Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782355842450
Code sériel : 123
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 656
Format : 140 x 220 mm
Passé imparfait
Jean Szlamowicz (traduit par)
Date de parution : 15/05/2014
Éditeurs :
Sonatine
En savoir plus

Passé imparfait

Jean Szlamowicz (traduit par)
Date de parution : 15/05/2014
Avec toute la grâce, l’humour et l’intelligence des meilleurs romanciers d’outre-Manche, le créateur de Downton Abbey nous propose un voyage passionnant dans la haute société anglaise.
 
Lorsque commence cette histoire, le narrateur est sans nouvelles de Damien Baxter depuis près de quarante ans. Inséparables durant leurs études à Cambridge, leur indéfectible amitié s’est muée en une... Lorsque commence cette histoire, le narrateur est sans nouvelles de Damien Baxter depuis près de quarante ans. Inséparables durant leurs études à Cambridge, leur indéfectible amitié s’est muée en une haine féroce, suite à de mystérieux événements survenus lors de vacances au Portugal en 1970. Aussi, le jour où notre... Lorsque commence cette histoire, le narrateur est sans nouvelles de Damien Baxter depuis près de quarante ans. Inséparables durant leurs études à Cambridge, leur indéfectible amitié s’est muée en une haine féroce, suite à de mystérieux événements survenus lors de vacances au Portugal en 1970. Aussi, le jour où notre homme reçoit une invitation de Damien, la surprise est-elle de taille. Après des retrouvailles déconcertantes dans un magnifique manoir de la campagne anglaise où Damien vit seul, entouré de son personnel, ce dernier fait à son invité une révélation inattendue : il est atteint d’une maladie incurable et n’a pas d’héritier à qui léguer son immense fortune. À moins que... Quelques années auparavant, une femme lui a adressé une lettre anonyme dans laquelle elle prétendait qu’il était le père de son enfant. Une femme rencontrée entre 1968 et 1970. Damien propose alors à notre héros de partir à la recherche de ses anciennes conquêtes, cinq jeunes filles de bonne famille que les deux amis ont fréquentées dans le Londres des Swinging Sixties. C’est le début d’un voyage vers un passé plein de fantômes, de secrets et de révélations surprenantes.
 
Retraçant l’évolution de la haute société anglaise depuis la fin des années 1960, Julian Fellowes dresse le tableau d’une classe et d’un pays en pleine mutation. Il nous offre surtout un personnage inoubliable qui, au rythme de révélations qui le bouleverseront tout autant que le lecteur, va peu à peu prendre conscience que si les temps ont changé, lui aussi.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355842450
Code sériel : 123
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 656
Format : 140 x 220 mm
Sonatine
En savoir plus

Ils en parlent

Drôle, poignant, fascinant et bouleversant à la fois, ce roman d’une intelligence et d’une émotion rares est à coup sûr l’un des meilleurs livres de l’année ! 
The Sunday Express

