Avril 2022
    Merci aux éditions Sonatines et à Netgalley pour l'envoi de ce roman. Ray Mathis, veuf, retraité, vit paisible dans sa maison avec sa chienne. Maison qui est régulièrement visitée et vidée de tout ce qui peut se revendre par son fils Ricky. Ricky est un junkie et Ray le sait mais fatigué d'essayer de le sortir de cet enfer, il laisse faire. Jusqu'au jour où Ray reçoit un appel et un inconnu lui demande de régler les dix mille dollars que Ricky doit à son dealer. En retrouvant Ricky et après s'être démuni de ses derniers dollars, Ray est obligé de l'emmener à l'hôpital tellement le passage à tabac de ses créanciers l'a abimé. Pourtant même quand la police vient l'interroger Ray ne dit rien. Lorsque Ricky rentre à la maison, Ray appelle un médecin qui prescrit quelques médicaments pour aider le sevrage. Le lendemain, constatant que Ricky à ""avalé" toute la boite, Ray voit rouge et le met dehors avec ordre de ne plus revenir. Ricky part rejoindre ses amis junkies. Pendant ce temps Rodriguez, un flic infiltré, très borderline attend l'aval de sa hiérarchie pour faire tomber des têtes. Roman noir, sociétal, qui traite de la difficulté d'être parents, de la pauvreté, de la dépendance à la drogue et... Merci aux éditions Sonatines et à Netgalley pour l'envoi de ce roman. Ray Mathis, veuf, retraité, vit paisible dans sa maison avec sa chienne. Maison qui est régulièrement visitée et vidée de tout ce qui peut se revendre par son fils Ricky. Ricky est un junkie et Ray le sait mais fatigué d'essayer de le sortir de cet enfer, il laisse faire. Jusqu'au jour où Ray reçoit un appel et un inconnu lui demande de régler les dix mille dollars que Ricky doit à son dealer. En retrouvant Ricky et après s'être démuni de ses derniers dollars, Ray est obligé de l'emmener à l'hôpital tellement le passage à tabac de ses créanciers l'a abimé. Pourtant même quand la police vient l'interroger Ray ne dit rien. Lorsque Ricky rentre à la maison, Ray appelle un médecin qui prescrit quelques médicaments pour aider le sevrage. Le lendemain, constatant que Ricky à ""avalé" toute la boite, Ray voit rouge et le met dehors avec ordre de ne plus revenir. Ricky part rejoindre ses amis junkies. Pendant ce temps Rodriguez, un flic infiltré, très borderline attend l'aval de sa hiérarchie pour faire tomber des têtes. Roman noir, sociétal, qui traite de la difficulté d'être parents, de la pauvreté, de la dépendance à la drogue et de la difficulté de l'éradiquer. Récit très dur mais qui décrit parfaitement cette partie sombre de l'Amérique. Bon moment de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Marymay Posté le 27 Avril 2022
    J’ai eu un peu de mal à lire cette histoire. Les phrases, parfois maladroites, heurtent, cassent le rythme de la lecture. C’est peut-être dû à la traduction… Peut-être aussi est-ce le fait qu’au début, je confondais les personnages entre Rod, Rick, Ray (bon, c’est un roman américain !). Ca sent le vécu, c’est rugueux, mais j’ai eu des difficultés à m’attacher aux personnages. En revanche, la postface est édifiante. David Joy nous raconte les Appalaches et son peuple ravagé par les feux mais aussi par la drogue. Les laboratoires, sans scrupules, balancent leur poison à cette population sans voix. David Joy en parle et dénonce et il a raison. Je pense que c’est le but de ce roman en fait.
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Sonatine

    David Joy présente : S. A. Cosby !

    Avec ses pneus fumants et ses moteurs vrombissant dans la lueur des gyrophares, Les Routes oubliées nous entraîne à tombeau ouvert dans une intrigue qui tient autant du thriller effréné que du polar rural. Son auteur, S. A. Cosby, est un pur produit du Sud. Il y a peu, j’ai eu l’occasion de discuter avec lui de son roman et de ce que cela signifie d’être un écrivain noir qui tente de saisir l’expérience rurale du Sud d’aujourd’hui.

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    Quais du polar : nos auteurs invités

    Avis aux amateurs de romans noirs et de thriller ! Du 1e au 3 avril, rendez-vous à Lyon pour la 18e éditions du festival Quais du polar. À cette occasion, retrouvez les derniers romans de tous nos auteurs invités.

    Lire l'article