Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714479778
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm

Seul avec la nuit

Date de parution : 16/05/2019
Que sommes-nous réellement prêts à faire pour sauver nos proches ?
Cette question, Éric de la Boissière se la pose tous les jours. Sa fille, Élodie, est atteinte d’une grave maladie rénale. Du fait de son groupe sanguin, ses chances de recevoir une greffe sont quasi nulles. Mais avec beaucoup d’argent… Élodie...
Que sommes-nous réellement prêts à faire pour sauver nos proches ?
Cette question, Éric de la Boissière se la pose tous les jours. Sa fille, Élodie, est atteinte d’une grave maladie rénale. Du fait de son groupe sanguin, ses chances de recevoir une greffe sont quasi nulles. Mais avec beaucoup d’argent… Élodie doit pouvoir être soignée, pense Éric. Dirigeant d’un établissement financier, il a entendu parler de réseaux parallèles permettant d’obtenir un organe sain de donneurs volontaires.
 
Que sommes-nous prêts à sacrifier pour sauver nos proches ?
Cette question, Gilles Patrick ne se l’était jamais posée. Mais depuis quelques semaines, ce grand chirurgien ne dort plus. Tandis qu’un revolver est braqué sur la tempe de son épouse et de sa fille, un groupe d’hommes le contraint à pratiquer de lourdes opérations sur de jeunes patients pourtant en pleine santé.
 
Les circonstances ont beau être différentes, la raison qui a fait basculer ces deux hommes dans un autre monde est la même. Et si la volonté de sauver un proche n’était pas une raison suffisante ? D’une noirceur abyssale, le nouveau roman de Christian Blanchard explore les âmes compromises et pousse ses personnages, comme le lecteur, dans leurs pires retranchements.
 
 
 
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714479778
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

D'une noirceur abyssale, ce nouveau roman explore les âmes compromises et pousse les personnages, comme le lecteur, dans leurs pires retranchements. Que sommes-nous réellement prêts à faire pour sauver nos proches ?
Le télégramme
Un roman d'une noirceur profonde qui interpelle.
Le Progrès
Addictif.
Alain Maestracci / Var Matin