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Davpunk Posté le 29 Mars 2022
    Connu pour être le créateur de Dowtown Abbey, Julian Fellowes a aussi écrit quelques romans. Tel que ce « Passé Imparfait », bon roman dans un genre pas si éloigné… Lorsque le narrateur reçoit une invitation de Damian Baxter, il est surpris. Ce dernier est mourrant, et ils furent ami dans les années 60, avec la haute bourgeoisie du moment. Damian a, depuis, construit une fortune; Le narrateur est devenu un auteur un peu reconnu. Mais ils se sont brouillés; Cependant, Damian lui demande d’enquêter sur une lettre qu’il a reçu, laissant entendre qu’il serait pére. Il va demander au narrateur de retrouvé 6 femmes qui pourraient être la mére pour pouvoir léguer sa fortune à son enfant… Un pitch qui, par certain aspect, peut rappeler la série de Fellowes : Aristocratie anglaise, sixties, et secrets. De quoi lancer une enquête qui amenera a narrateur a redécouvrir sa propre adolescence, tout en ayant un autre point de vue sur celle de Damian, mais aussi de ses « amis » de l’époque. L’occasion de rassembler les informations, de reconstruire la vérité, tout en distillant au lecteur des informations sur cette période. Alors oui, la longueur de l’ensemble pose quelque problémes, notamment en terme... Connu pour être le créateur de Dowtown Abbey, Julian Fellowes a aussi écrit quelques romans. Tel que ce « Passé Imparfait », bon roman dans un genre pas si éloigné… Lorsque le narrateur reçoit une invitation de Damian Baxter, il est surpris. Ce dernier est mourrant, et ils furent ami dans les années 60, avec la haute bourgeoisie du moment. Damian a, depuis, construit une fortune; Le narrateur est devenu un auteur un peu reconnu. Mais ils se sont brouillés; Cependant, Damian lui demande d’enquêter sur une lettre qu’il a reçu, laissant entendre qu’il serait pére. Il va demander au narrateur de retrouvé 6 femmes qui pourraient être la mére pour pouvoir léguer sa fortune à son enfant… Un pitch qui, par certain aspect, peut rappeler la série de Fellowes : Aristocratie anglaise, sixties, et secrets. De quoi lancer une enquête qui amenera a narrateur a redécouvrir sa propre adolescence, tout en ayant un autre point de vue sur celle de Damian, mais aussi de ses « amis » de l’époque. L’occasion de rassembler les informations, de reconstruire la vérité, tout en distillant au lecteur des informations sur cette période. Alors oui, la longueur de l’ensemble pose quelque problémes, notamment en terme d’émition. Trop diluée, elle peine parfois à se déployer comme on l’attendrait. Mais cela n’empêche pas le roman de se montrer intéressant, et au lecteur de suivre l’histoire avec une vraie envie d’en découvrir les tenants et aboutissants. L’écriture de Fellowes est riche. Riche de termes et de connaissances de son sujet, mais aussi riche dans le sens bourgeois. On sent que le bonhomme connait le milieu, ce qu’il confirme d’ailleurs. Il en vient, il l’a vécu, et il peut donc en parler avec la certitude du juste. Il le fait et propose donc un livre franchement prenant, à défaut d’être marquant à vie…
    Lire la suite
    En lire moins
  • allyx76 Posté le 17 Janvier 2022
    Un roman que j'ai aimé, autant pour l'intrigue que pour l'immersion au sein de l'aristocratie anglaise des années 1960-1970. L'auteur reçoit une lettre d'un ami mourant perdu de vue depuis 40 ans : il lui demande de reprendre contact avec leurs amies de l'époque : l'une d'entre elles est la mère de son unique enfant, dont il souhaite faire son héritier. C'est l'occasion pour l'auteur de sonder les effets du temps qui passe, nos espoirs, nos envies, de les confronter à la dure réalité, les échecs, les désillusions.
  • MissMeteo Posté le 14 Août 2021
    Tout d ' abord, parlons franchement : Ce roman de 646 pages pourra sembler parfois "longuet" à nombre d ' entre vous.Cette succession de bals, de réceptions, de descriptions d' univers si éloignés du commun des mortels, de demeures prestigieuses, toilettes de prix, de relations amoureuses, de considérations hautaine ou admiratives du rang social de cette gentry dorée , peut sembler répétitive...et sans grand intérêt.. à moins que , comme moi, on y éprouve une certaine fascination pour ce monde si renfermé sur lui même, ce milieu si codé qui ne semble avoir pour but que sa propre reproduction, ces us et coutumes d ' un autre âge.... Pourtant, il ne s'agit que des "sixties"..! Tout ceci est rendu en fait plutôt attrayant et souvent carrément drôle, voire hilarant, grâce au style et à la personnalité incroyable de l ' auteur Jullian Fellowes.Je n ' ai pas trouvé beaucoup d ' informations sur les jeunes années de cet auteur, mais visiblement, toute cette histoire, tout ce milieu , c ' est du vécu ! Et quelle ironie, quelle distanciation, quel recul sur lui même , quel humour ! Ça, c ' est du... Tout d ' abord, parlons franchement : Ce roman de 646 pages pourra sembler parfois "longuet" à