Lisez! icon: Search engine
Bouquins
EAN : 9782221102541
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 930
Format : 132 x 198 mm

Romans - Tome 1

Wuthering Heights - Agnès Grey - Villette

,

Francis Lacassin (textes réunis par)
Date de parution : 01/04/2004

Dans le froid et sombre presbytère du petit village de Haworth (Angleterre), il y avait vers le milieu du siècle dernier trois jeunes filles et un garçon privés de mère et tous promis à une existence brève. Comme pour prendre de vitesse l’ange de la mort qui allait les saisir...

Dans le froid et sombre presbytère du petit village de Haworth (Angleterre), il y avait vers le milieu du siècle dernier trois jeunes filles et un garçon privés de mère et tous promis à une existence brève. Comme pour prendre de vitesse l’ange de la mort qui allait les saisir en quelques années, ces enfants doués écrivirent au sortir de l’adolescence quelques chefs-d’œuvre. Dans Agnès Grey (1847), Anne Brontë met en scène des sentiments et un bonheur qu’elle n’a pas eu le temps de vivre. Dans Villette (1852), Charlotte révèle un bonheur qu’elle faillit connaître au prix du scandale. Il revenait à Emily Brontë d’écrire avec Wuthering Heights (1847) un livre ténébreux et orageux (dans lequel on reconnaît, sous le diabolique Heathcliff, leur frère Branwell), le roman de la fatalité et du désespoir, un récit épouvantable et beau que l’on n’attendait pas sous la plume d’une jeune fille de vingt-cinq ans.
Francis Lacassin.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221102541
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 930
Format : 132 x 198 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Exlibrisfanny Posté le 10 Novembre 2021
    Avec ce classique je m'attendais à lire une romance à la Jane Austen avec des personnages plutôt clichés et des préoccupations de bourgeois. Et bien surprise ! C'est pas du tout ça #x1f602; Ce roman nous plonge dans une ambiance sinistre et malsaine. Tous les personnages ont un caractère (plus ou moins) mauvais. A travers les yeux de la femme de charge on découvre l'histoire d'une famille qui se déchire, qui se déteste et qui se détruit. J'ai adoré ! Et en même temps j'étais vraiment sur les nerfs en lisant. C'est fou comme ils sont mesquins les uns avec les autres ! Ils mentent, manipulent, sont égoïstes #x1f605; J'avais envie de leur secouer les puces à tous ! On se demande si tel ou tel couple avait été différent, est-ce que l'issu aurait été la même... ? Est-ce qu'un élément aurait pu tout changer ? Je comprends pourquoi ce livre est aussi populaire parmi les classiques. J'ai vraiment aimé la plume. L’autrice immerge le lecteur dans les landes anglaises, dans une sorte de huis-clos où chacun est l'ennemi de tous. Le livre est construit comme un grand flash-back et j'avais envie de le dévorer pour savoir comment on en était arrivé au présent #x1f92f;... Avec ce classique je m'attendais à lire une romance à la Jane Austen avec des personnages plutôt clichés et des préoccupations de bourgeois. Et bien surprise ! C'est pas du tout ça #x1f602; Ce roman nous plonge dans une ambiance sinistre et malsaine. Tous les personnages ont un caractère (plus ou moins) mauvais. A travers les yeux de la femme de charge on découvre l'histoire d'une famille qui se déchire, qui se déteste et qui se détruit. J'ai adoré ! Et en même temps j'étais vraiment sur les nerfs en lisant. C'est fou comme ils sont mesquins les uns avec les autres ! Ils mentent, manipulent, sont égoïstes #x1f605; J'avais envie de leur secouer les puces à tous ! On se demande si tel ou tel couple avait été différent, est-ce que l'issu aurait été la même... ? Est-ce qu'un élément aurait pu tout changer ? Je comprends pourquoi ce livre est aussi populaire parmi les classiques. J'ai vraiment aimé la plume. L’autrice immerge le lecteur dans les landes anglaises, dans une sorte de huis-clos où chacun est l'ennemi de tous. Le livre est construit comme un grand flash-back et j'avais envie de le dévorer pour savoir comment on en était arrivé au présent #x1f92f; Et les personnages... je n'ai eu de sympathie pour aucun (si un seul en vrai ! Je vous laisse deviner lequel en commentaire pour ceux qui l'ont lu)
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeSeigneurSupreme Posté le 3 Novembre 2021
    Un roman qui mérite amplement son statut de classique. On peut lui reprocher d’exposer une intrigue sans aucune action (c’est vrai, il s’agit tout bonnement de l’histoire d’une famille dont les membres meurent un à un), mais la lecture reste agréable. Les descriptions sont efficaces et prenantes et il est très intéressant de suivre l’évolution de cette famille Earnshaw-Heathcliff au fil des années. Les personnages m’ont paru intéressants mais pour la plupart tête-à-claques et unilatéraux, seules Catherine fille et Mrs Dean m’ont semblé attachantes. Pour le reste, on repassera. Très bonne lecture néanmoins, je recommande !
  • gambadou Posté le 27 Octobre 2021
    Une relecture que je fais régulièrement. Là encore je me suis laissée bercer par l'atmosphère de plus en plus sombre de cette lande anglaise perdue où la jalousie, un amour contrarié et une vengeance implacable vont venir détruire toute une famille. C'est une histoire fleur bleue sur un fond noir, romantique et lugubre. Car l'amour est le début (et la fin) de tout, mais au milieu, que de tourments ! Une plongée dans la noirceur d'un homme torturé par la haine et le chagrin. Une forte intensité écrite par une frêle jeune femme décédée peu après l'écriture de ce roman. J'ai lu ce livre en format audio, avec la douce voix de Mélodie Richard qui m'a envoûtée.
  • Helke Posté le 23 Octobre 2021
    Une jolie relecture, j'y ai pris énormément de plaisir à profiter des drames de ces grandes familles anglaises. Entre haine et amour il n'y a qu'un petit pas. Le pas entre les hauts et son voisinage, le pas entre les personnes d'une même maison, d'une même fratrie même. L'utilisation du récit enchâssé (un récit dans un récit. Le récit premier ne sert majoritairement qu'à présenter le ou les récit/s enchâssé/s) est magnifique. Je trouve que ça donne un cadre plus agréable plus structuré. Mon amour pour Emily Brontë s'est affirmé à nouveau avec cette relecture.
  • itculture Posté le 18 Octobre 2021
    J’ai essayé de remonter le temps… De quand date ma première lecture de ce roman que j’avais dévoré, adolescente à 14 ou 15 ans ? Cinquante ans plus tard, la découverte émotionnelle s’est émoussée, mais j’ai eu beaucoup de plaisir à me replonger dans cette œuvre à l’ambiance si sombre, aux personnages si peu aimables et Heathcliff, dont la noirceur de l’âme culmine à son summum. D’après les biographes, Emily, jeune fille qui n’aurait jamais connu l’amour, a été tout de même été bien inspirée pour décrire la passion amoureuse, ses abîmes, la jalousie haineuse et la violence que la vengeance aura suscitée. Elle maitrise parfaitement la manifestation et la description de ce bal lugubre qui va anéantir les deux familles. Les deux seuls survivants auront peut-être la possibilité de réhabiliter la fatalité. Morte de tuberculose à 30 ans, Emily n’a pas connu le succès que son livre a provoqué. Peut-être, son âme flotte-t-elle au dessus des « hauts de Hurlevent »… va savoir !
Inscrivez-vous à la newsletter de Bouquins
Bouquins s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à la foule des lectrices et des lecteurs qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons de vie.