Lisez! icon: Search engine
Seul avec la nuit
Date de parution : 16/05/2019
Éditeurs :
Belfond

Seul avec la nuit

Date de parution : 16/05/2019
Que sommes-nous réellement prêts à faire pour sauver nos proches ?
Cette question, Éric de la Boissière se la pose tous les jours. Sa fille, Élodie, est atteinte d’une grave maladie rénale....
Que sommes-nous réellement prêts à faire pour sauver nos proches ?
Cette question, Éric de la Boissière se la pose tous les jours. Sa fille, Élodie, est atteinte d’une grave maladie rénale. Du fait de son groupe sanguin, ses chances de recevoir une greffe sont quasi nulles. Mais avec beaucoup d’argent… Élodie...
Que sommes-nous réellement prêts à faire pour sauver nos proches ?
Cette question, Éric de la Boissière se la pose tous les jours. Sa fille, Élodie, est atteinte d’une grave maladie rénale. Du fait de son groupe sanguin, ses chances de recevoir une greffe sont quasi nulles. Mais avec beaucoup d’argent… Élodie doit pouvoir être soignée, pense Éric. Dirigeant d’un établissement financier, il a entendu parler de réseaux parallèles permettant d’obtenir un organe sain de donneurs volontaires.
 
Que sommes-nous prêts à sacrifier pour sauver nos proches ?
Cette question, Gilles Patrick ne se l’était jamais posée. Mais depuis quelques semaines, ce grand chirurgien ne dort plus. Tandis qu’un revolver est braqué sur la tempe de son épouse et de sa fille, un groupe d’hommes le contraint à pratiquer de lourdes opérations sur de jeunes patients pourtant en pleine santé.
 
Les circonstances ont beau être différentes, la raison qui a fait basculer ces deux hommes dans un autre monde est la même. Et si la volonté de sauver un proche n’était pas une raison suffisante ? D’une noirceur abyssale, le nouveau roman de Christian Blanchard explore les âmes compromises et pousse ses personnages, comme le lecteur, dans leurs pires retranchements.
 
 
 
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714479778
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm
EAN : 9782714479778
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

D'une noirceur abyssale, ce nouveau roman explore les âmes compromises et pousse les personnages, comme le lecteur, dans leurs pires retranchements. Que sommes-nous réellement prêts à faire pour sauver nos proches ?
Le télégramme
Un roman d'une noirceur profonde qui interpelle.
Le Progrès
Addictif.
Alain Maestracci / Var Matin