nombre d ' entre vous.Cette succession de bals, de réceptions, de descriptions d' univers si éloignés du commun des mortels, de demeures prestigieuses, toilettes de prix, de relations amoureuses, de considérations hautaine ou admiratives du rang social de cette gentry dorée , peut sembler répétitive...et sans grand intérêt.. à moins que , comme moi, on y éprouve une certaine fascination pour ce monde si renfermé sur lui même, ce milieu si codé qui ne semble avoir pour but que sa propre reproduction, ces us et coutumes d ' un autre âge.... Pourtant, il ne s'agit que des "sixties"..! Tout ceci est rendu en fait plutôt attrayant et souvent carrément drôle, voire hilarant, grâce au style et à la personnalité incroyable de l ' auteur Jullian Fellowes.Je n ' ai pas trouvé beaucoup d ' informations sur les jeunes années de cet auteur, mais visiblement, toute cette histoire, tout ce milieu , c ' est du vécu ! Et quelle ironie, quelle distanciation, quel recul sur lui même , quel humour ! Ça, c ' est du britannique ! J ' ai adoré le style et la personnalité du narrateur...Si on me demande encore avec quel personnage littéraire ou auteur , je veux passer ma soirée..j ' ai choisi .Ce sera Julian Fellowes !
    Lire la suite
    En lire moins
  • VALENTYNE Posté le 19 Juin 2021
    Angleterre - de nos jours Le narrateur a 60 ans : il se retourne sur son passé, en particulier une violente dispute qu'il a eu avec un de ses amis Damian au Portugal quand ils avaient tous les deux une vingtaine d'années. Entre-temps Damian est devenu multimillionnaire et le narrateur un écrivain plutôt célèbre. Il nous raconte le milieu d'où il vient c'est-à-dire la noblesse anglaise dans les années 60. Ces jeunes nantis vont de bals en réceptions. Après la seconde guerre mondiale, une page se tourne et les nobles perdent rapidement toute prérogative et même toute fortune. Vient se greffer dans ce petit groupe Damian, un jeune d'origine modeste mais qui n'aspire qu'à côtoyer cette jeunesse dorée. Il ne fait pas partie de leur monde mais finira par plutôt bien s'intégrer, surtout auprès de la gente féminine. À la demande de Damian le narrateur va mener une enquête sur le passé. J'ai beaucoup aimé le début de cette narration tout en subtilité, Au bout d'un moment le narrateur qui recherche les anciennes conquêtes de Damian tourne un peu en rond, le propos devient répétitif. Dans une deuxième partie, mon intérêt a été de nouveau suscité par l'évolution du narrateur : au fur et... Angleterre - de nos jours Le narrateur a 60 ans : il se retourne sur son passé, en particulier une violente dispute qu'il a eu avec un de ses amis Damian au Portugal quand ils avaient tous les deux une vingtaine d'années. Entre-temps Damian est devenu multimillionnaire et le narrateur un écrivain plutôt célèbre. Il nous raconte le milieu d'où il vient c'est-à-dire la noblesse anglaise dans les années 60. Ces jeunes nantis vont de bals en réceptions. Après la seconde guerre mondiale, une page se tourne et les nobles perdent rapidement toute prérogative et même toute fortune. Vient se greffer dans ce petit groupe Damian, un jeune d'origine modeste mais qui n'aspire qu'à côtoyer cette jeunesse dorée. Il ne fait pas partie de leur monde mais finira par plutôt bien s'intégrer, surtout auprès de la gente féminine. À la demande de Damian le narrateur va mener une enquête sur le passé. J'ai beaucoup aimé le début de cette narration tout en subtilité, Au bout d'un moment le narrateur qui recherche les anciennes conquêtes de Damian tourne un peu en rond, le propos devient répétitif. Dans une deuxième partie, mon intérêt a été de nouveau suscité par l'évolution du narrateur : au fur et à mesure qu'il apprend sur le fameux événement qui s'est déroulé au Portugal dans les années 60, il comprend mieux la trajectoire qu'a pris sa vie et celle de ses amis. Au terme de ce pavé d'un peu plus de 600 pages, le narrateur trouve enfin la clé du mystère que Damien lui avait demandé de résoudre. Je ne m'y attendais pas du tout et j'ai apprécié cette fin surprenante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • maramida Posté le 29 Avril 2021
    C'est le troisième roman de cet auteur que j'aie lu et c'est mon favori parmi les trois. C'est une histoire assez bien ficelée pour permettre au lecteur de suivre jusqu'au bout sans s'ennuyer. C'est aussi, et c'est peut-être surtout, en filigrane, le tableau d'une époque et d'une classe. Les deux ont eu, certes, des défauts, et l'auteur ne le cache pas. Mais on doit leur reconnaitre un savoir vivre et des manières qui ont été perdus sans être remplacées par des meilleures, alors que de l'hypocrise, de l'orgueil, de l'avidité et la brutalité notre société moderne n'est pas du tout dépourvue, bien au contraire. Un bon moment de lecture et si ce n'est pas Dostoïevski, il est (quand même!) plus facile a lire, sans être un roman a l'eau de rose.
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions