Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221138335
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 264
Format : 1 x 215 mm

Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit

Date de parution : 22/08/2013

Une randonnée dans la beauté du monde.  

Non pas suite mais peut-être complément du précédent roman, ce livre-ci se décline en trois parties et chacune correspond à une question ou à un constat que tout esprit un peu affuté pose.
Un roman de société : « Tout passe. » Nous vivons une époque de transition, les livres, la famille,...

Non pas suite mais peut-être complément du précédent roman, ce livre-ci se décline en trois parties et chacune correspond à une question ou à un constat que tout esprit un peu affuté pose.
Un roman de société : « Tout passe. » Nous vivons une époque de transition, les livres, la famille, les mœurs, les frontières, les monnaies jusqu'à la religion. Tout se sait puisque, par la Toile, chacun est immédiatement informé du sort de tous. Pour illustrer ce propos, se déroule une histoire sentimentale contemporaine où un bouddhiste milliardaire et communiste fait irruption dans une famille traditionnelle.
Un roman d'amour : « Rien ne change. » Un écrivain cherche sa voie et il ne s'en sort que par l'amour d'une femme, Marie. Il se donne à elle qui le rend à lui-même. L'amour est plus important que la littérature et que tout le reste. Il ne consiste pas à se regarder dans les yeux mais à regarder le monde ensemble. Le spectacle du monde entraîne leur étonnement et leur admiration, qui sont à la racine de toute connaissance. Le roman de société s'est changé en roman d'amour, qui lui-même va se changer en roman de l'univers.
Un roman de l'univers : « Il y a au-dessus de nous quelque chose de sacré. » Au grand-père – désormais classique – de l'auteur, à Pama le bouddhiste, à Marie, s'ajoute Dieu comme un des principaux personnages du livre. Car comment peut-on parler d'autre chose que de Dieu ? Suit une petite histoire de l'humanité par ceux qui l'ont pensée et faite : les philosophes et les scientifiques. Un combat s'est engagé entre Dieu et la science. La position de l'auteur, catholique et agnostique, est de laisser ses chances à Dieu.
Ce livre est aisé et profond. On y retrouve ce qui a fait le succès des précédents ouvrages : la foi en la littérature, l'importance des sentiments, l'absence d'illusions, le goût du bonheur, la recherche de la vérité. Le tout comme soulevé par la grâce d'un style et d'une écriture ailée.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221138335
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 264
Format : 1 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • jm62 Posté le 7 Juillet 2021
    Un jour je m’en irai sans en avoir tout dit – tout est là. La mélancolie, l’adieu, la lucidité, l’inéluctabilité, le détachement - Trois constats mènent le propos: «Tout passe», «Rien ne change», «Il y a au-dessus de nous quelque chose de sacré.» Jean d'Ormesson nous plonge en profondeur dans l’histoire du monde, des mœurs, de la littérature, de Dieu, de sa propre enfance et de sa vaste famille.
  • jm62 Posté le 7 Juillet 2021
    Un jour je m’en irai sans en avoir tout dit – tout est là. La mélancolie, l’adieu, la lucidité, l’inéluctabilité, le détachement - Trois constats mènent le propos: «Tout passe», «Rien ne change», «Il y a au-dessus de nous quelque chose de sacré.» Jean d'Ormesson nous plonge en profondeur dans l’histoire du monde, des mœurs, de la littérature, de Dieu, de sa propre enfance et de sa vaste famille.
  • jm62 Posté le 7 Juillet 2021
    Un jour je m’en irai sans en avoir tout dit – tout est là. La mélancolie, l’adieu, la lucidité, l’inéluctabilité, le détachement - Trois constats mènent le propos: «Tout passe», «Rien ne change», «Il y a au-dessus de nous quelque chose de sacré.» Jean d'Ormesson nous plonge en profondeur dans l’histoire du monde, des mœurs, de la littérature, de Dieu, de sa propre enfance et de sa vaste famille.
  • mireillew Posté le 16 Juillet 2020
    Et après la pâtisserie, la lecture. Je viens de terminer le roman de Jean d'Ormesson "Un jour je m'en irai sans avoir tout dit ". Un petit roman biographique qui se lit très rapidement. Un livre léger comme la poésie. Il nous parle beaucoup de Marie l'amour de sa vie.La dernière partie constitue une longue méditation sur l'origine du monde, la pensée philosophique et scientifique, le temps et le mystère de Dieu. Un récit plein de vie. Je ne m'attendais pas du tout à ça. Belle surprise!
  • mireillew Posté le 16 Juillet 2020
    Et après la pâtisserie, la lecture. Je viens de terminer le roman de Jean d'Ormesson "Un jour je m'en irai sans avoir tout dit ". Un petit roman biographique qui se lit très rapidement. Un livre léger comme la poésie. Il nous parle beaucoup de Marie l'amour de sa vie.La dernière partie constitue une longue méditation sur l'origine du monde, la pensée philosophique et scientifique, le temps et le mystère de Dieu. Un récit plein de vie. Je ne m'attendais pas du tout à ça. Belle surprise!

les contenus multimédias

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.