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ginnyzz 20/10/2022
    Tu aimes le roman noir? Bienvenue dans le monde de Christian Blanchard! Encore un auteur que je découvre, dont j’ai eu le plaisir de faire la connaissance rapidement au salon Polar à la Plage en juin dernier. Là, le moins que l’on puisse dire, c’est que nous sommes dans un univers très très noir … Les sujets abordés sont terribles, mais c’est pourtant le quotidien de toute une population: les « miséreux », ceux qui n’ont plus d’autre choix que de fuir sans savoir ce qui les attend de l’autre côté, celui tant espéré … Ceux qui pour leur malheur ne sont pas nés au bon endroit et qui sont quantité négligeable. Des êtres dont on ne remarquera pas la disparition, dont on se fout, mais qui sont monnayables. Vivants ou non. Et puis ceux à qui on ne laisse pas d’autre choix que de tremper là-dedans. Christian Blanchard nous parle d’immigration clandestine, de réseaux de prostitution et de mendicité, de sévices sexuels, de maltraitance, de trafic d’organes et de personnes. Vous allez rencontrer des personnages détruits par la vie, mais ô combien attachants. Il y a Gilles Patrick, chirurgien, qui se retrouve obligé de pratiquer des interventions qui le révulsent. Pas le choix, on a... Tu aimes le roman noir? Bienvenue dans le monde de Christian Blanchard! Encore un auteur que je découvre, dont j’ai eu le plaisir de faire la connaissance rapidement au salon Polar à la Plage en juin dernier. Là, le moins que l’on puisse dire, c’est que nous sommes dans un univers très très noir … Les sujets abordés sont terribles, mais c’est pourtant le quotidien de toute une population: les « miséreux », ceux qui n’ont plus d’autre choix que de fuir sans savoir ce qui les attend de l’autre côté, celui tant espéré … Ceux qui pour leur malheur ne sont pas nés au bon endroit et qui sont quantité négligeable. Des êtres dont on ne remarquera pas la disparition, dont on se fout, mais qui sont monnayables. Vivants ou non. Et puis ceux à qui on ne laisse pas d’autre choix que de tremper là-dedans. Christian Blanchard nous parle d’immigration clandestine, de réseaux de prostitution et de mendicité, de sévices sexuels, de maltraitance, de trafic d’organes et de personnes. Vous allez rencontrer des personnages détruits par la vie, mais ô combien attachants. Il y a Gilles Patrick, chirurgien, qui se retrouve obligé de pratiquer des interventions qui le révulsent. Pas le choix, on a mis un flingue sur la tempe de sa femme et de sa fille jusqu’à ce que le travail soit achevé. Et il n’est pas le seul dans ce cas. Un système parfaitement rodé. Il y a Nemo, pour qui la fin approche à grand pas. D’ailleurs, depuis qu’il a perdu sa fille, il l’attend, cette fin. Il l’espère. Jusqu’à ce qu’il tombe sur Muette. Une rencontre des plus improbables. Muette est seule, elle ne prononce pas un mot. Nemo devine que son comportement découle d’un très grave traumatisme. Alors Nemo va recueillir cette gamine paumée et va la porter à bout de bras. Il y a Sayid et Diara. Sayid a été amputé des deux jambes et se déplace grâce à une vieille planche de skate. Diara a perdu un bras. Ces deux-là sont inséparables. Des ados. Des clandestins récupérés par des criminels qui les ont mis à un carrefour à mendier. Deux enfants éclopés, ça rapporte pas mal à la manche… Ils sont soumis, comme une ribambelle d’autres , au Grand Serge, qu’ils cherchent à fuir. Il y a Aïcha, qui est arrivée de Lybie cachée dans un container. Elle est la seule survivante de la « cargaison ». Et de très très peu. Elle aussi va être récupérée à son arrivée sur le territoire français par un petit malfrat qui veut construire son business… Elle a 13 ans, et c’est le début de sa descente aux enfers. Finalement, il aurait peut-être mieux fallu succomber au voyage. Et enfin, il y a Eric de la Boissière. Sa fille Elodie est en train de se mourir faute d’une greffe d’organe. Elodie a besoin expressément d’un rein, et elle n’a plus beaucoup de temps. Mais il n’y a pas d’organe disponible pour elle pour le moment. Alors son père est prêt à tout pour sauver sa fille unique… Dis comme ça, c’est une horreur, bien sûr. Mais vous, jusqu’où seriez-vous prêt à aller pour sauver vos enfants, ou vos proches? Voilà, le tableau est brossé. C’est un très bon roman, c’est très bien écrit, c’est cash, on va droit dans le sujet. A vif. Les hôpitaux font face à une pénurie d’organes pour les transplantations. Et les dons d’organes sont peanuts en comparaison de la demande. Situation qui provoque l’explosion des trafics. Les réseaux internationaux de trafic d’organes fourniraient jusqu’à 10 000 des 100 000 transplantations annuelles réalisées dans le monde. La plupart étant clandestines, ce n’est qu’une « petite » estimation. Les bénéfices générés représenteraient de 600 millions à 1,2 milliards de dollars par an… D’autre part, il apparaît qu’environ 60 000 enfants disparaissent chaque année dans le monde. Une partie de ces enfants sont enlevés et contraints à la mendicité par des groupes mafieux. Ils sont souvent affamés et maltraités pour être émaciés et faire le plus possible pitié afin de susciter les dons. Les handicapés rapportant plus, les mafias n’hésitent pas à défigurer ou amputer une partie de leur cheptel…
    Lire la suite
    En lire moins
  • blackdesire 10/10/2022
    l' auteur nous plonge dans le monde inhumains des trafics d' organes et de l' exploitations des mineurs migrants. Autant vous dire que le roman est très sombre et qu' il nous décrit le quotidien insoutenable des mineurs migrants. Nous faisons la connaissance de Sayid et Diarra, l' un est Erythréen et l' autre syrien. Deux mineurs qui travaillent pour une obscure mafia de la ville de paris. Nous rencontrons aussi dans ce roman Aicha, Une autre immigrée qui traverse le continent dans un container remplis de migrants.. Et qui est la seule survivante quand elle arrive au port de Marseille. Mais est ce vraiment une chance pour elle? Un roman qui va vous donner froid dans le dos. Et nous nous attachons à ces personnages au fil des pages.
  • Spanouche 07/11/2020
    Lu en une journée. Y'a des histoires comme ça qu'on arrive pas à lâcher tant on est emportée par ses pages..
  • Laubookin 23/10/2020
    Une excellente lecture très addictive... j'ai eu du mal à lâcher ce livre une fois commencé. Les chapitres alternent entre plusieurs personnages. D'un côté, Némo, un vieil homme très attachant et Muette, une jeune fille qu'il va prendre sous son aile et d'un autre côté des enfants : Aïcha, Diarra et Sayid, venus de Syrie ou d'Afrique et arrivés en France remplis d'espoir et qui se retrouvent exploités, brisés.... Des thèmes très forts sont abordés dans ce livre : trafic d'organes, exploitation des migrants.... Un roman très sombre qui nous plonge dans la noirceur de l'âme humaine...
  • ROUMANOFFBE 03/10/2020
    J'ai été véritablement happée par cette histoire qui m'a presque glacé le sang, il faut avouer que la question est d'actualité. La lectrice que je suis a été totalement passionnée par l'histoire et surtout par la manière dont l'auteur a le don de nous entraîner dans une histoire dont la thématique est à la base des moins attirantes. Il arrive à rendre ses personnages principaux tellement vrais que le lecteur se transpose dans l'histoire en se disant "et si je me retrouvais dans cette situation, qu'est-ce que je ferais?" Et puis surtout, en conclusion, je me dis que la technologie et les moyens informatiques progressent mais en définitive, le fonds de l'âme humaine ne change pas, ce qui prime reste le profit, le pouvoir, l'argent, quels qu'en soient les dégâts sur l'environnement et donc sur l'humain.
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.