Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714445025
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 154 x 240 mm

Piège nuptial

Bernard COHEN (Traducteur)
Date de parution : 06/11/2008

Quand un voyage au paradis des grands espaces australiens vire au cauchemar le plus total. Un bijou d'humour noir et de suspense pour le premier roman de Douglas Kennedy, un ouvrage devenu culte et réédité aujourd'hui par Belfond dans une toute nouvelle traduction.

Fasciné par une carte d'Australie, Nick, un journaliste américain, décide de tout plaquer pour atterrir à Darwin.
Une nuit fatale, un accident avec un kangourou et sa rencontre avec la jeune et robuste Angie vont le mener au cœur du bush, au milieu de nulle part, au sein d'un clan...

Fasciné par une carte d'Australie, Nick, un journaliste américain, décide de tout plaquer pour atterrir à Darwin.
Une nuit fatale, un accident avec un kangourou et sa rencontre avec la jeune et robuste Angie vont le mener au cœur du bush, au milieu de nulle part, au sein d'un clan d'allumés coupés du monde.
Pris au piège, Nick va devoir user de tous les moyens possibles pour échapper à ceux qui l'ont adopté à son corps très défendant. En jeu : sa survie, tant physique que mentale…

« Si vous voulez vraiment prendre conscience de votre insignifiance cosmique et existentielle, allez au cœur de l'Australie, vous en aurez la révélation immédiate et ça vous mettra K-O ! »
Douglas Kennedy, in L'Éloge de la fuite, un film L'Envol-Arte

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714445025
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 154 x 240 mm
Belfond

Ils en parlent

« Mené à un train d'enfer en direct du Styx, le récit ferait dresser les cheveux sur la tête d'un chauve, tant est piquant le suspense ! »
Valérie Lejeune - Le Figaro Magazine

« Un style, nerveux, contrebalancé par une bonne dose d'autodérision. Des dialogues percutants, mais surtout un extraordinaire sens de la narration qui transforme chacun de ses livres en addiction. »
Yasmine Youssi - La Tribune

« Haletant et hilarant. »
Alexis Liebaert - Marianne

« Du grand Douglas Kennedy, virtuose, léger, drôle, et soudain inquiétant quand il décrit la folie des humains largués au bout du monde. »
Jacques Sterchi - La Liberté (Suisse)

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Moulaga Posté le 31 Août 2020
    Brutal, choquant, captivant, tels sont les mots qui peuvent résumer ce livre à l'ambiance si particulière dont on ne se lasse à aucun moment.
  • adelinesim Posté le 27 Août 2020
    J'ai pris ce livre par hasard je ne connaissais pas du tout l'auteur. Quelle surprise je l'ai lu en un après midi un vrai voyage bien déjanté!! L'écriture est tellement prenante j'ai vraiment adoré !!
  • catarn Posté le 25 Juin 2020
    Le nouveau titre "Piège nuptial" en dit trop. Si vous rêviez de partir en voyage à l'aventure, en baroudeur, vous aurez changé d'avis à la fin de ce roman hilarant, haletant, terrifiant. Le meilleur Douglas Kennedy sans mièvrerie.
  • artemisia02 Posté le 1 Juin 2020
    Comment un voyage à travers l'outback australien peut-il virer au cauchemar. Il suffit de rencontrer un kangourou et une autostoppeuse. La vie de Nick vire au cauchemar, bienvenue dans la quatrième dimension. Il se retrouve en plein milieu de l'Australie dans l'outback, la nationale la plus proche à plus de 1000 km, marié et en plein lune de miel. Sauf que la ville où il se trouve n'existe plus, elle est tenue d'une main de fer par les 4 patriarches des 4 familles qui l'occupent et les lois de l'Australie ne s'y appliquent pas. Un roman frais et sympathique, l'auteur se fait plaisir en mettant beaucoup d'humour noir pour contrebalancer la situation cataclysmique de Nick qui oscille entre résignation, révolte et désir de fuite. Une lecture bien agréable
  • CaroGalmard Posté le 26 Mai 2020
    C'est parti pour une virée dans le trou du cul de l'Australie, qui devient un véritable cul-de-sac pour le héros, suite à une affaire de cul. Cul-cul ? Pas du tout. Mais gare à l'indigestion de kangourou. Et je rappelle que la consommation de bière dès le réveil ne protège pas ni de l'insolation, ni de la poussière, ni des bouseux qui vivent dans ce trou perdu. Des bouseux qui ont la chance (peut-on vraiment parler de chance), de vivre à l'insu du monde entier (leur village n'est plus sur les cartes), en communauté. 4 familles, quelques baraques en tôle, un système de distribution des biens de consommation courante et de temps en temps un grand feu de joie pour faire brûler le tas d'ordures. Pas de télé, pas de livre. Quelques disques qui datent des années 50. Mais bière, cigarettes et kangourou quasi à volonté. Bref l'aridité humaine est encore pire que l'aridité du paysage. C'est grinçant, bien trouvé, avec de petites touches d'humour. Alors faut-il le lire ? Oui. Après c'est pas non plus le roman du siècle, mais ça se lit. C'est un divertissement original. J'ai préféré La Femme du Vème du même auteur.
Toute l'actualité de Douglas Kennedy
Suivez votre auteur préféré au fil de ses nouveaux romans.