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Mickadu72 Posté le 6 Septembre 2020
    Très bon roman qui se dévore. Une très grande réussite et un des tous meilleurs que j'ai lu. Des personnages attachants, une histoire magnifique. Bref un régal.
  • Alapagedeslivres Posté le 29 Juillet 2020
    Une lecture en plein trafic d’êtres humains. Ce sont des enfants qui sont principalement mutilés. Des clandestins. Plusieurs raisons à ce trafic : trouver un organe rare pour le transplanter, sacrifier un membre pour induire la pitié, sacrifier pour nuire. Ce roman n’est pas de tout repos. Chaque chapitre nous ouvre sur une réalité sordide et pas très charitable. Plusieurs points de vue pour nous accompagner. En majorité, ce sont ceux de jeunes adolescents. Nous avons principalement la voix des êtres victimes. C’est donc un thriller où les personnages sont impuissants face à leur destin. L’auteur nous invite à la compassion. Il nous tort les tripes pour mieux nous saisir. Dans ce roman, les personnages ne sont pas en nuances. Ils sont bons ou mauvais. Il n’y a pas d’alternative, pas d’ambiguïtés… Autant la vue de notre cher Némo est en teintes grises, autant Christian BLANCHARD a choisi le camp de ses acteurs. Pour ma part, j’aurais aimé plus de nuances dans leurs caractéristiques, un aperçu des causes et des conséquences de la vie, des circonstances et moins d’innocence pour les victimes. Mais est-ce vraiment possible dans ce contexte ? Cette vision ne pose aucun doute. Cela donne un livre presque... Une lecture en plein trafic d’êtres humains. Ce sont des enfants qui sont principalement mutilés. Des clandestins. Plusieurs raisons à ce trafic : trouver un organe rare pour le transplanter, sacrifier un membre pour induire la pitié, sacrifier pour nuire. Ce roman n’est pas de tout repos. Chaque chapitre nous ouvre sur une réalité sordide et pas très charitable. Plusieurs points de vue pour nous accompagner. En majorité, ce sont ceux de jeunes adolescents. Nous avons principalement la voix des êtres victimes. C’est donc un thriller où les personnages sont impuissants face à leur destin. L’auteur nous invite à la compassion. Il nous tort les tripes pour mieux nous saisir. Dans ce roman, les personnages ne sont pas en nuances. Ils sont bons ou mauvais. Il n’y a pas d’alternative, pas d’ambiguïtés… Autant la vue de notre cher Némo est en teintes grises, autant Christian BLANCHARD a choisi le camp de ses acteurs. Pour ma part, j’aurais aimé plus de nuances dans leurs caractéristiques, un aperçu des causes et des conséquences de la vie, des circonstances et moins d’innocence pour les victimes. Mais est-ce vraiment possible dans ce contexte ? Cette vision ne pose aucun doute. Cela donne un livre presque sans surprise, où il m’a manqué soit de la violence pure et farouche, soit l’expression d’une « cause », forte de déterminisme. J’en ressors touchée mais pas tout à fait convaincue. Un livre forcément intéressant mais l’auteur nous narre une réalité avec une certaine retenue et des comportements presque trop stéréotypés. J’imagine que les réseaux et les trafics sont plus complexes qu’il n’y paraît. Dans ce genre, avec une profondeur déroutante, je vous invite à lire Entre deux mondes d’Olivier NOREK.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeoLabs Posté le 26 Juillet 2020
    Je viens de découvrir un auteur dont je vais m'empresser d'acquérir ses autres œuvres. Quel excellent roman! Lu en apnée d'une traite. Un roman très noir abordant des thèmes tels que la prostitution de mineurs, l'immigration, la traite d'êtres humains, le trafic d'organes, la mendicité organisée, et toutes les horreurs qui en découlent. Tous ces thèmes liés en une seule histoire très touchante.
  • Tristale Posté le 2 Juillet 2020
    RÉSUMÉ:"Que sommes-nous réellement prêts à faire pour sauver nos proches ? Cette question, Éric de la Boissière se la pose tous les jours. Sa fille, Élodie, est atteinte d'une grave maladie rénale. Du fait de son groupe sanguin, ses chances de recevoir une greffe sont quasi nulles. Mais avec beaucoup d'argent... Élodie doit pouvoir être soignée, pense Éric. Dirigeant d'un établissement financier, il a entendu parler de réseaux parallèles permettant d'obtenir un organe sain de donneurs volontaires. Que sommes-nous prêts à sacrifier pour sauver nos proches ?Cette question, Gilles Patrick ne se l'était jamais posée. Mais depuis quelques semaines, ce grand chirurgien ne dort plus. Tandis qu'un revolver est braqué sur la tempe de son épouse et de sa fille, un groupe d'hommes le contraint à pratiquer de lourdes opérations sur de jeunes patients pourtant en pleine santé. MON AVIS: Ayant été profondément touchée par son précédent livre "Iboga", j'ai voulu savoir si le suivant aurait autant d'effet. Alors non il n'en a pas eu autant mais les sujets abordés m'ont tout de même secoué car s'il s'agit d'un roman ce dont il parle existe bel et bien dans notre réalité et c'est vraiment épouvantable jusqu'où certains sont prêts à aller pour faire... RÉSUMÉ:"Que sommes-nous réellement prêts à faire pour sauver nos proches ? Cette question, Éric de la Boissière se la pose tous les jours. Sa fille, Élodie, est atteinte d'une grave maladie rénale. Du fait de son groupe sanguin, ses chances de recevoir une greffe sont quasi nulles. Mais avec beaucoup d'argent... Élodie doit pouvoir être soignée, pense Éric. Dirigeant d'un établissement financier, il a entendu parler de réseaux parallèles permettant d'obtenir un organe sain de donneurs volontaires. Que sommes-nous prêts à sacrifier pour sauver nos proches ?Cette question, Gilles Patrick ne se l'était jamais posée. Mais depuis quelques semaines, ce grand chirurgien ne dort plus. Tandis qu'un revolver est braqué sur la tempe de son épouse et de sa fille, un groupe d'hommes le contraint à pratiquer de lourdes opérations sur de jeunes patients pourtant en pleine santé. MON AVIS: Ayant été profondément touchée par son précédent livre "Iboga", j'ai voulu savoir si le suivant aurait autant d'effet. Alors non il n'en a pas eu autant mais les sujets