Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221251539
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 342
Format : 135 x 200 mm

Sa dernière chance

Date de parution : 04/02/2021
« Armel Job excelle à révéler l’âme de ses personnages, transformant une histoire toute simple en tragédie grecque. » Femme actuelle.

À trente-neuf ans, Élise, célibataire, vit dans la famille de sa soeur, gynécologue réputée, et de son beau-frère, agent immobilier. Elle tient la maison, s’occupe des quatre enfants du foyer, et son existence s’écoule ainsi, dans une espèce de rythme immuable : depuis toujours, Élise vit dans l’ombre de sa...

À trente-neuf ans, Élise, célibataire, vit dans la famille de sa soeur, gynécologue réputée, et de son beau-frère, agent immobilier. Elle tient la maison, s’occupe des quatre enfants du foyer, et son existence s’écoule ainsi, dans une espèce de rythme immuable : depuis toujours, Élise vit dans l’ombre de sa soeur. Aux yeux de l’extérieur, elle passe pour une femme fragile, d’une timidité maladive, incapable de se débrouiller seule.
Tout à coup, elle se met en quête d’un homme sur Internet – et c’est le grain de sable qui va enrayer la mécanique parfaitement huilée de cette famille de notables. Mais quelle mouche a donc piqué Élise ? Personne ne comprend. Elle affirme qu’elle a envie de vivre, c’est tout. Et qu’aucune mise en garde, aucun chantage, aucune menace ne la fera renoncer au type charmant, un antiquaire, qu’elle vient de rencontrer.
L’enfer, dit-on, est pavé de bonnes intentions. N’est-ce pas ce qui attend Élise sur le chemin de son émancipation, comme tous ceux qu’elle entraîne à sa suite dans cette rencontre qui n’aurait jamais dû avoir lieu ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221251539
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 342
Format : 135 x 200 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • adtraviata Posté le 8 Août 2021
    Ce roman est assez addictif, les pages se tournent toutes seules. La quatrième de couverture est bien suffisante, je ne souhaite pas en dire plus pour ne pas déflorer l’intrigue. En fait les événements s’enchaînent rapidement, aucun temps mort dans ce roman, le rythme est presque télévisuel : on s’imagine les scènes, on les comprend d’emblée mais des retours en arrière dans les quelques heures qui ont précédé l’action apportent une couleur nouvelle à ce qui est en train de se vivre. C’est, je crois, la conjonction du rythme, des personnages et de l’humour subtil qui donne à cette narration bien menée autant d’intérêt. Le « couple » des deux soeurs est déjà bien senti, l’une, Marie-Rose, bien en vue, bien en chair, apparemment comblée par la vie et par son métier, l’autre, Elise, qui vit son prénom comme une élision, qui vit par procuration dans l’ombre de sa soeur et de ses quatre enfants et se réveille soudain pour s’émanciper. Mais il y a aussi le couple que forment Marie-Rose et son agent immobilier de mari, Edouard, le drôle de couple que formeront Elise et Pierre, l’homme qu’elle a rencontré sur Internet et qui révélera la jeune femme, et enfin... Ce roman est assez addictif, les pages se tournent toutes seules. La quatrième de couverture est bien suffisante, je ne souhaite pas en dire plus pour ne pas déflorer l’intrigue. En fait les événements s’enchaînent rapidement, aucun temps mort dans ce roman, le rythme est presque télévisuel : on s’imagine les scènes, on les comprend d’emblée mais des retours en arrière dans les quelques heures qui ont précédé l’action apportent une couleur nouvelle à ce qui est en train de se vivre. C’est, je crois, la conjonction du rythme, des personnages et de l’humour subtil qui donne à cette narration bien menée autant d’intérêt. Le « couple » des deux soeurs est déjà bien senti, l’une, Marie-Rose, bien en vue, bien en chair, apparemment comblée par la vie et par son métier, l’autre, Elise, qui vit son prénom comme une élision, qui vit par procuration dans l’ombre de sa soeur et de ses quatre enfants et se réveille soudain pour s’émanciper. Mais il y a aussi le couple que forment Marie-Rose et son agent immobilier de mari, Edouard, le drôle de couple que formeront Elise et Pierre, l’homme qu’elle a rencontré sur Internet et qui révélera la jeune femme, et enfin le couple formé par le chanoine et sa gouvernante (ah zut, on ne pouvait pas le dire mais rassurez-vous, la brave dame a l’âge canonique) (j’adore comment Armel Job critique en douce une certaine image de l’Eglise – toujours avec bonhomie). A travers ce roman, Armel Job parle de famille, de femmes, d’enfants, de désir(s), de l’image que l’on donne aux autres, il explore le marécage des sentiments cachés sous la surface mais toujours avec respect pour ses personnages qu’il ne juge pas, et son titre « Sa dernière chance » pourrait bien s’appliquer à chacun d’eux, dans des sens bien différents. J’ai beaucoup aimé aussi comment il se joue de son propre travail de romancier. Un très bon crû 2021 !
