Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714479778
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm

Seul avec la nuit

Date de parution : 16/05/2019
Que sommes-nous réellement prêts à faire pour sauver nos proches ?
Cette question, Éric de la Boissière se la pose tous les jours. Sa fille, Élodie, est atteinte d’une grave maladie rénale. Du fait de son groupe sanguin, ses chances de recevoir une greffe sont quasi nulles. Mais avec beaucoup d’argent… Élodie...
Que sommes-nous réellement prêts à faire pour sauver nos proches ?
Cette question, Éric de la Boissière se la pose tous les jours. Sa fille, Élodie, est atteinte d’une grave maladie rénale. Du fait de son groupe sanguin, ses chances de recevoir une greffe sont quasi nulles. Mais avec beaucoup d’argent… Élodie doit pouvoir être soignée, pense Éric. Dirigeant d’un établissement financier, il a entendu parler de réseaux parallèles permettant d’obtenir un organe sain de donneurs volontaires.
 
Que sommes-nous prêts à sacrifier pour sauver nos proches ?
Cette question, Gilles Patrick ne se l’était jamais posée. Mais depuis quelques semaines, ce grand chirurgien ne dort plus. Tandis qu’un revolver est braqué sur la tempe de son épouse et de sa fille, un groupe d’hommes le contraint à pratiquer de lourdes opérations sur de jeunes patients pourtant en pleine santé.
 
Les circonstances ont beau être différentes, la raison qui a fait basculer ces deux hommes dans un autre monde est la même. Et si la volonté de sauver un proche n’était pas une raison suffisante ? D’une noirceur abyssale, le nouveau roman de Christian Blanchard explore les âmes compromises et pousse ses personnages, comme le lecteur, dans leurs pires retranchements.
 
 
 
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714479778
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

D'une noirceur abyssale, ce nouveau roman explore les âmes compromises et pousse les personnages, comme le lecteur, dans leurs pires retranchements. Que sommes-nous réellement prêts à faire pour sauver nos proches ?
Le télégramme
Un roman d'une noirceur profonde qui interpelle.
Le Progrès
Addictif.
Alain Maestracci / Var Matin

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Laubookin Posté le 23 Octobre 2020
    Une excellente lecture très addictive... j'ai eu du mal à lâcher ce livre une fois commencé. Les chapitres alternent entre plusieurs personnages. D'un côté, Némo, un vieil homme très attachant et Muette, une jeune fille qu'il va prendre sous son aile et d'un autre côté des enfants : Aïcha, Diarra et Sayid, venus de Syrie ou d'Afrique et arrivés en France remplis d'espoir et qui se retrouvent exploités, brisés.... Des thèmes très forts sont abordés dans ce livre : trafic d'organes, exploitation des migrants.... Un roman très sombre qui nous plonge dans la noirceur de l'âme humaine...
  • ROUMANOFFBE Posté le 3 Octobre 2020
    J'ai été véritablement happée par cette histoire qui m'a presque glacé le sang, il faut avouer que la question est d'actualité. La lectrice que je suis a été totalement passionnée par l'histoire et surtout par la manière dont l'auteur a le don de nous entraîner dans une histoire dont la thématique est à la base des moins attirantes. Il arrive à rendre ses personnages principaux tellement vrais que le lecteur se transpose dans l'histoire en se disant "et si je me retrouvais dans cette situation, qu'est-ce que je ferais?" Et puis surtout, en conclusion, je me dis que la technologie et les moyens informatiques progressent mais en définitive, le fonds de l'âme humaine ne change pas, ce qui prime reste le profit, le pouvoir, l'argent, quels qu'en soient les dégâts sur l'environnement et donc sur l'humain.
  • Sweethydark Posté le 16 Septembre 2020
    Ouah quel roman ! Un roman bien noir, qui nous fait réfléchir, nous bouscule, qui nous donne un uppercut en pleine poire, car ce livre est ponctué de scènes ignobles, insupportables et révoltantes. L’auteur aborde des thématiques très difficiles, la prostitution de mineurs, le système de la mendicité organisée, le trafic d’organes, dont le seul intérêt dans ce domaine est l’argent, le pourvoir. On a du mal à imaginer tout ceci, et pourtant c’est tellement vrai…. Je ne suis pas prêt d’oublier cette lecture, ces personnages très touchants, cette histoire émouvante, touchante.
  • Mickadu72 Posté le 6 Septembre 2020
    Très bon roman qui se dévore. Une très grande réussite et un des tous meilleurs que j'ai lu. Des personnages attachants, une histoire magnifique. Bref un régal.
  • Alapagedeslivres Posté le 29 Juillet 2020
    Une lecture en plein trafic d’êtres humains. Ce sont des enfants qui sont principalement mutilés. Des clandestins. Plusieurs raisons à ce trafic : trouver un organe rare pour le transplanter, sacrifier un membre pour induire la pitié, sacrifier pour nuire. Ce roman n’est pas de tout repos. Chaque chapitre nous ouvre sur une réalité sordide et pas très charitable. Plusieurs points de vue pour nous accompagner. En majorité, ce sont ceux de jeunes adolescents. Nous avons principalement la voix des êtres victimes. C’est donc un thriller où les personnages sont impuissants face à leur destin. L’auteur nous invite à la compassion. Il nous tort les tripes pour mieux nous saisir. Dans ce roman, les personnages ne sont pas en nuances. Ils sont bons ou mauvais. Il n’y a pas d’alternative, pas d’ambiguïtés… Autant la vue de notre cher Némo est en teintes grises, autant Christian BLANCHARD a choisi le camp de ses acteurs. Pour ma part, j’aurais aimé plus de nuances dans leurs caractéristiques, un aperçu des causes et des conséquences de la vie, des circonstances et moins d’innocence pour les victimes. Mais est-ce vraiment possible dans ce contexte ? Cette vision ne pose aucun doute. Cela donne un livre presque... Une lecture en plein trafic d’êtres humains. Ce sont des enfants qui sont principalement mutilés. Des clandestins. Plusieurs raisons à ce trafic : trouver un organe rare pour le transplanter, sacrifier un membre pour induire la pitié, sacrifier pour nuire. Ce roman n’est pas de tout repos. Chaque chapitre nous ouvre sur une réalité sordide et pas très charitable. Plusieurs points de vue pour nous accompagner. En majorité, ce sont ceux de jeunes adolescents. Nous avons principalement la voix des êtres victimes. C’est donc un thriller où les personnages sont impuissants face à leur destin. L’auteur nous invite à la compassion. Il nous tort les tripes pour mieux nous saisir. Dans ce roman, les personnages ne sont pas en nuances. Ils sont bons ou mauvais. Il n’y a pas d’alternative, pas d’ambiguïtés… Autant la vue de notre cher Némo est en teintes grises, autant Christian BLANCHARD a choisi le camp de ses acteurs. Pour ma part, j’aurais aimé plus de nuances dans leurs caractéristiques, un aperçu des causes et des conséquences de la vie, des circonstances et moins d’innocence pour les victimes. Mais est-ce vraiment possible dans ce contexte ? Cette vision ne pose aucun doute. Cela donne un livre presque sans surprise, où il m’a manqué soit de la violence pure et farouche, soit l’expression d’une « cause », forte de déterminisme. J’en ressors touchée mais pas tout à fait convaincue. Un livre forcément intéressant mais l’auteur nous narre une réalité avec une certaine retenue et des comportements presque trop stéréotypés. J’imagine que les réseaux et les trafics sont plus complexes qu’il n’y paraît. Dans ce genre, avec une profondeur déroutante, je vous invite à lire Entre deux mondes d’Olivier NOREK.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.