abordés m'ont tout de même secoué car s'il s'agit d'un roman ce dont il parle existe bel et bien dans notre réalité et c'est vraiment épouvantable jusqu'où certains sont prêts à aller pour faire du profit. L'humain est ramené au statut de simple marchandise qui est éliminé quand il n'est plus utile ou s'il devient gênant. Christian Blanchard nous montre toute la noirceur d'une mafia sans pitié tout en laissant apparaître quelques frêles îlots d'humanité: un vieil homme au bord du gouffre trouvant la rédemption en recueillant une gamine perdue et terrifiée , 2 jeunes garçons liés par un destin épouvantable mais qui ne se résignent pas à leur sort. Tous ces personnages portent en eux une grande souffrance et la vie va les réunir bien malgré eux. Une solidarité spontanée et salvatrice. Et puis il est question de morale, de choix, non pas impossible mais humain. Il est question d'opportunisme, d'inhumanité, de cruauté. Tous les ingrédients qui font une histoire forte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LettresItBe Posté le 4 Décembre 2019
    Après Iboga et La mer qui prend l’homme paru fin 2018, Christian Blanchard est de retour. Un rythme d’écriture très rapide pour proposer une nouvelle histoire sombre à souhait, toujours publiée chez Belfond. Plus ou encore ? # La bande-annonce Que sommes-nous réellement prêts à faire pour sauver nos proches ? Cette question, Éric de la Boissière se la pose tous les jours. Sa fille, Élodie, est atteinte d’une grave maladie rénale. Du fait de son groupe sanguin, ses chances de recevoir une greffe sont quasi nulles. Mais avec beaucoup d’argent… Élodie doit pouvoir être soignée, pense Éric. Dirigeant d’un établissement financier, il a entendu parler de réseaux parallèles permettant d’obtenir un organe sain de donneurs volontaires. Que sommes-nous prêts à sacrifier pour sauver nos proches ? Cette question, Gilles Patrick ne se l’était jamais posée. Mais depuis quelques semaines, ce grand chirurgien ne dort plus. Tandis qu’un revolver est braqué sur la tempe de son épouse et de sa fille, un groupe d’hommes le contraint à pratiquer de lourdes opérations sur de jeunes patients pourtant en pleine santé. Les circonstances ont beau être différentes, la raison qui a fait basculer ces deux hommes dans un autre monde est la même. Et si la volonté... Après Iboga et La mer qui prend l’homme paru fin 2018, Christian Blanchard est de retour. Un rythme d’écriture très rapide pour proposer une nouvelle histoire sombre à souhait, toujours publiée chez Belfond. Plus ou encore ? # La bande-annonce Que sommes-nous réellement prêts à faire pour sauver nos proches ? Cette question, Éric de la Boissière se la pose tous les jours. Sa fille, Élodie, est atteinte d’une grave maladie rénale. Du fait de son groupe sanguin, ses chances de recevoir une greffe sont quasi nulles. Mais avec beaucoup d’argent… Élodie doit pouvoir être soignée, pense Éric. Dirigeant d’un établissement financier, il a entendu parler de réseaux parallèles permettant d’obtenir un organe sain de donneurs volontaires. Que sommes-nous prêts à sacrifier pour sauver nos proches ? Cette question, Gilles Patrick ne se l’était jamais posée. Mais depuis quelques semaines, ce grand chirurgien ne dort plus. Tandis qu’un revolver est braqué sur la tempe de son épouse et de sa fille, un groupe d’hommes le contraint à pratiquer de lourdes opérations sur de jeunes patients pourtant en pleine santé. Les circonstances ont beau être différentes, la raison qui a fait basculer ces deux hommes dans un autre monde est la même. Et si la volonté de sauver un proche n’était pas une raison suffisante ? D’une noirceur abyssale, le nouveau roman de Christian Blanchard explore les âmes compromises et pousse ses personnages, comme le lecteur, dans leurs pires retranchements. # L’avis de Lettres it be Le Dieppois est de retour. Christian Blanchard, mine de rien, s’est installé dans les rayons de nos librairies comme un auteur de romans noirs à surveiller de très près. Moins médiatique que les poids lourds du genre, moins exposé (pour l’instant), cet auteur ne manque pas de nous surprendre à chaque fois avec des livres forts, terriblement noirs parce que terriblement proches du réel. Et Seul avec la nuit est l’occasion, encore une fois, de goûter à ce talent et toute cette maîtrise. On n’a peut-être pas tous en nous quelque chose de Tennessee, mais ce nouveau livre signé Christian Blanchard a, de toute évidence, quelque chose en plus. Derrière cette noirceur, cette tension et cette narration à la hauteur des meilleurs romans du genre, Christian Blanchard installe un cadre de réflexion qui va (bien) plus loin. Les thématiques de l’esclavagisme moderne et du trafic d’organes sont traitées avec une déchirante froideur. Comme avait pu le faire avec brio Karine Giébel dans Toutes blessent la dernière tue ou Olivier Norek dans un registre sensiblement différent avec Entre deux mondes, on assite à deux choses : le déroulé d’un grand roman noir et l’exposé d’une situation, une vraie, plus que dramatique. Quand la fiction entame une danse macabre avec le vrai du vrai. Et pour rajouter une couche de grandeur à ce livre, il ne faudrait pas oublier de souligner toutes les réflexions qui pointent dans l’esprit pendant la lecture. « Et moi, j’aurais fait quoi ? ». Il n’y a pas à dire : le pari est grandement réussi quand le lecteur se surprend à vouloir mettre un pied dans la fiction, à vouloir franchir la barrière du papier et de l’encre séché. C’est un livre réussi, un grand livre ! Ça en deviendrait lassant. Lassant de souligner, à chaque chronique, les mérites du style et de la plume de Christian Blanchard. Depuis Iboga avec lequel nous l’avions découvert il y a un an et demi, l’auteur qui vit en Bretagne n’a pas arrêté de nous plaire et de nous surprendre. Seul avec la nuit n’est qu’une confirmation de plus, qui en appelle de nombreuses autres. Assurément, un auteur (déjà) entré dans nos favoris côté roman noir. Retrouvez la chronique en intégralité sur Lettres it be
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.