    Lire la suite
    En lire moins
  • majero Posté le 13 Mai 2021
    Dernière chance pour Elise, gouvernante des quatre mioches de sa gynéco de soeur, vieille fille croyant découvrir par hasard sur internet l'âme soeur. L'âme soeur c'est Fauvol, antiquaire véreux manigançant avec le chanoine Grimaux une combine pour racheter à un receleur d'Amsterdam un célèbre tableau dérobé à Sienne. On retrouve la patte d'Armel Job, des caractères qui évoluent, qui vont surprendre, comme la grandeur d'âme d'Elise, la médiocrité du beau frère. J'ai cependant moins accroché aux personnages, à l'intrigue qui commence un peu tard, à l'écriture moins accessible peut-être.
  • INEDIT456789 Posté le 9 Mai 2021
    Elise vit chez sa sœur Marie-Christine et son beau-frère. Ce couple bourgeois a recueilli Elise il y a une quinzaine d'années suite au décès de sa maman et à des déboires professionnels. On la présente comme une fille fragile, peu sûre d'elle. Elle est dévouée au couple qui l'a prise sous son aile et se charge d'éduquer leurs enfants. Pourtant, à presque quarante ans, elle décide de penser à elle et prend rendez-vous avec un homme dans une brasserie de la région. Une rencontre qui peut-être changera le cours de son existence ? Comme toujours Armel Job pratique une langue soignée, maîtrise les détails de la narration et parvient à rendre les choses simples passionnnates.
  • argali Posté le 25 Avril 2021
    Une fois encore, Armel Job explore les travers de la société et déjoue le piège des apparences dans son dernier roman. Une famille bourgeoise établie, de bonne réputation vit confortablement à Verviers. Deux sœurs cohabitent depuis toujours. L’ainée est mariée, mère de famille nombreuse et la plus jeune qui vit avec eux sert de nounou dévouée aux enfants et de gouvernante à la famille. Tout le monde semble heureux, parait avoir trouvé son équilibre dans cet arrangement, jusqu’au jour où Elise rêve d’une autre vie. Le bel équilibre familial va alors vaciller et les vrais visages apparaître. Il en va de même pour les autres protagonistes de l’histoire qui ne sont pas vraiment ce qu’ils semblent être. Chacun semble se servir des autres et de coups bas en trahisons, ce petit monde complote pour assouvir ses desseins plus ou moins inavouables. Connaissons-nous bien ceux qui nous entourent ? Savons-nous vraiment ce qu’ils ressentent, quels sont leurs rêves ? Ne les enfermons-nous pas trop vite derrière l’image que nous nous en faisons et qui nous arrange bien ? Ce sont les questions que pose ce roman, nous forçant à regarder derrière les apparences. Comme toujours, Armel Job s’amuse à nous lancer sur des... Une fois encore, Armel Job explore les travers de la société et déjoue le piège des apparences dans son dernier roman. Une famille bourgeoise établie, de bonne réputation vit confortablement à Verviers. Deux sœurs cohabitent depuis toujours. L’ainée est mariée, mère de famille nombreuse et la plus jeune qui vit avec eux sert de nounou dévouée aux enfants et de gouvernante à la famille. Tout le monde semble heureux, parait avoir trouvé son équilibre dans cet arrangement, jusqu’au jour où Elise rêve d’une autre vie. Le bel équilibre familial va alors vaciller et les vrais visages apparaître. Il en va de même pour les autres protagonistes de l’histoire qui ne sont pas vraiment ce qu’ils semblent être. Chacun semble se servir des autres et de coups bas en trahisons, ce petit monde complote pour assouvir ses desseins plus ou moins inavouables. Connaissons-nous bien ceux qui nous entourent ? Savons-nous vraiment ce qu’ils ressentent, quels sont leurs rêves ? Ne les enfermons-nous pas trop vite derrière l’image que nous nous en faisons et qui nous arrange bien ? Ce sont les questions que pose ce roman, nous forçant à regarder derrière les apparences. Comme toujours, Armel Job s’amuse à nous lancer sur des pistes qui nous font prendre le parti de l’un ou de l’autre pour mieux nous retourner ensuite. Il nous place dans la même posture que ses personnages nous amenant à juger les autres, à les condamner un peu vite. Ce roman agit comme un miroir de nos propres médiocrités. C’est brillant !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Trollibi Posté le 23 Avril 2021
    La lecture du dernier Armel Job paru, c’est mon petit rituel annuel. Je ne m’en lasse bien que, cette fois, j’ai été un peu moins surprise par l’intrigue de « Sa dernière chance ». Soit je m’habitue aux ficelles nouées et dénouées par l’auteur, soit cette fois il a été moins subtil dans sa manière de distiller les informations implicites... Néanmoins, j’ai apprécié ce moment de lecture où je me glisse dans un roman qui débute par un simple petit fait banal du quotidien pour aboutir à une intrigue complexe et peu commune. Car l’histoire d’Elise Dubois, 40 ans, nounou des enfants de sa sœur gynécologue réputée et de son beau-frère agent immobilier, est plus compliquée qu’il n’y parait et les rebondissements ne manquent pas. Comme à chaque fois dans les romans d’Armel Job, les pièces du puzzle s’assemblent petit à petit, on découvre par petites touches les réelles motivations des protagonistes et leurs secrets. C’est toujours un plaisir de retrouver le style d’Armel Job, sa finesse dans la construction psychologique des personnages, sa manière de porter sur eux et leurs actions un regard à la fois ironique et bienveillant, les rendant indubitablement humains et proches de nous. Pour ne rien gâcher, l’action... La lecture du dernier Armel Job paru, c’est mon petit rituel annuel. Je ne m’en lasse bien que, cette fois, j’ai été un peu moins surprise par l’intrigue de « Sa dernière chance ». Soit je m’habitue aux ficelles nouées et dénouées par l’auteur, soit cette fois il a été moins subtil dans sa manière de distiller les informations implicites... Néanmoins, j’ai apprécié ce moment de lecture où je me glisse dans un roman qui débute par un simple petit fait banal du quotidien pour aboutir à une intrigue complexe et peu commune. Car l’histoire d’Elise Dubois, 40 ans, nounou des enfants de sa sœur gynécologue réputée et de son beau-frère agent immobilier, est plus compliquée qu’il n’y parait et les rebondissements ne manquent pas. Comme à chaque fois dans les romans d’Armel Job, les pièces du puzzle s’assemblent petit à petit, on découvre par petites touches les réelles motivations des protagonistes et leurs secrets. C’est toujours un plaisir de retrouver le style d’Armel Job, sa finesse dans la construction psychologique des personnages, sa manière de porter sur eux et leurs actions un regard à la fois ironique et bienveillant, les rendant indubitablement humains et proches de nous. Pour ne rien gâcher, l’action se déroule principalement à Liège et, si certains endroits sont de pure fiction, Armel Job évoque des lieux réels et c’est agréable de suivre les protagonistes au coeur de la Cité Ardente. « Sa dernière chance » se lit vite et simplement, si l’on recherche une lecture agréable sans prise de tête. Mais derrière cette simplicité se d’étanche tout de même la possibilité de réfléchir à cette question : que serions-nous prêts à faire ou à sacrifier pour le pas laisser passer notre dernière chance ?
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.